Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 00:50

(dépêches)


http://www.rue89.com/2009/04/15/fabius-et-proglio-ecartent-un-empecheur-de-pistonner-en-rond
Enquête
Fabius et Proglio écartent un empêcheur de pistonner en rond
Par Zineb Dryef | Rue89 | 15/04/2009 | 00H11

En 2008, le député PS demande une faveur au responsable local d'une filiale de Véolia. Ce dernier refuse. Et se retrouve muté.


A Rouen, mieux vaut ne pas contrarier Laurent Fabius. Baron de la région depuis 1977, l'actuel député de Seine-Maritime et président de la communauté d'agglomération rouennaise n'aime pas s'entendre dire « non ».

Au point de provoquer la mutation d'un salarié qui a eu le tort de répondre défavorablement, et un peu trop sèchement à son goût, à l'une de ses requêtes. Rue89 s'est procuré les courriers qui attestent de cette intervention de l'ancien Premier ministre.

Le 7 janvier 2008, Aline K., salariée d'une filiale de Véolia Transport en Seine-Maritime, adresse un courrier à Laurent Fabius, en sa qualité de maire-adjoint et de député du Grand-Quevilly, où elle réside aussi. Courrier dans lequel elle sollicite l'appui de l'élu pour sa demande de mutation au sein de la société de transports en commun de l'agglomération rouennaise, TCAR, filiale du groupe Véolia, « leader mondial des services à l'environnement ». (Télécharger le document)


Trois semaines plus tard, le 28 janvier 2008, Laurent Fabius écrit à Philippe Bonnat, le directeur de la TCAR, pour attirer son attention sur le cas d'Aline K. :

« Je vous remercie de bien vouloir étudier sa candidature et de me tenir informé de la suite qui pourra être réservée à ma démarche. » (Télécharger le document)


La réponse de Philippe Bonnat, datée du 7 février 2008, est claire. La TCAR ne recrute pas sur recommandations :

« Nous sommes étonnés que Mme K. ait entrepris une démarche auprès de vos services puisqu'une passerelle existe entre les différents sociétés du groupe Véolia pour promouvoir la mobilité (…)

« Seuls les compétences et l'adéquation d'un profil par rapport aux postes à pourvoir est pris en considération afin de respecter l'équité nécessaire à la crédibilité du processus. » (Télécharger le document)


Ce courrier, ferme mais courtois, aurait dû clore cette petite affaire de piston plutôt courante.

Mais Laurent Fabius a décidé d'en avertir Henri Proglio, le patron du groupe international Véolia. Alors qu'il s'en était défendu auprès des syndicats de la TCAR, l'ancien Premier ministre est bien intervenu auprès du PDG de Véolia, comme l'atteste ce courrier que s'est procuré Rue89.

Dans une lettre concise datée du 18 mars 2008, le député se plaint en effet de l'effronté et de son courrier à la « tonalité particulière ». Le mot « tonalité » est encadré de guillemets et la fin du courrier appelle une réponse :

« Je serai heureux de connaître la suite effective qui sera donnée à cet échange. » (Télécharger le courrier)


La suite ne tarde pas. Deux mois plus tard, un vendredi du mois de mai 2008, les employés de la TCAR apprennent que leur directeur quitte l'entreprise pour rejoindre le réseau de transport bordelais, alors également géré par Véolia, non plus en tant que directeur mais en tant que responsable technique.

Officiellement, on explique que ce départ s'inscrit dans la vie normale d'un directeur. Mais au sein de l'entreprise, on fait le lien entre le fameux courrier de Philippe Bonnat adressé à Fabius et son départ. Jean-Claude Blot, délégué CGT à la TCAR, déplore cet épisode :

« C'est la première affaire de ce type ici et nous n'aimons pas ces méthodes. Nous sommes intervenus auprès de Laurent Fabius pour dire que ce turn-over de directeurs ne bénéficiait pas à l'entreprise. Il a démenti y être pour quelque chose mais nous restons très dubitatifs…


« Le courrier de Philippe Bonnat était peut-être maladroit. Il a été perçu comme un refus catégorique et on ne refuse rien à Laurent Fabius ici. »


Contactés à plusieurs reprises mardi, ni Laurent Fabius ni Henri Proglio n'ont souhaité nous répondre. Aline K., elle, a bien obtenu un poste à la TCAR.

A lire aussi sur Rue89 et sur Eco89
► Tous nos articles sur Laurent Fabius
► Tous nos articles sur Veolia
Ailleurs sur le Web
► Le site de Laurent Fabius
Fabius rouen transports urbains Veolia
25700 visites 45 votes

http://www.paris-normandie.fr/index.php/cms/13/article/12416/
Vous êtes ici : Accueil > Article : TCAR : le directeur s'en va
Réagir (0)
 
Envoyer
 
Imprimer
 
  TCAR : le directeur s'en va
Agrandir la photo
 Philippe Bonnat sera remplacé d'ici quelques semaines

