Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 novembre 2008 7 23 /11 /novembre /2008 10:22

(dépêche)

 


Le Ps se réunit lundi pour examiner les recours, Royal parle de saisir la justice

 

dossiers

PARIS (AFP) - 23/11/08 12:24

Le PS s'enfonce dans la crise

 

Le PS doit réunir sa "commission de récolement" pour examiner les recours nés de l'élection à sa tête de Martine Aubry, tandis que le camp de Ségolène Royal, la rivale battue d'un souffle, envisage une instance de médiation, ou même de saisir la justice.

La "commission de récolement", chargée de faire l'inventaire de toutes les contestations issues du vote des militants dans les 3.200 sections du parti, se réunira lundi matin.

Cette commission animée notamment par Philippe Bonefoy - président du bureau national des adhésions et homme du contentieux au PS - comprendra notamment trois représentants de chacune des deux candidates et un représentant de Benoît Hamon, présent au 1er tour, selon M. Vaillant. Elle fera un rapport au Conseil national du parti, prévu mardi, "constatant les accords et les désaccords" et il appartiendra au Conseil "de prendre ses responsabilités et de valider ou non ces résultats".

Interrogé sur la menace de Manuel Valls, l'un des lieutenants de Mme Royal, de saisir éventuellement la justice, M. Vaillant a estimé que "ce serait une rupture de plus. Je ne crois pas que la judiciarisation de la vie interne du Parti socialiste soit la solution". Il a souligné que le parti allait demander aux fédérations d'envoyer leurs bordereaux signés avec les éléments qui pourraient nourrir les contestations. L'ancien ministre a remarqué que "l'élection des premiers secrétaires fédéraux, élus vendredi par les mêmes électeurs dans les mêmes bureaux de vote, ne semble pas avoir posé de problèmes majeurs" ce qui "relativise les contestations".

Cette commission représentant toutes les tendances doit établir un rapport, qui sera à son tour examiné par le Conseil national mardi soir 25 novembre.

Selon le 1er secrétaire sortant, François Hollande, c'est ce parlement du PS, où les amis de Mme Royal ne "pèsent" que 30%, qui décidera en dernière instance: "Il va se prononcer sur le résultat et désigner la prochaine première secrétaire".

Si M. Hollande affirme que le Conseil national décidera en dernière instance, les proches de Ségolène Royal assurent en revanche que celle-ci est prête à contester le résultat de l'élection par "tous les moyens politiques, juridiques et judiciaires", comme en a averti samedi Manuel Valls. Jean-Pierre Mignard, avocat et proche de Mme Royal a suggéré la constitution d'un "jury de médiation, de conciliation" qui pourrait être composé de "trois personnalités reconnues pour leur grande intégrité morale et leur compétence juridique". Il a cité à cet égard l'ancien ministre socialiste de la Justice Robert Badinter, actuellement sénateur.

Ces trois personnalités seraient chargées de dénouer la situation, les deux camps s'engageant à respecter leur décision, a ajouté Me Mignard. Quant à une saisine de la justice, -une requête auprès du tribunal de grande instance avec une assignation à jour fixe -, le juge aurait alors selon Me Mignard à apprécier si la présentation "d'une liste d'irrégularités est légitime".

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).