Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2009 6 28 /03 /mars /2009 08:49

(dépêche)


Radio France - Jean-Paul Cluzel sans langue de bois

28/03/2009

Jean-Paul Cluzel, PDG de Radio France, était l'invité ce vendredi 27 mars du "Grand Journal" de Michel Denisot sur Canal +. Avec une rare franchise, Jean-Paul Cluzel, qui a rencontré récemment Nicolas Sarkozy, a évoqué les sujets qui ont fait polémique ces dernières semaines. Il a également défendu avec beaucoup d'émotion la cause de la lutte contre le SIDA et a expliqué les raisons qui l'ont poussé à poser dans un calendrier.

Alors que son mandat arrive à échéance en mai prochain, Jean-Paul Cluzel, PDG de Radio France, était l'invité ce vendredi 27 mars du "Grand Journal" de Michel Denisot sur Canal +. Candidat à sa propre succesion, Jean-Paul Cluzel a défendu son bilan à la tête de Radio France. "Dans mon cas je trouve qu'il est plutôt bon", a t-il expliqué. Il a souligné les bonnes audience des stations du service public, ainsi que la baisse des journées de grève et sa gestion rigoureuse. Jean-Paul Cluzel a également expliqué qu'il avait rencontré récemment Nicolas Sarkozy. Ce dernier sera chargé de nommer le prochain PDG de Radio France, et des rumeurs font état de la possible nomination de Jean-Luc Hees à la tête de Radio France. "Le Président de la République ne juge pas par rapport à la taille de mes tatouages ou par rapport au rire sur France Inter. Il ne m'a jamais dit qu'il n'allait pas me renouveler (...) Il m'a dit que sa décision n'est pas prise", a expliqué Jean-Paul Cluzel.

Interrogé sur les chroniques de Stéphane Guillon, et en particulier celles consacrées à Dominique Strauss-Kahn et Martine Aubry, et tandis que Le Canard Enchaîné rapportait au début du mois de mars des propos virulents qu'aurait tenu Nicolas Sarkozy à l'encontre de Jean-Paul Cluzel (lire RadioActu du 04/03/2009), ce dernier a précisé sa position. "Sur l'humour, nous avons parlé des qualités respectives de Pierre Desproges et de Stéphane Guillon. Nous avons parlé d'un phénomène qui est évident : quelle est la place de l'humour dans les médias aujourd'hui ? L'humour, qui n'est pas de l'information, a une place très importante dans les médias (...) Pour tout le monde, il y a des limites à l'humour. Il y a des moments où l'humour ne me fait pas rire", a expliqué Jean-Paul Cluzel, ajoutant que Stéphane Guillon est "un garçon formidablement intelligent. Moi je suis gay, pour être plus clair : homosexuel. Et quand on me traite de pédé, je n'aime pas ça. Parfois, il y a la manière dont on fait de l'humour qui peut blesser les gens. Mais je crois que la rubrique de Stéphane Guillon fait beaucoup rire, parce que la France et le monde ont besoin de rire".

Concernant une éventuelle nomination de Jean-Luc Hees au poste de PDG de Radio France, Jean-Paul Cluzel a expliqué que Nicolas Sarkozy "n'a pas cité son nom. Je n'ai pas encore pris le Canard Enchaîné ni même le Monde pour le Journal Officiel. Si la partie n'était pas ouverte, je ne serais pas devant vous aujourd'hui". Répondant à Michel Denisot sur la possibilité d'être nommé pour un second mandat par Nicolas Sarkozy, Jean-Paul Cluzel a expliqué que "prêter des intentions au Président de la République, si c'est une intention gentille comme celle-ci, je la lui prête bien volontiers". Interrogé sur ses opinions politiques, Jean-Paul Cluzel a expliqué que "si j'avais à me définir, je me qualifierais plutôt comme centriste", rappelant qu'il avait été nommé à la tête de l'Opéra de Paris dans les années 90 par François Mitterrand. Enfin, Jean-Paul Cluzel a évoqué le calendrier vendu au profit de la lutte contre le SIDA et dans lequel il a posé torse nu. "Je ne regrette pas une seule seconde, parce que au fond, quel est l'important dans ce calendrier ? C'est le calendrier pour la lutte contre le SIDA. Le SIDA, c'est un mort dans le monde toutes les 16 secondes. En France, c'est deux jeunes de 16 à 24 ans contaminés tous les jours. Si on peut regretter d'avoir posé pour une cause comme ça, alors le monde est à l'envers et la vie ne vaut plus la peine d'être vécue", a expliqué avec beaucoup d'émotion Jean-Paul Cluzel. "Et franchement si c'est sur des choses comme ça qu'on nomme les patrons de l'audiovisuel public, je ne suis pas candidat. On m'a reproché de m'excuser. Je ne suis pas excusé sur ce calendrier. J'ai dit que je n'ai simplement pas réalisé que je posais anonyme et que je pourrais être reconnu. Mais à la réflexion, je n'ai pas le début d'un regret. Ca fait un quart de siècle que le monde vit avec le SIDA, alors si un président peut monter qu'il a des tatouages et que ça fait parler de la cause, qu'est-ce que j'ai à regretter ? Rien !", a expliqué Jean-Paul Cluzel.

Thibault Leroi (thibault.leroi_at_radioactu.com) pour RadioActu

Thibault Leroi pour RadioActu





Partager cet article
Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).