Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mai 2018 4 31 /05 /mai /2018 03:56

« Il y a énormément de points communs entre ton geste, Mamoudou, et les valeurs portées par la BSPP faites de courage, d’audace et aussi d’humilité. » (Général Jean-Claude Gallet, commandant de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris, le 29 mai 2018).


_yartiGassamaMamoudou01

Ce mercredi 30 mai 2018, un campement de plus d’un millier de "migrants" (sans-papiers) a été évacué dans la matinée par la police du côté de la Porte de la Villette à Paris. Faut-il comprendre dans cette actualité la fameuse politique du "en même temps" du Président Emmanuel Macron ? Il a été critiqué (injustement à mon avis) pour avoir voulu récupérer un exploit moral et sportif en recevant Mamoudou Gassama. Les plus critiques étaient ceux qui sont pour une politique d’immigration plus ferme sinon plus fermée, mais on aurait des raisons de penser que cela aurait dû être ceux qui étaient contre ce type de politique qui avaient tout à critiquer un Président double face qui se donnait un alibi moral le lundi pour appliquer une politique sans concession le mercredi… Revenons sur cette actualité.

On pourra toujours critiquer le tutoiement du général pompier cité en tête de l’article, mais c’est un tutoiement d’admiration et d’honneur d’un officier pour celui qui est, il faut insister, un héros national. Mamoudou Gassama est un jeune Malien sans-papiers de 22 ans qui habite dans un foyer à Montreuil depuis septembre 2017. Il a mis cinq ans pour arriver en France et rejoindre son frère, quittant son pays en proie au jihadisme (la France est intervenue militairement au Mali pour cette raison ; au moins vingt-deux de ses soldats y sont morts) en passant par le Burkina-Faso, le Niger et la Libye avant de traverser la Méditerranée dans des conditions dramatiques, et de parcourir l’Italie. Jusqu’à maintenant, il vivait en travailleur clandestin sans beaucoup de perspectives d’avenir.

Un héros désormais médiatisé et invité dans de nombreuses émissions de télévision (BFM-TV, TMC, C8, etc.) pour une raison qui a l’avantage d’être heureuse : en début de soirée, le samedi 26 mai 2018, il a sauvé un enfant de 4 ans qui était tombé du cinquième étage dans un immeuble du dix-huitième arrondissement. L’enfant a réussi à se rattacher au balcon de l’appartement juste en dessous, au quatrième étage, et a tenu dans le vide grâce au grillage de la balustrade (dans l’opération, il s’est arraché un ongle d’orteil).

Mamoudou Gassa n’a pas réfléchi quand il a compris la situation. Il a traversé la rue, franchi la clôture et a commencé à escalader à mains nues la façade de l’immeuble en enjambant balcon sur balcon. Initiative complètement folle qui nécessitait d’avoir une rudement bonne forme physique et sportive. En même pas une minute, il a réussi l’exploit de rejoindre le balcon où était le garçon, et il l’a mis en sécurité.

Le procureur de la République de Paris François Molins a expliqué, le 28 mai 2018 sur BFM-TV, l’absence des parents du garçon : sa mère était en déplacement loin de Paris, et son père (effondré a posteriori) était parti faire des courses. Sa négligence pourrait lui coûter deux ans de prison selon l'article 227-17 du code pénal (ce qui punirait surtout l’enfant). Le père a été placé brièvement en garde-à-vue et confié à la brigade de protection des mineurs pour "soustraction à une obligation parentale", et le garçon confié à une structure d’accueil pendant ce temps.

_yartiGassamaMamoudou02

Depuis quelques jours, certains de ceux qu’on pourrait appeler la "fachosphère", mais je vais les appeler seulement ceux qui sont pour la fermeture des frontières, s’emploient sur Internet à vouloir dénaturer ou détruire la réalité de l’exploit.

Un tel complotisme est ahurissant dans la mesure où cet exploit, certainement surprenant, a été fait devant de nombreux témoins et heureusement, l’un au moins l’a filmé. Alors, certains essaient de disséquer le film pour y trouver matière à contester la réalité. Le principal argument vient du voisin de l’appartement du quatrième étage qui aurait attendu sagement que Spiderman arrivât.

