Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 18:27

(dépêches)


Dans les sondages, DSK battrait Nicolas Sarkozy


POUR LIRE DANS LEUR INTEGRALITE LES SONDAGES EVOQUES
LES TELECHARGER ICI



http://www.lepoint.fr/actualites-politique/2009-11-06/sondage-presidentielle-en-2012-dsk-l-emporterait-sur-nicolas-sarkozy-au/917/0/392868
Publié le 06/11/2009 à 12:22 - Modifié le 06/11/2009 à 16:10 Le Point.fr

SONDAGE

Présidentielle en 2012 : DSK l'emporterait sur Nicolas Sarkozy au second tour
Avec AFP



© AFP PHOTO/Aude GUERRUCCI / © Mousse/ABACAPRESS.COM / montage lepoint.fr

Vos outils
Imprimez Réagissez Classez
      
Buzzer !sur Yahoo! Dominique Strauss-Kahn qui l'emporte au second tour de l'élection présidentielle sur Nicolas Sarkozy en 2012 ? C'est le résultat d'un sondage CSA pour LCP Politique Matin diffusé vendredi * . 51 % des personnes interrogées auraient l'intention de voter pour le socialiste, actuel directeur du FMI, s'il affrontait au second tour Nicolas Sarkozy (49 %). Les votes blancs, nuls, et l'abstention concerneraient 41 % des sondés.

En revanche, le chef de l'État l'emporterait dans les cinq autres hypothèses retenues par l'institut de sondage pour un second tour. Il recueillerait ainsi 51 % des voix face au président du MoDem François Bayrou (49 %), avec 42 % d'abstentions, blancs et nuls. Face à la première secrétaire du PS Martine Aubry (47 %), il totaliserait 53 % des voix (abstention, blancs et nuls 39 %), un score identique s'il devait affronter le maire PS de Paris Bertrand Delanoë au deuxième tour. Il aurait 55 % des voix contre son ancienne adversaire au second tour de la présidentielle de 2007, Ségolène Royal (45 %), et 57 % face à l'ancien numéro un du PS François Hollande (43 %).

* Sondage CSA réalisé les 4 et 5 novembre par téléphone au domicile des personnes interrogées auprès de 910 personnes inscrites sur les listes électorales (méthode des quotas).


http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/france/sondage-dsk-seul-candidat-capable-de-battre-sarkozy-07-11-2009-643119.php
Sondage. DSK, seul candidat capable de battre Sarkozy
7 novembre 2009
      
Pour la première fois depuis le début de son mandat, Nicolas Sarkozy est donné perdant au second tour de la présidentielle de 2012, selon un sondage CSA pour LCP-Politique Matin. Mais seul un candidat paraît actuellement en mesure de le battre: Dominique Strauss-Kahn. Le socialiste l'emporterait au second tour avec 51% des votes. En revanche, Nicolas Sarkozy l'emporterait dans les cinq autres hypothèses retenues par l'institut de sondage pour un second tour. Il recueillerait ainsi 51% des voix face au président du MoDem François Bayrou (49%), avec 42% d'abstentions, blancs et nuls. Face à la première secrétaire du PS Martine Aubry (47%), il totaliserait 53% des voix (abstention, blancs et nuls 39%), un score identique s'il devait affronter le maire PS de Paris Bertrand Delanoë au deuxième tour. Il aurait 55% des voix contre son ancienne adversaire au second tour de la présidentielle de 2007, Ségolène Royal (45%), et 57% face à l'ancien numéro un du PS François Hollande (43%), selon ce sondage CSA réalisé auprès de 910 personnes.

Tags : Politique sondage DSK sarkozy présidentielle*

http://www.lejdd.fr/Politique/Depeches/Sondage-DSK-battrait-Sarkozy-en-2012-148203/
Politique |  06/11/2009 - 10:13

Sondage: DSK battrait Sarkozy en 2012
Un sondage CSA pour LCP-Politique Matin diffusé vendredi sur les intentions de vote indique que 51% des personnes interrogées auraient l'intention de voter pour Dominique Strauss-Kahn s'il affrontait au second tour de l'élection présidentielle Nicolas Sarkozy (49%). Les votes blancs, nuls, et l'abstention concerneraient 41% des sondés. En revanche, l'actuel président de la République l'emporterait dans les cinq autres hypothèses retenues par l'institut de sondage pour un second tour : 51% des voix face au président du MoDem François Bayrou (49%), 53% des voix face à la première secrétaire du PS Martine Aubry, un score identique s'il devait affronter le maire PS de Paris Bertrand Delanoë au deuxième tour. Enfin, il aurait 55% des voix contre son ancienne adversaire au second tour de la présidentielle de 2007, Ségolène Royal (45%.

