Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 11:00

(dépêches)


Vent favorable à Martine Aubry dans les sondages


LIRE AUSSI LE SONDAGE A TELECHARGER



http://www.liberation.fr/politiques/0101613778-aubry-meilleure-opposante-a-sarkozy-selon-un-sondage
Politiques 14/01/2010 à 20h57 (mise à jour le 15/01/2010 à 10h45)
Aubry meilleure opposante à Sarkozy, selon un sondage
La première secrétaire du PS est suivie, dans ce classement, par son prédécesseur, François Hollande. Puis viennent, ex aequo, Olivier Besancenot (NPA) et Marine Le Pen (FN).

233 réactions

 
Martine Aubry lors de ses voeux, au siège du PS, mardi (Benoit Tessier / Reuters) 

  
Belle remontée pour Martine Aubry, dans le «Politoscope» d’Opinionway. La première secrétaire du PS est considérée par les sondés comme la meilleure opposante à Nicolas Sarkozy, selon ce baromètre pour Le Figaro/LCI. Dans ce rôle, ils sont désormais 14% à penser à la dirigeante socialiste, qui gagne 10 points par rapport au même sondage du 15-16 octobre 2009.

«Au cours du mois dernier, laquelle des personnalités suivantes fut le meilleur opposant à Nicolas Sarkozy?» Derrière Aubry, arrive, en seconde position, son prédécesseur à Solférino, François Hollande (7%) qui remonte de sept points. Puis suivent, à égalité, la vice-présidente du FN, Marine Le Pen (5%, +1 point) et Olivier Besancenot (5%) qui perd trois points.

Après avoir ferraillé sur le terrain judiciaire contre le chef de l’Etat, en octobre dans le procès Clearstream, Dominique de Villepin chute de 12 points à 4%. Ségolène Royal perd 5 points et plafonne à 3%, à égalité avec la Verte, Cécile Duflot (+1).

(Source AFP)


http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique/20100115.OBS3711/martine_aubry_meilleure_opposante_a_nicolas_sarkozy.html
SONDAGE
Martine Aubry meilleure opposante à Nicolas Sarkozy
NOUVELOBS.COM | 15.01.2010 | 10:03
 70 réactions
La première secrétaire du PS gagne 10 points au sondage qui désigne le meilleur opposant au président de la République.


Martine Aubry, premier secrétaire du Parti socialiste, est perçue comme la meilleure opposante à Nicolas Sarkozy. Martine Aubry est en hausse de 10 points avec 14% (Photo d'archives) (Reuters)
La numéro un du PS, Martine Aubry, est considérée par les Français comme la meilleure opposante à Nicolas Sarkozy, selon le "Politoscope" Opinionway pour Le Figaro/LCI à paraître vendredi 15 janvier.
A la question: "au cours du mois dernier, laquelle des personnalités suivantes fut le meilleur opposant à Nicolas Sarkozy?", 14% des Français désignent d'abord Martine Aubry (+10 points par rapport aux 15/16 octobre). Elle est suivie par François Hollande (7%, +7) et, à égalité, Marine Le Pen (5%, +1) et Olivier Besancenot (5%, -3).
par Opinionway

Europe Ecologie ne fait pas l'unanimité
Dominique de Villepin chute de 12 points à 4%. Ségolène Royal perd 5 points à 3%, à égalité avec la Verte, Cécile Duflot (+1).
Par ailleurs, 42% des Français répondent "oui" quand on leur demande s'ils souhaiteraient qu'"à l'issue des élections régionales, le président" de leur région soit issu d'Europe Ecologie. 55% disent "non", et 3% ne se prononcent pas.
Ils sont 40% à considérer qu'"Europe Ecologie est capable de diriger une région", et 57% à penser l'inverse (3% ne se prononcent pas).

- Cette étude a été réalisée par Opinionway auprès d'un échantillon de 1.001 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas et par interrogation en ligne sur lesystème Cawi (Computer Assisted Web Interview), les 13 et 14 janvier.