En fait, le voisin a cherché à aider le garçon, au point que celui-ci (le garçon) a essayé de se déplacer vers le balcon voisin, mais à cause de la cloison qui sépare les deux balcons, tenter de soulever le garçon aurait été très risqué tandis que le voisin avait aperçu Mamoudou Gassama réussir son ascension. Le voisin a donc préféré seulement lui tenir la main pour le sécuriser et éviter qu’il ne tombât. D’ailleurs, même si ce voisin avait réussi à hisser le garçon (que ceux qui lui reprochent de ne pas l’avoir fait en soient capables !), cela n’aurait rien ôté au caractère courageux et héroïque du geste spontané de Mamoudou Gassama.

À tous ces complotistes qui mettent en doute la réalité, j’aimerais poser la question : et vous, qu’avez-vous fait d’héroïque dans votre vie ? Moi, j’ai la modestie de dire que je n’ai rien fait de vraiment héroïque (ou alors, je ne m’en suis pas aperçu !), mais, au moins, je les admire, ces héros, je ne les conteste pas.

Ce complotisme s’éteindra de lui-même, et cet exploit a déjà, comme la plupart des faits d’actualité, son lot de caricatures, d’humour, de canulars aussi. Nicolas Dupont-Aignan fut ainsi victime d’un canular du site belge NordPress qui a diffusé le soir du 27 mai 2018 un faux tweet mettant en cause l’humanisme de l’ancien candidat avec ces mots : « Rien n’indique à ce jour si le clandestin malien qui a "sauvé" l’enfant à Paris ne cherchait pas à le kidnapper. » (il a annoncé qu’il allait déposer plainte pour atteinte à son honneur et à sa réputation et il n’a pas forcément tort, vu le nombre de tweeter à être tombés dans le piège parodique et à avoir pris le message au premier degré). Il y a aussi des propos qui se veulent un peu plus distants comme ceux, condescendants, de Franck Crudo : « À ce rythme-là, ce pauvre bougre de 22 ans, déjà un peu héros malgré lui, va finir emmuré vivant au Panthéon avant la fin de la semaine, sous les vivas [sic] du bobo en délire. Avec Christine Angot pour remplacer André Malraux lors du discours d’intronisation. (…) Cet acte de bravoure exceptionnel qui ferait presque passer Jean Moulin pour un rond de cuir un peu mou du genou ou Steve McQueen et Paul Newman pour des petites b… dans "La Tour infernale", suscite toutefois quelques questions. » (dans "Causeur", le 29 mai 2018).

La réalité de l’exploit n’a donc évidemment pas empêché certains de critiquer ce qu’ils ont appelé la récupération politique. En effet, le Président Emmanuel Macron, visiblement sensible au courage et à l’héroïsme du jeune Malien, l’a invité à l’Élysée pour une courte réception (une dizaine de minutes) le lundi 28 mai 2018 dans la matinée. Voulant le récompenser, Emmanuel Macron lui a assuré qu’il serait naturalisé français avant trois mois : « Vous êtes devenu un exemple, il est normal que la nation soit reconnaissante. ».

Pour Mamoudou Gassama, il a comme plongé sur une sorte de petit nuage. Le matin du mardi 29 mai 2018, il est allé à la préfecture de Bobigny (dans le département où il est domicilié) pour recevoir un récépissé de régularisation avant de recevoir une carte de séjour valable dix ans.

Puis, il a été reçu par les sapeurs-pompiers de Paris, par leur commandant (le général Jean-Claude Gallet) qui l’a invité à déjeuner et qui lui a fait visiter la caserne Champerret : « Nous avons eu une discussion très profonde. Je sais qu’il a eu un parcours difficile, compliqué. Maintenant, il veut s’engager au service des autres. ». Le général Gallet l’avait présenté ainsi : « La brigade des sapeurs-pompiers de Paris a l’honneur et la fierté d’accueillir Mamoudou Gassama. ». Il lui a offert d’intégrer ses équipes dans le cadre d’un service civique volontaire de dix mois au minimum (rémunéré 472 euros par mois, on ne peut pas dire que c’est luxueux), en sachant que s’il veut être recruté, il devra d’abord avoir la nationalité française.