http://www.lefigaro.fr/politique/2009/11/05/01002-20091105ARTFIG00708-2012-dsk-battrait-sarkozy-au-second-tour-.php
2012 : DSK battrait Sarkozy
au second tour

J.J. (lefigaro.fr)
06/11/2009 | Mise à jour : 09:24 | Commentaires  480 | Ajouter à ma sélection

Dominique Strauss-Kahn revient souvent dans les sondages comme le meilleur candidat du PS pour 2012. Crédits photo : AP
Le président du FMI serait le seul candidat de l'opposition à même de battre Nicolas Sarkozy en 2012, d'après un sondage CSA pour La Chaîne Parlementaire. Il l'emporterait avec 51% des voix.
 
51 contre 49. C'est d'un tout petit point que Dominique Strauss-Kahn pourrait battre Nicolas Sarkozy au second tour de l'élection présidentielle de 2012, selon un sondage CSA* pour LCP Assemblée nationale. Et c'est le seul parmi les six candidats de l'opposition testés à pouvoir l'emporter.

En deuxième position, François Bayrou obtiendrait 49%. Martine Aubry est créditée de 47% des intentions de vote, à égalité avec Bertrand Delanoë. Enfin, en queue de peloton, figurent Ségolène Royal et François Hollande avec respectivement 45% et 43 % des voix.


Les femmes préfèrent Sarkozy

Si, dans les derniers sondages, Nicolas Sarkozy est donné en tête au premier tour, un duel face à l'actuel président du FMI pourrait donc lui être fatal. Dominique Strauss-Kahn bénéficierait d'un soutien massif des trentenaires (56%), des CSP+ (61%) et plus globalement des populations actives (58%).

Autre détail intéressant, si les femmes votent en majorité pour Nicolas Sarkozy (52%), les hommes sont quant à eux plus enclins à choisir DSK comme prochain chef de l'Etat (55%).

Une des surprises de ce sondage tient aussi dans les taux d'abstention démesurés. Ils ses situent tous, quelle que soit le duel envisagé, aux alentours de 40% (blancs et nuls compris), soit deux fois plus qu'en 2007. Un résultat qui est probablement à mettre sur le compte de la difficulté éprouvée par les sondés à se projeter dans l'avenir.

Ces résultats sont à prendre avec des pincettes car la marge d'erreur, d'environ 3%, peut être déterminante.

* Sondage réalisé par téléphone les 4 et 5 novembre 2009 auprès d'un échantillon national représentatif de 910 personnes âgées de 18 ans et plus, inscrites sur les listes électorales.

A LIRE:

» DSK, exilé magnifique

http://www.lefigaro.fr/politique/2009/11/04/01002-20091104ARTFIG00643-2012-sarkozy-en-tete-villepin-credite-de-8-.php   2012 : Sarkozy en tête, Villepin crédité de 8%

 
04/11/2009 | Mise à jour : 18:23 | Commentaires  251 | Ajouter à ma sélection

(Delort/Le Figaro)
Pour sa première apparition dans un sondage en vue du premier tour de la présidentielle, l'ancien premier ministre se range largement derrière Nicolas Sarkozy (28%), Martine Aubry (20%), et même Marine Le Pen (11 %).
 
Nicolas Sarkozy peut être rassuré. Malgré un bilan à mi-mandat critiqué par une majorité des Français, il reste en tête dans les intentions de votes pour la présidentielle de 2012. C'est ce qui ressort d'un sondage Ifop* riche en enseignements, à paraître jeudi dans Valeurs Actuelles. Le chef de l'Etat y est crédité de 28% des voix. C'est trois points de moins que son score de 2007 (31,18%), mais assez pour conserver son rang de champion naturel de la droite. 72% de ses électeurs de 2007 assurent vouloir voter pour lui en 2012 et il obtient 44 % des intentions de vote chez les plus de 65 ans.