(Nouvelobs.com)



http://www.lefigaro.fr/politique/2010/01/15/01002-20100115ARTFIG00001-aubry-s-empare-du-role-de-meilleure-opposante-.php
Aubry s'empare du rôle de meilleure opposante 

François-Xavier Bourmaud
14/01/2010 | Mise à jour : 22:44 | Commentaires  165 | Ajouter à ma sélection

Martine Aubry s'installe en tête du classement des meilleurs opposants à Nicolas Sarkozy. Crédits photo : AFP
Dans notre sondage OpinionWay, la première secrétaire du PS réalise une percée, devançant François Hollande.
 
Retour à la normale ? Pour la première fois depuis son élection à la tête du PS, Martine Aubry s'installe en tête du classement des meilleurs opposants à Nicolas Sarkozy. Tout au long de 2009, le premier parti d'opposition n'avait jamais vu son chef occuper cette position, la tête du classement ayant successivement été prise par Olivier Besancenot, Ségolène Royal, François Bayrou, Daniel Cohn-Bendit et Dominique de Villepin.

Avec 14 % des voix, Martine Aubry enregistre une progression de 10 points dans le politoscope OpinionWay [Lire en pdf] pour Le Figaro et LCI. Un score qui vient sanctionner une fin d'année 2009 particulièrement offensive contre Nicolas Sarkozy. À en juger par la teneur de ses vœux, la première secrétaire ne compte pas s'arrêter là. Mais tout n'est pas rose pour autant. Car sur la seconde marche du podium, c'est François Hollande qui s'installe avec 7 %, en hausse de 7 points. Rival déclaré et prédécesseur de Martine Aubry, il poursuit à petits pas la construction de sa candidature aux primaires de désignation du candidat de gauche à l'élection présidentielle de 2012. Martine Aubry devra compter avec lui.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir.
 Juste derrière arrivent Marine Le Pen et Olivier Besancenot, tous deux à égalité avec 5 %, mais sur des trajectoires inverses. La responsable FN progresse de 1 point quand le leader du NPA recule de 3. Depuis l'année dernière, le pourcentage de ce dernier n'a pas cessé de s'effriter. Tout comme Ségolène Royal qui recule encore dans le classement. Avec 3 % des voix, la présidente de Poitou-Charentes, ex-candidate à la présidentielle, enregistre une baisse de 5 points. Elle fait désormais jeu égal avec Manuel Valls (+ 2) et Cécile Duflot (+ 1). Parmi les autres personnalités du PS, Benoît Hamon reste stable à 2 %, tout comme Bertrand Delanoë (1 %). Quant à François Bayrou, lui aussi recule pour atteindre 2 %, en baisse de 2 points. À noter enfin l'effondrement de Dominique de Villepin. Selon le sondage, l'ancien premier ministre ne récolte plus que 4 % des voix, en chute de 12 points.


Une position paradoxale

L'opinion des personnes interrogées selon leur proximité partisane souligne par ailleurs une position assez paradoxale pour Martine Aubry. Elle surclasse largement l'ensemble de ses concurrents, mais c'est principalement à droite qu'on semble redouter sa qualité de «meilleure opposante». Avec 21 % chez les sympathisants de droite, c'est en tout cas là qu'elle enregistre son meilleur score. Chez ceux du MoDem, on semble aussi l'apprécier (19 %), mais à gauche, c'est plus compliqué. Ils ne sont plus que 14 % à la juger meilleure opposante à Nicolas Sarkozy. Dans cette tranche de population, ce sont ensuite Ségolène Royal, Cécile Duflot et Olivier Besancenot qui sont jugés meilleurs opposants avec 7 %. L'équation de François Hollande est tout aussi surprenante. Seulement 6 % des sympathisants de gauche le qualifient de meilleur opposant, quand 15 % des sympathisants du MoDem le placent dans cette position. À droite, ils ne sont plus que 8 % à la gratifier du titre. Les socialistes n'ont pas fini de se poser la question de l'alliance au centre.


LIRE AUSSI

» Régionales : les Verts doivent convaincre

» Le politoscope OpinionWay [Lire en pdf]

» Aubry concentre ses voeux sur la critique du sarkozysme

» Vote des étrangers : Aubry tente de diviser la droite

» Le PS cherche la meilleure opposition au voile intégral


http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Martine-Aubry-opposante-en-chef-164987/
Politique |  15 Janvier 2010  |  Mise à jour le 17 Janvier 2010

Martine Aubry, opposante en chef
Pour les Français, Martine Aubry, secrétaire nationale du Parti socialiste, serait actuellement la meilleure opposante à Nicolas Sarkozy, selon un sondage Opinionway. Elle devance François Hollande, Marine Le Pen et Olivier Besancenot. Ségolène Royal ne prend que la huitième place.

