Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 04:02

(dépêches)





Deux morts et huit blessés

Ambositra - jeudi 5 mars 2009, par Valis

Les forces de l’ordre ont du intervenir hier mercredi 4 mars car les manifestants n’ont pas accepté la réponse du Chef de Région d’Amoron’i Mania qui ne voulait pas démissionner. Des tirs en l’air ont encore été entendus, selon les informations recueillies à la radio RDB, jusque vers 19 heures. Les affrontements ont commencé à 16 heures car les manifestants qui réclament la démission du Chef de Région ont voulu forcer les barrages des éléments armés qui leur interdisent l’accès au site de résidence du Chef de Région, à Antampon’i Vinany.

Lors de ces affrontements, deux manifestants ont trouvé la mort et huit autres ont été blessés, dont deux gravement.

Rappelons que l’issue des discussions de la fin d’après-midi du mardi 3 mars, entre la délégation des manifestants et le Chef de Région avait donné l’impression qu’Ambositra serait l’exception car jusque là, les manifestations se sont déroulées sans incident ni affrontement. La tournure des événements d’hier mercredi a déçu plus d’uns.

9 réactions
Deux morts et huit blessés
 5 mars 09:03, par meloky
Maniry dia maniry ny ra-matahora efa hita mazava izao fa na ny valalabe-mandry aza efa mifoha sy maneho hevitra hatrany amin’ny farany lavitra any. Dia mbola mihevitra ve isika fa tsy aleo miverina amin’ ny vahoaka, manontany azy ireo ho fomba ahoana indray no safidiny hitondrana azy ireo mba hahatrarany ny fikasany. Voalaza fa an’ny vahoaka ny fanjakana ka aleo ny vahoaka tsy ankanavaka no hanapa-kevitra ny hoaviny. Mety ho poretina angamba ny 13 May, ampitahorina Majunga, ary ambenana Toamasina, fa mba akory ny sisa rehetra. Mampalahelo fa tsy mba afaka mananoratra amin’itony fanaovan-gazety avo lenta toy itony ny vahoaka madinika ka tsy afaka maneho ny heviny. Ny atahorana aza ny tsy hamoahana ny hevitray an-tsoratra toy itony satria heverina fa mandoto rano. Nefa matoky aho fa maro no mety miray hevitra amiko. Misaotra ny Tribune.

Répondre à ce message

Deux morts et huit blessés
 5 mars 22:03, par mino foana aho
Aza atao mibahana loatra hoa re olona ny tay fitiavana olona. Izany foana no mahavoa ny Malagasy sy ny Afrikana. Tsy mahandry ny andro zoma fa maika ny hanimba foana. Izay no mahavo aantsika e. Mahay manimba fa tsy mahay manamboatra akory. Izao izany Dia misy mankafy ingahy Andry. Dia rahoviana dia atao hoatr an’izao indray. Mampalahelo ka.

Répondre à ce message

Deux morts et huit blessés
 5 mars 10:00, par Mosa47
Mandiso fanantenana ny maro ny ataon’ny fanjakana milaza ho demokraty. Aiza ny fitadroana ny zòn’olombelona amin’izao ? tsy vaholana mihitsy ny gidragidra fa ny resaka an-databatra ihany no izy. Ny olana moa di tsy mba mahay manao izany ny Fitondrana Foibe ankehitriny, ny ambaniny rehetra koa mifori-drambo tratry ny ramatahora. Tohizo ihany ny tsy fanajàna ny zònay madinika fa misy farany ny tantara. Raha mba mino ihany ve ianao dia tsy hatahotra ny afobe ahay. Nasainao nino izahay, soa ihany fa tsy natoky hatranyy am-boalohany izahay na dia nankatò ny fitakianao aza tamin’ny 2002, fa kay fampanantenana poakaty ny anao.

Répondre à ce message

Deux morts et huit blessés
 5 mars 15:15, par boubou
sao dia tsy mahay manao analyse kosa aza ianao io ka entin’ny mafana fo fotsiny sy entin’ny tsy fitiavana andra8. Critique dia haintsika rehetra io fa rehefa hitady vahaolana tsy misy mahita

Répondre à ce message

Deux morts et huit blessés
 5 mars 12:12, par kamis
Des forces de l’ordre qui reçoivent leur salaire mensuel en ne faisant rien contre las actes de vandalisme et "prise se pouvoir illégale" ne sont pas considérées comme un REMPART. Ainsi, elles ont du prendre la responsabilité devant les actes irréfléchies commises à Ambositra et devant le "ramatahora" et autres menaces de kidnapping de leur famille ou de leurs frères d’armes. L’armée est là pour réguler mais pas réprimer comme on essaie de véhiculer. Si on ne veut pas qu’elle sévisse, on fait tout pour être réglo. Pour s’exprimer,on peut le faire dans un stade ou autre kianja clôturé mais pas dans la rue qui finit toujours par des casses et autres dérapages. il faut se souvenir qu’au début, TGV a fait ses meeting à Ambohijatovo : tout était calme mais dès qu’il optait pour 13 Mai, RNM-TVM sont brûlées.

