Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mars 2018 3 14 /03 /mars /2018 07:21

« Non seulement Dieu joue aux dés, mais il les jette parfois là où on ne peut les voir. » (Réponse de Stephen Hawking à la célèbre phrase du physicien Albert Einstein : « Dieu ne joue pas aux dés. »).


_yartiHawkingStephenB01

Le sourire était même devenu un exploit physique ! Le physicien théorique Stephen Hawking est mort à l’age de 76 ans ce mercredi 14 mars 2018 à Cambridge. Le jour anniversaire de la naissance d'Albert Einstein ! Cela faisait plus d’une cinquantaine d’années qu’il aurait dû mourir selon les médecins qui avaient diagnostiqué la "maladie de Charcot" lorsqu’il était étudiant. C’est une maladie neurodégénérative, donc irréversible. Fascinant scientifique, successeur d’Isaac Newton et de Paul Dirac à la prestigieuse chaire de mathématiques de l’Université de Cambridge pendant vingt-neuf ans, entre 1980 et 2009.

Stephen Hawking ne sera certainement pas un modèle car il n’était pas un être humain ordinaire. Il a déjà été particulièrement désavantagé par la nature avec une maladie qui l’a handicapé toute la vie. Il aurait pu, comme de nombreuses personnes à situation de handicap, être considéré seulement comme "un handicapé", avec les regards qui y sont associés, compassion, voire pitié. Il aurait pu se replier dans cette spécificité dans laquelle la "société" en général (qui ? les "bien portants" ?) l’aurait enfermé. Il aurait probablement vécu beaucoup moins longtemps.

Heureusement, ce handicap ne sera sans doute qu’une "anecdote" dans sa biographie (évidemment pas simple pour lui, mais qui ne l’identifie pas). L’essentiel est ailleurs, dans son génie de la physique. Il a fait progresser la science théorique, a apporté une meilleure compréhension du monde en essayant de bien comprendre la relativité générale et la physique quantique.

Avec son collègue Roger Penrose (86 ans) plus particulièrement spécialisé dans la mathématisation de la relativité générale, Stephen Hawking a contribué à proposer de nombreuses théories de cosmologie, et en particulier, sur les trous noirs dont il fut un éminent spécialiste. Il a en particulier prédit en 1975 le rayonnement de Hawking ("Hawking radiation") qui est un très faible rayonnement émis par un trou noir.

_yartiHawkingStephenB02

Pendant sa longue carrière universitaire, il a pu participer aux débats scientifiques voire en susciter sur la théorie quantique et la relativité générale. Esprit très fin et intelligent, il considérait ces échanges avec une certaine excitation intellectuelle. Il n’a pas eu toujours raison, a su d’ailleurs revenir sur ce qu’il proposait le cas échéant, mais il a toujours poussé à réfléchir.

Son état de santé était très visible, on pouvait presque l’imaginer comme une sorte d’esprit sans corps, comme un cerveau relié à tout un appareillage pour pouvoir communiquer. Mais ce type d’équipements est très coûteux, ne serait-ce que parce qu’il a fallu le concevoir et le développer depuis les années 1980.

Autre corde de génie, non seulement Stephen Hawking était capable de défricher des terres inexplorées de la connaissance (de créer de la connaissance), mais il était aussi un très bon pédagogue. On pourrait croire que c’est normal pour un professeur, mais en fait, les enseignants-chercheurs sont toujours évalués sur leurs travaux de recherche, pas sur leurs enseignements, et il y a sans doute plus de motivation intellectuelle et de curiosité à chercher du nouveau qu’à "ressasser" de la connaissance déjà connue et digérée.

_yartiHawkingStephenB03

Il se trouve donc que l’une des vocations de Stephen Hawking fut également de transmettre. Excellent vulgarisateur, il a publié notamment en 1988 un best-seller, ce qui est assez rare dans un domaine scientifique qui peut paraître très ardu aux yeux des profanes, "Une brève histoire du temps" (préfacé par Carl Sagan) qui a été vendu à ce jour à plus de 10 millions d’exemplaires dans plus de 35 langues (et dont je recommande évidemment la lecture passionnante).

