Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mars 2007 7 18 /03 /mars /2007 10:19
Dans la valse des soutiens aux candidats désormais officiels, il y a toujours quelques nouveautés.

Pour se prémunir de toute course inutile aux notables, François Bayrou avait décidé de ne pas avoir de comité de soutien, et s’il est très heureux, sans doute du soutien de Corinne Lepage, il ne doit certainement pas revendiquer celui, par exemple, du sulfureux affairiste Nicolas Miguet mise en examen pour trafic de parrainages (on n’est pas responsable des soutiens qu’on a).

Parmi les soutiens à Bayrou, des noms comme Patrick Sébastien, Jean-François Probst et sans doute Antoine Waechter vont se côtoyer et le fait que Azouz Begag, Ministre actuel, rejoigne l’équipe de François Bayrou alors qu’il était censé être la "caution de la banlieue" de l’UMP montre à l’évidence les positions outrancières de Nicolas Sarkozy sur le thème de l’immigration.

Mais parmi les ralliements, le plus étonnant est sans doute celui de Simone Veil pour Nicolas Sarkozy, présidente de son comité de soutien. On les dit grands amis depuis le gouvernement Balladur.

Caution morale indéniable, figure historique à la fois du féminisme, de la lutte contre l’Occupation et l’antisémitisme, et de la construction européenne, Simone Veil, 79 ans, qui sort neuf ans de sa pseudo-réserve du Conseil Constitutionnel, a des positions bien étranges.

Il faut dire que le soir même de son ralliement à Nicolas Sarkozy, ce dernier proposait un Ministère de l’Immigration et de l’Identité Nationale aux relents passablement vichystes, approuvé semble-t-il par les sondages (ceci explique cela) mais qui associe de façon inacceptable immigration et menace de l’identité nationale alors qu’en France, celle-ci s’est toujours enrichie des différents flux migratoires.

Une confusion sciemment voulue, à objectif précis, récupérer l’électorat de Le Pen qui lui, avec Philippe De Villiers, n’hésite pas à associer délinquance et immigration. Hélas, dans cette course à la surenchère, sans doute Sarkozy donne plus de poids à l’argumentation des extrémistes qu’à sa propre candidature. Mais tout est bon pour gagner.

On aurait pensé que la place de Simone Veil était auprès de François Bayrou qui réussit seulement maintenant à faire surgir un Centre autonome qu’elle avait tenté elle-même de hisser du courant rénovateur du printemps 1989, avec le succès mitigé que l’on connaît.

Mais c’est oublier la rancœur que cette grande dame éprouve pour celui qui n’était alors qu’un jeune centriste au début des années 1980.

L’animosité affective a des origines inconnues (et personnelles), mais est bien réelle si on lit Le Monde du 16 mars 2007.

Considérer que « voter Bayrou, c’est pire que tout », c’est une affligeante insulte à la démocratie et ce serait sous-entendre que Bayrou serait pire que Le Pen.

L’excessif est insignifiant.

Cette haine personnelle (car il n’y a pas d’autre mot) contre François Bayrou lui fait donc préférer le candidat qui attise consciemment ce qu’il y a de plus vil dans l’électorat, cette détestation de la différence, ce refus de l’autre.

C’est une honte pour celle qui fut l’ancienne déportée ayant survécu aux camps d’extermination.

Après les propos douteux de Raymond Barre, Simone Veil montre à nouveau le naufrage de la vieillesse.

C’est dommage, j’avais beaucoup de respect pour cette grande dame, mais l’est-elle toujours, grande ? J’en doute grandement depuis quelques jours.



L’article du Monde :


LEMONDE.FR | 16.03.07 | 14h36  •  Mis à jour le 16.03.07 | 14h44

Atmosphère joviale, à l'Elysée, vendredi 16 mars, pour l'une des dernières fournées de décorations décernées par Jacques Chirac : quatorze récipiendaires, parmi lesquels Amélie Mauresmo émue et souriante, Jacqueline de Romilly, ou le grand rabbin Joseph Sitruk, qui a invité Simone Veil.

Cette dernière n'est pourtant pas d'humeur à sourire. Elle est assez contrariée par le "ministère de l'immigration et de l'identité nationale", proposé par le candidat qu'elle soutient, Nicolas Sarkozy. "Je crois qu'il ne le dit plus", avance-t-elle d'abord. "Immigration et intégration cela m'irait beaucoup mieux", ajoute l'ancienne ministre qui avait déjà jugé maladroit l'emploi des mots "racaille" et "Kärcher" par le ministre de l'intérieur, pour parler des banlieues.

