Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2016 2 14 /06 /juin /2016 06:44

« Il y a obligation envers tout être humain, du seul fait qu’il est un être humain, sans qu’aucune autre condition ait à intervenir, et quand bien même lui n’en reconnaîtrait aucune. Cette obligation ne repose sur aucune situation de fait (…), sur aucune convention (…). Seul est éternel le devoir envers l’être humain comme tel. Cette obligation est inconditionnée (…). Cette obligation (…) est reconnue par tous dans tous les cas particuliers où elle n’est pas combattue par les intérêts ou les passions. C’est relativement à elle qu’on mesure le progrès. » (Simone Weil, "Besoins de l’âme").


_yartiOrlando01

Je reviens sur l’attentat islamiste d’Orlando du 12 juin 2016, en Floride, qui a coûté la vie à 50 personnes. Il a été revendiqué par Daech. Il a fait suite à l’assassinat de la jeune star Christina Grimmie dans la même ville la veille, à cinq kilomètres de là. Il a précédé aussi un autre attentat, en France, à Magnanville, dans les Yvelines, le soir du 13 juin 2016, qui a coûté la vie à un couple ainsi qu’à son agresseur. Ce double assassinat était également un attentat islamiste, revendiqué par Daech.

Ces attentats sont horribles, des innocents meurent parfois de manière atroce, et ne sont que des victimes extérieures à des conflits qui les dépassent. Il faut donc les condamner comme il faut condamner tous les attentats qui, ces derniers temps, ont été particulièrement meurtriers partout dans le monde. Hélas, si dans certains pays comme la France, la Belgique ou les États-Unis, ces carnages sont encore assez rares, c’est moins le cas dans d’autres pays politiquement très instables. Rien que la semaine précédente, il y a eu entre autres (ce n’est pas exhaustif) un attentat à Bagdad le 9 juin 2016 (8 morts), à Tel Aviv le 8 juin 2016 (4 morts), à Istanbul le 7 juin 2016 (11 morts), et j’en oublie, sans compter des explosions qui n’ont pas fait de mort comme le 12 juin 2016 à l’aéroport de Shanghai.

Plus généralement, toute atteinte à la vie humaine est une horreur, dont l’ampleur est d’autant plus forte qu’elle est gratuite, et que les moyens pour l’éviter sont souvent trop faibles et impuissants. Chaque attentat est une grave régression dans la course de l’humanité.

Si l’on veut être un peu plus précis, et sous réserve d’autres informations provenant des enquêtes concernant ces assassinats, les agresseurs auraient été seuls et se réclamaient de l’islamisme. Ils ont été reconnus comme tel par Daech auquel ils auraient fait allégeance et ils auraient déjà été remarqués par la police, suivi par le FBI pour l’un, condamné par la justice française pour l’autre.

_yartiOrlando02

Selon l’ancien juge antiterroriste Marc Trévidic qui l’avait mis en examen pour acte de terrorisme en 2011 (il a finalement été condamné en 2013 à trois ans de prison), l’auteur du double assassinat de Magnanville était « un bonhomme comme il en pullule dans les dossiers islamistes : imprévisible, dissimulateur. Il voulait faire le djihad, c’est certain. » mais il « n’y avait pas grand-chose à lui reprocher au strict plan des poursuites pénales ».

On peut aussi préciser les victimes. À Orlando, le massacre s’est déroulé dans une discothèque gay, le Pulse. À Magnanville, les assassinats ont visé un couple de policiers, le chef adjoint du commissariat des Mureaux et sa compagne qui travaillait à Mantes-la-Jolie. Leur garçon de 3 ans a réchappé à la tuerie. Il est vrai que les policiers paient cher leur propre métier et partout dans le monde, en particulier au Proche et Moyen-Orient, les terroristes islamistes s’en prennent souvent à des policiers et des militaires. Ce fut le cas aussi juste après les attentats de "Charlie Hebdo".

J’aimerais évoquer quelques réactions lues ou entendues au lendemain du massacre d’Orlando.

