Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2017 6 16 /09 /septembre /2017 01:49

« Si les anges volent, c’est parce qu’ils se prennent eux-mêmes à la légère. » (Gilbert Keith Chesterton).


_yartiFalkPeter01

L’acteur Peter Falk qui est mort le 23 juin 2011 dans sa maison de Beverly Hills, en Californie, est né il y a quatre-vingt-dix ans, le 16 septembre 1927 (à New York).

Pour beaucoup de monde, Peter Falk était d’abord connu pour son rôle récurrent du lieutenant de police dans la série télévisée "Columbo". Une série qui a duré très longtemps, avec soixante-neuf épisodes diffusés du 20 février 1969 au 30 janvier 2003 (avec une interruption entre le 13 mai 1978 et le 6 février 1989).

Le personnage de Columbo est attachant parce qu’il se laisse sous-estimer. Le contraire du bling-bling. Vêtements de clochard, cheveux hirsutes, distraction légendaire, fouillis dans les poches de vieil imperméable. On imagine donc que son cerveau est aussi mal ordonné que ce qu’il laisse apparaître de lui en apparence. Et pourtant, il réussit à pincer le coupable d’un meurtre par un petit détail de rien du tout. La voix française, Serge Sauvion (1929-2010), qui n’a pas fait que du doublage, accentue ce côté un peu traîne-savate.

_yartiFalkPeter02

Cette nonchalance est reprise souvent dans les romans policiers, comme les très bonnes enquêtes proposées par Fred Vargas dont le commissaire Jean-Baptiste Adamsberg (rêveur, en apparence désordonné, "pelleteur de nuages") me fait irrésistiblement penser au lieutenant Columbo.

Sur le plan du scénario, il faut dire que le téléspectateur connaît le coupable dès la première minute puisque l’intérêt de la série est sur la manière de découvrir le coupable et pas sur son identité. Souvent, le coupable est un proche de la victime, dialogue souvent avec le lieutenant de police sur l’enquête, et semble souvent vaniteux, distingué, ambitieux, riche et évidemment, imprudent pour un petit détail.

Pour donner un exemple, Columbo avait réussi à coincer un meurtrier en lui cassant son alibi qui avait été fourni par la police elle-même : le cliché d’un radar automatique pour excès de vitesse à l’heure du meurtre. Mais en fait, la photo du visage du coupable avait un petit problème : l’ombre du nez ne correspondait pas à l’orientation du soleil au moment du cliché. Normal, puisque c’était une photo placée en guise de masque sur un conducteur complice. Cet épisode datait de bien avant  l’installation des radars automatiques en France.

L’intérêt de la série aujourd’hui, à part le côté vintage et vieilles voitures (une Française pour Columbo, une Peugeot 403), c’est bien sûr le grand archaïsme des méthodes de criminologie. On est loin des "Experts" par exemple ! Le sang, dans cette série, on ne s’en sert que pour déterminer le groupe sanguin (pas d’ADN). Les empreintes digitales restent encore une procédure efficace. Impossible de déterminer l’interlocuteur anonyme au téléphone, et évidemment, pas de smartphone, pas d’Internet, etc. C’est amusant de voir d’ailleurs le design des combinés téléphoniques.

Sans compter le politiquement incorrect signe d’un temps révolu (comme le cigare permanent dans la bouche et la capacité de fumer et de boire de l’alcool en toute occasion, très répandue dans les créations américaines des années 1970). À propos de la 403 de Columbo, ce fut Peter Falk lui-même qui l’a choisie, en croisant par hasard l’humoriste français Roger Pierre qui était au volant de sa 403 en voyage aux États-Unis (drôle de coïncidence).

Entre autres répliques du lieutenant Columbo, celle-ci dans "Rançon pour un homme mort" (1971) : « Voyez-vous, Madame Williams, vous n’avez pas de conscience : c’est votre point faible. Il ne vous est pas venu à l’esprit qu’il n’y avait que très peu de personnes qui pouvaient prendre l’argent et faire une croix sur le meurtre. Non, hein, j’en étais sûr. De ne pas avoir de conscience, cela limite votre imagination. Vous n’arrivez pas à concevoir que quelqu’un puisse être différent de ce que vous êtes : une femme cupide. Et c’est pourquoi, aussi brillante que vous soyez, et Dieu sait que vous l’êtes, vous avez cru pouvoir acheter votre belle-fille. ».

_yartiFalkPeter03

Si le personnage de Columbo a été joué par d’autres acteurs que Peter Falk avant lui, Peter Falk n’a pas été seulement le lieutenant Columbo dans sa carrière de comédien. C’est le propre de l’acteur de réussir à convaincre dans des rôles de composition très différents. Certes, son excellente prestation dans "Les Ailes du désir" réalisé par Wim Wenders (et sorti il y a presque trente ans, le 29 octobre 1987), où il joua son propre rôle en train de jouer Columbo, a contribué aussi au mythe de Falk-Columbo.

Mais il a également joué dans de nombreux autres films des rôles différents, notamment dans les films réalisés par John Cassavetes (à partir de 1970), au total, une soixantaine de films entre 1958 et 2009, et une cinquantaine de téléfilms et séries télévisées de 1957 à 2004.

Au-delà de l’acteur, Peter Falk était aussi un dessinateur de femmes, griffonnant pendant plus de quarante ans ses feuilles de dessin. En 1998, il a raconté cette blague dans une interview : « C’est l’histoire d’un artiste qui suggère à son modèle féminin entièrement nu de faire un break. Elle enfile sa robe et ils boivent un café au salon. Soudain, l’artiste entend la voiture de son épouse. Inquiet, il lance à son modèle : "Déshabille-toi vite ! Si ma femme t’aperçoit tout habillée, elle va s’imaginer que nous avons une liaison amoureuse" ! ».

Peter Falk intervenait par ailleurs régulièrement à la télévision en n’hésitant pas à surjouer son personnage préféré, Columbo, pour faire éclater de rire le public de l’émission.


Voici quelques extraits sur Internet le concernant.

1. "Les Ailes du désir" (Wim Wenders).






2. Recevant le Emmy Awards 1972 pour son rôle dans "Columbo".






3. Rencontrant Serge Sauvion (sa voix française) chez Morandini.






4. Rencontrant Franck Sinatra.






Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (16 septembre 2017)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Peter Falk.
"Big Eyes" de Tim Burton.
Mireille Darc.
Fadwa Suleiman.
Claude Rich.
Francis Veber.
Mimie Mathy.
Victor Lanoux.
Robert Dalban.
Acting.
Disparition de Zsa Zsa Gabor, Michèle Morgan, Claude Gensac, Carrie Fisher et Debbie Reynolds (dessin).
Kirk Douglas.
Gisèle Casadesus.
Jean Gabin.
Michel Aumont.
Grace Kelly.
Alice Sapritch.
Thierry Le Luron
Pierre Dac.
Coluche.
Charles Trenet.
Georges Brassens.
Léo Ferré.
Christina Grimmie.
Abd Al Malik.
Daniel Balavoine.
Édith Piaf.
Jean Cocteau.
Yves Montand.
Gérard Depardieu.
Michel Galabru.
Bernard Blier.

_yartiFalkPeter04



http://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20170916-peter-falk.html

https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/peter-falk-un-ange-avec-cigare-196636

http://rakotoarison.canalblog.com/archives/2017/09/15/35658683.html



 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print






Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).