Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 13:37

(dépêche)


Le TGV va-t-il continuer à dérailler ?

vendredi 6 mars 2009, par Ndimby A.

Vite, rapide, droit au but : sans doute la formule TGV marche-t-elle pour les soirées dansantes, pour les affaires, voire pour les élections municipales. Mais cette méthode piétine lamentablement dans cette crise, et l’accumulation de dérapages commence à détourner de Andry Rajoelina la sympathie naturelle qui s’était formée autour de son courage pour dénoncer les abus de Marc Ravalomanana.

Il est indéniable que la ligne de fracture se situe autour du choix de l’ancien maire d’Antananarivo d’extrêmiser ses revendications en exigeant le renversement de Marc Ravalomanana. Le passage extrêmement expéditif, « style TGV », de la sommation pour la réouverture de Viva TV à la mise en place du gouvernement insurrectionnel est tellement rapide qu’il en devient suspect. Rappelons les dates-clés du début de cette crise :

- 14 janvier, premier meeting à Ambohijatovo, à la fin de l’ultimatum pour la ré-ouverture de Viva ;
- 24 janvier, second meeting à Ambohijatovo, puis sur la Place du 13 mai pour exiger la démission du Gouvernement ;
- 26 janvier, début des manifestations quotidiennes sur la Place du 13 mai ;
- 31 janvier, Andry Rajoelina annonce qu’il prend les rênes du pays, car il est immédiatement mis fin aux fonctions du Président de la République et du Gouvernement pour violations de la Constitution.

Il n’aura donc fallu que 17 jours à Andry Rajoelina pour abattre ses cartes et dévoiler ses véritables intentions.

Improvisation ou préméditation ?
Une question s’impose à l’esprit. Le coup d’état de Andry TGV était-il une réaction improvisée suite à la fermeture de Viva TV ; ou bien un acte prémédité bien avant la crise, et dont l’épisode Viva ne serait qu’un prétexte ?

De nombreux arguments peuvent être avancés pour soutenir chacune des deux options. Soulignons simplement que dès le début de la crise, Radio Viva a diffusé à longueur de journée des chants patriotiques et révolutionnaires, dont certains sont même à la gloire de Andry Rajoelina.

Si tous ont le droit d’utiliser leur talent artistique comme ils l’entendent, ce répertoire soudainement disponible montre que des artistes ont eu le temps de passer dans un studio pour enregistrer, voire le temps d’écrire et de composer de nouvelles chansons. La constitution de ce répertoire a donc nécessité du temps de préparation, ce qui ne permet pas de croire à une improvisation.

On sait également, sans vouloir créer de lien de cause à effet, que le groupe INJET était sérieusement sur les rangs pour le rachat d’un journal quotidien qui était mis en vente par son groupe fondateur, quelques mois avant le début de la crise. Cela pouvait être dans la logique d’une simple extension des activités de ce groupe au demeurant fort dynamique, mais cela aurait pu également être dans la volonté stratégique de renforcer l’arsenal médiatique en vue de la crise. Enfin, Andry Rajoelina et son épouse ont passé les fêtes de fin d’année 2008 en France : occasion d’un plein d’énergie avant la grande bataille, prises de contacts avec des soutiens politiques ou financiers, ou simplement vacances d’hiver en famille ? Seule l’Histoire pourra le dire.

Certains signes semblent donc autoriser à croire que son acte insurrectionnel était prémédité depuis un certain temps. Toutefois, Marc Ravalomanana y a également contribué en alimentant une situation extrêmement favorable à l’explosion de la crise, et en accumulant les provocations qui furent autant d’erreurs politiques. Encouragé certainement par des promesses de soutien, Andry Rajoelina s’est enhardi dans sa volonté de ne tenir compte d’aucune règle de savoir-vivre ou de droit pour tenter de s’emparer du pouvoir, et a choisi de mettre le turbo à son TGV. Il n’a donc pas su s’arrêter à temps, et a changé en quelques semaines de statut : de héros auréolé de son courage pour dénoncer et refuser les abus du régime Ravalomanana, il est juste devenu un petit caïd de place publique qui essaie de faire l’intéressant.