_yartiOrlando03

L’une des décisions d’Anne Hidalgo, la maire de Paris, a été de mettre l’Hôtel de Ville et la Tour Eiffel aux couleurs arc-en-ciel des groupes homosexuels. Le logo "Je suis gay" ne semble pas avoir été proposé mais on n’y est pas très loin. Cela m'a paru stupide.

L’attentat d’Orlando, s’il était bien dans une boîte gay, ne visait pas des homosexuels mais avant tout des êtres humains. Et s’il fallait colorer la Tour Eiffel ou l’Hôtel de Ville de Paris, cela aurait dû se faire avec le drapeau américain au même titre que ces bâtiments furent colorés du drapeau belge après les attentats de Bruxelles du 22 mars 2016.

Est-ce que les homosexuels américains sont plus homosexuels qu’américains ? Je ne le crois pas. Et d’ailleurs, parmi les victimes, il est fort probable qu’il n’y avait pas que des homosexuels, je connais des amis hétérosexuels qui aiment bien fréquenter ce genre d’endroit car c’est plus facile de draguer les jeunes femmes qui, elles aussi, aiment bien ces lieux malgré leur hétérosexualité justement parce qu’elles sont un peu moins sollicitées…

_yartiOrlando04

Il n’y a rien de pire qu’une identification hyperréductrice. Ces jeunes personnes (la jeunesse semblait un point commun) sont avant tout des êtres humains, et elles ne sont pas mortes parce qu’elles auraient été homosexuelles mais parce qu’elles étaient à un mauvais endroit au mauvais moment.

J’ai déjà rappelé à quel point c’est réducteur et peu respectueux de la personne concernée de parler par exemple d’une "joggeuse" qui a été violée et assassinée. A priori, la femme en question était aussi mère, avait une activité professionnelle, peut-être aussi associative, artistique… bref, elle ne faisait pas que courir dans la vie, sauf si, évidemment, cela avait été une sportive professionnelle.

C’est une erreur de croire que les victimes l’ont été pour une caractéristique de leur mode de vie. À Bruxelles, on n’a pas dit que c’étaient des voyageurs du métro ou du transport aérien. Elles étaient autre chose que cet état de fait qui a été fatal pour elles.

J’ai aussi trouvé stupide qu’on ait parlé d’un ciblage des Parisiens lors des attentats du 13 novembre 2015. Car parmi les nombreuses victimes, il y avait des dizaines de nationalités différentes, parce que Paris, comme d’autres grandes villes du monde, est d’abord une ville internationale. Croire que les victimes ont été assassinées parce qu’elles étaient parisiennes est donc stupide. Elles étaient juste au mauvais endroit au mauvais moment, sur des terrasses, ou à une salle de concert parmi plein d’autres cette soirée-là.

C’était à mon sens ce qui avait manqué dans les analyses des attentats de "Charlie Hebdo" en janvier 2015 : on a cru que les islamistes s’en prenaient à la liberté d’expression, aux caricatures. Certes, l’assassinat était très ciblé notamment de Cabu, Wolinski, Charb, Tignous et Honoré, des caricaturistes du magazine, mais d’autres aussi en furent des victimes, des connus comme Bernard Maris et Elsa Cayat, et des moins connus.

En fait, les terroristes de Daech veulent s’en prendre à tous les lieux de vie. Certains attentats déjoués ont montrés que cela aurait pu être aussi dans une église de Villejuif. Les catholiques de Villejuif auraient-il été aussi visés que les gays d’Orlando ? Non, ce sont juste des habitants, des personnes, et sans distinction de religion, ethnie, condition sociale, sexe, orientation sexuelle, etc.

C’est pour cela que cela m’a paru stupide de mettre des  couleurs gay aux monuments. D’ailleurs, les premières réactions politiques en France furent très pertinentes. L’accent était mis à la qualité d’humain des victimes et à l’origine islamiste de la tuerie.

