Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 22:20

(dépêche)



Rajoelina ne veut pas d'ex-présidents malgaches au futur scrutin

13 mai 2009 - il y a 2 heures 1 min

Le président malgache Andry Rajoelina a annoncé qu'il négociait un accord avec les partis politiques du pays pour que les anciens chefs de l'Etat ne puissent pas se présenter à la prochaine élection présidentielle.

Photos/Vidéos liées LE NOMBRE DE DÉPUTÉS POUR FORMER UN GROUPE RAMENÉ À 15

"Nous espérons signer un accord (...) Selon cet accord, ceux qui ont exercé un rôle à la tête de l'Etat auparavant ne pourront pas se présenter", a dit Rajoelina à la presse, précisant que "cet accord n'a pas été accepté par tous."

La France a réaffirmé mercredi qu'Andry Rajoelina, qui a pris le pouvoir en mars dans des conditions controversées, avait annoncé mardi qu'il ne serait pas candidat au futur scrutin présidentiel.

L'information, donnée de source diplomatique française, a été démentie dans la capitale de la Grande Ile de l'océan Indien où l'on affirme que le jeune dirigeant, qui s'est emparé du pouvoir avec l'aide de l'armée, n'avait fait aucun commentaire dans un sens comme dans l'autre.

"Il n'a rien dit de tel", a assuré un proche collaborateur de Rajoelina. "Le président n'a pas évoqué jusqu'ici la question de sa candidature".

A Paris, le porte-parole adjoint du ministère français des Affaires étrangères, Frédéric Desagneaux, a enfoncé le clou mercredi.

"Le président de la Haute autorité de transition, Andry Rajoelina, a fait part hier devant le corps diplomatique résidant à Tananarive de sa décision de ne pas se porter candidat aux prochaines élections générales", a-t-il déclaré.

"Nous attendons qu'il confirme publiquement cet engagement qui nous paraît de nature à faciliter les négociations politiques en cours entre Malgaches en vue de la finalisation rapide d'un accord politique consensuel et le plus inclusif possible", a-t-il ajouté dans un point de presse électronique.

La date d'organisation de cette consultation est incertaine, le gouvernement d'Antananarivo ayant refusé le 1er mai de prendre un engagement de la tenir avant la fin de l'année, comme le souhaitent les chancelleries occidentales.

Plusieurs pays, dont la France, l'ancienne puissance coloniale, parlent d'un coup d'Etat, Andry Rajoelina ayant renversé le président élu Marc Ravalomanana avec l'appui de l'armée et après des semaines de troubles.

L'Union africaine et la Communauté de développement de l'Afrique australe ont suspendu Madagascar de leurs rangs en assimilant l'arrivée au pouvoir de Rajoelina à un "coup d'Etat".

L'UA et la SADC souhaitent elles aussi la tenue d'une élection présidentielle d'ici la fin de l'année.

Alain Iloniaina, avec Yves Clarisse à Paris, édité par Jean-Loup Fiévet

Partager cet article
Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).