C'est désormais officiel : Philippe Bonnat, l'actuel directeur de la TCAR, quitte ses fonctions. La confirmation est intervenue il y a une dizaine de jours. Depuis plusieurs semaines, la rumeur d'un probable départ alimentait bon nombre de discussions à l'intérieur comme à l'extérieur de l'entreprise. Les syndicats y voyaient la possible intervention de Laurent Fabius, nouveau président de l'Agglo. Interrogé une première fois, l'intéressé avait contesté toute implication. C'est finalement Stéphane Guenet, directeur régional de Véolia qui a confirmé cette mutation, vendredi 9 mai : « Lors d'une réunion avec une délégation CGT, j'ai confirmé le départ du directeur de la TCAR. Il s'inscrit dans le fonctionnement normal du groupe Véolia. »
Lettre de recommandation et réponse maladroite
Stéphane Guenet ne s'arrête pas là, il évoque une récente prise de bec entre la TCAR et l'Agglo : « Il y a quelques semaines, un conducteur receveur de l'ex-CNA (filiale de Véolia) a demandé officiellement sa mutation à la TCAR. Cette demande était appuyée par une lettre de recommandation de Laurent Fabius. La réponse de la TCAR a été jugée maladroite, aussi bien sur le fond que sur la forme, par les responsables de l'Agglo. Effectivement, après en avoir moi-même pris connaissance, ce courrier ne m'a pas plu. Maintenant, je le dis, il n'y a aucun lien de cause à effet entre cette réponse maladroite et le départ de Philippe Bonnat. » Le cabinet de Laurent Fabius à l'Agglo confirme, en insistant sur le caractère anodin de la missive : « Il y a bien eu un courrier maladroit de la TCAR. Mais ce genre de chose arrive quasiment tous les jours au niveau de l'Agglo. Ce courrier est un non-événement. Comme nous l'avions déjà dit, il n'y a eu aucune intervention de Laurent Fabius pour obtenir la mutation de Philippe Bonnat. » La délégation CGT, ayant participé à la réunion avec le directeur régional de Véolia, ne rapporte pas les mêmes propos : « M.Guenet nous a clairement expliqué que, suite à la lettre de recommandation, la réponse de la TCAR n'avait pas plu à Laurent Fabius. Le président de l'Agglo avait alors demandé la mutation de Philippe Bonnat. »
De nombreux dossiers à évoquer
À la suite de cette entrevue, la CGT TCAR rédige un communiqué interne intitulé « la vérité si je mens ». Un document qui pointe du doigt les incohérences entre les propos de Stéphane Guenet et le démenti de Laurent Fabius (lire notre édition du 7 mai dernier).
Le syndicat espère toujours une entrevue avec l'ancien Premier ministre. Une rencontre qui pourrait intervenir rapidement... mais pas avec Laurent Fabius. « Nous sommes actuellement très chargés. Mais le vice-président des transports doit recevoir les syndicats très vite », assure-t-on à l'Agglo.
Comité d'entreprise extraordinaire
La CGT compte sur cet entretien pour évoquer les nombreux dossiers restés en attente : « Plusieurs sujets nous préoccupent : service minimum, Armada et bien évidemment la mutation forcée de notre directeur. Ce qui nous inquiète dans cette affaire n'est pas tant le départ de Philippe Bonnat qu'un changement de direction à un moment qui n'est pas opportun pour la vie de l'entreprise. »
De son côté, Philippe Bonnat ne souhaite faire aucun commentaire sur ces nouveaux développements. Aujourd'hui, un comité d'entreprise extraordinaire se réunit. A cette occasion, le nom du nouveau directeur pourrait être annoncé.
Manuel Sanson



Haut de page Article paru le : 20 mai 2008

http://www.drakkaronline.com/Elie-Franc-directeur-general-de-la
Mercredi 15 Avril 2009 - 21:07:06

Accueil >> Flash
  Elie Franc, directeur général de la TCAR
 
Elie Franc, directeur général de la TCAR
C’est un rouennais et un homme d’expérience qui succède à Philippe Bonnat à la tête de la TCAR (Transports en Commun de l’Agglomération Rouennaise). Elie Franc, 49 ans, né à Auffay, est nommé directeur général à compter du 1er juin prochain.

Il connaît bien l’entreprise pour y avoir exercé les fonctions de Directeur des Ressources Humaines (DRH) de 2001 à 2005 : "à l’époque, j’avais été impressionné par le professionnalisme des équipes et leur souci constant d’offrir un service de qualité aux habitants de l’agglomération". Ce spécialiste des transports urbains a ensuite poursuivi sa carrière dans d’autres régions françaises, au sein de diverses entités du Groupe Veolia Transport. "Mais j’avais envie de revenir à Rouen, explique-t-il, c’est pour cela que j’ai pris la direction administrative et financière du Groupe Huis Clos à Mont-Saint-Aignan en 2006…"

Elie Franc revient à un moment où la TCAR voit "s’ouvrir devant elle de nouveaux horizons". Par exemple, le projet de création d’une communauté urbaine du Grand Rouen est un défi stimulant, une opportunité pour progresser, avec les autres acteurs du transport, dans la gestion globale de la mobilité d’un bassin de vie de plus de 500 000 habitants. "Je connais bien Philippe Bonnat, il me transmet une entreprise en bonne santé, il a été l’artisan du déploiement réussi de TEOR, il m’offre une base solide pour aller plus loin…"

Naturellement, Elie Franc va s’appuyer sur les compétences des 1 100 collaborateurs de la TCAR. Il va aussi mobiliser les "nouveaux venus" de son équipe de direction.
- Colette Cauchois, 37 ans, est la nouvelle responsable du marketing. Son expérience est grande dans les transports en commun des voyageurs. Elle a été successivement responsable "marketing et commercial" de la SIBRA (Société Intercommunale des Bus de la Région Annécienne) et de la T2C (Transport en Commun de l’agglomération Clermontaise).
- Emmanuel Chouffier, 30 ans, est le nouveau responsable technique "Métro". Il arrive de Paris où il a notamment créé et dirigé un pôle d’appui pour le réseau transilien de la SNCF.

Parmi les premiers dossiers du nouveau directeur, l’ARMADA est un rendez-vous important.

Source : Communiqué de la TCAR
Date : 21/05/2008 00:00


Partager cet article
Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).