Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2017 2 04 /04 /avril /2017 06:32

« Des pudeurs de gazelles, dit tout d’un coup Mélenchon. Et cela résume ces trois heures d’évitement, où chacun des Cinq aura couru dans son couloir. Surtout, ne pas se frotter aux autres davantage que nécessaire pour faire croire à un match. (…) Chacun aura fait entendre sa note personnelle, bien connue désormais, comme si chacun se contentait finalement, chacun pour ses raisons, du destin que lui assignent aujourd’hui les sondages (…). Sauf que les prophètes ont la main qui tremble, ces temps-ci, et que la seule chose qui est certaine, c’est que rien n’est certain. » (Daniel Schneidermann, "Arrêt sur images", le 21 mars 2017). Seconde et dernière partie.


_yartiPresidentielle2017AO06

Le lundi 20 mars 2017 sur TF1 a eu lieu le seul débat télévisé faisant intervenir les cinq "grands candidats", à savoir François Fillon, Emmanuel Macron, Benoît Hamon, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon, alors qu’étaient déjà connus les six autres candidats. J’ai déjà évoqué la posture et la forme des prestations, je propose ici de revenir sur le fond de chaque intervention selon différents thèmes. Deux autres débats télévisés à onze sont prévus au cours de cette campagne présidentielle, le mardi 4 avril 2017 à 20 heures 30 sur BFM-TV et le jeudi 20 avril 2017 à 20 heures 30 sur France 2.

Pour chaque point, je donnerai quelques remarques sur les prestations, essentiellement sur le fond des propositions. Je ne reprendrai toutefois pas toutes les réflexions exposées, je n’aspire pas à l’exhaustivité.


Introduction

François Fillon (FF) est le premier orateur à s’exprimer et en profite pour protester contre l’absence des six autres candidats. La présentation est très lisse et montre une incontestable l’autorité.

Jean-Luc Mélenchon (JLM), au contraire du restant de l’émission, est mal à l’aise au début et se balance beaucoup (sans doute l’espace est trop étroit). Il annonce qu’il n’aurait pas de successeur car il veut la VIe République, mais dire qu’on aurait pas de successeur relève d’une immense prétention qu’on peut retrouver dans l’histoire des dictatures communistes ou des révolutions…

Emmanuel Macron (EM) est un peu raide et sec et parle de renouvellement des visages et des usages (le répétera dans sa conclusion).

Marine Le Pen (MLP) est plutôt bonne et joue avec les mots d’indignation. Elle se définit par la négative, ce qu’elle n’est pas.

_yartiPresidentielle2017AO02

Benoît Hamon (BH) est très ampoulé et définit tout de suite ses clivages qui, en fait, n’en sont pas et sont de la grande manipulation sinon de la naïveté : belliqueux/fraternel, autoritaire/bienveillant, concurrence/coopération et il voudrait être un Président honnête et juste.


1. Éducation

FF présente son programme sur l’école clairement.
EM est très décevant sur ce thème.
JLM veut créer de nombreux nouveaux lycées professionnels, veut rendre gratuites les cantines scolaires. Avec lui, on rase gratis.
BH veut plus de mixité sociale et une redistribution de la carte scolaire.


2. Sécurité

MLP est longue sur le sujet sans proposer d’idée nouvelle.
FF parle d’efficacité, de clarté, de crédibilité.
BH veut redévelopper une police de proximité.
JLM est dans le hors sujet en parlant de la fraude fiscale qu’il faut d’abord combattre. Comme s’il fallait mettre sur le même plan l’insécurité physique (attentats terroristes ou crimes) et le vol financier.


3. Immigration

EM veut réduire la durée de traitement des demandes d’asile.
FF propose des quotas sur l’immigration votés chaque année par les parlementaires.
BH fait une bonne présentation de la situation mondiale des migrations, rappelant que l’Europe ne reçoit que 4% des migrants dans le monde, et que parmi ces 4%, l’Allemagne en prend la charge de la moitié, et la France pourrait faire plus, elle n’est qu’au troisième rang après la Suède. Il propose l’instauration d’un visa humanitaire.
JLM dit que l’immigration, c’est un exil forcé.
MLP veut supprimer le droit du sol.

_yartiPresidentielle2017AO04


4. Laïcité

EM considère que la laïcité est un bouclier.
JLM se proclame pour la laïcité mais insiste pour ne pas discriminer les musulmans.
BH veut garder la loi de 1905 sans la modifier.
MLP considère que la laïcité est attaquée de toute part par des revendications vestimentaires et alimentaires. Elle attaque EM sur le burkini qui lui répond très brillamment en disant qu’il faut être pragmatique et que le burkini n’est pas un problème en rapport avec le culte mais avec l’ordre public, ce qu’a rappelé le Conseil d’État.