Il devra cependant composer avec Dominique de Villepin, son nouveau rival à droite, qui jouit actuellement d'un regain de popularité et a d'ores et déjà pris date pour 2012. Apparaissant pour la première fois dans un sondage en vue de la présidentielle face à Nicolas Sarkozy, l'ancien premier ministre de Jacques Chirac rassemblerait 8% des voix. Son score s'élève à 10% chez les sondés ayant voté pour François Bayrou en 2007. Le chef du MoDem n'obtiendrait que 14% des voix, contre plus de 18% en 2007.


Percée du FN, score moyen pour Les Verts

A gauche, Martine Aubry arrive en tête avec 20% d'intentions de vote.Un score difficile à analyser, puisque Ségolène Royal et Dominique Strauss-Kahn ne figurent pas dans les personnalités testées. La première secrétaire du PS ne récupèrerait que 57% des électeurs ayant choisi Ségolène Royal en 2007. Son principal rival à gauche, Olivier Besancenot (NPA), rassemblerait quant à lui 9% des suffrages , soit cinq points de plus qu'en 2007. Il obtiendrait notemment 21 % chez les 18/24 ans, à égalité avec Nicolas Sarkozy.

Côté surprises, on notera le score particulièrement élevé de Marine le Pen, qui rassemblerait 11% des voix, alors qu'on donnait le FN pour mort, et la performance très moyenne de Cécile Duflot, secrétaire nationale des Verts, créditée de seulement 5% des intentions de vote. A croire que la page des Européennes a bel et bien été tournée.

* Sondage Ifop réalisé les 29 et 30 octobre, par téléphone ou à domicile, auprès d'un échantillon de 1.001 personnes inscrites sur les listes électorales, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Onze pour cent des interviewés ne se sont pas prononcés.



http://www.lefigaro.fr/lefigaromagazine/2009/04/04/01006-20090404ARTFIG00174--dsk-exile-magnifique-.php

DSK, exilé magnifique

PAR ANNE FULDA
10/04/2009 | Mise à jour : 10:46 | Commentaires  5 | Ajouter à ma sélection
 
Du travail d'orfèvre. Une communication sur mesure. Tandis que Martine Aubry était chez Michel Drucker afin d'adoucir son image, de faire oublier la « méremptoire », Dominique Strauss-Kahn était, lui, chez Arlette Chabot afin de gommer justement son côté trop « humain », de détacher cette étiquette de personnage bon vivant, de dilettante nonchalant qui lui colle à la peau. Une offensive médiatique, justifiée par le G20, plutôt réussie. Un ton mesuré, docte mais pas trop. Un discours pédagogue mais pas démagogue. L'affirmation d'un ancrage social- démocrate. Une distance calculée avec la politique politicienne. Tant avec le Parti socialiste, où il fait toujours figure de recours, où il campe la figure de l'enfant prodigue, si doué mais si imprévisible, qu'avec Nicolas Sarkozy, qui ménage le patron du FMI. C'est clair : dans la tourmente actuelle, Dominique Strauss-Kahn ne déteste pas ce statut à part. L'exilé magnifique, tout auréolé de sa popularité intacte auprès des Français, est en réserve du Parti socialiste. Comme de la République. Les uns l'imaginent toujours en candidat potentiel à la présidentielle, tout à fait envisageable pour 2012. Les autres laissent courir l'hypothèse selon laquelle il ferait un Premier ministre tout à fait acceptable de Nicolas Sarkozy. Supputations flatteuses, mais trompeuses. DSK est certes devenu à la faveur de la crise économique mondiale l'un des mécanos de la refonte du capitalisme. Il campe aujourd'hui le représentant d'une mondialisation à visage humain, parvenant même à faire oublier que le FMI fut longtemps la place forte d'un libéralisme pur et dur. Mais si son éloignement façonne sa statue de présidentiable, elle le coupe aussi de la réalité française. A Washington, obligatoirement, Dominique Strauss-Kahn oublie Sarcelles, et Sarcelles l'oublie aussi. Il est plus attentif aux soubre sauts de l'économie mondiale qu'aux cris de révolte des salariés de Continental. Saura-t-il, pourra-t-il à temps se remettre à l'heure française ?

Lire aussi le baromètre d'avril 2009 page31.




Partager cet article
Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).