"Bon, c'est comme ça", conclut-elle avec un brin de fatalisme, puis elle ajoute : "Il faut savoir choisir et Bayrou, c'est pire que tout". Il ne faut pas essayer de lui vendre un François Bayrou nouveau, qui arriverait sur la scène, tel le perdreau de l'année : "Je connais tout son passé et ses trahisons successives ", assène Mme Veil qui raconte comment, au lendemain même de la qualification de Jacques Chirac au premier tour, en 1995, le très balladurien Bayrou lui avait annoncé qu'il appelait sur le champ le vainqueur. "Tu pourrais attendre un peu", lui avait-elle rétorqué, jugeant indécent de se précipiter de la sorte "juste pour rester ministre de l'éducation nationale et continuer à ne rien faire."

Comme fidèle il ne vaut donc rien et comme ministre, il est pire, selon l'ancienne ministre UDF : "J'avais fait un dîner chez moi, avec des démocrates chrétiens, pour faire comprendre à Bayrou qu'il ne fallait pas toucher la loi Falloux. Nous lui avons tous dit qu'il allait rallumer la guerre scolaire. Il a répondu qu'il s'en fichait, qu'il voulait pouvoir mettre ses enfants dans le privé. Il a surtout mis un million de personnes dans la rue ", raconte-t-elle. L'ancienne "sage" du Conseil constitutionnel, évoque aussi le problème des filles musulmanes voilées à l'école, sur lequel elle a travaillé lorsque le ministre de l'éducation s'appelait Bayrou : "Là non plus il n'a rien voulu faire et il n'a rien réglé".

Quant à son projet présidentiel d'aujourd'hui, "ce n'est rien, sinon la cohabitation permanente", juge Mme Veil. Si elle évoque la grande coalition à l'allemande, c'est pour mieux souligner l'absence de projet du candidat de l'extrême-centre : "au moins, en Allemagne, on discute longtemps sur un projet politique, pas sur n'importe quoi". A quoi attribue-t-elle alors le succès de M. Bayou, porté par les sondages ? "Je crois que cela vient d'un rejet du politique". La vieille règle qui veut que l'on ne déchire jamais aussi bien qu'au sein de la même famille politique n'est en tous cas pas démentie. L'UDF n'a rien à envier à l'UMP qui n'a rien à envier au PS.

Béatrice Gurrey

Partager cet article
Repost0

commentaires

Paul Boyer 03/04/2007 00:51

Lettre Ouverte a Madame  Simone Veil
 

    Madame ,
 

    Vous faites partie intégrante de notre Histoire de  France , Plus qu'un De Gaulle  ou autre  Homme Politique  Vous avez dans les moments les plus douloureux de Notre histoire montré la force de
la Femme Française
, Maternelle , Aimante  , Courageuse , et Volontaire.
 

    Vous avez personnifié avec Valeur ,
la Vérité
et
la Foi
du Coeur , la vérité contre l'inacceptable , la vérité contre l'Abominable  , la vérité contre l'Horreur  de la discrimination par
la Volonté
d'Espérance  , Vous avez  été celle qui a portée tres Haut le flambeau de la mémoire Humaine .Je suis né en 1950 et ma génération a un Amour immodéré pour le combat Valorisant que Vous n'avez  eu de cesse de  mettre en exergue.
 

    Si Notre France a eu Jeanne d'Arc a une époque  de grand tourments , si durant certaines autres époques , Notre France a eue  Théroine de Mericourt , Dans le désordre Mondial  de 1939 et dans la vision apocalyptique que certains préparaient , Une jeune femme Française s'est levée  après les désastres pour porter Témoignage , son Nom Simone Veil . toute ma génération a appris  de Vous Madame a être fière de ses Origines .
 

    Madame , les attendus que met en Avant Monsieur Nicolas Sarkozy ne peuvent pas être de natures a  être acceptés par Une  "Valeur" telle que vous, Cela n'est pas possible.
 

  Femme de Principes , et de Vouloir , qui avez avec Honneur et Fierté défendue lors de Votre passage a l'Assemblée Européenne la valeur Humaine , Vous ne pouvez pas  vous déconsidérer a coté du Promoteur du Réflexe Identitaire  , en acceptant d'être aux cotés  de celui qui défend  l'idée d'un "ministère de l'Immigration et de l'Identité nationale"..
 

    Madame , veuillez m'excuser , mais  Votre Valeur Historique est trop précieuse pour
la France
........pour rester aux cotés  d'un Homme qui  "Occulte" la valeur de l'esprit de "Métissité" du Peuple Français  dont l'Histoire  s'est construite avec Pleurs et Tourments  , mais surtout avec le Principe d'Egalité et de Respect , sans aller dans l'Irrespect de la naissance  en dehors de nos frontières ou de
la Vision
trop ciblée de
la Culture
différente.
 

    Cela Madame qui resterez quand même pour Nous une  Héroïne , devient a partir de cette vision trop partisane , l'ouverture au rejet  de l'Autre et cela est très grave

 
 
 

Paul Okili Boyer
(Carcassonne)
 

8 Années de Prisons Politique au Gabon du Dictateur Omar Bongo –Ondimba
 l'ami du Gentil Nicolas Sarkozy
 

paul@www.okili.info
 

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).