Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 05:07

(dépêche)


MÉDIAS / CHRONIQUE MÉDIATICS

Politique, l’humour a un prix

Press club / mercredi 24 juin par Simon Piel

Lundi prochain, le Press club remettra le prix de l’humour politique. L’occasion pour Bakchich de vous en livrer le nectar et quelques anecdotes savoureuse.

Cela ne saute pas forcément aux yeux, mais il arrive aux hommes politiques d’avoir de l’esprit. Au point même de susciter parfois une certaine hilarité. Grand bien leur en fasse. Il existe un prix pour les en remercier. Il sera remis par un jury d’experts, composé de journalistes et d’hommes politiques le lundi 29 juin au Press Club. Parmi les qualifiés cette année, Najat Belkacem, Guillaume Bachelet ou encore Roselyne Bachelot et Jean-François Copé. D’ores et déjà, certains ont déjà fait savoir qu’ils ne se rendraient pas aux agapes prévues en leur honneur. Comme Bachelot, Albanel ou Giscard d’Estaing. Delanoë, Belkacem ou Copé, en revanche, en seront.

Car c’est aussi l’occasion pour eux de montrer un visage plus sympathique et pourquoi pas d’entretenir les liens souvent incestueux avec les journalistes présents. Le champion toute catégorie, c’est André Santini, qui, soupçonné de dopage, est interdit de compétition, mais parraine le prix depuis trois ans. Il avait remporté sa première victoire en déclarant : « Saint-Louis rendait la justice sous un chêne, Arpaillange (le garde des Sceaux socialiste de l’époque) la rend comme un gland ». Une belle phrase à réactualiser comme bon vous semble.

Cette année, la cuvée est plutôt réjouissante (voir encadré). A l’instar de la citation de Guillaume Bachelet, Secrétaire national à l’industrie du Parti Socialiste : « La présidentielle, Hollande y pense en nous rasant. »

Drôles à l’insu de leur plein gré

Le prix, créé à l’origine par la conseillère Jacqueline Nebout en 1988 a connu un temps d’arrêt sous la présidence Chirac. A l’origine une petite phrase : « j’ai décidé de dissoudre l’Assemblée nationale » , prononcée par le grand Jacquot, qu’une partie du jury avait décidé de sélectionner. Las, sans doute refroidi par quelques coup de fil présidentiel, la directrice du prix mettra brutalement fin à l’événement… pendant cinq ans. Ce n’est qu’en 2002, sous l’impulsion de l’ancien patron de l’AFP, Jean Miot, que les politiques retrouveront les joies des célébrations humoristiques. Et à quelques reprises, l’incident diplomatique a été frôlé. En 2007, alors que la presse révèle que Xavier Bertrand est franc-maçon, François Fillon a ce commentaire : « Maçon, ça ne m’étonne pas, franc, je suis plus surpris. » Une phrase que s’empresse de sélectionner le jury, saluant ainsi une belle saillie dont le Premier ministre est plutôt avare. Que nenni, le cabinet du Premier ministre, furibard, se fendra d’un courrier au Press Club affirmant sans détours, que jamais, au grand jamais, François Fillon n’avait tenu ces propos.

Rebelotte en 2008. Le Canard Enchaîné relève une citation de François Bayrou : « Si je suis élu, rien ne changera. » Du bon sens ou un bon mot, l’avenir le dira. Toujours est-il, qu’hilare, le jury sélectionne la phrase. A plusieurs reprises, le patron du Modem téléphonera personnellement aux organisateurs pour dénoncer une erreur du Canard Enchainé. Et d’insister ensuite pour ne pas figurer dans la liste des sélectionnés. Ah le téléphone, quelle vilaine habitude.

En 2005, un certain Nicolas Sarkozy remportait le prix pour la citation suivante : « Je ne suis candidat à rien. » Un prix qu’il ne viendra pas chercher. Aujourd’hui, on comprend mieux pourquoi.

Les nominés sont…
Jean-Christophe CambadélisS, Député PS de Paris : « Si Ségolène Royal s’excuse chaque fois que Sarkozy fait une boulette, elle va passer sa vie à genoux ».

