Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2016 5 15 /04 /avril /2016 06:30

« Toute ma vie, je me suis fait une certaine idée de la France. Le sentiment me l’inspire aussi bien que la raison. (…) J’ai, d’instinct, l’impression que la Providence l’a créée pour des succès achevés ou des malheurs exemplaires. S’il advient que la médiocrité marque, pourtant, ses faits et gestes, j’en éprouve la sensation d’une absurde anomalie, imputable aux fautes des Français, non au génie de la patrie. (…) Bref, à mon sens, la France ne peut être la France sans la grandeur. » (De Gaulle, Introduction aux "Mémoires de guerre", 1954).


_yartiFH2016041401

L’ancien premier secrétaire du PS et ancien maire de Tulle François Hollande a été l’invité de l’émission "Dialogues citoyens" diffusée en direct sur France 2 ce jeudi 14 avril 2016. L’émission, animée conjointement par les journalistes Léa Salamé (de France Inter) et David Pujadas (de France 2) et située dans le prestigieux Musée de l’Homme au Trocadéro, après sa réouverture, consistait à permettre à quatre "citoyens" de se présenter et de questionner le supposé chef de l’État sur sa politique gouvernementale (à l’origine, c’étaient six "citoyens" mais deux en ont été écartés probablement par l’Élysée).

Comme toutes les émissions précédentes, François Hollande n’a rien dit de neuf, rien dit d’intéressant et rien dit de crédible (cette fois-ci, ce fut « la France va mieux. » après le 3% du déficit public, après l’inversion de la courbe du chômage, après la fin annoncée de la hausse des impôts, etc.). Encore une émission pour rien ! C’est rageant pour un homme qui voudrait se faire réélire dans un an.

Pourtant, l’élève François Hollande pourrait croire à un le verdict très injuste. Car il avait bien appris ses leçons, il a su débiter correctement tous les éléments de langage pour valoriser un quinquennat sans queue ni tête. Il a été un bon multi-ministre capable d’énumérer toutes les raisons d’être content de sa politique…

_yartiFH2016041402

Mais justement, le problème, c’est parce que c’était lui l’élève. Parce qu’il considérait cette prestation comme un exercice de communication, comme un examen de passage sur la route de sa nouvelle candidature à l’élection présidentielle. Comme si c’était lui qui comptait et pas le pays qu’il a pourtant voulu servir depuis 2012.

Or, il aurait fallu qu’il fût le professeur. Il aurait fallu qu’il traçât un chemin aux Français, qu’il rassurât ses concitoyens sur le cap qu’il entend garder mais sans expliquer vers quel horizon il l’a orienté.

Plus clairement, François Hollande non seulement n’a montré aucune vision de la France qu’il veut pour demain, et en quoi sa politique le conduirait vers cette France, mais il n’a montré aucune autorité présidentielle.

_yartiFH2016041403

Pourtant, il a eu provenant de ses deux espoirs des coups de poignard dans le dos particulièrement humiliants.

La veille de son émission très importante, son Premier Ministre Manuel Valls a publié une très longue interview de politique générale dans "Libération", comme si la parole présidentielle n’avait aucune portée.

Et le jour même, la une de "Paris Match" a donné en couverture une photo de son Ministre de l’Économie Emmanuel Macron et de son épouse. Emmanuel Macron, qui a fondé un nouveau mouvement politique, a même évoqué à Londres, quelques heures avant l’émission télévisée, qu’il pourrait envisager de se présenter à l’élection présidentielle de 2017.

_yartiFH2016041404

Pour simple réponse, quelques très timides admonestations de François Hollande. Adressé à Manuel Valls, un recadrage très timoré pour refuser une loi contre le voile à l’université (il a cependant regretté de ne pas avoir voté la loi contre la burqa). Pour Emmanuel Macron, sur le mode très affectif, il a simplement lâché que son ministre « sait ce qu’il me doit » et lui a demandé de la "loyauté" (comme si cela arrêtait en politique les ambitieux aux dents longues, lui qui connaît sur le bout des doigts l’histoire politique, c’est très étonnant de l’entendre dire cela).

Non seulement le cap n’est pas indiqué, non seulement, la langue de bois n’a pas été supprimée (comment peut-on aller mieux avec encore autant de pauvreté et de chômage ?), mais il n’a même pas évoqué un des sujets qui peut susciter une grande angoisse pour les Français. Rien en effet sur les dizaines de terroristes qui ont été arrêtés en France et en Belgique ces dernières semaines et qui étaient sur le point de commettre de nouveaux attentats meurtriers.

_yartiFH2016041405

Finalement, s’il fallait retirer une seule utilité de cette émission politique, ce n’est pas sur l’invité et le vide qu’il a communiqué, mais sur la journaliste Léa Salamé qu’il faudrait s’appesantir.

Certes, elle a été choisie, selon Michel Field, nouveau directeur de l’information de France Télévisions (et soumis à un vote de défiance par les rédactions prévu pour le 19 avril 2016), parce qu’elle était « virevoltante et sexy » (on imagine la réaction de la concernée en apprenant cela !). Mais elle a fait correctement son travail, en regardant droit dans les yeux François Hollande et en lui posant les questions qui pouvaient fâcher, par exemple, sur le discours de Manuel Valls qui avait mis en cause Angela Merkel à Munich et en insistant pour avoir un réponse. Loin d’être dans le moule des journalistes d’allégeance, Léa Salamé aura sans doute un grand avenir si elle continue à tenir tête avec ses questions pertinentes avec ce même brio.

Mais pour cela, il faut avoir du cran.
Ce que n’a pas eu son invité François Hollande en ne répondant jamais franchement dans un langage de vérité dépouillé de sa mythologie originelle.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (15 avril 2016)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Grande nation cherche Président de la République.
Manuel Valls.
Emmanuel Macron.
La méthode de François Hollande, efficace à 0%.
Le livret citoyen.
François Hollande, le grand calculateur.
François Hollande et le manque d’ambition.
François Hollande et Angela Merkel.
La déchéance de la République ?
L’annonce de la déchéance de la nationalité (23 décembre 2015).
La démission de Christiane Taubira (27 janvier 2016).
François Hollande sécuritaire (16 novembre 2015).
Loi n°2015-912 du 24 juillet 2015 relative au renseignement.

_yartiFH2016041406


http://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20160414-hollande.html

http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/urgent-grande-nation-cherche-179955

http://rakotoarison.canalblog.com/archives/2016/04/15/33665071.html

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print






Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).