Pays au bord de la guerre civile
Après un mois de crise, les faits sont là : Andry Rajoelina a mis le pays au bord de la guerre civile. L’armée (et donc l’EMMO-Nat) a refusé de basculer et a choisi la légalité constitutionnelle, malgré des mécontentements réels à l’encontre de Marc Ravalomanana. Dans sa très grande majorité, la population d’Antananarivo a refusé de suivre son maire dans son coup d’état, malgré le raz-de-marée d’une élection à 63%.

D’un autre côté, les foyers de tension se multiplient dans les régions, et il est évident que le soutien à Andry Rajoelina n’est qu’une façade, car les vedettes locales voient déjà midi à leur porte, en particulier quand l’approche d’une élection présidentielle anticipée devient une forte éventualité. Roland Ratsiraka ou Albert Zafy contribuent donc bien volontiers à animer la contestation dans les régions, mais il est loin d’être acquis que ce soit pour le bénéfice final de Andry Rajoelina.

Et à Antananarivo, les désormais traditionnels rassemblements de casseurs vont favoriser une hausse de la délinquance et de la criminalité à court et moyen terme : que ce soit à la tombée de la nuit maintenant, ou plus tard, après la fin de la crise, les casseurs ne vont certainement pas devenir retraités. Ainsi, le premier résultat des efforts de Andry Rajoelina sera la déliquescence de l’État, qui est amoindri dans ses capacités de gouvernance, avec en parallèle un risque d’embrasement général du pays. Malgré ses arguments fallacieux pour mettre cela sur le compte de son adversaire, il porte une large part de responsabilité dans les problèmes actuels et futurs.

Les mensonges, manoeuvres et autres traficotages de vérité par Andry Rajoelina commencent également à irriter. Nous avions déjà rappelé dans notre éditorial du 28 février l’épisode Joyandet. Beaucoup de personnes ont également été choquées de la propagande qu’il a créé autour de la découverte de nouveaux cadavres de pilleurs (par d’autres pilleurs, soit dit-en passant) dans les décombres du Trading center à Analakely, et qui ont été présentés comme les dépouilles de victimes de l’EMMO-Nat qui auraient été jetées dans et endroit. Or, en ce qui concerne le maintien de l’ordre, l’EMMO-Nat a de plus en plus le soutien de la population, énervée par cette crise stupide à cause de l’ambition de certains politiciens, et la majorité silencieuse ne désapprouve pas les opérations de l’EMMO-Nat. Aussi, les tentatives de discréditer l’armée avec des mensonges ne font que rendre le mouvement TGV-iste encore plus grotesque pour une large majorité de l’opinion publique.

En fait, Andry Rajoelina a fait le choix du populisme pour tenter de s’attirer la sympathie des masses. Il lui fallait donc passer outre certaines valeurs, et choisir des axes de propagande qui plaisent à la plèbe depuis 1972 : les dirigeants sont des voleurs et des assassins, il est tout à fait possible d’augmenter votre niveau de vie, les étrangers sont des parasites, les bailleurs de fonds nous imposent des conditions dont nous ne voulons pas car Madagascar est maître de son destin (même si la moitié de son budget est financé par les bailleurs de fonds…).

L’animation de ces arguments entretient un climat de haine au sein de la population, qui est littéralement dressée l’une contre l’autre. Une guerre civile, au sens de conflits entre les civils, devient une possibilité, voire une probabilité. Chaque camp utilise des gros bras. Certains seraient même, s’il faut en croire la presse, affublés d’uniformes militaires et armés, puis intégrés dans les équipes de l’EMMO-Nat. D’autres paradent visiblement avec des armes à feu au sein du service d’ordre du TGV devant le podium du 13 mai. Les radios et les journalistes-militants des deux côtés surenchérissent chaque jour un peu plus en désignant des cibles pour la colère populaire. Depuis les dernières 48 heures, on y parle d’incendies, de cocktails Molotov, d’assassinat etc. Les séquelles de cette ambiance mettront du temps à se cicatriser.