Il faudra compter sur elle. Selon un sondage Opinionway pour Le Figaro/LCI, Martine Aubry apparaît pour les Français comme la meilleure opposante à l'actuel président, Nicolas Sarkozy. A la question, "au cours du mois dernier laquelle des personnalités suivantes fut le meilleur opposant à Nicolas Sarkozy?", 14% des sondés choisissent la secrétaire nationale du PS, qui gagne ainsi 10% par rapport au sondage d'octobre dernier.

En haut du classement, Martine Aubry semble davantage inquiéter les sympathisants de droite qui sont 21% à redouter sa qualité de "meilleure opposante", contre 19% des électeurs du Modem et 14% de ceux de gauche. En tête pour la première fois depuis son élection en tant que secrétaire nationale du parti, elle devance celui qu'elle a remplacé, à savoir François Hollande. L'ancien chef de file socialiste obtient la deuxième place avec 7% des voix, enregistrant ainsi une hausse de 7%. Ce sont les sympathisants du Modem qui lui accordent le plus de crédit (15%), devant ceux de la droite (8%) puis ceux de la gauche (6%). En effet, après Martine Aubry, les sondés, se déclarant proches de la gauche, ont préféré privilégier Olivier Besancenot, Cécile Duflot ou encore Ségolène Royal qui obtiennent chacun 7% dans cette catégorie de population.

Royal, quatrième socialiste
D'ailleurs, l'ex-candidate socialiste à la présidentielle risque de ne pas apprécier ces chiffres. Celle qui avait pris la tête du classement des meilleurs opposants à Nicolas Sarkozy en avril 2009, chute à la huitième place. Seuls 3% des sondés estiment aujourd'hui que Ségolène Royal symbolise le mieux l'opposition socialiste face au chef de l'Etat. La présidente de Poitou-Charentes accuse une perte de 5% des voix et devient désormais la quatrième personnalité socialiste du sondage, derrière Martine Aubry, son ancien compagnon François Hollande et Manuel Valls, député-maire d'Evry (Essonne). Les primaires socialistes, destinées à déterminer le candidat du parti à l'élection présidentielle de 2012, risque donc d'être mouvementées.

Sur la troisième marche du podium, Olivier Besancenot (NPA) et Marine Le Pen (FN) se retrouvent à égalité avec 5% des voix. Mais ces deux leaders politiques ne sont pas pour autant sur la même dynamique. Si la vice-présidente du Front national gagne 1% par rapport au sondage d'octobre, le chef de file du Nouveau parti anticapitaliste perd 3%. Quant à Dominique de Villepin, il enregistre la plus forte baisse de ce classement. Arrivé en tête en octobre – 16% des sondés le considéraient alors comme le meilleur opposant à Sarkozy – l'ancien Premier ministre ne prend plus que la cinquième position (4%).

Mais, au final, les chiffres assez faibles de ce sondage – Martine Aubry prend la tête avec seulement 14% des voix – montrent que pour l'heure aucune personnalité politique ne semble réellement en mesure d'inquiéter l'actuel président de la République, Nicolas Sarkozy.

             Anne-Charlotte Dusseaulx - leJDD.fr

Vendredi 15 Janvier 2010

Et aussi
 Martine Aubry en reconquête
 Hollande: Cambon non, Elysée oui
 Bayrou contre le renoncement
 
 La socialiste Martine Aubry apparaît, pour les Français, comme le meilleur adversaire de Nicolas Sarkozy. (Reuters)
Et aussi
 Martine Aubry en reconquête
 Hollande: Cambon non, Elysée oui
 Bayrou contre le renoncement
Mots-clés associés
 Martine Aubry
 François Hollande
 Le JDD en PDF
Annonces google
MAIGRIR vite en mangeant:
Jusqu'à - 30 kilos 100% Garantis
Grâce aux protéines SANS régime

www.je-mange-et-je-maigris.comTOMMY HILFIGER E-Shop
Offres exclusives TOMMY HILFIGER.
Jusqu'à 30% sur certains articles!

www.TommyHilfiger.frGraisse Sur Le Ventre?
La Graisse du Ventre Disparaissent
Comme Neige Au Soleil. Incroyable!

www.Trimgel.eu


http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gzKYUk9gltmbb4mzHymrONdk603w
Martine Aubry, une "Merkel de gauche" contre Sarkozy
De Luc PERROT (AFP) – Il y a 3 jours

PARIS — La première secrétaire du Parti socialiste Martine Aubry se pose en ce début d'année en première opposante à Nicolas Sarkozy, grâce à l'image d'une "Merkel de gauche" censée rassurer les Français face à un président dont l'hyperactivité ne garantit plus la popularité dans la crise.

