Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 01:15

(dépêches)


Dernier meeting du 1er tour des régionales des Verts : Daniel Cohn-Bendit



http://www.lepoint.fr/elections-regionales-2010/2010-03-11/regionales-europe-ecologie-voit-grand/2136/0/432289
Publié le 11/03/2010 à 08:28 - Modifié le 11/03/2010 à 15:38 Le Point.fr

RÉGIONALES

MEETING - Europe Écologie voit grand
Par Emilie Trévert



"Sans nous, les socialistes ne gagnent aucune région", a lancé le chef de file d'Europe Écologie, Daniel Cohn-Bendit, mercredi soir, lors du dernier meeting avant le premier tour des régionales © AFP

Vos outils
Imprimez Réagissez
      
Sur le même sujet
MARSEILLE Les ténors de l'UMP sonnent la mobilisation
 "C'est impressionnant de vous voir aussi nombreux", a lancé Noël Mamère, en entrant sur la piste du Cirque d'hiver, à Paris, mercredi soir. Pour son dernier meeting avant le premier tour des régionales, Europe Écologie a fait les choses en grand. Écrans géants à l'extérieur et, à l'intérieur d'une salle comble (environ 1.700 personnes), orchestre et danseurs de breakdance, duplex (plus ou moins réussis) en direct des régions...

Portés par les sondages - le dernier crédite Cécile Duflot, tête de liste en Ile-de-France, de 18 % d'intentions de vote -, les écolos se sentent pousser des ailes. Et ils ne se privent pas d'envoyer des messages à leurs "amis socialistes", avec qui ils vont devoir négocier entre les deux tours. "L'hégémonie, c'est terminé", a martelé le député-maire de Bègles. Fini le temps où les écolos n'étaient pour le PS que des "idiots utiles" ou des "strapontins". La secrétaire nationale des Verts, Cécile Duflot, moins agressive envers les socialistes, s'est contentée de souligner que la victoire était "à portée de la main".

Quant au "parrain" du mouvement, Daniel Cohn-Bendit, il voit grand, comme à son habitude. "Nous vivons en ce moment un mouvement vers le haut. Et ce qui est encore plus rassurant, c'est qu'à l'horizon, il n'y a aucune limite", a-t-il claironné, fustigeant "la politique du bluff" de Nicolas Sarkozy et celle de la continuité promise par les socialistes. "Sans nous, les socialistes ne gagnent aucune région", a lancé Cohn-Bendit, sous un tonnerre d'applaudissements. Avant de préciser : "Je reconnais que sans les socialistes, on ne gagne aucune région." Ceci ne l'empêche pas d'imaginer l'avenir d'Europe Écologie, devenu "une force incontournable", selon ses mots. "Imaginons", donc, "une cinquantaine de députés à l'Assemblée" et "un nouveau partenariat à gauche pour envisager la victoire en 2012". Mais, avant cela, il faudra que les Verts et les sympathisants du réseau Europe Écologie se mettent d'accord pour construire (ou non) un nouveau parti écologiste à la hauteur de leurs ambitions. L'imagination va alors laisser place au pragmatisme.

http://ile-de-france.regions-europe-ecologie.fr/184-presse/
http://ile-de-france.regions-europe-ecologie.fr/5-la-campagne/2879-europe-ecologie-enflamme-le-cirque-d-hiver/71d3583b4a/
La campagne
Europe Ecologie enflamme le Cirque d'Hiver
11/03/2010
 
Intervention de Cécile Duflot
 
Intervention de Dany Cohn-Bendit
Mercredi 10 mars restera comme un grand moment pour Europe Ecologie. Cécile Duflot et tous les candidats d'Ile-de-France dont Robert Lion, Emmanuelle Cosse, Augustin Legrand, ainsi qu'Eva Joly, José Bové, Dany Cohn-Bendit, Christophe Robert (Fondation Abbé Pierre) et Noël Mamère étaient rassemblésdans le mythique Cirque d'Hiver pour un grand meeting de clôture.

Dans une ambiance particulièrement festive et au milieu du décors original d'un Cirque d'Hiver plein à craquer, militants et curieux ont été accueillis par un concert suivi de l'intervention mouvementée d'une troupe de Yamakazis.


Cécile Duflot et les têtes de listes Ile-de-France
Toutes les têtes de liste départementales de l'Ile-de-France sont invitées par le maître de cérémonie du moment Noël Mamère, à se rassembler sur scène autour de Cécile Duflot. Standing ovation de plusieurs minutes pour toute l'équipe.


Le public

Cécile Duflot et Stéphane Hessel
Augustin Legrand lance au public : « Nous sommes le nouveau visage de la gauche ». Mais ce n'est pas un mais plus de 2000 visages enthousiastes qui sont réunis au cirque d’hiver pour le dernier meeting Europe Ecologie.


Augustin Legrand

Emmanuelle Cosse et Robert Lion
Un grand moment de la campagne en Ile de France et dans les régions qui organisaient le même soir leur grand meeting de campagne pour rappeler la dimension interrégionale du projet écologiste. C'est ainsi que Philippe Meirieu, Laurence Vichnievsky, Jacques Fernique ont pu s'adresser en live au public du Cirque d'Hiver grâce à des duplex en streaming. Le symbole derrière ces interventions : « Ce que nous souhaitons, c’est une autre politique entre les régions, c’est la possibilité de travailler ensemble à la transformation écologique de toutes les régions ! » affirme Cécile Duflot sous les applaudissement.


