Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juin 2008 1 09 /06 /juin /2008 09:25

Quelques jours après le terrible accident d’Allinges, en Haute-Savoie, où un train régional a percuté un car scolaire provoquant la mort sept enfants, un autre passage à niveau a failli être la cause d’une nouvelle horreur.


Lors de son interview traditionnelle de la Fête nationale, le Président Jacques Chirac avait énoncé le 14 juillet 2002, juste après sa réélection, trois chantiers auquel il tenait beaucoup et qui n’avaient pas grand chose à voir avec les clivages politiques : la sécurité routière, la lutte contre le cancer et l’adaptation de la société aux handicapés.


Des handicapés un peu oubliés…

Si les deux premiers chantiers ont montré d’évidents signes de progrès, notamment avec la répression systématique des délinquances routières (fin de l’impunité, pose de radars automatiques, sévérité accrue etc.) et avec la lutte contre le tabagisme (taxes augmentées, interdiction de fumer dans les lieux publics etc.), le troisième laisse assez à désirer.

Pourtant, cinq millions de personnes sont handicapées en France, ce qui est un nombre élevé (8% de la population).

Transports en commun, marches pour entrer chez les commerçants, stationnements réservés soit à des emplacements inaccessibles soit utilisés par des bien portants… rien n’est vraiment adapté dans la vie urbaine pour les handicapés qui sont obligés de vivre des existences semées d’embûches basiques.


...ou instrumentés ?

Un ministre a même été nommé par François Mitterrand de juin 1988 à mars 1993, Michel Gillibert, devenu tétraplégique dans un accident d’hélicoptère à l’âge de trente-quatre ans (disparu le 17 octobre 2004). Ce dernier avait cependant été condamné peu avant sa mort à des peines de prison avec sursis pour des affaires de financement public d’associations fantômes, ce qui ne fut pas un exemple très probant de modèle d’intégration des personnes handicapées dans la vie politique.

En Allemagne, l’actuel Ministre de l’Intérieur Wolfgang Schäuble (de 1989 à 1991 puis depuis 2005), qui doit se déplacer dans un fauteuil roulant depuis 1990 (victime d’un attentat provenant d’un déséquilibré), a été l’un des hommes les plus importants de la vie politique allemande et candidat pour devenir Chancelier (successeur de Helmut Kohl à la présidence de la CDU, il a dû la laisser à Angela Merkel à la suite d’une affaire politico-financière).

Le point culminant de l’instrumentation du thème par la classe politique fut sans aucun doute la campagne présidentielle française de 2007, où la candidate du Parti socialiste Ségolène Royal est allée au cours d’une émission télévisée le 15 mars 2007 jusqu’à toucher un handicapé sur son fauteuil pour provoquer l’émotion du public, puis à utiliser à très mauvais escient ce thème pour en faire une ‘sainte colère’ lors de son débat le 2 mai 2007 face à son concurrent Nicolas Sarkozy.


Nous sommes tous des handicapés virtuels

Et pourtant, chacun peut un jour devenir handicapé à la suite d’un malheureux accident, comme on peut être touché, de près ou de loin, par un manquement à la sécurité routière ou par le cancer.


Un fait divers troublant

Un exemple navrant de l’absence de considération des personnes handicapées a eu lieu le samedi 7 juin 2008 matin, vers neuf heures trente et fut signalé initialement par Le Dauphiné Libéré.

Un sexagénaire obligé de se déplacer en fauteuil électrique avait l’habitude de franchir un passage à niveau pour aller au centre ville de sa commune, Chambéry.

Or, ce matin-là, pour aller faire son marché, l’homme a vécu une grosse frayeur : une petite roue de son fauteuil électrique s’est coincée dans un rail du passage à niveau. Il n’arrivait plus ni à avancer ni à reculer et malgré une dizaine de minutes d’efforts, il n’a pas pu se dégager alors que les barrières se mirent à se baisser pour le passage du train régional qui redémarrait de la gare de Chambéry.