Selon un sondage Opinionway publié vendredi par le journal Le Figaro, Martine Aubry prend la première place des opposants à Nicolas Sarkozy, avec un gain de dix points quand son ancienne rivale socialiste, Ségolène Royal, en perd 5.

Un sondage TNS-Sofres publié la semaine dernière accordait lui aussi à la fille de l'ancien président de la Commission européenne Jacques Delors une rapide progression parmi les personnalités politiques préférées des Français, la plaçant à la deuxième place derrière le socialiste Dominique Strauss-Kahn, actuel directeur général du FMI.

Pour le politologue Stéphane Rozès, Martine Aubry bénéficie à la fois de l'affaiblissement de Nicolas Sarkozy, dont la popularité a atteint début décembre un plus bas depuis la présidentielle de 2007, et de l'effacement de ses principaux rivaux socialistes. Ségolène Royal est en perte de vitesse, et Dominique Strauss-Kahn reste cantonné par son poste à Washington.

Mais ce sont aussi l'approche méthodique et réfléchie qu'elle affiche, et une image de sérieux qui lui a parfois valu d'être taxée de rébarbative, qui valent à l'ancienne ministre de l'Emploi, 59 ans, de progresser dans les sondages.

Martine Aubry "a choisi sa partition, celle d'une sorte d'Angela Merkel de gauche, plus méthodique et rassurante que flamboyante (...), un personnage aux antipodes de Ségolène Royal comme de Nicolas Sarkozy", analysait jeudi le quotidien Le Monde.

"Les Français ne sont plus tant à la recherche d'une rupture permanente qu'incarnaient Sarkozy et Royal, que de ce qu'incarne Martine Aubry", estime lui aussi Stéphane Rozès.

"Vous pouvez compter sur nous, vous pouvez compter sur moi", avait lancé aux Français lors de ses voeux de nouvel an la dirigeante socialiste, prenant acte de cette percée de popularité, et se laissant aller à parler à la première personne.

Martine Aubry a pris soin jusqu'à présent de jouer le rassemblement et de laisser de côté les querelles d'ego, fixant comme priorité pour les élections régionales de mars lors desquelles le PS espère prendre une revanche sur sa défaite aux européennes de 2009. Les rivalités en vue de la présidentielle de 2012 minent depuis des mois l'opposition socialiste.

Elle tente maintenant d'entraîner derrière elle un PS profondément divisé et mal en point.

"Pour nous socialistes, 2010 doit être l'an I de la reconquête", a-t-elle déclaré mardi lors de ses voeux à la presse, appelant à la mise sur pied d'un nouveau projet face au modèle libéral.

Mme Aubry a lancé cette semaine une violente charge contre l'"hyper-présidence" de Nicolas Sarkozy qui n'a "tenu aucune de ses promesses" et a brouillé "la place et le message de la France dans le monde".

Mais pour que son regain d'autorité puisse profiter au PS voire désigner Mme Aubry comme une candidate légitime à la présidentielle de 2012, celle-ci "va devoir prouver qu'elle peut trouver une cohérence au sein de la maison socialiste", souligne Stéphane Rozès.

La tâche s'annonce difficile, tant les socialistes sont apparus divisés sur nombre de sujets, y compris dans le débat sur l'interdiction par une loi du voile islamique intégral en France.

http://www.lalsace.fr/fr/article/2583910,1202/PS-au-zenith-dans-les-sondages-Aubry-refuse-de-parler-de-course-a-l-Elysee.html
le 16/01/2010 à 15h17
imprimer envoyer recommander commenter
PS : au zénith dans les sondages, Aubry refuse de parler de course à l'Elysée
 zoom
Photo AFP
 Au zénith dans les sondages, Martine Aubry se refuse cependant à parler de course à l'Elysée un an avant une primaire qui doit départager les candidats socialistes, alors que des ténors comme François Hollande sont désormais sur les rangs.

