Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 avril 2007 5 13 /04 /avril /2007 13:18
Rebondissement à gauche : à neuf jours du premier tour de l’élection présidentielle, l’ancien Premier Ministre socialiste Michel Rocard a rejoint François Bayrou dans son analyse sur la nécessité de rassembler une large partie des Français pour redresser le pays.

Rocard a appelé dans le journal Le Monde du 14 avril 2007 à une alliance avant le premier tour entre François Bayrou et Ségolène Royal pour faire barrage à Nicolas Sarkozy.





















« J'appelle donc François Bayrou et Ségolène Royal, avant le premier tour, à s'exprimer devant les Français pour s'engager dans la voie de cette alliance », écrit Michel Rocard, estimant que « pour la première fois depuis longtemps, ce chemin nous est ouvert ».

Selon lui, « rassemblés avec les Verts, la gauche sociale-démocrate et le centre démocrate-social constituent une majorité dans ce pays » capable de battre « la coalition de Nicolas Sarkozy et Jean-Marie Le Pen ».

« Et dans deux semaines, elle peut devenir la majorité réelle. c'est la chance de la France », observe-t-il, soulignant qu'« il ne faut pas attendre l'après-second tour pour créer la dynamique de l'alliance ».

Concrètement, Michel Rocard juge que sur l'emploi, sur le logement, sur la dette, sur l'éducation, sur l'Europe, les priorités des socialistes sont largement celles des centristes. Et, « sur la démocratie, sur les femmes, sur l'intégration, sur la nation, nous partageons les mêmes valeurs ».

Autant de points de convergence permettant d'éviter le "gâchis social" qu'entraînerait la victoire de l'UMP à la présidentielle, et aux législatives du printemps.

« Socialiste et européen depuis toujours, j'affirme que sur les urgences d'aujourd'hui, rien d'essentiel ne sépare plus en France les sociaux-démocrates et les démocrates-sociaux, c'est-à-dire les socialistes et les centristes » a-t-il déclaré, reprenant aussi les thèses de Daniel Cohn-Bendit favorable à une alliance entre centristes, socialistes et écologistes.

Réagissant à cette prise de position, François Bayrou a montré qu’il constituait, provenant d’une personnalité aussi forte que Michel Rocard, un encouragement très fort pour les propositions de l’UDF pendant sa campagne.

Jour de malheur pour la gauche ? Sans doute l’effet du Vendredi 13 !

Patron du PS, François Hollande a déclaré son opposition à toute alliance, mais Ségolène Royal, dont la campagne patauge de plus en plus, s’est refusé à réagir, ce qui montre l’embarras des socialistes.

En effet, de plus en plus de militants socialistes, conscients des carences électorales de Ségolène Royal, ont décidé de voter pour François Bayrou dès le premier tour pour faire battre Nicolas Sarkozy.

À l’évidence, François Bayrou a tous les atouts, maintenant, pour atteindre le second tour et rassembler les Français dans un discours de pacification et d’union et éloigner le spectre d’une France lepénisée.



Partager cet article
Repost0

commentaires

D
Je pense que les électeurs n'ont pas besoin de subir cet éternel clivage "Gauche/Droite"... <br /> Aussi, la proposition de Michel Rocard me semble la plus raisonnable... En fait, elle ne fait qu'accepter, tout en la reprenant, l'idée de François Bayrou, qui voulait un Gouvernement d'Union Nationale (regroupant des hommes et des femmes issus de tous horizons politiques -sauf des Extrêmes-)....<br /> Je suis tout à fait favorable à cette proposition ! Elle permettra certainement à la France de se dégager de ce clivage "Gauche/Droite" malsain qui interdit toute réforme profonde !
Répondre
F
Rocard serait-il un "Delors, en plus jeune"?
Répondre

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).