Christophe Robert

Stéphane Hessel et Noël Mamère
Ce meeting était aussi l’occasion de rappeler un autre principe fondateur du projet écologiste : la solidarité. « Ce que nous défendons, c’est un programme de justice sociale. L’écologie n’est pas un privilège, c’est un projet de solidarité », comme l'a rappelé Emmanuelle Cosse qui sait de quoi elle parle après 15 ans de combat associatif auprès des plus démunis.

Stéphane Hessel, co-rédacteur de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, a aussi été très longement applaudi. Pour la première fois, à 93 ans, il se présente sur la liste Europe Ecologie parisienne et il a démontrer avec une énergie incroyable ses convictions et son désir de faire de la politique d'une nouvelle façon.

Eva Joly a aussi rappelé que la politique  est « née de la rencontre de la colère et de l'intelligence » et que voter Europe Ecologie, « c'est voter pour plus de partage, pour un meilleur rapport entre Nord et Sud"


Daniel Cohn-Bendit

Eva Joly
C’est là toute l’ambition d’Europe Ecologie : apporter une « alternative dans l’alternance » comme l'affirme Dany Cohn-Bendit. « Et de le faire ensemble, avec vous, avec les verts et aussi avec tous ceux qui ne sont pas nés écologistes mais qui le devienne » comme l'a rajouté Cécile Duflot. Cette alternative, c’est à vous tous de la construire avec nous et de la rendre possible dans ces quatre jours de campagne qu’il nous reste. Cécile Duflot l’a rappelé : « la victoire dépend de vous, mais elle est dès ce soir, à porter de la main ! ».



http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/p-1911-Cohn-Bendit-il-n-y-a-aucune-region-que-le-PS-puiss.htm?&rub=8&xml=newsmlmmd.80943959ba27425b624509fd0f62fd39.611.xml

Cohn-Bendit: "il n'y a aucune région que le PS puisse gagner tout seul"
NANTES (AFP) - 11.03.2010 20:53
Daniel Cohn-Bendit, chef de file d'Europe Ecologie, a déclaré jeudi à Nantes lors d'une conférence de presse qu'il "n'y aura pas de vague rose, il y aura une vague vert-rose" lors des régionales et qu'"il n'y a aucune région que le PS puisse gagner tout seul".


Le chef de file d'Europe Ecologie, Daniel Cohn-Bendit, en meeting le 10 mars 2010 à Paris
Daniel Cohn-Bendit, chef de file d'Europe Ecologie, a déclaré jeudi à Nantes lors d'une conférence de presse qu'il "n'y aura pas de vague rose, il y aura une vague vert-rose" lors des régionales et qu'"il n'y a aucune région que le PS puisse gagner tout seul".

AFP - Thomas Coex
Daniel Cohn-Bendit, chef de file d'Europe Ecologie, a déclaré jeudi à Nantes lors d'une conférence de presse qu'il "n'y aura pas de vague rose, il y aura une vague vert-rose" lors des régionales et qu'"il n'y a aucune région que le PS puisse gagner tout seul".

"Si la gauche est tellement forte c'est parce que ce qui la rend forte, c'est nous", a-t-il assuré, en préambule à un meeting de soutien avec Dominique Voynet au candidat Europe Ecologie en Pays de la Loire Jean-Philippe Magnen.

"Ce qui m'énerve, c'est que tout le monde parle de vague rose. Il n'y aura pas de vague rose, il y aura une vague vert-rose ou il n'y en aura pas. Il n'y a aucune région que le PS puisse gagner tout seul", a-t-il ajouté.

Avant son meeting à Nantes qui clôt sa campagne avant le premier tour dimanche, il a noté que "quand une dame (Martine Aubry, NDLR) dit +On va faire le grand chelem+, +on+ c'est qui ? Personne ne fait le grand chelem seul, j'avoue aussi même pas nous, humblement, on ne gagne pas les élections sans le PS".

Au second tour, M. Cohn-Bendit a d'ores et déjà estimé que l'union avec la gauche serait possible partout, même s'"il y a une semaine je pensais qu'il y aurait des endroits où ce serait très dur".

"Le fait de les avoir nommés a décrispé et j'avoue que les sondages ont aidé. Il y a des présidents de région qui ont cru qu'ils pourraient passer seuls, qu'ils feraient 37%, 38% au premier tour et il se retrouvent à 25%, 26%" dans les sondages, "ça a calmé les gens".

Il a aussi précisé qu'après le premier tour, "il faudra développer une culture du partenariat" entre le PS et Europe Ecologie en vue des prochaines échéances électorales.

Mais quel que soit le résultat du premier tour des régionales, "aujourd'hui on a déjà gagné notre pari: on est la troisième force politique. Il y a deux ans, on ne l'était pas (...). Donc de toutes façons nous serons le 14 mars victorieux parce que l'on impose une nouvelle donne politique", a-t-il conclu.

© 2010 AFP




Partager cet article
Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).