Il est indéniable que Marc Ravalomanana a fait des erreurs importantes de gouvernance politique et économique. Ses dérives dictatoriales pour mettre la démocratie au pas, mais aussi l’opacité de son mode de gestion méritaient qu’il soit rappelé à l’ordre. Les bailleurs l’ont fait dans les couloirs feutrés des bureaux de la République. Andry Rajoelina a eu le grand mérite de l’avoir fait publiquement. Les deux protagonistes croient en leur bonne étoile pour poursuivre leur route, partageant tous deux un trait commun : l’affichage urbi et orbi d’une immense foi, même si on s’aperçoit à l’usage que celle-ci est souvent mauvaise de part et d’autre.

              
25 réactions
Le TGV va-t-il continuer à dérailler ?
 6 mars 07:05, par ragasy
"un acte prémédité bien avant la crise, et dont l’épisode Viva ne serait qu’un prétexte".

Mais c’est évident. Je l’ai bien assez répété au cours de mes réactions dans le forum. Mais les sympathisants de TGV refusent d’ouvrir les yeux.

"Il est indéniable que Marc Ravalomanana a fait des erreurs importantes de gouvernance politique et économique. Ses dérives dictatoriales pour mettre la démocratie au pas, mais aussi l’opacité de son mode de gestion méritaient qu’il soit rappelé à l’ordre."

Je l’ai aussi dit et répété qu’il n’y a plus de chèque en blanc pour Ra8. Qu’il prenne acte de tous ces évènements afin de rectifier sa gestion de l’Etat. ça ne lui appartient pas personnellement. A bon entendeur salut M le Président.

Encore bravo pour Madagascar-tribune.com d’avoir osé conclure cette malheureuse affaire par de tels arguments, sans passion ni démagogie mais avec beaucoup d’objectivité.

La liberté de presse avance. C’est vous, les journalistes qui construisez la liberté d’expression, et personne d’autre, encore moins le fanjakana.

Merci

Répondre à ce message

Le TGV va-t-il continuer à dérailler ?
 6 mars 11:15, par mulder
Je trouve que ce jeune maire de Tana brûle trop vite les étapes,moi-même, je suis d’origine malgache et merina, et je constate que ces pauvres gens suivent ce jeune maire comme des moutons. Il y a eu déjà assez de dégats dans les années 70, alors pourquoi recommencer à tirer sur des innocents, parce-que j’ai vécu la révolution dans les années 70 quand j’étais enfant et cela me traumatise bcp de voire 2 hommes pour un fauteuil, au lieu de vous battre pour 1 fauteuil, relevez un peu mon pays, aidez les plus pauvres, je vous le demande de tout mon coeur. Merci bcp

Soa GIDDEY

Répondre à ce message

Le TGV va-t-il continuer à dérailler ?
 6 mars 13:06, par RAKOTONIRINA Aubertine
Oui, effectivement, j’apprécie les commentaires de Tribune de Madagascar de ce jour car ils sont justes et objectifs. Il faut toujours un contre-pouvoir pour que les agissements s’équilibrent mais on ne renverse pas un gouvernement à chaque fois qu’il y a des mécontentements. Nous avons encore un pays à reconstruire. Reconstruisons-le dans la paix, la maturité et surtout la sagesse.

Répondre à ce message

Le TGV va-t-il continuer à dérailler ?
 6 mars 07:53, par ghralais
Excellent article,, c’est un plaisir de vous lire, pour la pertinence et la subtilité de vos argumentations. J’espère que beaucoup d’internautes liront votre message, surtout ceux qui vivent loin de Madagascar et ignorent les dessous de l’histoire ; Il est probable que les problèmes que vous avez soulevé sont connus et apprécié comme tels par une large majorité de nos compatriotes.. Vous les avez explicité de façon claire et intelligente. En ce qui me concerne en tout cas, j’ai compris beaucoup de choses en vous lisant. MERCI...

