Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 06:49

« Dès 2017, l’assurance maladie prendra en charge à 100% les lunettes pour enfants. Puis, en fin de quinquennat, l’objectif est d’aboutir à un reste à charge 0 pour les audioprothèses, l’optique, les prothèses dentaires et les dépassements d’honoraires, qui sont aujourd’hui à l’origine de nombreux renoncements aux soins. Pour y parvenir, je mettrai en place une Agence de garantie de la couverture solidaire des dépenses de santé, composée de représentants de l’État, de l’assurance-maladie, des complémentaires et des professions de santé. Elle veillera  à la maîtrise des frais de gestion, à la clarté des contrats et à la qualité des prestations ainsi qu’à l’évolution des niveaux de remboursement. Pour les retraités les plus modestes, je veillerai enfin à augmenter les aides à l’acquisition d’une complémentaire santé. » (François Fillon, "Le Parisien" du 21 février 2017).



_yartiFillon2017022102

Comme quatre autres candidats à l’élection présidentielle (Benoît Hamon, Emmanuel Macron, Nicolas Dupont-Aignan et Yannick Jadot), le candidat François Fillon a présenté son projet sur la santé et la sécurité sociale à l’occasion d’une conférence organisée par la Mutualité française au Palais Brongniart, à Paris, le 21 février 2017 (le texte intégral est disponible ici).

C’était l’occasion pour François Fillon de préciser et surtout, de répondre à une campagne de désinformation de longue durée contre son projet pour la sécurité sociale : « Le chœur de tous ceux qui ne veulent rien changer s’est déchaîné. Comme aurait dit Edgar Faure, les forces de l’immobilisme se sont mises en mouvement et rien ne pourra les arrêter ! ». Dans le procès contre lui, la supposée privatisation de la sécurité sociale et sa supposée vente aux assureurs privés.

Parmi les attaques les plus virulentes, ses liens avec la compagnie Axa et l’implication d’Henri de Castries dans sa campagne : « On est dans le délire total. (…) Je n’ai jamais travaillé pour Axa sur les questions touchant à la santé. J’ai effectué une mission sur le financement des investissements de long terme. Et puis, surtout, personne ne peut dire que la question de la répartition des rôles entre l’assurance-maladie et les complémentaires ne se pose pas. Le patron de la Mutualité française, par exemple, dit que c’est une bonne question et il n’est pas payé par Axa à ma connaissance ! (…) Je veux que la société civile participe au redressement de la France. » ("Le Parisien", 21 février 2017).

_yartiFillon2017022101

François Fillon n’en démord pas : pour lui, le point crucial, c’est effectivement l’équilibre (« l’articulation des rôles ») entre la sécurité sociale et les organismes complémentaires. L’organisation public/privé des remboursements de la sécurité sociale n’est donc pas nouveau, même est très ancienne, et c’est dans ce cadre que François Fillon voudrait redéfinir les rôles, ce qui a toujours été fait dans les réformes du passé avec une part grandissante pour les mutuelles complémentaires, laissant à l’État la charge du plus important.

Dans une interview au journal "Le Parisien", François Fillon a expliqué : « J’ai initialement posé la question de la répartition des gros et petits risques entre l’assurance-maladie et les complémentaires santé. S’en est suivie une polémique absurde. Je n’ai jamais voulu mettre en place une santé à plusieurs vitesses. J’ai juste posé une question légitime (…). Je pose l’objectif d’ici 2022, d’un reste à charge zéro pour les dépenses les plus coûteuses grâce à un nouveau partenariat entre la sécurité sociale et les organismes complémentaires. » (21 février 2017).

Cela dit, les critiques contre son programme n’ont pas été inutiles car cela a amené le candidat LR à renforcer ses propositions par une étude plus approfondie du sujet : « J’ai alors voulu mettre cartes sur table et entendre toutes les critiques et toutes les propositions. Mon équipe a donc poursuivi tout au long du mois de janvier [2017] les auditions de l’ensemble des acteurs de la santé et de la protection sociale. Tous ceux qui voulaient être entendus ou faire des propositions l’ont été. ».

Son constat, c’est que les Français sont très attachés à leur système de protection sociale, mais qu’ils sont très inquiets de sa pérennité. Les professionnels de la santé sont démotivés à cause des problèmes de financement et le système se dégrade : « Arrêtons la politique de l’autruche. Partageons ce diagnostic sur davantage de liberté et de responsabilité que j’avais fait dès l’automne dernier et proposons les solutions pour sauvegarder notre sécurité sociale ! ».

Les propositions de François Fillon sont les suivantes.


1. Mieux soigner

Miser sur la prévention pour éviter de soigner : proposer à tous les Français une consultation de prévention, longue et gratuite, tous les deux ans. Une action de prévention dès l’école maternelle aura pour mission de parler aux enfants de la nutrition, du sommeil et des addictions.

_yartiFillon2017022103

Mais aussi préserver la base du système reposant sur la médecine libérale, donner plus d’autonomie aux hôpitaux et encourager la création de maisons de santé pluridisciplinaires en ville, abroger l’article 83 de la loi Touraine, augmenter le numerus clausus et le régionaliser pour une meilleure répartition des médecins sur le territoire.

Ces mesures, si elles sont intéressantes, ne sont cependant pas excessivement originales, beaucoup de candidats les proposent aussi.