_yartiOrlando09

À commencer par le Président François Hollande qui a tweeté : « Je condamne avec horreur la tuerie qui a fait au moins 50 morts en Floride. J’exprime le plein soutien de la France au peuple américain. ». Son prédécesseur Nicolas Sarkozy était aussi mesuré : « Je condamne avec force l’effroyable tuerie d’Orlando. J’adresse au peuple américain toute ma solidarité face à cet acte abject. ». Quant à Alain Juppé, il réagissait aussi de la même manière : « L’horreur à Orlando. De tout cœur avec le peuple américain. Et plus que jamais farouchement engagés dans la guerre contre l’État islamique. ».

Apparemment, les services de l’Élysée ont cru que c’était insuffisant et que cela ne prenait pas en compte la composante homosexuelle de cet attentat. Pourtant, ce n’est pas par homophobie que l’assassin a tué, c’est par islamisme.

Qu’importe, à quelques mois d’une campagne présidentielle très ouverte, François Hollande, qui a rendu possible le mariage gay, devait faire du clientélisme avec ce deuxième tweet : « L’effroyable tuerie homophobe d’Orlando a frappé l’Amérique et la liberté. La liberté de choisir son orientation sexuelle et son mode de vie. ».

Là, comme avec Anne Hidalgo, on était tombé dans le communautarisme, dans la segmentisation du peuple, dans le compartimentage de l’humain. Mais comme souvent (grand gaffeur), François Hollande fait les choses de manière maladroite. Son message laisse entendre qu’on choisit de devenir homosexuel ! Alors que c’est rarement le cas, voire quasiment jamais. Levée de boucliers dans les réseaux sociaux.

Très rapidement, il a donc effacé ce tweet pour le remplacer par un plus sexuellement correct : « La tuerie homophobe d’Orlando a frappé l’Amérique et la liberté : la liberté de vivre son orientation sexuelle et de choisir son mode de vie. ». C’était un exercice laborieux.

Cette composante homosexuelle a été souvent pointée du doigt dans les réseaux sociaux. Ainsi, il a été dénié à Christine Boutin et aussi à "La Manif pour tous" de condamner cet attentat. "La Manif pour tous" a exprimé son émotion ainsi : « Peine immense pour les victimes et les familles endeuillées. Nausée face à la haine et à la violence. ».

Devait-on s’en étonner voire contester la sincérité d’un tel message ? Il paraît évident que ceux qui étaient contre le projet de mariage gay étaient totalement opposés au massacre des homosexuels. Pour Christine Boutin, dont le leitmotiv est le respect de la personne humaine, cela ne fait aucun doute qu’elle ne pouvait que condamner un tel carnage. Elle se moque forcément de la sexualité des victimes. Elles sont d’abord victimes et c’est cela qui compte.

_yartiOrlando05

D’ailleurs, si les opposants au mariage gay n’avaient pas réagi, au lieu d’hypocrisie (voire de récupération), on les aurait taxés de sans cœur, d’insensibles, voire de complices de l’homophobie sanglante.

Désigner une victime est toujours délicat. Daniel Schneidermann le remarquait le 14 juin 2016 pour l’attentat de Magnanville : « À la vérité, toute parole invisibilise toujours. Nommer, c’est choisir. (…) Comment nommer les deux victimes ? Un policier et sa compagne ? Deux policiers ? Deux parents policiers ? Pas facile de désigner de la manière la plus juste possible. Montrer, c’est invisibiliser tout ce que l’on ne montre pas, tout ce qu’on laisse dans le hors-champ, hors du halo de lumière. » ("Arrêt sur image").

Non seulement c’est réducteur de s’arrêter aux caractéristiques des victimes, mais c’est faire le jeu des islamistes. Dans son éditorial du 14 juin 2016, Christophe Barbier proposait cette analyse : « Daech ne tue pas à l’aveugle, mais scénarise à chaque fois un spot publicitaire, en pointant une spécificité haïssable à ses yeux. Il considère l’identité autant que la quantité (…). C’est le marketing meurtrier du djihad : découper "l’Occident" en lamelles et pratiquer à la fois la tuerie de masse et l’attentat ciblé. Cela permet de faire beaucoup de victimes, mais que l’on peut résumer à l’une de leurs caractéristiques. Daech a tué des caricaturistes dans les locaux de "Charlie Hebdo", des Juifs à l’Hyper Cacher, des fans de rock’n roll au Bataclan, des citadins épris de fête et d’amitié aux alentours, des touristes au musée du Bardo ou sur la plage de Sousse, enfin des homosexuels à Orlando. » ("L’Express").

