Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 13:58

Je sais, c'est facile de faire des fautes de français lorsqu'on parle. En écrivant, on peut se relire, corriger, modifier, mais en parlant, surtout si c'est enregistré, c'est trop tard, c'est définitif.

Cependant, peut-on passer à côté d'une grosse faute de français ? Surtout quand elle provient d'un fort en thème (énarque) et aussi d'une des personnalités politiques qui vont compter dans les prochaines années et décennies ?

J'ai nommé le député-maire de Meaux, Jean-François Copé, ancien Ministre du Budget et président du groupe UMP à l'Assemblée Nationale qui semble détenir un pouvoir presque plus important que le pauvre Président de l'Assemblée Nationale Bernard Accoyer un peu dépassé par les événements récents (le PS qui boycotte l'hémicycle le 21 janvier 2009).

Ce 22 janvier 2009 sur Europe 1, en effet, Jean-François Copé a déclaré ceci :

"J'ai décidé, bien que je n'étais pas d'accord au départ parce que je trouvais qu'on avait déjà fait beaucoup d'avancées, de répondre positivement à la proposition de Bernard Accoyer."

Rappelons à monsieur Copé que "bien que" demande toujours du subjonctif, comme "quoique" et la forme tolérée bien qu'impropre "malgré que".

SR.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).