Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mars 2007 3 14 /03 /mars /2007 22:52

(dépêche)




http://www.traitederome.fr/fr/la-commemoration-du-cinquantenaire-du-traite-de-rome/tribunes/tribune/article/2007/03/14/tribune-jacques-toubon.html
50 ans de Traité de Rome
[14-03-07] Jacques Toubon
50 ans de Traité de Rome

Ancien ministre, Jacques Toubon est député européen
Votre commentaire
 



Cinquante ans du Traité de Rome, cinquante années de construction européenne. La mise en place du Marché commun, du tarif douanier extérieur, le développement du droit communautaire, l’élection du Parlement Européen au suffrage universel, une monnaie unique… Quels progrès. L’Europe d’aujourd’hui est à des années lumières de celle du Charbon et de l’Acier.

Mais une chose est sûre aussi: le monde de 2007 n’a plus rien à voir avec celui de 1957. Nous ne connaissons plus ni décolonisation douloureuse, ni équilibre de la terreur dans un monde bipolaire ; nos économies sont structurellement différentes, la révolution des communications réduit notre planète à un village planétaire, nos étudiants vont aussi bien étudier à Londres, Madrid ou New York que nous le faisons à Paris ; au lieu d’être Six nous sommes Vingt-sept !

Devant ce constat, la conclusion est simple : « revenir » au traité de Rome de 1957, à son esprit et à ses intentions n'est pas la réponse à ces défis ; c'est aussi absurde que de prôner le retour au pouvoir souverain des Etats membres.

Car les vrais enjeux européens sont bien des enjeux nouveaux : règles institutionnelles évidemment, mais surtout marché intérieur, véritable clé de notre croissance, de notre vivre ensemble futur et de la place de l’économie de l’Europe dans l’économie mondiale.

L’évolution des rapports de forces planétaires, tant économiques que culturels ou religieux, le glissement du pouvoir sur les sociétés des Etats vers les entreprises globales et vers les organisations non gouvernementales, la réunification de l’Europe historique, ne nous imposent-ils pas une réflexion sur le modèle du pseudo-Etat que la Communauté Européenne a perfectionné pendant près de 50 ans jusqu’à la sortie de route provoquée par les « non » français et néerlandais ?

Les politiques communes nécessaires qu’elles relèvent de l’économie ou du domaine régalien, la recherche, l’énergie ou l’immigration attendent depuis trop longtemps les bons vouloirs nationaux. Je crains qu’elles n’attendent longtemps encore, à supposer même que quelques mécanismes de décision plus efficaces finissent par être mis en vigueur.

Alors, si l’on veut une Europe qui tienne le premier rôle sur la scène mondiale, ne faut-il pas dépasser les anciens modèles, zone de libre échange ou communauté intégrée, et, prenant le monde tel qu’il est, donner à notre continent la gouvernance d’un conglomérat continental dont les règles s’inspireraient davantage de l’efficacité économique que de l’autorité politique ?

Perspective extravagante pour un Français gaulliste ? Certes. C’est pourtant dans cette vertigineuse perspective que je voudrais placer, pour ma part, un anniversaire qui ne sera que convention diplomatique s’il ne marque pas l’entrée d’un chemin nouveau pour conduire aux objectifs fondamentaux qui demeurent ceux des Européens.


Partager cet article
Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).