Répondre à ce message

Deux morts et huit blessés
 5 mars 12:14, par Mimie
Les propos de Radavidson Andriamparany sont très pertinents :

(...)Le gouvernement et le président de la République ne sont plus à même de gouverner le pays. Puisque ce n’est pas la personne du président Marc Ravalomanana, c’est tout le système qui est bloqué actuellement. Et quoique les forces de l’ordre puissent intervenir par des répressions pour rétablir l’ordre, je ne pense pas que cela mène à une sérénité. Il y aura toujours des revendications et des manifestations, et cela risque de créer une spirale de violences qui ne sera pas maîtrisable d’ici peu.(...)

Les mécontentements et les revendications sont tels que ce n’est plus un changement de personnalité qu’il faut à Madagascar mais plutôt un changement de système. C’est pour cela qu’il faut aller vers un changement de Constitution, vers un nouveau schéma de gouvernance. Et cela doit passer inévitablement par une période transitoire.(...)

Je pense qu’il serait sage de sa part de lâcher un peu du lest sinon de quitter le pouvoir ou bien de donner le pouvoir à d’autres entités qui puissent mener à bien cette réforme de notre pays.(...)

Répondre à ce message

Deux morts et huit blessés
 5 mars 12:48, par Mimie
J’ai oublié la source, désolée. http://www.les-nouvelles.com/defaul...

Répondre à ce message

Deux morts et huit blessés
 5 mars 12:48, par chacha
le nombre de morts augmentent à madagascar ; nous sommes devenus comme des mouches à madagascar, nous mourons n’importe comment ; où est le bout du tunnel ? c’est infernal

Répondre à ce message

Deux morts et huit blessés
 5 mars 15:47, par media africa
Ny vaohoka no tokony hitondra ny fanjakana sa ny fanjakana no hitondra ny vahoaka ?

Na iza na iza izy, aza mihevitra ho mandrak’izay eo @ rehetra.

I Hitler nanao azy ho dadany nefa aiza @izao fotoana izao, ary nanao ahoana no nihafarany ?

Mba asio fandinihana ihany sady asio fiheritreretana ihany ny zavatra atao. Mora mivadika anie ny rasa. Zanahary mahay raha

Matoa mitaraina ny olona misy marary ao.

Ary tsy maintsy ataony ny ahafaka an’izany aretiny izany satria efa tsy zakany intsony. Ary aleony maty toy izay hiaritra ny marary eo koa fa ampy izay.

Mahereza ary mahombiaza ho an’ny mpitolona rehetra.

Media africa

Répondre à ce message




Marche dans le calme et sans incident

Fianarantsoa - jeudi 5 mars 2009, par Valis

Deux jours de suite, les manifestants de la Place de la Démocratie ont réussi une marche à travers la ville, sans incident et dans le calme. Après avoir renégocié avec les autorités locales lundi 2 mars, les manifestants ont obtenu ce qu’ils voulaient : marcher à travers la ville avec l’encadrement des forces de l’ordre. Ce fut fait mardi 3 mars et mercredi 4 mars.

La marche avec banderoles est partie du devant de la gare ferroviaire pour emprunter les stationnements des taxis brousses, puis Isaha, le marché d’Anjoma, Ambalapaiso Ambany. Hier, la marche est passée par divers fokontany de la ville basse, puis Tsianolondroa pour revenir sur la Place de la Démocratie.

Après les accrocs meurtriers de vendredi 27 février dernier, les manifestations se sont cette fois, déroulées dans le calme et sans que les petits commerçants ou les magasins aient à fermer boutique.
              
5 réactions
Marche dans le calme et sans incident
 5 mars 07:34, par Bena
Bravo, au moins ils savent ce qu’est l’ordre, la discipline et la loi. On a besoin de force pour cela, et la leçon est bien comprise. C’est un bon exemple à suivre pour tout le pays. Si jamais ils s’aventurent encore à investir le bureau de la Région, qu’on les tape dessus. C’est aussi simple que cela. En tout merci à tous.