Dans ce livre, il a raconté notamment une anecdote, très intéressante car elle montre l’importance qu’a la métaphysique chez Stephen Hawking (et qui devrait d’ailleurs obséder tout humain) : « Un savant célèbre (certains avancent le nom de Bertrand Russell) donna un jour une conférence sur l’astronomie. Il décrivit comment la Terre tournait autour du Soleil, et de quelle manière le Soleil, dans sa course, tournait autour du centre d’un immense rassemblement d’étoiles que l’on appelle notre galaxie. À la fin, une vieille dame au fond de la salle se leva et dit : "Tout ce que vous venez de raconter, ce sont des histoires. En réalité, le monde est plat et posé sur le dos d’une tortue géante". Le scientifique eut un sourire hautain avant de rétorquer : "Et sur quoi se tient la tortue ? – Vous êtes perspicace, jeune homme, vraiment très perspicace, répondit la vieille dame. Mais sur une autre tortue, jusqu’en bas !". ».

Le succès de ce livre (et des autres livres de vulgarisation qui ont suivi) lui a permis de financer ses capacités à communiquer : l’ordinateur, le logiciel, la synthèse vocale, les robots, etc. qui lui ont donné une voix, un bras, un fauteuil roulant, etc. C’est très important de noter que sans cet outillage indispensable, il aurait croupi dans une sorte de désert intellectuel, de terrible isolement, car il aurait été incapable de bouger, de parler, d’échanger, etc.

Au-delà de l’aspect financier du succès éditorial, il y a eu aussi la notoriété qu’on peut encore mesurer le jour de sa disparition dont la nouvelle fut annoncée par tous les grands médias. Cela donne plus de responsabilités dans les paroles qu’il pouvait prononcer en public. À la fin de sa vie, il a tenté de sortir des chemins scientifiques pour se poser des spéculations philosophiques qui ont provoqué des polémiques. Ces spéculations n’étaient pas ma tasse de thé mais qu’importe, un homme est un tout, et le fait est qu’il a été un penseur génial de la cosmologie moderne et qu’il a fait avancer et donner envie d’avancer avec lui.

Alors, non, Stephen Hawking ne peut assurément pas être un exemple de vie parce qu’il était un génie exceptionnel. Mais grâce à lui, grâce à d’autres aussi, grâce à tous ceux qui sont au contact avec des personnes en situation de handicap, qui les accompagnent, le regard sur le handicap en général évolue, se "normalise". Chaque personne humaine est un trésor vivant et précieux, même si elle est malade. Et Stephen Hawking en a fait une éloquente démonstration.

Pour terminer, je propose cette profonde réflexion de Stephen Hawking ans sa "Brève histoire du temps" : « Si nous découvrons une théorie complète, elle devra un jour être compréhensible dans ses grandes lignes par tout le monde, et pas par une poignée de scientifiques. Alors, nous tous, philosophes, scientifiques, et même gens de la rue, serons capables de prendre part à la discussion sur la question de savoir pourquoi l’Univers et nous-mêmes, nous existons. Si nous trouvons la réponse à cette question, ce sera le triomphe ultime de la raison humaine, à ce moment, nous connaîtrons la pensée de Dieu. » (1988). Sans doute commence-t-il maintenant à un peu la connaître, cette "pensée de Dieu"…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (14 mars 2018)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Dépendances.
Le congé de proche aidants.
Stéphane Hawking.
Un génie très atypique.
Georg Cantor.
Jean d’Alembert.
David Bohm.
Marie Curie.
Jacques Friedel.

_yartiHawkingStephenB04



http://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20180314-stephen-hawking.html

https://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/stephen-hawking-le-courage-dans-le-202344

http://rakotoarison.canalblog.com/archives/2018/03/14/36227622.html


 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).