Répondre à ce message

Le TGV va-t-il continuer à dérailler ? Midi madagasikara aussi
 6 mars 07:57, par ragasy
J’ai parlé trop vite en disant que "la liberté de presse avance".

En publiant à la une la photo de la dépouille de la jeune fille d’Ambohipo, ce journal bafoue complètement la DIGNITE HUMAINE. On est en droit de s’insurger sur des pratiques pareilles. Il n’a pas le droit de faire ça : c’est un être humain et non pas une vulgaire bête. Et le lecteur non plus ne doit pas subir l’horreur causée par un spectacle pareil.

Ce journal et tous les MA-chins de son groupe a d’ailleurs habitué les gens à regarder tous les jours des photos complètements horribles (des cadavres, des bras coupés, des êtres mal-formés...). Il faut condamner cela, pénalement même. C’est pas cela la liberté de presse. cela ne figure pas dans la déontologie de la presse si je ne m’abuse.

A Midi Madagasikara et ses Ma-chins, je pose la question suivante : pourquoi, lors de l’assassinat de la regrettée Rajoelinirina, ils n’ont diffusé aucune photo de sa dépouille ? Et je me souviens bien que le commentateur de leur chaîne de télé que par égard à la dignité de la famille, aucun reportage vidéo n’avait été diffusée ! Donc, ils savant que c’est indécent, pour eux mais pas pour les autres !

C’est bien ça la mentalité malgache qu’il faut combattre avec tous les efforts possibles. C’est notre mentalité qui est la source de tous nos problèmes. La crise actuelle n’est qu’une péripétie.

C’est vraiment offusquant !

Répondre à ce message

Le TGV va-t-il continuer à dérailler ? Midi madagasikara aussi
 6 mars 11:05, par titi
mr Ragasy est trop virulent, il y ce qu’on appelle les journaux à sensation les images sont véhiculé pour faire vendre et attirer l’attention des pigeons comme nous. En parlant de liberté de presse que penssez vous du brouillage des émissions privée et de la mise en demeure de radio antsiva ? vivement qu’on ne censure pas madagascar tribune bientôt car on ne pourrais plus rire de vos interventions. Je réitère le fait que je suis pour que Ra8 reste au pouvoir, mais contre la violence, et souhaite que le pouvoir soit honnète de reconnaitre ces erreurs. qu’il fasse le premier pas et tout sarrangeras sans mentir car les autres mentent aussi façe au mensonges.

Répondre à ce message

Le TGV va-t-il continuer à dérailler ? Midi madagasikara aussi
 6 mars 12:38, par ragasy
Je parle de la dignité humaine qui est à mon avis une valeur trop importante pour qu’on laisse, même "les journaux à sensation", avide des pognons "des pigeons comme nous" la souiller de la sorte, telle une vampire qui se nourrit du sang des autres.

Vous savez, les gens regardent la une mais peu nombreux achètent en fait le journal.

Vous confondez tout hein ! Vous avez pensé que c’est parce que je suis contre TGV que j’ai dit ça ? Relevez un peu le débat mon vieux.

Riez Titi, riez, on verra qui sera le plus risible de nous deux quand ce sera votre photo qui sera à la une.

Répondre à ce message

Le TGV va-t-il continuer à dérailler ? Midi madagasikara aussi
 6 mars 13:32, par RAKOTONIRINA Aubertine
Titi,

Ne sois pas méchant avec Ragasy. Moi aussi, je suis pour que Ra8 reste au pouvoir. Au moins, il fait quelque chose même si son enrichissement dérange beaucoup de gens (est-ce qu’il faut être pauvre pour monter au pouvoir ? serait-ce la condition sine qua non ?). Il est quand même urgent qu’il fasse beaucoup de social très rapidement pour relever le niveau de vie d’une grande partie de la population.

