Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2009 2 03 /02 /février /2009 10:52

(dépêches)




Reportages photos du 13 mai

Mardi, 03 Février 2009 18:09 Moderateur    

On vient d’appréhender un individu armé, au milieu de la foule
Journée à marquer d’une pierre blanche dans l’histoire de Madagascar, ce samedi 31 janvier 2009 mérite quelques photos témoins. Les voici, signées Jeannot Ramambazafy
Une camerawoman qui ressemble à Jamie Lee Curtis
Une camerawoman qui ressemble à Jamie Lee Curtis
Parlementaires drapés des couleurs nationales malgaches
Au centre (casquette blanche et foulard orange), la maman d’Andry Rajoelina
En casquette blanche, le Colonel Roger Rajoelina, papa d’Andry Tgv
Banderole du parti DHD pour Droits Humains et Démocratie
En chemise bleu, assis au centre, le Général Rasolosoa Dolin, qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt
Nadine Ramaroson, du Conecs, l’égérie des opérateurs économiques mis à l’écart de toute concurrence vis-à-vis de l’empire Tiko
Dehors Ravalomanana ! lit-on sur la banderole
Que de journalistes ! Mais leur analyse ne sera jamais bien approfondie par manque de connaissance de la culture malgache. C’est dommage…
Des personnes du troisième âge en casquette orange
Le Maire Andry Rajoelina débouche là où on l’attendait le moins
Arrivé d’Andry Rajoelina sur la place en délire
Enfants du Nord : nous avons confiance en Tgv ; TGV = TRANSITION
Ravalomanana : dehors immédiatement !
Le couple Rajoelina très bien protégé
Avec un chapeau noir et un sac rouge, notre confrère Moks Razafindramiandra
Tous les journalistes à l’écoute de l’énumération des violations consitutionnelles (lire article sur ce même site)
Les parlementaires vont aller saluer Andry Tgv
Ra-ki-Cki, le chanteur indéfectible depuis le début de la lutte. Avec Sareraka. Les autres ?...
Parlementaires. J’aime bien cette photo. Et vous ?
Effervescence. Que se passe-t-il ?
Nhiry Lanto Andriamahazo, au centre, dont la maison fut perqusitionnée
On vient d’appréhender un individu armé, au milieu de la foule
C’est la curée… L’homme sera remis aux forces de l’ordre. Pour sa protection et pour enquête
Que de journalistes ! (bis)
Ra-ki-Cki à l’œuvre
Andry Tgv va quitter la place. Un dernier salut de la Victoire
Il repasse, avec son épouse Mialy, par là d’où il est venu. La reconstruction de l’Hôtel de ville peut attendre
Andry Tgv et sa maman, fortement erncadrés

Reportage photographique : Jeannot Ramambazafy - Journaliste



Analyse des faits à Madagascar

Mardi, 03 Février 2009 16:41 Moderateur   

Ce qui se passe à Madagascar, dépasse comme certains voudraient trop le laisser entendre ou se résumerait à une guéguerre entre deux hommes riches et avides de pouvoir.

Depuis l’accession au pouvoir du Président Marc RAVALOMANANA, celui ci n’a eu de cesse d’éliminer autour de lui toute forme d’opposition, en faisant incarcérer ou tuer par ses séides ceux qui le gênaient, on ne compte plus les exilés politiques, ni ceux qui croupissent en prison dans l’anonymat le plus total. D’autre part, Marc RAVALOMANANA, dans un premier temps, n’a fait que s’approprier des biens d’Etat, et dans un deuxième temps s’approprier des territoires entiers en déportant massivement des populations de leurs régions ancestrales par la force, faisant fi des droits coutumiers propres au Continent Africain. Pour ce faire et pour mieux peaufiner ses larcins, par deux reprises il a gelé le cadastre sur des périodes de six mois à un an, pour cibler scrupuleusement comment éradiquer ces populations et leur voler leurs biens dans le silence complice de tout un entourage à la botte.

Le niveau de vie des Malgaches sous le président Didier RATSIRAKA était déjà très faible, mais le peuple bénéficiait de libertés et pouvait manger plus ou moins à sa faim, les produits de base étaient alors abordables. Avec le Président Marc RAVALOMANANA, s’est carrément l’inverse qui s’est produit, avec la flambée des prix, l’éradication de toute forme de liberté de commerce, car ce dernier, ayant éliminé toute la concurrence agro alimentaire par les menaces ou les contrôles fiscaux qui se terminaient invariablement par la disparition du commerçant et sa mise au secret en prison, les familles découvrant six mois, voir un an après dans le meilleur des cas, que leur parent était incarcéré, et dans quel état. Le nombre de touristes qui se sont retrouvés détroussés et mis à poil dans le premier avion trop contents d’avoir sauvés leur peau, d’investisseurs étrangers ou simplement de Français qui étaient parties prenantes de la société économique Malgache, et qui ont dû, sous les menaces ou la prison céder leurs commerces, hôtels ou industries à l’empire du Président « TIKO »… C’est dans ces conditions du « ôtes toi de là que je m’y mette », que TIKO, l’empire du Président Marc RAVALOMANANA, a pu se développer, et que la pieuvre ainsi constituée a étendu le contrôle à tous les secteurs économiques en y plaçant les hommes du moule TIKO, ces tentacules se sont allègrement développées dans tous les rouages de l’Etat, de la justice, de la politique, de la diplomatie, de la presse et de l’armée.

