Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 août 2008 1 04 /08 /août /2008 20:13

(dépêches)



Réné Monory hospitalisé dans un état critique

C.J (lefigaro.fr) avec AFP et AP

03/08/2008 | Mise à jour : 16:32 | Commentaires  21 | Ajouter à ma sélection
L'ancien président du Sénat souffre de problèmes respiratoires. Il avait déjà été hospitalisé au printemps dernier pour une occlusion intestinale.
 
Les médecins sont très inquiets pour René Monory. L'ancien ministre centriste et ancien président du Sénat a été hospitalisé dans un «état critique» pour des problèmes respiratoires, samedi au CHU de Poitiers. L'ancien ministre, âgé de 85 ans a été, dans un premier temps, admis à l'hôpital de la ville où il réside, Loudun avant d'être transféré dans le chef lieu du département de la Vienne.

La santé du père du Futuroscope, né le 6 juin 1923 à Loudun, s'est gravement détériorée depuis l'an dernier. Il avait déjà été hospitalisé au printemps dernier pour une occlusion intestinale.

Un autodidacte «qui n'a jamais lu un livre d'économie»

Cet ancien garagiste a toujours affirmé n'avoir jamais lu un livre d'économie,et a fait du «bon sens» une règle de vie. En 1959, cet autodidacte s'est emparé de la mairie de Loudun, qu'il a tenu pendant 40 ans, jusqu'en 1999.Conseiller général de la Vienne depuis 1961, il entre au Sénat en 1968, où il se fait remarquer par Raymond Barre alors premier ministre, qui le nomme en 1977 ministre de l'Industrie. Réné Monory se voit ensuite confier le ministère de l'Economie, de 1978 à 1981. Convaincu par les politiques de décentralisation menéées au début des années 1980, il lance en 1984 le projet du Futuroscope de Poitiers, parc européen de l'image, se qualifiant alors comme un «vulgarisateur d'idées nouvelles».

La cohabitation lui permet en 1986 de revenir au gouvernement. Jacques Chirac le choisit comme ministre de l'Education nationale. Son passage au ministère est marqué par une série de contestations étudiantes provoquées par le projet de réforme universitaire de son ministre délégué Alain Devaquet. La confrontation tourne à la tragédie lorsque l'étudiant, Malik Oussekine, trouve la mort le 6 décembre 1986. Il est élu président du Sénat en 1992. Il est candidat à sa propre succession en 1998, mais il n'est pas réélu face à Christian Poncelet qui le devance au premier tour à la surprise générale. Sa défaite met fin à 30 années de présidence centriste de la Haute assemblée.

Depuis, René Monory s'est peu à peu mis en retrait de la vie politique. En 1988, il a laissé la présidence de la région Poitou-Charentes à Jean-Pierre Raffarin. En 2004, le sénateur UMP de la Vienne a décidé de ne pas se représenter et de quitter la Haute assemblée.


Sur le départ

04 août 2008

René Monory, ancien président du Sénat, est "hospitalisé dans un état critique" pour des problèmes respiratoires. A 85 ans, pas besoin de savoir lire entre les lignes pour comprendre qu'il va bientôt nous quitter.

Cela tombe en plein dans la course au plateau. J'attends la réaction de l'actuel président du Sénat, celui qui a poussé René Monory vers la sortie, et qui, hasard du calendrier, est en train de se faire sortir, mais aussi celles des principaux candidats, Gérard Larcher et Jean-Pierre Raffarin.

Tout ce que je souhaite, c'est qu'un minimum de décence soit observé de la part de tous, et que la politique reste à la porte, que ce soit de la chambre d'hôpital ou d'ailleurs.

dans Actualité | Lien permanent

Commentaires

Et là vous n'avez pas un peu l'impression de le pousser dans la tombe un peu vite!

Rédigé par: l'emmerdeur | 05 août 2008 at 16:53

Son décès ne me réjouit pas, mais il y a des signes qui ne trompent pas, malheureusement...

Rédigé par: AP | 05 août 2008 at 17:04

Un peu de décence voudrait que vous retireriez cet article, après le retour dans sa famille de Monsieur MONORY !
Le niveau baisse vraiment parmi les rédacteurs de ce blog !

Rédigé par: Respect | 09 août 2008 at 11:13

Pourriez-vous nous aider à relayer la campagne que nous souhaitons mener dans la presse qui ne veut absolument parler que des dignitaires.
Alain Lambert était un proche de René Monory. Renseignez vous auprès de J.D.G. son ancien directeur de cabinet.

Rédigé par: comité d'appel à la candidature d'alain lambert à la Présidence du Sénat | 09 août 2008 at 16:32

Franchement AP j'aime bien votre blog mais là on atteint le sumum de l'indécence!

Vous annoncez comme acquis le décés d'un Homme d'Etat alors que les journaux mentionnent seulement qu'il est dans un état critique! Seulement la vie vous a démenti puisque les jours de René Monory sont actuellement hors de danger! Etes-vous en mesure de vous en réjouir?

Vous laissez sur votre blog un message du comité d'appel à la candidature d'Alain Lambert après avoir écrit (je vous cite)"j'aimerais qu'un minimum de décence soit observé de la part de tous, et que la politique reste à la porte, que ce soit de la chambre d'hôpital ou d'ailleurs."
Alors, bien sur, la ficelle est un peu grosse et quand on connaît unpeu Alain Lambert et son entourage on sait bien que le message ne peut pas venir de là! Mais de grâce surveiller votre blog! Est-ce que vous vous rendez compte de l'image que donne ce commentaire?

Et puis évitez les appels à l'indécence: annoncer comme acquise la mort de quelqu'un qui est dans un Etat critique c'est indécent! Comment pouvez-vous attendre des autres qu'ils ne le soient pas!

Rédigé par: mistral gagnant | 11 août 2008 at 11:59

Les appels à la décence, où comment se donner une posture de bienpensant en bêlant ce que l'on pense être la pensée domainante du troupeau.

La mort est un terme inéluctable pour tous. Pour un homme politique retraité, c'est souvent le dernier moment de "forte présence médiatique".

Il ne me semble pas que l'AP se réjouisse du décès de René Monory, bien au contraire. Il formule juste quelques remarques sur les éventuelles incidences de ce triste évènement avec la course au plateau

Rédigé par: authueil | 18 août 2008 at 19:04

Mais Autthueil vous oubliez deux détails:

Le premier c'est que René Monory n'est pas mort.

Le second c'est qu'en laissant un poste appelant à soutenir Alain Lambert(que j'estime profondément) il cautionne les incidences qu'il dit vouloir lui-même éviter. Je ne comprends d'ailleurs pas que ce commentaire n'ait toujours pas été supprimé. Beaucoup de mes amis le prenne au premier degrés et sont réellement persuadé qu'Alain Lambert se sert des soucis de santé de Monory pour pousser sa candidature à la présidence du sénat. C'est uqand même dommage qu'un tel amalgame puisse perdurer quand on sait à quel point Alain Lambert est estimable!

Et enfin je n'ai en aucun cas prétendu que AP se réjouissait de la mort de Monory (je vous rappelle une deuxième fois qu'il n'est pas mort car il semble que vous l'ignoriez). Je me suis juste demandé s'il était en mesure de se réjouir de son retour dans sa famille après avoir annoncé comme ceratin son décés! Vous conviendrez comme moi qu'AP a été bien cruellement désavoué! D'où l'intérét pour moi d'éviter de spéculer sur la mort des gens!(cf Fidel Castro...et tant d'autres exemples!)

Rédigé par: mistral gagnant | 22 août 2008 at 15:39

Partager cet article
Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).