Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 07:11

Le magazine chrétien "La Vie" n°3562 du 5 décembre 2013 publie un sondage exclusif réalisé par Paradox’Opinion sur des données de OpinionWay au titre accrocheur, "La tentation FN : les catholiques vont-ils craquer ?".


yartiCathoFN01Pendant une année, certains élus socialistes ont savamment matraqué les esprits dans les médias sur la supposée équivalence ente catholicisme et extrême droite. Ils auraient mieux fait de prendre à sa juste mesure la nature et l’amplitude des manifestations du printemps dernier contre le mariage gay.

Cependant, ils ont réussi à faire croire à beaucoup de personnes qu’être catholique était nécessairement être intégriste ou traditionaliste.

C’est pourquoi l’étude d’opinion que le journal chrétien "La Vie" a commandée sur le sujet est intéressante à découvrir. Le titre de l’hebdomadaire cette semaine porte en effet sur le lien supposé entre catholiques et extrémistes de droite. L’enquête a été réalisée auprès d’un échantillon de 7 486 personnes de plus de 18 ans représentatif de la population française au sein duquel 495 catholiques pratiquants ont été identifiés et interrogés (soit 6,6%).

Le sondage n’a pris en compte que l’avis des "catholiques pratiquants" et les a comparés à l’avis de l’ensemble des Français sondés. Cela permet de détailler quelques spécificités politiques des catholiques, bien que ceux-ci ne réfléchissent pas politiquement par "communauté religieuse". Chacun a son libre arbitre.

La définition du "catholique pratiquant" est assez simple : il s’agit d’une personne qui va à la messe au moins quelques fois par mois. Donc, pas seulement pour des occasions exceptionnelles (Noël, Pâques, mariages, baptêmes, enterrements, etc.).

Autre condition de départ, il n’a pas été testé les "catholiques non pratiquants", qui représenteraient environ entre 50% et 60% de la population française, dans la mesure où ceux-ci réagissent comme l’ensemble des Français. Ils n’ont pas de spécificité particulière dans leurs options politiques.

Pour l’Église catholique, qui a, depuis neuf mois, un nouveau pape, très progressiste, le pape François, prêt à rappeler quelques fondamentaux dans des affaires politiquement épineuses, cette enquête d’opinion a donc de quoi rassurer et de quoi contredire les élus socialistes cités en début d’article.

yartiCathoFN03

En effet, à la question "Dites-nous si vous appréciez peu, pas du tout, assez, beaucoup Marine Le Pen", 66% des catholiques disent ne pas apprécier Marine Le Pen tandis qu’ils ne sont que 61% des sondés pour l’ensemble des Français.

En faisant la distinction par les âges, les plus âgés sont les plus sceptiques vis-à-vis de la présidente du FN : 72% pour les plus de 65 ans tandis que les moins de 35 ans ne sont que 50% à ne pas l’apprécier. Les autres tranches d’âges se situent entre les deux.

Par ailleurs, les catholiques ne sont que 7% à se sentir proches du Front national tandis que l’ensemble de la population l’est à 13%. 10% des catholiques de moins de 35 ans se sentent proches du FN, et seulement 1% des catholiques âgés de plus de 65 ans.

Cela signifie clairement que les catholiques pratiquants sont moins enclins que l’ensemble des Français à se laisser séduire par les thèmes populistes du FN.

C’est assez facile à comprendre puisqu’ils sont généralement situés au centre droit sur l’échiquier politique, la place généralement admise de la "démocratie chrétienne", terme qui n’a jamais été utilisé en France pour raison salutaire de laïcité républicaine et qui correspondait au MRP juste après la guerre ou encore au CD, CDS et enfin UDF version unifiée à partir de 1998 (dont le MoDem et l’UDI pourraient se disputer l’héritage).

L’un des signes distinctifs essentiels de ces catholiques pratiquants, c’est qu’ils sont toujours aussi fermement partisans de la construction européenne, malgré le climat eurosceptique très marqué de ces dernières années. C’est d’ailleurs assez logiques puisque ce sont essentiellement des chrétiens (du centre droit ou du centre gauche) qui ont façonné l’Europe depuis 56 ans. Les catholiques sont attachés à l’Union Européenne car ils considèrent qu’elle est toujours porteuse des valeurs humanistes.

Ainsi, à la question "Êtes-vous favorable ou opposé à la disparition de l’euro et au retour du franc ?", 73% des catholiques pratiquants se disent opposés alors que l’ensemble des Français n’est opposé qu’à hauteur de 59%. Seulement 14% des catholiques sont favorables au retour du franc tandis que les sondés sont la moitié plus, 21% à y être favorables pour l’ensemble des Français.

Tout oppose le positionnement du FN aux catholiques. Ainsi, opposés au protectionnisme, ces derniers voient à 60% la mondialisation plutôt comme une opportunité pour l’économie française et pour la modernisation du pays.

En clair, si le pouvoir socialiste a visiblement perdu définitivement l’électorat catholique à l’occasion de ses débats houleux sur des sujets de société, électorat qu’il avait réussi à conquérir voire fidéliser il y a quelques décennies en Bretagne et en Alsace, par exemple, cela ne s’est pas fait au bénéfice du FN mais simplement d’un centre droit qui peut se conjuguer politiquement de multiples manières dans le paysage français actuel. D’autant plus qu’il y a 46% des catholiques (ils n’étaient que 30% en 2012 !) à ne plus faire confiance "ni à la droite ni à la gauche" pour gouverner le pays.

Ce sondage est donc un sérieux démenti à la caricature martelée par certains élus socialistes sur la prétendue osmose entre les courants catholiques et les groupuscules identitaires ou traditionalistes qui se sont montrés durant les manifs pour tous.

Gageons que la plupart des médias passeront sous silence ce genre de conclusion et insisteront plutôt sur la lepénisation des jeunes esprits


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (7 décembre 2013)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Un nouveau pape.
L’héritage de la démocratie chrétienne.
La laïcité et le hollandisme révolutionnaire.
Le mariage gay est-il soluble dans le christianisme ?
L’Europe.
Le syndrome bleu marine.
Le Front national.
La solution protectionniste ?
La lepénisation des esprits.


yartiCathoFN02


 

http://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/les-catholiques-sont-ils-attires-144694

 






 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).