5. Institutions

JLM veut abolir la monarchie présidentielle et veut instituer des référendums révocatoires, veut rendre le vote obligatoire et abaisser l’âge du vote à 16 ans.
MLP dit qu’elle aime bien la Ve République mais veut instituer un référendum d’initiative populaire avec 500 000 signatures sur tout sujet possible, elle veut supprimer les structures intercommunales et les conseils régionaux (la région, au FN, est considérée comme un cheval de Troie de l’Europe contre les nations).
BH veut instituer un 49-3 citoyen avec 450 00 signatures et s’attaquer aux lobbies et financiers. BH attaque EM sur ceux qui financent sa campagne et EM lui répond brillamment en le sommant de dire en quoi il aurait fait quelque chose d’illicite.
FF dit que la Ve République permet la stabilité et que c’est une bonne chose sans laquelle d’ailleurs François Hollande n’aurait pu durer cinq ans.

Petit commentaire : c’es clair que Benoît Hamon court après Jean-Luc Mélenchon sur ce thème de cette "VIe République". Les deux proposent des référendums négatifs (pour abroger une loi) alors que ce serait bien plus pertinent si c’était pour construire, comme le propose d’ailleurs Marine Le Pen.


6. Moralisation de la vie politique

BH répète ses attaques contre les lobbies qui visent EM.
EM parle de la loi de moralisation (inspirée par François Bayrou) qu’il veut adopter contre les conflits d’intérêt.
JLM est le seul à évoquer les "affaires" en parlant de pudeurs de gazelle.
MLP veut lutter contre le pantouflage pour attaquer EM qui lui répond en disant qu’il a démissionné de la fonction publique.


7. Environnement

BH propose la fin du nucléaire en vingt-cinq ans et parle d’un coût de 100 milliards d’euros pour maintenir le parc de réacteurs nucléaires (sans préciser à quoi correspondent ces 100 milliards).
FF veut respecter l’accord COP21 et considère qu’au contraire, le nucléaire est le seul moyen de respecter nos engagements en matière d’énergie. Il veut faire payer 30 euros la tonne de carbone produite dans l’industrie.
EM est contre les voitures diesel et propose une prime pour les propriétaires de vieux véhicules diesel. Il propose aussi une aide à la rénovation des logements pour supprimer les passoires thermiques.
MLP s’oppose à la répression contre le diesel et veut favoriser les circuits courts, ce qui est en cohérence avec son obsession protectionniste.
JLM veut passer de l’agriculture chimique à l’agriculture paysanne (sans dire ce que ces belles expressions recouvrent).


8. Économie

FF rappelle que chaque heure travaillée contribue à l’augmentation de la richesse.
EM veut abaisser à 25% l’impôt sur les sociétés.
BH propose le revenu universel et veut faire reconnaître le burn out comme maladie professionnelle (mais c’est déjà le cas !).
JLM propose le droit opposable à l’emploi et considère que sur le temps de travail, FF et EM sont associés.
EM dit à JLM : vous avez de beaux principes, mais ces beaux principes ne protègent plus.
MLP parle de patriotisme économique et veut créer une taxe d’entrée de 3%.

_yartiPresidentielle2017AO03


9. Pouvoir d’achat

BH reparle de son revenu universel.
FF veut surtout relancer l’investissement et éviter que l’économie française soit contrôlée par des fonds de pension étrangers.
EM propose la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages.
MLP est assez nulle en rappelant sa détestation de l’Europe et en terminant en disant : moi, je le crois.


10. Retraites

BH veut prendre en compte la pénibilité dans l’âge de la retraite.
JLM veut le retour de la retraite à 60 ans.
MLP veut, elle aussi, le retour de la retraite à 60 ans.
FF considère que MLP a le programme de François Mitterrand de 1981 et que cela ne sert à rien de parler d’âge à 60 ans alors que les carrières commencent tardivement et que les annuités seront insuffisantes à cet âge-là. Par ailleurs, FF dit que s’il fallait prendre en compte l’espérance de vie en fonction des professions, alors, comme ceux qui durent le plus longtemps sont les curés et les enseignants, il faudrait donc augmenter l’âge de leur retraite par rapport aux autres (c’est déjà le cas pour les prêtres qui sont à la retraite à 75 ans).


