Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 novembre 2008 4 13 /11 /novembre /2008 11:18

(dépêches)




FN: Carl Lang mènera sa propre liste aux européennes face à Marine Le Pen

Publié le 13/11/2008 à 11:08 - Modifié le 13/11/2008 à 11:13 AFP

Le député européen du Front national Carl Lang a annoncé jeudi matin qu'il mènerait sa propre liste dans le Nord-Ouest aux élections européennes de 2009 face à Marine Le Pen, candidate officiellement investie par le parti.

Imprimez Réagissez Classez Le député européen du Front national Carl Lang a annoncé jeudi matin qu'il mènerait sa propre liste dans le Nord-Ouest aux élections européennes de 2009 face à Marine Le Pen, candidate officiellement investie par le parti.

"Je mènerai une liste aux élections européennes de 2009 dans ma circonscription du grand Nord-Ouest", a déclaré M. Lang, cadre historique du parti et eurodéputé sortant de cette région, lors d'un point-presse à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).

M. Lang a ajouté qu'il n'envisageait pas de démissionner du Front national.

"Je ne démissionne pas du bureau politique, je ne démissionne pas du Front National (...) parce que je suis chez moi, depuis 30 ans", a-t-il expliqué. "Je ne fais pas campagne contre elle (Marine Le Pen, ndlr). C'est elle qui vient faire campagne contre moi", a-t-il souligné.




FN: Le Pen va suspendre Lang, candidat contre sa fille aux européennes
17 nov 2008 - 12:00

Le président du Front National Jean-Marie Le Pen a annoncé lundi avoir demandé au bureau exécutif du parti de suspendre Carl Lang, candidat aux élections européennes de 2009 contre sa fille Marine, officiellement investie par le FN.

Cadre historique du parti et député européen sortant dans la région du Nord-Ouest, Carl Lang a annoncé qu'il présenterait sa propre liste contre Marine Le Pen, qu'il accuse de vouloir "éliminer systématiquement tous ceux qui ne font pas acte d'allégeance à sa personne".

"Comme à chaque élection européenne, l'appel du mandat rémunérateur l'emporte sur le sens de l'intérêt général et la nécessaire rénovation du parti", a réagi Jean-Marie Le Pen sur le site internet de son parti.

"Monsieur Lang se souvient-il de l'écriteau qui ornait jadis son bureau de secrétaire général : +Tu dois tout au FN, le FN ne te doit rien+. Non Carl, le parti ne te doit rien et ton attitude est pitoyable. Tu seras jugé sévèrement par tous ceux qui n'ont pas eu ta chance, qui méritaient pourtant de l'avoir, et qui ont toujours su rester fidèles", ajoute Jean-Marie Le Pen.

"Dans ces conditions, je demanderai au bureau exécutif de suspendre les acteurs de cette déstabilisation interne qui ne pourront plus dès lors se prévaloir de leur appartenance au FN, ni utiliser notre logo ou nos fichiers", écrit encore le leader frontiste.




Carl Lang suspendu : "Le FN est au service de Marine Le Pen"

Publié le 17/11/2008 à 12:35 - Modifié le 17/11/2008 à 15:50 Le Point.fr
Par Clément Daniez

"Voilà une preuve supplémentaire que Jean-Marie Le Pen souhaite mettre le Front national au service des ambitions et des intérêts personnels et politiques de Marine Le Pen", dénonce Carl Lang alors qu'il pourrait se faire exclure du bureau politique du FN, à la demande de Jean-Marie Le Pen.

Les couteaux sont à nouveau sortis au Front national. Son président Jean-Marie Le Pen vient d'obtenir du bureau exécutif du parti la suspension de Jean-Claude Martinez et de Carl Lang. Cadre historique du mouvement et député européen sortant dans la région du Nord-Ouest, ce dernier avait annoncé la semaine dernière qu'il présenterait, pour les européennes de juin 2009, sa propre liste contre Marine Le Pen, officiellement investie par le parti et qu'il accuse de vouloir "éliminer systématiquement tous ceux qui ne font pas acte d'allégeance à sa personne". Situation similaire pour Jean-Claude Martinez, qui compte proposer une liste dissidente dans la circonscription du Sud-Ouest contre Louis Aliot, un proche de la fille du président du FN.