Que dire sur les aides mondiales et Européennes systématiquement détournées au seul profit du Président Marc RAVALOMANANA, que dire sur ses mœurs, sur ses détournements de mineures institutionnalisées, enfin, que dire quand sa « personnalité » avait développé « la promotion canapé » au stade de la bienséance civique… Que dire des bourses scolaires ou d’études qui ne s’obtenaient pas au mérite, mais ou tout revenait au clan familial présidentiel. Que dire de ce pays où le domaine de la santé avait autrefois un sens, et qui, de par tous les détournements des programmes des soins médicamentaires, a réussi à transformer les hôpitaux en mouroirs, et, devant la faillite de ce système le nombre élevé de médecins impuissants, qui, dans ces conditions, ont cherché un mieux être en désertant Madagascar pour des cieux plus cléments.

Ce peuple très croyant où les églises chrétiennes avaient une haute main mise sur les populations, notre Président qui n’était pas à un rôle près, parodiant le Président BUSH, et voulant faire mieux que lui dans ces dévotions, se fit introniser à la tête des églises, la quadrature du cercle était alors totale, Dieu RAVALOMANANA agissait en seigneur et maître sur ses sujets en faisant mieux qu’un despote « mal éclairé », avide de profits. La cerise sur le gâteau comme cela a été largement évoqué, étant le bail sur 99 ans, autant dire une vente du pays sans aucun contrôle portant sur 1.300.000 hectares, sans aucune concertation au profit de la société Coréenne si tristement célèbre, DAEWOO. Oui, c’est donc dans ces conditions, avec un peuple affamé, crevant littéralement de faim, voyant « UBU » Roi vendre les terres ancestrales, territoires sacrés chez les Malgaches, oui, c’est donc au bord de la tombe que les hordes en haillons se sont soulevées et ont pillées pour manger.

Marc RAVALOMANANA, comme beaucoup arrivés à ce poste, a largement pêché, oublié qu’il avait été élu par un peuple, qui déjà vivait dans une misère relative et avait espéré par le changement qu’il incarnait en 2002 un mieux être pour les Malgaches et leurs enfants. C’est dans ces conditions que chaque Malgache de la Diaspora à travers le monde, devrait mesurer la chance qu’il a d’être libre et de manger à sa faim, et que, c’est vivant que l’on peut aider ses semblables, mort il est trop tard. Chaque Malgache s’il est honnête avec sa conscience devrait faire surmonter sa peur de représailles et d’expliquer le sinistre de la réalité de tout un peuple muselé qui a cru en toute logique que Marc RAVALOMANANA, au lieu de tenir les espoirs qu’il avait fait naître, s’est parjuré des plus ignobles façons. Il est plus que temps, que le monde connaisse et sache qu’au 21ème Siècle il existe encore de par le monde à Madagascar un tyran prévaricateur de la pire espèce qui mène son peuple au génocide, ces dérives ne sont restées que trop longtemps cachées, le Président TIKO Marc RAVALOMANANA doit désormais paraître et comparaître pour ce qu’il est, allant dans sa folie, jusqu’à lâcher des milices étrangères à travers le pays pour obtenir par la terreur ce qu’il n’a pu obtenir par la force.

Que ceux qui soufflent le chaud et le froid à l’Union Africaine en bafouant allègrement leurs propres constitutions en la modulant au gré des courants d’air, et qui conspuent Andry RAJOELINA soucieux d’établir une transition équitable, seraient bien inspirés de faire leur examen de conscience, et devraient au contraire souligner que la constitution a été respectée, que le cas de Marc RAVALOMANANA relève maintenant de sa déchéance prévue et inscrit dans les textes constitutifs. Il y a en l’occurrence confusion des genres. Place est maintenant au dictateur Marc RAVALOMANANA de rendre des comptes devant le peuple Malgache et devant la communauté internationale de ses forfaits et trahisons. Une page doit se tourner pour que ce peuple jeune et dynamique puisse s’épanouir enfin dans le respect des Droits de l’Homme.

Mis à jour ( Mardi, 03 Février 2009 18:13 )


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print






Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).