Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 06:38

« Nous avons gagné la bataille des idées et de la constance. » (7 décembre 2016).


_yartiCopeJF2016B01

Il y a des individus qu’on croyait clowns et qui sont devenus des personnalités autoritaires et sans cœur (Kirk Douglas en avait touché quelques mots en septembre 2016). Et il y a aussi des personnalités politiques qui ont fait le chemin contraire : d’autoritaires, elles sont devenues… des clowns. Le meilleur exemple actuel, c’est Jean-François Copé.

Depuis la campagne des petits pains au chocolat, en 2012, on savait que Jean-François Copé avait un grand sens de l’humour, qu’il a mis à profit en se présentant à la "primaire de la droite et du centre". Il y a montré son talent caché d’humoriste et de comique, un peu dans l’imitation de Louis de Funès qui, dans le fim "Le Zizanie", martelait son programme électoral à qui voulait l’entendre : "Mon programme se décline en trois points : le plein emploi, le plein emploi et le plein emploi !". Jean-François Copé, lui, ne cessait de répéter : "Mon programme se décline en trois points : la sécurité, la sécurité et la sécurité !".

_yartiCopeJF2016B02

Quand on est candidat, on doit toujours s’attendre à être battu. Mais là, ce n’était pas être battu. C’était être quasiment laminé, dispersé façon puzzle (comme disait un ami), avec ses quelque 12 787 voix au premier tour du 20 novembre 2016. On l’appelle désormais Monsieur 0,30% !

Mais Jean-François Copé, qui nourrissait des rêves de grandeur et qui était si sûr qu’il serait élu Président de la République en 2017, est aussi quelqu’un capable d’assumer ses défaites, capable de dire les choses franchement, et capable aussi de supporter les humiliations que la vie politique peut procurer.

Le 20 novembre 2016, les Français ont donc perdu un homme d’État, mais ils ont gagné un humoriste au talent fou. Dont l’autisme introduit la démarche comique. Du grand art et surtout l’espoir d’une grande carrière qui s’ouvre à lui. Loin des urnes.

Un exemple ? Bien sûr. Ce courrier qu’a envoyé Jean-François Copé à ses rares zélateurs de la primaire le 7 décembre 2016. Il lui a fallu une vingtaine de jours pour digérer l’amère défaite, mais il avait déjà rebondi, en faisant campagne pour Alain Juppé au second tour (un adepte, comme lui, des ordonnances), puis, au soir du second tour de la primaire LR le 27 novembre 2016, en offrant sans scrupules ses services à… François Fillon !

Alors, puisqu’il n’a pas eu des millions d’électeurs, personnellement, il fallait bien parler de la forte participation : « Les millions d'électeurs qui se sont déplacés ont dit très clairement leur désir d'une droite assumée qui porte des réformes radicales, qui revendique son amour de la patrie et qui lutte sans concession contre la délinquance, l'intégrisme islamiste et l'immigration illégale. ».

Ce qui lui a permis d’en déduire en beauté sur son avenir politique : « En bref, si je suis très loin d'avoir emporté la primaire, je crois cependant pouvoir dire que nous avons gagné la bataille des idées et de la constance. » !

Il a évidemment repris son laïus sur les changements de veste successifs (très apprécié par son public) : « Comme vous le savez, j'avais soutenu pour le second tour Alain Juppé car il défendait la méthode de gouvernance par ordonnances que j'avais placée au cœur de ma propre campagne. Mais j'ai dit, dès l'issue finale du scrutin, que je me rangeais désormais à fond derrière François Fillon. ».

_yartiCopeJF2016B03

On ne change pas une équipe qui perd ! Jean-François Copé a ainsi conclu sa lettre de remerciement : « Vous me connaissez, vous savez que je ne renonce jamais. Vous savez ma détermination. Vous savez que mon désir de servir la France est inextinguible. À la place qui sera la mienne, dans les mois à venir, je vais continuer à porter la ligne de la droite décomplexée. ».

Quand un homme politique n’est plus dangereux, il devient un objet de curiosité. C’est peut-être ce qui a trompé Ségolène Royal quand elle a énuméré les vertus supposées de Fidel Castro. Elle croyait que le régime castriste n’était plus dangereux…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (11 janvier 2017)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Jean-François Copé reconverti en clown inextinguible.
Second tour de la primaire LR du 27 novembre 2016.
Premier tour de la primaire LR du 20 novembre 2016.
Jean-François Copé, le boulanger décomplexé de Meaux.
La copéisation de l’UMP.
Jean-François Copé vaguement élu à la tête de l’UMP.
Choc de rivalité entre Copé et Fillon.
L’ambitieux Jean-François Copé.
Fillon vs Copé.
Le débat télévisé entre Copé et Fillon (25 octobre 2012).
Débat Copé vs Mélenchon (17 novembre 2011).

_yartiCopeJF2016B04



http://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20161207-jean-francois-cope.html

http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/jean-francois-cope-reconverti-en-187370

http://rakotoarison.canalblog.com/archives/2017/01/11/34663761.html



 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print






Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).