Répondre à ce message

Le TGV va-t-il continuer à dérailler ?
 6 mars 08:58, par Hendre
Je tiens à feliciter l’auteur de cet article. C’est bien vu et bien dit.

Et j’ajoute même que : plus TGV dérape, plus Ra8 augmente en popularité.

Pour preuve, ce qui s’était passé à Ankazomanga hier où les barrages érigés par les pro-TGV ont été brisés par la population.

Répondre à ce message

Le TGV va-t-il continuer à dérailler ?
 6 mars 09:29, par zana47200
Je trouve dommage que Ndimby avec cette rubrique très pertinente ne l’ait écrit que maintenant. Andry Rajoelina est le fils d’un général voué à la disposition de Monsieur Didier RATSIRAKA au RESEP. Ne me dites pas que les liens amicaux et politiques sont rompus entre eux. Avant même de présenter sa candidature pour la mairie de la capitale, Andry Rajoelina a fait des visites privées à Paris. Et comme tout se sait au sein de la diaspora malgache, il a été en contact avec quelques exilés malgaches. Sa propagande était plus que celle de Monsieur Ravalomanana de son temps quand lui aussi a brigué son premier mandat à la tête de la capitale. D’où vient cette force monétaire de Andry Rajoelina, qui il faut le dire dirige un groupe dont l’existence et la notoriété est plus inférieur à celui de Monsieur Ravalomanana lors de sa candidature en tant que Maire. Vous n’allez pas me dire que faire des panneaux publicitaires et des séances de DJ rapportent beaucoup plus que vendre des yaourts et d’autres produits laitiers. Ce que je regrette c’est que les jeunes malgaches actuels n’ont pas ce reflexe critique que ma génération a eu, malgré les invectives de Monsieur Didier Ratsiraka. Les jeunes malgaches on fait leur choix n’ont pas par ce que Andry Rajoelina présente une certaine compétence, mais seulement pour renier Monsieur Ravalomanana et c’est là leur tort car en une année de la direction de la capitale, tout ce qui l’intéresse c’est de combattre le Monsieur Ravalomanana en personne et non l’amélioration de la capitale. Et malgré le foisonnement de l’organe de la presse qui témoigne d’une plus large liberté d’expression, chaque citoyen n’arrive pas à exploiter à fond ce moyen. La preuve, il suffit d’un morveux illuminé de 34 ans, qui à mon avis confond le sens de la démocratie à l’anarchie, pour semer carrément la pagaille dans la vie économique du pays. Ce qui m’étonne c’est l’étroitesse de l’analyse de quelques journalistes de Madagascar tribune, qui parlent comme quoi la crise ne concerne que la capitale. Je sais que dans le journalisme on ne fait pas beaucoup de cours d’économie, mais quand même, il faut voir que le coeur de la vie économique de Madagascar est dans la capitale et c’est normale que tous les décideurs aussi bien politiques que gouvernementaux ont leur siège dans la capitale. Enfin, je regrette l’existence des partis politiques à Madagascar qui sont là pour le bien de leur mentor et non pour le peuple. Combien de dirigeants de ces partis politiques ont appelés à une réunion avec la population malgache pour écouter leur doléance ? Je ne suis pas à Madagascar, mais je lis tous les jours les revues malagasy qui sont en ligne et il n’y a pas un seul qui m’en a fait part de ces réunions. Combien de fois un député élu par sa circonscription propose à rencontrer ses ouailles pour leur demander ce qui va et ce qui ne va pas dans leur vie quotidienne ? Nos militaires qu’est ce qu’ils font pendant l’année ? A part les quelques contingents qui assurent les édifices ministériels et parlementaires, tous ces gradés et subalternes sont payés par l’état à ne rien faire. Je suis désolée de mon constat cruel, mais c’est la vérité. Pourquoi ne pas former ces militaires à avoir en plus de leur grade une autre diplôme pour être au besoin du pays : construire des routes, être enseignant, construire des barrages microhydrauliques dont le pays a énormément besoin ? Les rivalités et la corruption au sein de l’armée viennent du fait qu’ils ont été formé pour être uniquement militaire et le niveau de la formation n’est pas toujours le même car il y en a qui se contente de l’école militaire malagasy à Antsirabe et il y en qui ont été envoyés en France au sein de l’école de Saint Cyr. au costa Rica, une petite république de l’amérique centrale, le dirigeant a supprimé carrément l’armée au sein de sa république et je crois que c’est qu’il faut faire à Madagascar d’autant plus que nous sommes une ile, donc nous n’avons pas de problème de dualité de frontière. On élargit tout simplement le corps des polices pour assurer le maintien de l’ordre dans tout le pays. Avec ce système, Madagascar ne gaspillera plus d’argent pour payer le salaire des corps de l’armée dont un grand ensemble est fonctionnaire de l’état parce qu’il porte le titre. Je suis longue c’est vrai, mais je remercie quand même le journal de nous laisser exprimer sur ces colonnes. Par contre, il ne faut pas que ces lignes restent lisibles pour ceux qui peuvent se connecter sur internet. J’écris surtout ces lignes pour tous les malagasy à Madagascar et non pour ceux qui sont en ligne.