Thibaut de Montbrial le confirmait d’ailleurs le 13 juin 2016 : « Il s’agit [de la part de Daech] d’un incitation générale à tous les musulmans, où qu’ils soient, à tuer des "Occidentaux" par tous les moyens. » ("Le Figaro").

_yartiOrlando06

Connaître les faits et les circonstances permet aussi de se rendre compte à quel point le discours xénophobes du candidat Donald Trump est stupide puisque l’auteur du massacre d’Orlando était un citoyen américain vivant en Floride. Donc, la fermeture des frontières n’aurait servi à rien pour ce cas précis.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois aux États-Unis : le 2 décembre 2015, un couple de citoyens américains, qui avait fait allégeance à Daech, avait tué 14 personnes et blessé 17 autres au cours d’une fusillade à San Bernardino, en Californie. Aux États-Unis, on aurait préféré parler de "forcené" ou de "malade mental" un peu trop sensible dans le maniement des armes. Pourtant, ce sont bien des attentats islamistes de type Bataclan.

Dans une conférence de presse le 14 juin 2016, François Hollande a appuyé ainsi son message : « Nous devons agir ensemble. (…) La lutte contre le terrorisme n’est pas une lutte qui ne concerne qu’un pays (…). Elle doit appeler une action internationale résolue. ».

À propos de l’attentat à Magnanville, Nicolas Sarkozy a surtout évoqué la nécessité de renforcer le dispositif national : « Dans le cadre de l’état d’urgence, notre niveau de vigilance doit être adapté sans délai et tous les enseignements de l’enquête judiciaire en cours sur le profil et le mobile du terroriste doivent être tirés pour renforcer la sécurité des Français et la protection de nos forces de l’ordre. » ("Le Figaro", le 14 juin 2016).

Paris, Bruxelles, Orlando, Magnanville… j’ai cité quelques-uns des actes de guerre commis par les soldats islamistes de Daech mais ils sont bien plus nombreux et répandus sur la planète entière, au point de toucher autant le Canada que l’Australie, la Chine, la Tunisie, la Côte d’Ivoire, le Pakistan, etc.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (14 juin 2016)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
L'attentat d'Orlando du 12 juin 2016.
L'assassinat de Christina Grimmie.
Les valeurs républicaines.
Les attentats contre "Charlie-Hebdo".
Les attentats de Paris du 13 novembre 2015.
Les attentats de Bruxelles du 22 mars 2016.
Daech.
La vie humaine.
La laïcité.
Le patriotisme.

_yartiOrlando08



http://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20160512-orlando.html

http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/orlando-magnanville-comme-ailleurs-181904

http://rakotoarison.canalblog.com/archives/2016/06/14/33962099.html

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Johann 15/07/2016 21:16

Personnellement, je ne trouve pas stupide d'avoir donne un couleur arc-en-ciel a la Tour Eiffel. Tu sembles faire le parallèle avec une joggeuse qui ne serait pas valorisée, donc comme si tu défendais son honneur, et donc que tu défends l'honneur des gays. Mais demande d'abord a des gays ce qu'ils en pensent et s'ils trouvent qu'ils trouvent cela dévalorisant. Moi je trouve que c'est un beau geste, c'est même courageux pare que cela affirme une ouverture d'esprit. L'arc-en-ciel exprime la diversité, parfois avec l'acronyme LGBT. Je suggère d'utiliser a la place HLGBT pour inclure les hétéros. Cela mettrait en avant l'humanisme que tu sembles d'ailleurs promouvoir.

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print






Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).