Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 11:15

(dépêche)


La santé du Président du Nigéria engendre un risque de grave crise institutionnelle


http://www.rfi.fr/contenu/20100127-bras-fer-entre-le-senat-le-gouvernement-cause-president-malade?ns_campaign=nl_monde280110
Nigeria -  Article publié le : mercredi 27 janvier 2010 - Dernière modification le : jeudi 28 janvier 2010

Bras de fer entre le Parlement et le gouvernement pour démettre le président malade
Des manifestants contre la longue absence du président nigérian sans transmission du pouvoir, réunis devant la Maison du Parlement, à Abuja, le 12 janvier 2010.
Reuters / Afolabi SotundePar RFI

Le Sénat d’Abuja a demandé, ce mercredi 27 janvier 2010, au président Umaru Yar’Adua, hospitalisé depuis plus de deux mois en Arabie Saoudite de laisser le pouvoir à son vice-président Goodluck Jonathan, mais le gouvernement fait obstacle et déclare le président « apte à rester en fonction ».


Le Nigeria souffre de l'absence de son président. Umaru Yar’Adua est hospitalisé à Djeddah, en Arabie Saoudite, depuis le 23 novembre dernier 2009. Voilà 65 jours qu'il n'est pas rentré au pays : aucune photo, aucune vidéo du président n'a été diffusée. Les Nigérians n'ont pu entendre qu'un bref entretien à la BBC, au cours duquel Umaru Yar’Adua semblait assez faible. Et pourtant le pays ne manque pas de problèmes à régler : violences interreligieuses, enlèvements et sabotages dans le Sud, pauvreté.

Du coup, le Sénat est monté au créneau, ce mercredi 27 janvier, et a formellement demandé à Umaru Yar’Adua de transférer son pouvoir au vice-président Goodluck Jonathan. Mais le gouvernement nigérian a tout de suite répondu par la négative.

La décision des sénateurs a été prise à l'unanimité, malgré le contrôle de l'hémicycle par le Parti démocratique du peuple (PDP) d'Umaru Yar'Adua qui compte 89 sur les 109 sièges de la chambre haute du Parlement nigérian. Et, comme on pouvait s'y attendre, la demande a immédiatement été rejetée par le gouvernement.

Mais cette demande sonne tout de même comme une nouvelle étape vers une destitution du président Umaru Yar'Adua. Le vendredi 22 janvier, la Haute cour fédérale de justice d’Abuja avait déjà tranché le débat sur cette absence prolongée. Elle avait alors donné un délai de 14 jours au président pour donner des assurances claires sur sa capacité, ou non, à diriger le pays, car Umaru Yar'Adua ne s'est exprimé qu'une fois, il y a une dizaine de jours, à la radio.

La voix faible, le président avait alors dit espérer faire de sérieux progrès et retourner dans son pays pour reprendre ses fonctions. Cette courte déclaration a pu permettre d'affirmer avec certitude que le président nigérian est bien vivant, mais elle n'a pas mis pas pour autant fin à la crise politique.

En tout cas, pour qu'il y ait passage de témoin, deux étapes et non des moindres doivent être franchies : l’approbation des deux tiers des ministres du gouvernement, puis l’établissement d’un rapport médical par cinq médecins prouvant l'incapacité du président à diriger le pays.

tags : Nigeria - Umaru Yar’Adua



Partager cet article
Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).