"Les cadres qui se sont solidarisés ou qui se solidariseraient avec ces candidatures" sont aussi concernés par cette suspension, précise le FN. Le bureau exécutif du parti a également décidé la convocation de "l'ensemble des protagonistes devant les instances disciplinaires et de conciliation du mouvement" et leur interdit "d'utiliser le nom du Front national, son logo et ses fichiers ou de se prévaloir de leur appartenance à celui-ci".

"Front familial"

"Voilà une preuve supplémentaire que Jean-Marie Le Pen souhaite mettre le Front national au service des ambitions et des intérêts personnels et politiques de Marine Le Pen", déplore Carl Lang au point.fr, lundi à la mi-journée. "Je crois que Jean-Marie Le Pen préside le FN, mais que depuis un an ou deux, le FN est dirigé de fait par Marine Le Pen. Donc, il n'est pas surprenant que Jean-Marie Le Pen prenne position en faveur de sa fille. Cela fait partie d'une démarche qui se développe de plus en plus depuis le congrès de 2003, ce que je regrette. C'est la raison pour laquelle j'ai parlé d'évolution du Front national vers le Front familial." Écoutez sa réaction en cliquant sur l'icône ci-dessous :

"Pour réagir à ce qu'il (Jean-Marie Le Pen) dit, qu'il soit rassuré, je ne demande rien au FN et c'est d'ailleurs la raison pour laquelle j'ai refusé d'être deuxième sur la liste de Marine Le Pen", poursuit Carl Lang. "De toute manière, je vais me présenter avec les idées du FN. Ça n'est pas parce que je serai suspendu ou exclu du FN que je ne resterai pas attaché aux idées du FN. Les idées et convictions nationales et européennes, quels que soient les aléas de l'étiquette politique, seront au coeur de ma campagne électorale, qui sera basée sur une dimension de renouveau, de reconquête et de mise en place d'un projet moderne et populaire pour une nouvelle Europe."



La guerre des chefs frappe aussi le FN

Publié le 13/11/2008 à 16:18 Le Point.fr
Par Marc Vignaud (avec agence)

Marine Le Pen, vice-présidente du parti, a exprimé sa "stupéfaction" à la suite de l'annonce de Carl Lang de se présenter face à elle dans le Nord Ouest face à Carl Lang, soulignant lui avoir proposé "d'être deuxième sur sa liste, c'est-à-dire en position éligible".

La succession à Jean-Marie Le Pen trouve un nouveau terrain d'expression. Le député européen du Front national Carl Lang a lancé les hostilités en annonçant à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) qu'il allait mener sa propre liste dans le Nord-Ouest aux élections européennes de 2009 malgré la candidature de Marine Le Pen, investie par le parti.

Il se défend pour autant de semer la zizanie au FN : "Je ne fais pas campagne contre elle. C'est elle qui vient faire campagne contre moi." Pour Carl Lang, député européen sortant du Nord-Ouest, Marine Le Pen vient chasser sur ses terres. Élue en Île-de-France au dernier scrutin européen, la vice-présidente du FN s'était présentée à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) aux législatives de 2007 et municipales de 2008. Elle "espère assurer sa réélection" et "procède à la liquidation politique" d'un de ses concurrents à la direction nationale. Dénonçant des "purges mariniennes", Carl Lang accuse la fille de Jean-Marie Le Pen "d'éliminer systématiquement tous ceux qui ne font pas acte d'allégeance à sa personne". Il regrette aussi que le président du FN "cède aux caprices électoraux de sa fille". Dans son bras de fer local, Carl Lang peut compter sur onze conseillers régionaux du Nord-Pas-de-Calais sur les seize FN ainsi que sur les soutiens de l'ancien député Christian Baeckeroot, et de l'eurodéputé Fernand Le Rachinel, qui a démissionné du parti.