«J'ai dit qu'il fallait laisser du temps au temps», a répondu vendredi à Lille la première secrétaire du PS, pressée par les journalistes à déclarer ses intentions.

«L'année 2010 pour le parti socialiste, c'est l'année du projet» insiste-t-elle.

«Ensuite en 2011, on devra se poser les questions de la candidature aux primaires» et «ce n'est qu'à ce moment là que je me poserai la question» pour «savoir qui est le ou la mieux placée pour défendre ce que nous voulons». «Je répondrai ça tous les jours, toutes les minutes, toute l'année !», s'amuse-t-elle.

La maire de Lille veut garder la tête froide alors qu'elle surfe sur les sondages : deuxième personnalité d'avenir préférée des Français après Dominique Strauss-Kahn (Sofres), elle est considérée comme la meilleure opposante à Nicolas Sarkozy (Politoscope Opinionway) et 47% des Français (+ 6 points) approuvent son action (palmarès d'Opinionway).

Un éventuel triomphe PS aux élections régionales de mars -elle table sur un grand chelem- renforcerait sa position de présidentiable.

«La méthode Aubry réussit : mal accueillie au départ à Lille elle a imposé avec calme son style, et a fait de même à la tête du PS», affirme un haut responsable, qui lui voit plusieurs atouts pour 2012: légitimité d'une ancienne ministre à la fibre sociale capable d'affronter la droite, expérience locale, capacité de rassembler le PS.

Il lui reste toutefois à tempérer les initiatives personnelles des ténors du PS comme Vincent Peillon, dont le faux bond jeudi à une émission de France 2 a déclenché une crise avec la chaîne publique.

«A la primaire PS il n'y aura pas un match Strauss-Kahn contre Aubry», c'est celui des deux qui a le plus de chance de gagner qui se présentera, assure Claude Bartolone, proche de la première secrétaire.

Selon lui, leur popularité «montrent que désormais aux yeux des Français une victoire socialiste en 2012 est possible», ce qui réduit les chances des postulants quadragénaires ou jeunes «quinquas» - Manuel Valls, Pierre Moscovici - qui viseraient plutôt 2017.

Candidat déclaré, Pierre Moscovici se demande s'il y a une «Martine-mania»: «Je n'ai jamais cru à la fable d'une Martine Aubry prenant le Parti à reculons, se dévouant à la cause, sans volonté ni intention ou ambition personnelle», écrit-il sur son blog. «Sa popularité croît, parce qu'on la crédite d'abnégation et de bonne volonté : elle sera indexée sur nos résultats électoraux et sur notre capacité à élaborer des propositions».

Le député du Doubs s'attend à une «véritable confrontation» à la primaire PS dont la date n'a pas encore été fixée.

Celui qui fut l'un des lieutenants de DSK a appelé ce dernier à clarifier ses intentions vers «fin 2010» pour éviter de rééditer ce «qui s'est passé avec Jacques Delors : un suspense maintenu trop longtemps qui, à la fin, affaiblit le parti».

De son côté, l'ex-premier secrétaire, François Hollande, se prépare pour la primaire en multipliant les apparitions médiatiques et les débats publics pour combler son retard dans l'opinion.

En baisse dans les sondages, la candidate à la présidentielle de 2007 Ségolène Royal pourrait tabler sur son score aux régionales en Poitou-Charentes pour rebondir.

Quant à Laurent Fabius, il semble s'être mis pour l'heure à l'écart. L'ancien Premier ministre voyait récemment en Strauss-Kahn et Aubry deux «bons» candidats.

http://www.lalettrea.fr/action-publique/2010/01/22/martine-pense-a-2012-en-se-maquillant%2C78741721-ARL-login
22/01/2010  La LettreA.fr N°1440 
  
 
   ACTION PUBLIQUE
Martine pense à 2012 en se maquillant
 
Les bons sondages actuels confortent Martine Aubry dans ses choix. Elle doit maintenant décider du tempo de sa marche en avant, d’ici 2011. [ 318 mots ] 
 





Partager cet article
Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).