Martine Aubry, Première secrétaire du PS : « Ségolène Royal aura la place qu’elle souhaite dans le PS, même si la plupart sont déjà occupées ».

Valery Giscard-d’Estaing, à propos d’un éventuel rattachement de sa région Auvergne : « Je doute que le comité Balladur réussisse là où Jules César a échoué ».

Christine Lagarde, Ministre de l’Economie, à qui l’on suggère de devenir Commissaire Européen : « Pourquoi pas entraîneur du PSG ? ».

Najat Belkacem, conseillère régionale PS et adjointe au Maire de Lyon : « Il ne faut pas que le PS se laisse électrocuter par ses courants ».

Une mention spéciale a été attribuée à Guillaume Bachelet , Secrétaire National à l’industrie du PS : « La présidentielle, Hollande y pense en nous rasant ».

Roselyne Bachelot, après la victoire des handballeurs Français aux Championnats du Monde : « Dans les vestiaires, nous n’avions qu’un mot : énorme ! »

Luc Chatel, porte-parole du Gouvernement : « Le Chef de l’Etat appelle parfois Brice Hortefeux pour ne rien lui dire. C’est la preuve de la qualité de leurs relations ».

Jean-François Copé, Président du Groupe UMP à l’Assemblée Nationale : « Moi vivant, il n’y aura pas d’augmentation de la redevance ».

Nadine Morano, Secrétaire d’Etat chargée de la famille : « Je suis Sarkoziste jusqu’au bout des globules ».

Ségolène Royal, de retour des Etats-Unis : « J’ai inspiré Obama et ses équipes m’ont copiée ».

Christine Albanel, Ministre de la Culture et de la Communication : « Mes cheveux raccourcissent au fur et à mesure que mon expérience croît ».

Jean-François Copé, Président du Groupe UMP à l’Assemblée Nationale, s’adressant au Président Nicolas Sarkozy : « Tu as prévu de filer les clés de l’UMP à Xavier Bertrand ; tu devrais en garder un double ».

Bertrand Delanoë, Maire de Paris : « Le vrai changement au PS, ce serait de gagner ».

Jean-Pierre Raffarin, Ancien Premier Ministre : « Le tour de taille n’est pas un handicap au Sénat ».

Michel Rocard, Ancien Premier Ministre : « Le PS est mal portant ; et comme je respecte les hôpitaux, je baisse la voix comme on doit le faire quand il y a un malade dans la place ».

Une mention spéciale a été attribuée au Sénateur sortant François Gerbault : « Le système des quotas a été inventé par un Sénateur romain : Numerus Clausus ».

Vous aussi, très chers internautes vous pouvez voter en allant par ici

À lire ou à relire sur Bakchich.info :

Politique, l’humour a un prix
Lundi prochain, le Press club remettra le prix de l’humour politique. L’occasion pour Bakchich de vous en livrer le nectar et quelques anecdotes savoureuse.
 L’énigmatique humour de l’UMP
Pour célébrer l’anniversaire de l’élection de Nicolas Sarkozy, l’UMP a sorti le grand jeu… et distribué de jolis tracts ! Retour sur l’un d’entre eux qui fait appel à un second degré très énigmatique…
 Grand prix de l’humour pour le PS.
Les querelles internes du Parti Socialiste sont très distrayantes. On passe vraiment un agréable moment.
 Marques et hommes politiques, meilleurs ennemis
Inspirées des slogans publicitaires, les petites phrases des hommes politiques ont fait mouche. Tant et si bien qu’elles se retrouvent désormais détournées par les marques dans leurs propres campagnes. Tel est (…)
 Les mots qui ont fait gagner Sarkozy (I)
Si les discours de campagne du candidat de l’UMP à la présidence de la République ont convaincu une majorité de Français, c’est parce qu’ils obéissent à des règles de construction bien précises. Un livre, « Les mots de Nicolas Sarkozy », dévoile les (…)
 Sarko, une incertaine idée de la France
Tour à tour interventionniste et libéral, des commissions créées, des annonces à répétition, des bons mots… Sarkozy occupe le terrain depuis deux ans. Mais dans quel dessein ?

Partager cet article
Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).