Répondre à ce message

Le TGV va-t-il continuer à dérailler ?
 6 mars 11:17, par objectivité
ZANA, merci de spécifier "Andry Rajoelina est le fils d’un général voué à la disposition de Monsieur Didier RATSIRAKA au RESEP. Ne me dites pas que les liens amicaux et politiques sont rompus entre eux." Mais je crois que les diverses relations autour de cette crise ne s’arrêtent pas là. Je demanderais à qui peut de confirmer ou d’infirmer la relation entre le nouvel archeveque et un conseiller technique de Ratsiraka car si c’est le cas, la médiation risquerait d’être compromise dès le départ. MERCI A CELUI QUI POURRAIT NOUS ECLAIRER SUR CE SUJET PIQUANT ; car une rumeur non éclaircie qui circule risque d’être nuisible pour tous et manipulée par des gens sans scrupules.

Répondre à ce message

Le TGV va-t-il continuer à dérailler ?
 6 mars 11:41, par titi
Il y a aussi une rumeur qu’air madagascar est en cessation de payement, les pilotes ne sont plus payé. Quelqu’un pourrait’il Infirmer ou affirmer car je considèrerait cela comme une vraie destruction de l’économie malgache. Dire que pendant les précédent gouvernement Air mad remplissait les caisses de l’état.

Répondre à ce message

Le TGV va-t-il continuer à dérailler ?
 6 mars 12:41, par ragasy
Ce serait pas un conseiller technique mais Tantely ANDRIANRIVO lui-même : ils seraint parents. (à confirmer)

Répondre à ce message

Le TGV va-t-il continuer à dérailler ?
 6 mars 11:18, par objectivité

--------------------------------------------------------------------------------

Répondre à ce message

Le TGV va-t-il continuer à dérailler ?
 6 mars 12:43, par andriamang
Grand merci à ceux qui ont ecrit aujourdhui ! c’est vraiment incroyable.je me demande si c’est parce que ça sent le commencement de la fin de la democratie sauvage à Madagascar qu’on ose sortir tous ça. puisque moi,j’ai deja ecrit en gros tous ça mais je crois qu’on ne l’a pas consideré comme tel ! je tiens à dire pour la presse ici,à Madagascar et les journalistes que c’est bien normal s’ils sont comme ça car il ne faut pas oublier qu’ils sont aussi sous developpés comme la plupart des habitant et bien entendu des elus et surtout les dirigeant ! pour finir je prie pour que notre dirigeant arrive à bien regler la situation à Madagascar et qu’ils ne sont pas tombés au piege des français et ses alliés comme l’eglise et l’equipe de l’ancien regime !