2. Mieux rembourser

Là est l’originalité de François Fillon qui renforce sa "fibre" sociale. Beaucoup de soins ne sont pas assez remboursés et tout le monde le sait : dentaire, ophtalmologie, etc. sont remboursés sur des bases totalement dépassées et ne correspondant pas au marché actuel. Seuls les "riches" peuvent se permettre des lunettes, des couronnes dentaires, des prothèses auditives, et aussi ceux qui peuvent bénéficier de "bonnes" mutuelles complémentaires.

François Fillon a ainsi déclaré : « Il n’y a pas de fatalité à ce que l’assurance-maladie ne couvre que l’hospitalisation et les affections de longue durée et se désengage des soins courants, comme c’est le cas aujourd’hui. ». Cette déclaration est donc à l’opposé de tout ce que ses opposants lui ont attribué ou projeté.

Il veut ainsi rembourser à 100% les lunettes pour les enfants par la sécurité sociale dès la fin 2017 et généraliser la mesure à tous les Français à la fin de son quinquennat, ainsi que les prothèses dentaires ou auditives.

Pour pouvoir atteindre ce très ambitieux objectif, François Fillon suggère de créer une « agence associant État, caisses de sécurité sociale, organismes complémentaires et professionnels de santé [qui] permettra de préparer des accords sur le partage des remboursements entre l’assurance-maladie qui doit rester le pilier de notre système de santé, mais en lien avec les complémentaires. Et cela de façon transparente et organisée. ».

François Fillon n’a pas non plus oublié les personnes âgées qui ne bénéficient pas d’une couverture complémentaire.


3. Mieux gérer

C’est évidemment le point crucial pour pérenniser la sécurité sociale. François Fillon compte faire 20 milliards d’euros d’économies sur cinq ans, « pour compenser la hausse naturelle des dépenses », notamment par la réduction du recours excessif à l’hôpital, par une meilleure coordination des soins, et par d’autres « efforts d’efficience ».

_yartiFillon2017022104

Parmi les mesures, le renforcement de la lutte contre les fraudes et abus (fraudes à la carte vitale, arrêts maladie de confort, etc.), la suppression de l’aide médicale d’État (AME), remplacée par une dispense de frais de santé strictement contrôlée pour les cas d’urgences et les maladies graves ou contagieuses, aucune baisse des effectives médicaux et soignants mais des effectifs concernant les emplois administratifs, retour aux 39 heures après négociation sur le terrain, etc.


La réforme seulement après une concertation faite dans la transparence

La méthode que propose François Fillon n’est pas d’imposer des mesures toutes prêtes, mais de les bâtir avec la concertation. C’est l’objet des assises du système de santé qu’il veut organiser à la fin de l’année 2017 et début de l’année 2018, dont le but est la pérennité du système et le maintien de son objectif de solidarité.

François Fillon a ainsi conclu : « Je vous le redis avec force, il n’est pas question de toucher à l’assurance-maladie et encore moins de la privatiser, ni même de baisser son taux d’intervention. C’est en rendant plus lisible la couverture par l’assurance-maladie obligatoire des dépenses de santé que nous rendrons aussi plus justes les remboursements des soins pour les Français. (…) Loin des caricatures et des procès d’intention, [mon projet] est un projet de modernisation et de régulation concertée, un projet qui fait confiance aux acteurs, à tous les acteurs libéraux et hospitaliers dont je connais l’implication au service de la santé de nos concitoyens. » (21 février 2017).


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (27 février 2017)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Propositions pour une meilleure santé.
Discours de François Fillon sur la santé le 21 février 2017 à Paris (texte intégral).
Communiqué de François Fillon le 26 février 2017 inquiet des violences électorales (texte intégral).
Discours de François Fillon le 24 février 2017 à Maisons-Alfort (texte intégral).
Tribune de l’avocat Arno Klarsfeld le 20 février 2017 dans "L’Express" (texte intégral).
Discours de François Fillon le 15 février 2017 à Compiègne (texte intégral).
Discours de François Fillon le 12 février 2017 à Saint-Pierre de La Réunion (texte intégral).
Discours de François Fillon le 9 février 2017 à Potiers (texte intégral).
Comptes à débours.
Même pas mal ?
Lettre aux Français de François Fillon le 8 février 2017 (texte intégral).
François Fillon se met à nu : transparence des données financières (à télécharger).
Conférence de presse de François Fillon le 6 février 2017 (texte intégral).
Sondage Elabe du 1er février 2017 (à télécharger).
PenelopeGate : la valse des François.
Discours de François Fillon à la Villette le 29 janvier 2017 (texte intégral).
François Fillon combatif.
Et si… ?
L’élection présidentielle en début janvier 2017.
Boule puante.
François Fillon, gaulliste et chrétien.
Qu'est-ce que le fillonisme ?
Programme de François Fillon pour 2017 (à télécharger).
Discours de François Fillon à Sablé le 28 août 2016 (texte intégral).
Discours de François Fillon à Paris le 18 novembre 2016 (texte intégral).
François Fillon, pourquoi est-il (encore) candidat en 2016 ?
Débat avec Manuel Valls.
Force républicaine.
Discours du 30 mai 2015 à la Villette.
Philippe Séguin.

_yartiFillon2017022105



http://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20170221-fillon.html

http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/non-francois-fillon-ne-va-pas-190163

http://rakotoarison.canalblog.com/archives/2017/02/27/34985682.html


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print






Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).