11. Santé

JLM préconise que tout doit être remboursé à 100% par la sécurité sociale (toujours le : on rase gratis).
FF dit qu’il faut augmenter le salaire des médecins, créer des maisons de santé mais sans la bureaucratie associée, et reconnaît que l’ARS (agence régionale de la santé), dont il fut le créateur lorsqu’il était ministre, n’est pas une bonne chose.
BH se borne à parler de la perte d’autonomie et de l’euthanasie. Raccourcis qui en disent long : comme si l’euthanasie devenait une solution aux problèmes financiers de la sécurité sociale…


12. International

Ce sujet est abordé bien trop rapidement. Il ne me paraît pas utile de reprendre les réflexions lapidaires des uns et des autres sur certains sujets internationaux.


Conclusion du débat télévisé

FF se considère le seul candidat capable de faire le changement de majorité y compris à l’Assemblée Nationale.
BH veut une république bienveillante.
MLP revient sur l’idée de référendum et dit : vous pouvez dire oui ou non… mais sans dire quelle est la question !
JLM dit, sur le ton d’un vieux patriarche ou de Philippus dans "L’Étoile mystérieuse" de Tintin, que le monde entre dans la saison des tempêtes.
Enfin, EM conclut de façon très synthétique en rappelant de nouveau qu’il y a un désir de changement des visages et des usages, sans parler vraiment du fond qu’il propose.


Sur ce premier débat…

Les cinq ont été plutôt bons : Jean-Luc Mélenchon a dominé par sa verve, son ton gouailleur et son âge (le plus âgé des invités) ; Marine Le Pen était à l’aise, heureuse d’être clairement intégrée dans le système médiatique, mais n’approfondissant pas les questions ; François Fillon, s’il a manqué de combativité dans la première partie, a été excellent dans la seconde, en exposant son programme économique et en critiquant la folie dépensière de Marine Le Pen et de Jean-Luc Mélenchon (il rappelle que si une mesure n’est pas financée, cela veut dire que la promesse ne sera jamais tenue !) ; Emmanuel Macron s’est montré percutant, a su bien répondre aux attaques multiples (provenant surtout de Benoît Hamon et Marine Le Pen), mais s’est montré aussi assez flou dans le contenu et assez scolaire ; enfin, Benoît Hamon a su revenir sur ses thèmes favoris, mais a trop attaqué Emmanuel Macron sur les lobbies (inutilement) et n’a pas répondu à la question : pourquoi voterait-on pour lui alors qu’il y a déjà la candidature de Jean-Luc Mélenchon ?

_yartiPresidentielle2017AO05

Deux autres débats auront lieu, les 4 et 20 avril 2017, mais seront probablement plus confus et laborieux que celui-ci car à onze et pas à cinq. Ce débat du 20 mars 2017 a permis aux candidats invités à présenter leur programme, à la fois à exposer à leur philosopher et à répondre aux critiques éventuelles de leurs concurrents. Il fut sans précédent dans une campagne présidentielle de premier tour et fut suivi par 9,8 millions de téléspectateurs, soit un peu moins du quart des électeurs inscrits.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (31 mars 2017)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Deuxième débat télévisé du premier tour de l’élection présidentielle (4 avril 2017).
Les propositions des cinq grands candidats (20 mars 2017).
Programme 2017 de François Fillon (à télécharger).
Programme 2017 d’Emmanuel Macron (à télécharger).
Programme 2017 de Benoît Hamon (à télécharger).
Programme 2017 de Jean-Luc Mélenchon (à télécharger).
Programme 2017 de Marine Le Pen (à télécharger).
Le bilan comptable du quinquennat Hollande.
La déclaration de patrimoine des candidats (à télécharger).
Liste des parrainages des candidats à l’élection présidentielle au 18 mars 2017.
Liste officielle des onze candidats à l’élection présidentielle (21 mars 2017).
Premier débat télévisé du premier tour de l’élection présidentielle (20 mars 2017).
Les 500 parrainages.
Liste des parrainages des candidats à l’élection présidentielle au 18 mars 2017.
Le grand remplacement.
Campagne en état d’urgence.
Autorité et liberté.
Comptes à débours.
Et si… ?
L’élection présidentielle en début janvier 2017.
François Fillon.
Emmanuel Macron.
Benoît Hamon.
Jean-Luc Mélenchon.
Marine Le Pen.
Nicolas Dupont-Aignan.
Nathalie Arthaud.
Philippe Poutou.
François Hollande.
Manuel Valls.
François Bayrou.
Nicolas Sarkozy.
Alain Juppé.
Primaire de la droite et du centre (novembre 2016).
Primaire des socialistes (janvier 2017).
Primaire des écologistes (novembre 2016).

_yartiPresidentielle2017AO01


http://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20170320-presidentielle2017-ap.html

http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/presidentielle-2017-l-unique-debat-191284

http://rakotoarison.canalblog.com/archives/2017/04/04/35112737.html

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print






Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).