Répondre à ce message

Le TGV va-t-il continuer à dérailler ?
 6 mars 09:31, par poiuyt
Bonjour, chers Tous, et NdimbyA.

Encore un bon article de pondu, c’est dommage que Ndimby ne soit pas quotidien sur ce quotidien.

Identités de vues ressenties par mon humble personne. Tout cela est prémédité froidement, froid comme les larmes, mais les larmes n’étaient pas écrites ; elles ont été mises entre les lignes. Chez le déchu, l’assurance et l’excés de verbiage sont bizarres. Financements et Appuis personnels et étatiques, cela n’étonneraient pas. Discussions quotidiens satellitaires.

Il n’y aujourd’hui une solution radicale, on a trop attendu, Ra8 est sûrement repenti. La soution avait été appliquée sur la personne de Ratsimandrava, et ses idées sont restées en l’état.

Le peuple malgache était jusqu’à un passé récent paisible et croyant, aujourd’hui la vie d’un individu ne vaut plus rien, aux yeux du malgache voyant et entendant ; c’est la faute des soi-disant "dirigeants", dont le déchu porte une très grosse part. Et si jamais le Tribunal divin existe, je ne donne pas cher de sa peau, puisque d’âme il n’en a guère ; ou si peu, eu égard à ses enfants.

Répondre à ce message

Le TGV va-t-il continuer à dérailler ?
 6 mars 10:25, par fid-legalité
Très bonne analyse de la situation actuelle, enfin un article réfléchi et objectif. J’aimerai que quelqu’un comme vous dresse le parcours (biographie) de Rajoelina (qui n’existe pas encore), derrière tout ça, je pense de plus en plus une manipulation de "certaines" personnes. Pourquoi les gens derrière le mouvement TGV sont toujours ceux qui courent après (ou qui ont perdu) un siège (seza) ? Il n’y a qu’à les voir, ils sont dans le paysage politique depuis 20, voire 30 ou 40 ans. Des gens qui n’ont plus de crédibilité. Merci pour votre contribution.

Répondre à ce message

Le TGV va-t-il continuer à dérailler ?
 6 mars 10:19, par xena
Mihevitra manko Ravalo fa ny habetsahan’ny fitaova-piadiana no hampihemotra ny vahoaka tia tanindrazana ! Mihevitra manko Ravalo fa ny fisian’ny mercenaire afrikana (mampahatsiaro ny senegaly mahazo baiko taloha) no hampikely soroka ny mpitolona ho amin’ny fahafahana ! Mihevitra manko Ravalo fa ny fiakaran’ny hatezerany no hampitahotra ny vahoaka efa mankahala azy ! Mandrora mitsilany i leiry, ka mahavoa tena, satria arakaraky ny mahafeno miaramila ny tanàna no vao mainka mampirongatra ny hetezeran’ny olona. Mandrora mitsilany mahavoatena i leiry, satria tsy ny maha harifomba ny fitaovam-piadiana ananany akory no haharesy an’i TGV mahavita azy. Jereo ny Amerikana tamin’ny andron’i Bush tany Irak, harifomba aok’izany ny fitaovana, kanefa dia niala maina, ary diso tetika. Toy izany koa ity ataon-dRavalo ity. Raha tsorina dia mandrora mitsilany mahavoa tena ingahy Ravalo, ka dia hiala maina eo sy hiongana !

Répondre à ce message

Le TGV va-t-il continuer à dérailler ?
 6 mars 10:26, par Imaitso
Merci pour cet article, rare de son genre.

"Improvisé ou prémedité ?" Nous avons tous des suppositions mais seul Andry qui peut nous répondre "en vérité"s’il le veut. je suis contre de toutes les dérives soit du côté du pouvoir, soit du côté de l’opposition. Il ne faut pas nier aussi que grâce à Andry, on a pu mettre au grand jour, voir sur table la mauvaise gouvernance.