Bloqué dans son fauteuil en plein milieu de la voie ferrée, le malheureux s’est alors jeté à terre, a roulé pour s’écarter de la voie et a rampé jusqu’aux abords. Le train n’a pas pu s’arrêter et a percuté son fauteuil roulant qui a explosé à cinquante mètres sous le choc. Un automobiliste s’est alors arrêté et a alerté les secours. Par chance, le malheureux n’a pas eu une seule égratignure.

Depuis, l’homme se croit miraculé et est maintenant très sollicité par la presse et des curieux pour donner son témoignage.


Indifférence ?

Il n’y avait pas beaucoup de circulation, ce qui l’a empêché d’être aidé par des automobilistes. Cependant, il a quand même affirmé qu’un automobiliste avait traversé le passage à niveau quand il s’était trouvé bloqué et ne s’était pas arrêté malgré ses cris et ses appels au secours.

Il a notamment raconté : « Ma roue avant était bloquée entre les rails, j’ai appelé à l’aide mais personne n’est venu. » et a évoqué des automobilistes qui auraient assisté à la scène sans faire le moindre geste pour l’aider : « Je les ai appelés pour venir me sauver, ils n’ont pas bougé. ».

L’handicapé hésite aujourd’hui à porter plainte pour non-assistance à personne en danger bien qu’il soit très heureux d’avoir réussi lui-même à éviter la tragédie.

Une source policière dit également que la présence d’un ou de plusieurs automobilistes (les versions divergent en fonction des médias) n’a pas été évoquée officiellement lors de son audition. L’incident ne fait actuellement l’objet d’aucune enquête ni d’aucune autre procédure.


Questions…

Alors, la personne aurait-elle été victime de l’indifférence d’automobilistes ou pas ? Cette indifférence serait-elle généralisée ou seulement spécifique à ces quelques automobilistes de passage qui ne représentaient qu’eux-mêmes ?

La question n’est sans doute pas là, d’autant plus qu’en situation normale, une personne handicapée préférerait sans doute cette indifférence relationnelle : ne pas être observée comme un animal étrange, ne pas subir vexation et discrimination à son encontre, ni même pitié et compassion… Simplement, être considérée comme une personne comme une autre.

La vraie question, à mon sens, c’est l’incapacité des collectivités publiques (nationale ou locales) à rendre accessible et sans danger aux handicapés tous les équipements et infrastructures.

Car ce n’était pas la première fois que cette malheureuse personne a été bloquée sur le même passage à niveau. À l’époque, ce fut un cycliste qui l’aida à se décoincer.

Et l’autre sujet, à mon sens de plus en plus récurrent, c’est la nécessité de définitivement supprimer les passages à niveau et de faire passer les trains à un autre niveau que les automobiles.


L’État doit protéger les plus faibles

Parfois, il faut mettre un peu plus d’État pour résoudre des problèmes qui auraient dû être résolus depuis bien longtemps.

Volonté politique, priorité budgétaire… 8% de la population et chacun potentiellement capable de devenir handicapé, ça peut faire réfléchir, non ?


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (9 juin 2008)


Pour aller plus loin :

Loi 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

Explication de la loi sur les handicapés.





http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=40844

http://fr.news.yahoo.com/agoravox/20080609/tot-handicap-le-miracule-d-un-train-regi-89f340e.html





http://www.lepost.fr/article/2008/06/09/1205006_handicap-le-miracule-d-un-train-regional-malgre-l-indifference-des-autres.html


http://www.tessolidaire.com/PAR_TPL_IDENTIFIANT/32089/TPL_CODE/TPL_ACTURES_FICHE/PAG_TITLE/Handicap+%3A+le+miracul%E9+d%27un+train+r%E9gional+malgr%E9+l%27indiff%E9rence+des+autres+%3F/1658-fiche-actualite.htm


http://www.lamaisondelautonomie.com/index.php/Dernieres-news/le-miracule-d-un-train-regional.html



Partager cet article
Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).