Répondre à ce message

Marche dans le calme et sans incident
 5 mars 07:51, par mamy
Pour repondre à Bena. La democratie et la liberté d’expression doit passer selon vous sous la loi du baton et des fusils. Si les mecontants pouvaient s’exprimer sans avoir la menace de se retrouver à Tsiafa. Le peuple malgache n’en serait pas là. Si le peuple malgache pouvait vivre comme Ra8, ils n’en seraient pas là. Si des revolutions naissent c’est parce que le peuple est dans une misere noire. Tu seras un jour dans la misère comme ces manifestants et on verra si tu auras toujours les même propos qu’aujourd’hui. Même en france, en fin de manifestation, il y a toujours des casseurs.

Répondre à ce message

Marche dans le calme et sans incident
 5 mars 11:44, par meloky
Avoahy ny "commentaires democratique", sa dia mihoatra lavitra ny voalaza’ny sasany ve ny fankasitrahana ny fahendrena Malagasy ! Merci Tribune !!!

Répondre à ce message

Marche dans le calme et sans incident
 5 mars 16:05, par media africa
Dia miarahaba ny rehetra ao Fianaratsoa amin’ny filaminana ary engana anie mba hifampiheno ny rehetra.

Maro ny miresaka ny dimokrasia. Inonona no atao hoe demokrasia ? avy amin’ny teny Grika io. Ary vitsy amin’io mpanao politika io no hafaka manazava an’izany ary atahorako fa tsy misy amin’reo aza mahay fa faly ny miteny fotsiny ohatra ny boloky.

Ny fahafahanao tapitra rehefa manomboka ny fahafahan’ny hafa.

Misaotra.

media africa

Répondre à ce message

Marche dans le calme et sans incident
 5 mars 22:27, par niry
Bravo Fianarantsoa ! Antananarivo a beaucoup à apprendre sur vous ! Apprenez leur comment on peut mille fois mieux faire passer un message sans provocation ni violence ! Bravo Fianarantsoa.



Andry Rajoelina approuve un schéma

Négociations du Hintsy - vendredi 6 mars 2009, par Patrick A.

Des sources fiables assurent que les délégataires des deux camps sont arrivés à une solution consensuelle de sortie de crise, au cours des réunions qui se sont tenues à l’hôtel Le Hintsy à Ambohimanambola.

L’archevêque d’Antananarivo et président en exercice du FFKM, Mgr Odon Razanakolona, a d’ailleurs déclaré sur Radio Don Bosco dans la soirée du mercredi 5 mars que les délégations envoyées par Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina étaient arrivés à des points d’accord et que ceux-ci devaient être discutés plus largement avec des entités issues de différents horizons politiques, économiques, sociaux ainsi que de la société civile.

Une de nos sources nous a informé qu’une solution relativement précise a été définie, et a déjà été présentée à Andry Rajoelina qui l’a approuvée.

Par contre, à l’heure où nous écrivons, la proposition n’aurait pas pu encore être présentée par les médiateurs à Marc Ravalomanana en personne, et la principale inconnue porte donc sur l’étendue du mandat que celui-ci avait confié à sa délégation.

Dans l’attente d’un rendez-vous avec le Président de la République, les discussions entre les deux délégations ont continué au Hintsy dans l’après-midi du mercredi.

La proposition prévoit des assises réunissant une centaine de personnes afin de valider les schémas proposés par les deux délégations. Cette "assemblée générale" pourrait se tenir dès la semaine prochaine.

Bien que les déclarations audio-visuelles d’Andry Rajoelina portent à penser que celui-ci entend demander à la communauté internationale de se faire témoin de l’application d’un accord, une solution forgée par le FFKM présente l’avantage d’être malgacho-malgache.

En effet, l’ONU, de par ses règles, n’a pas la possibilité d’imposer de manière coercitive une solution, et cela même s’il n’y a pas de profondes divergences entre les principales puissances étrangères sur cette crise malgache.




Rasoarimino Juliette Tuée lors d’une attaque à main armée

> Société
vendredi 6 mars 2009

L’opérateur très connu des habitants d’Anosizato, Rasoarimino Juliette, a été abattu par quatre hommes armés sur la route entre Faharemana et Manalalondo, ce mercredi 4 mars 2009. Cet opérateur évolue dans le secteur du transport et de la collecte de produits locaux.

Les quatre assaillants, à bord d’une voiture Peugeot 405 de couleur blanche, immatriculée 9866 TAG étaient armés de kalachnikovs. Ils ont tiré sur la voiture transportant Rasoarimino Juliette, la tuant sur le coup. Les assaillants n’ont rien emporté après leur méfait. L’alerte a été très vite lancée sur la route nationale numéro un. Les brigades de la gendarmerie d’Arivonimamo et d’Imerintsiatosika ont érigé un barrage à la recherche d’une voiture Peugeot 405 blanc.

La voiture Peugeot de couleur blanche n’a été interpellée qu’à Ampitatafika, vers 17 heures 30 ce mercredi 4 mars même.

Recueilli par Ninaivo R.


Partager cet article
Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).