Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 avril 2009 4 23 /04 /avril /2009 00:02

(dépêche)


Nicolas Sarkozy relance le débat sur l'identité nationale

LE MONDE | 21.04.09 | 14h16  •  Mis à jour le 21.04.09 | 14h16 

L'identité nationale : Nicolas Sarkozy en avait fait un thème central de sa campagne présidentielle, y voyant le moyen de récupérer l'électorat du Front national. A l'approche des élections européennes du 7 juin, le sujet revient, occupant une place de choix dans la récente lettre de mission que le chef de l'Etat a adressée à son nouveau ministre de l'immigration et de l'intégration nationale Eric Besson, transfuge de la gauche. "Nous devons être fiers d'avoir restauré en France un discours assumé sur l'identité nationale et républicaine", écrit Nicolas Sarkozy à son ministre, l'invitant à "poursuivre ce travail, ouvert et sans tabou, de réaffirmation de ce que signifie d'"être français"".

Les recommandations du HCI

Souligner l'universalisme de la République dans les formations civiques données aux migrants, insister sur les notions de droit à la sûreté et à la sécurité, mieux distinguer la laïcité de la sécularisation de la société française.

Prévoir des évaluations ou des autoévaluations au cours ou à l'issue de chaque formation.

Favoriser l'implantation de classes d'accueil dans les lycées, évaluer les acquis relatifs à la compréhension des valeurs et symboles de la République lors de la Journée d'appel et de préparation à la défense.

Sur le même sujet
Décryptage Nicolas Sarkozy relance le débat sur l'identité nationale
Zoom "Les valeurs républicaines ne sont pas négociables"
Zoom "Un réaménagement du discours conservateur"
Livre La diversité, nouvel opium du peuple ?
Archive : Comptage ethnique : un débat confus et paradoxal, par Eric Fassin

Sur le même sujet
Décryptage Nicolas Sarkozy relance le débat sur l'identité nationale
Zoom "Un réaménagement du discours conservateur"
Zoom "On ne demande pas d'argent mais une présence"
Zoom "Les valeurs républicaines ne sont pas négociables"
Décryptage La nouvelle procédure de naturalisation suscite de fortes réserves
Les faits Eric Besson va présenter une nouvelle procédure de naturalisation
Reportage A Nantes, l'angoisse des Roms menacés d'expulsion après quatre années de campement

"COHÉSION SOCIALE"

Une tâche pleinement assumée par Eric Besson. "Liberté, égalité fraternité, laïcité démocratie : nul ne peut en République se soustraire au respect de ces valeurs", a déclaré le ministre mardi 21 avril en recevant le rapport du Haut Conseil à l'intégration sur les valeurs de la République, que son prédécesseur Brice Hortefeux avait commandé. Eric Besson a ajouté qu'il souhaitait faire de "l'intégration l'une des voies privilégiées de la cohésion sociale". Une précision qui n'a rien d'anodine : le thème de l'identité nationale a été durant toute la campagne de Nicolas Sarkozy accolé à l'immigration et associé à une politique migratoire restrictive.

Ses détracteurs y ont vu une façon d'inscrire l'immigration comme un problème, de suggérer que les immigrés étaient une menace pour l'identité nationale. Une dérive contre laquelle le Haut Conseil à l'intégration met implicitement en garde. Dans son rapport, il appelle le gouvernement à ne pas faire de la connaissance des valeurs de la République un simple outil de gestion des flux migratoires. Et l'invite au contraire à intégrer cette question dans une véritable politique d'intégration et au-delà de promotion du civisme.

La transmission des valeurs, précise-t-il ne concerne pas les seuls nouveaux migrants. Les personnes qui ont sifflé la Marseillaise lors du match France-Tunisie en octobre 2008, n'étaient pas des immigrés mais de jeunes, et moins jeunes, Français.

Dès lors, il ne s'agit pas seulement de préconiser des actions pour s'assurer que les étrangers s'installant en France reçoivent bien, aux différentes étapes de leur parcours d'intégration, la bonne connaissance "et compréhension" des valeurs et symboles de la République. Il faut aussi renforcer l'apprentissage civique des jeunes, tout au long de leur scolarité et dans le cadre de la journée d'appel et de préparation à la défense. Et mettre en valeur les emblèmes et symboles de la République dans les écoles, les lieux et documents publics comme dans les manifestations officielles.

Depuis deux ans, le gouvernement a pris peu de mesures pour promouvoir l'identité nationale ; les seuls dispositifs mis en place concernent les nouveaux arrivants sur le territoire. Une des dispositions phare de la loi sur l'immigration de novembre 2007, a été de soumettre tout candidat, dans son pays d'origine, à un test d'évaluation de sa connaissance du français et des valeurs de la République, avant de venir en France. Mais le dispositif non précédé d'une formation se révèle souvent discriminant, comme le souligne le HCI qui fait toute une série de propositions pour mieux faire connaître et comprendre les valeurs et symboles de la République.

"Les recommandations du rapport verront très bientôt une réalisation tangible", a promis Eric Besson en déclarant qu'il fallait "exiger de notre jeunesse qu'elle connaisse et qu'elle respecte autant que nous ces valeurs". Reste à savoir s'il suffit d'une injonction de l'Etat pour décréter le "bien vivre ensemble."

Laetitia Van Eeckhout
Article paru dans l'édition du 22.04.09.


Partager cet article
Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).