Pour Mamoudou Gassama, qui a connu la "galère", tout s’éclaire pour son avenir qu’il peut maintenant voir avec optimisme, et ce n’est que justice et mérite car ce qu’il a accompli, peu en auraient été capables, quelle que soit d’ailleurs leur identité (on s’en moque qu’il soit sans-papiers ou pas dans ces cas-là, en tout cas, le garçon et sa famille s’en sont moqué).

_yartiGassamaMamoudou03

Aujourd’hui, ceux qui critiquent l’hypermédiatisation de Mamoudou Gassama considèrent que ce dernier aurait été "héroïsé" par des "bobos immigrationnistes" pour devenir un exemple, pour faire comprendre qu’un sans-papiers, qu’un immigré, qu’une personne humaine qui a déjà risqué sa vie en traversant une mer pour rejoindre notre pays et qui a risqué une seconde fois sa vie pour sauver la vie d’un enfant dans un pays dont de nombreux habitants lui ont montré toute leur réticence à l’accueillir, que lui, le rien-du-tout, pouvait être un atout précieux pour le pays. Sans lui, il y avait une forte probabilité pour que la vie de ce garçon se terminât tragiquement dans la rue. Et d’être persuadés que s’il n’avait pas été sans-papiers mais Français, s’il avait été plus… enfin, moins… enfin, d’une autre couleur de la peau (disons-le clairement), alors il n’aurait pas été aussi honoré.

Phénomène de projection de toujours vouloir voir autre chose que les seuls actes dans une République où chacun, y compris les étrangers, est égal et se distingue par son seul mérite. En fait, ce sont eux-mêmes qui font cette discrimination, car si justement, ce héros avait été "autre", c’est-à-dire, n’avait pas été "l’Autre", s’il n’avait pas été de ceux qu’ils voudraient repousser à la frontière, qu’ils voudraient expulser, dont ils ont peur car dans leur tête, pour un héros, il y aurait dix terroristes en puissance, s’il avait fait partie de ceux qu’ils considéraient parmi "les leurs", alors ils n’auraient pas remis en cause la réalité de l’exploit, ils n’auraient pas fustigé la récupération politique, ils n’auraient pas désapprouvé la surmédiatisation de cet inconnu, ils l’auraient simplement applaudi.

Et alors ? Même s’il y a eu récupération politique, que vaut-elle face à la vie du jeune Malien qui s’ouvre désormais vers l’avenir ? Quel électeur, sinon très simple d’esprit, initialement macronophobe, deviendrait macronophile uniquement parce qu’Emmanuel Macron aurait parlé dix minutes avec un héros ? Laurent Joffrin l’a écrit avec d’autres mots : « Faut-il s’en plaindre ? Après tout, si un homme politique tire avantage d’une décision humaine en faveur d’un sans-papiers, quelles que soient ses motivations, n’est-ce pas une bonne nouvelle ? Ceux qui le critiquent doivent se demander ce qu’ils auraient dit si Emmanuel Macron avait pris la décision inverse. » ("Libération", le 28 mai 2018).

D’ailleurs, Emmanuel Macron a déjà célébré d’autres héros, hélas, certains sont morts de leur geste héroïque, comme le colonel Arnaud Beltrame. Il n’était pourtant ni Malien, ni sans-papiers, ni musulman, ni…

C’était le minimum syndical que pouvait faire la République française pour remercier, car il n’y a pas d’autre fonction que cela, pour dire merci à celui qui a sauvé la vie d’un de ses enfants. C’était la moindre des choses d’être reçu par le Président de la République (on ne parle pas de récupération quand ce dernier, lui, encore bientôt le 5 juin 2018, ou ses prédécesseurs, reçoivent une équipe de football dont les membres n’ont peut-être pas fait preuve d’une même moralité ou d’un même sens du devoir que Mamoudou Gassama). C’était la moindre des choses de vouloir naturaliser un héros.

_yartiGassamaMamoudou05

Certains disent qu’ils veulent retirer la nationalité française aux terroristes (concrètement, cela ne servirait à rien puisqu’ils sont prêts à mourir pour tuer les autres, alors perdre leur nationalité…), et voici qu’ils voudraient la refuser à un homme comme Mamoudou Gassama ? Parce que cela irait trop vite ? Heureusement qu’il est allé vite dans son alpinisme de béton.

Pourtant, le retrait de la nationalité française procède de la même logique, celle du mérite républicain. