Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 octobre 2007 3 31 /10 /octobre /2007 09:15
Des équipes de chercheurs français sont à l’affiche. Un petit article anodin publié la semaine dernière dans une revue scientifique quasi-inconnue pourrait révolutionner le traitement des maladies virales. Pourtant, la plus grande prudence s’impose afin de ne pas décevoir les premiers concernés, les malades.



Depuis vingt ans, la trithérapie est un traitement efficace pour améliorer la vie des personnes infectées par le VIH en faisant intervenir trois molécules qui touchent des mécanismes propres au virus. Hélas, comme celui de la grippe, le virus est en constante mutation, ce qui entraîne une résistance à ces molécules qu’on lui oppose (en fait, il y a plus d'une dizaine de molécules maintenant).

Des biologistes de Montpellier, de Nancy, d’Orsay et de Sherbrooke (Canada) ont affirmé avoir identifié une nouvelle molécule capable de bloquer la réplication intracellulaire du virus du sida en empêchant la maturation de l’ARN (‘splicing’).

Ils ont appelé cette molécule IDC16.

Cette molécule intervient à l’encontre de la production de protéines nécessaires à la réplication du VIH.

Son efficacité a été observée sur des souches virales devenues résistantes aux médicaments antirétroviraux de la trithérapie, non seulement en laboratoire mais aussi sur des virus isolés sur des patients.

« Cette nouvelle voie thérapeutique s’avère extrêmement prometteuse pour la lutte contre le sida mais aussi pour toute autre pathologie causée par un virus dépendant du même mécanisme cellulaire. » précise l’un des chercheurs.


Cela dit, il faut faire très attention avec ce genre d’information, car elle n’est pas anodine pour les personnes contaminées. Elle peut donner de fausses joies sur l’évolution de leur propre pathologie.

En effet, dans cette étude, seuls 200 gènes ont été testés sur les 30 000 qui doivent l’être pour s’assurer de la réelle efficacité de la nouvelle molécule.

Le stade actuel de cette recherche pharmaceutique sur ce sujet n’est qu’en phase préclinique où la plupart des molécules candidates sont rejetées pour différentes causes (notamment leurs effets secondaires dévastateurs).

Cette molécule pourrait éventuellement avoir des effets néfastes sur l’ADN humain et induire un cancer.

Et surtout, la réglementation des tests cliniques est telle que les malades du sida devront de toutes façons attendre près d’une dizaine d’années avant de voir cette molécule arriver sur le marché.


Concernant le traitement de cette information, pourtant d’une grande importance dans la recherche sur le sida et les maladies virales en général, l’étude a été publiée le 26 octobre 2007 dans une revue britannique à faible notoriété (PloS Pathogens) et a fait l’objet de brèves très discrètes dans les médias grand public.

Et peut-être que ce n’est pas un mal, car la discrétion est un gage de prudence et de questionnement avant d’être sûr des possibles applications de cette découverte sur le traitement des maladies virales.

D’autant plus que cette nouvelle piste thérapeutique ne doit pas rendre inaudibles les nécessaires campagnes de prévention contre le sida.

J’ai mis en liens le communiqué du CNRS et surtout, l’article dans son intégralité en pdf, pour ceux que ça intéresse.


Sylvain Rakotoarison



Sources :

(1) Small-Molecule Inhibition of HIV pre-mRNA Splicing as a Novel Antiretroviral Therapy to Overcome Drug Resistance Nadia Bakkour, Yea-Lih Lin, Sophie Maire, Lilia. Ayadi, Florence. Mahuteau-Betzer, Chi Hung Nguyen, Clément Mettling, Pierre Portales, David Grierson, Benoît Chabot, Philippe Jeanteur, Christiane Branlant, Pierre Cordeau Jamal Tazi, PloS Pathogens, 26 octobre 2007.

(2) Résumé de l’article.

(3) Contenu de l’article.

(4) Intégralité de l’article publié en pdf.

(5) Communiqué du Ministère de la Recherche.

(6) Communiqué du CNRS.

(7) Commentaire de l’information dans le blog d’un particulier.




     Article paru sur Agoravox.







Partager cet article
Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).