Stupéfaction de Marine Le Pen

L'ancien secrétaire général du FN (1988-1995 et 1999-2005) Carl Lang devrait discuter prochainement avec Jean-Claude Martinez, candidat pour les européennes dans le Sud-Ouest contre Louis Aliot, un proche de Marine Le Pen. "Je vais le rencontrer pour voir si nous pouvons articuler nos actions", confie-t-il, tout en indiquant ne pas envisager du tout de démissionner du Front national.

Marine Le Pen, vice-présidente du parti, a exprimé sa "stupéfaction" à la suite de l'annonce de Carl Lang, soulignant lui avoir proposé "d'être deuxième sur sa liste, c'est-à-dire en position éligible". "Carl démontre par cet acte profondément décevant que la fidélité au combat national, qu'il a pourtant prônée pendant des années, y compris pendant la scission mégrétiste, n'était qu'une posture qu'il a abandonnée dès que ses petits intérêts personnels étaient en jeu," écrit-elle dans un communiqué. "Cette attitude sera très certainement sévèrement sanctionnée par l'électorat du Front national", s'avance Marine Le Pen. Réponse du berger à la bergère : "Je n'ai aucune confiance, ni politique, ni technique, en Marine Le Pen (...) depuis qu'elle dirige, de fait, le Front national."




     
Le FN suspend Lang et Martinez

J.C. (lefigaro.fr) avec AFP
17/11/2008 | Mise à jour : 16:35 | .

Jean-Claude Martinez et Carl Lang, en 2005, à Matignon. (AFP) Crédits photo : AFP
Les deux cadres historiques du parti présentent des listes dissidentes aux élections européennes de 2009. Ils risquent désormais l'exclusion.
 
La décision ne surprendra pas grand monde au sein du Front national : le bureau exécutif du parti a annoncé lundi qu'il suspendait deux de ses cadres historiques Carl Lang et Jean-Claude Martinez. Ils sont également sommés de venir s'expliquer devant la commission de discipline et de conciliation, devant laquelle ils risquent l'exclusion. Les deux eurodéputés sortants ont en effet décidé de présenter des listes dissidentes aux élections européennes de 2009, sans pour autant avoir l'intention de quitter le parti frontiste.

La mesure concerne également «les cadres qui se sont solidarisés ou qui se solidariseraient avec ces candidatures», annonce le FN dans un communiqué. Le bureau exécutif du parti a décidé de «convoquer l'ensemble des protagonistes devant les instances disciplinaires et de conciliation du mouvement» et leur interdit «d'utiliser le nom du Front national, son logo et ses fichiers ou de se prévaloir de leur appartenance à celui-ci».

Carl Lang particulièrement visé

«Après plus de cinquante ans de vie politique consacrés à la défense de la France, je croyais avoir tout vu. Et bien non», réagit le président du parti Jean-Marie Le Pen dans une lettre «aux cadres» du FN publiée sur le site du mouvement.

Dans ce texte, le leader d'extrême droite s'en prend particulièrement à Carl Lang : «je croyais (...) qu'il était fait de l'acier dont on trempe les meilleures armes, je me rends compte aujourd'hui qu'il est fait du zinc dont on fait les gamelles», raille-t-il.

Sur fond de guerre de succession, le cadre historique du parti et député européen sortant dans la circonscription du Nord-Ouest, avait annoncé jeudi qu'il présenterait sa propre liste contre Marine Le Pen, officiellement investie.

Dans la circonscription du Sud-Ouest, l'eurodéputé FN sortant Jean-Claude Martinez a pour sa part décidé de se présenter contre Louis Aliot, un proche de la fille de Jean-Marie Le Pen secrétaire général du FN depuis octobre 2005.

Outre Marine Le Pen et Louis Aliot, le FN a déjà investi Jean-Marie Le Pen dans le Sud-Est et Bruno Gollnisch dans l'Est.





Partager cet article

Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).