Cette crise nous permet de nous connaitre davantage : nos égoïsmes les plus profonds, nos fanatismes qui peuvent détruire, et l’authenticité de l’amour pour la patrie à travers nos réactions et réfléxions surtout depuis cette crise. Et si nous voulons bien, elle nous aide à trouver le "bon chemin".

Répondre à ce message

Le TGV va-t-il continuer à dérailler ?
 6 mars 10:33, par Rapaoly
Bravo ! c’est un excellent article d’analyse. La conclusion reste confuse, traduisant l’inquiétude que génère le situation. Merci de garder une attitude de journaliste professionel

Répondre à ce message

Le TGV va-t-il continuer à dérailler ?
 6 mars 10:50, par Ralita
Isaorana be dia be indrindra ny nanoratra sy namorona ity sujet ity. Miala tsiny aho raha toa ka tsy manoratra amin’ny teny vahiny(frantsay). Mampalahelo tokoa ny toe-javatra miseho eo amin’ny firenentsika, ny fitiavan-tena na ny andaniny na ny ankilany, ary ny tena mampalahelo ihany koa indrindra dia isika malagasy vahoaka izay toa tsy afaka mandefa lavitra ny analyse ny zavatra rehetra izay miseho, voafetra ve ny fisainantsika ? sa voataiza amin’ny zavatra honohono lava ? sa ny fari-pahaizantsika mihintsy no efa ambany ? ka dia mora asavorovoro amin’ny zavatra rehetra, tsy haiko fa tena malahelo aho. Misaotra ny tribune, ary misaotra an’i ingahy Ndimby.

Répondre à ce message

Le TGV va-t-il continuer à dérailler ?
 6 mars 12:07, par meloky
Hajaiko isika gasy, fa raha samihafa hevitra kosa mba mifanaja. Na ambany fahaizana na akory ny filazanao azy, moa tsy fandrosoana ve no samy kasahina. Aza misambiky mikipy rakoto fa famoretana no atao amin’i Andry io. Misaotra eh ! Poreto dia poreto tokoa moa !!!!!!

Répondre à ce message

Le TGV va-t-il continuer à dérailler ?
 6 mars 11:36, par kamis
Comme je l’ai dit hier, on dirait que TGV avait un timing à respecter absolument et qu’il ignorait ce que c’est que gérer la situation en fonction des évolutions sur terrain. En fait, personne n’aurait parier que Ra8 se remettrait assez vite du choc du 26 Janvier (pour un citoyen simple, c’était la fin de "l’empire TIKO"). Il y ceux même qui ont véhiculé qu’il s’était enfui comme Didier. Ainsi, le paramètre "guerre d’usure" a été ignoré de leur côté qui navigue à vue (soro-baton’ilay jamba, voa vao mihilana = un avugle voulant éviter un jet de pierre, il esquive après avoir été touché) depuis la ré-apparition de ramose pour le constat de TVM. En plus, Ramose est devenu avare en parole que TGv n’a plus de répertoire de réplique. Il va foncer droit au mur s’il ne s’arrête pas à temps car c’est maintenant qu’il devrait reconnaitre avoir franchi le tolérable.

Répondre à ce message

Le TGV va-t-il continuer à dérailler ?
 6 mars 12:09, par ton ami
Dia aiza ary ty grêve hatr@ farany , ny vady amnjanaky TGV efa lasa any Frntasa daholo, lery andeha @ alahady ary nareo miseho ho TGV rehetra reo ho aiza ?

Répondre à ce message

Le TGV va-t-il continuer à dérailler ?
 6 mars 12:45, par meloky
RAha sarotra ampiana ve Ra ton ami, aza mba manody fa misitriha kosa eh ! De handevim-panirina ve ny valalabemandry ! Diavolan-kolava kilalao mbola ho ela io !

Répondre à ce message



Partager cet article
Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).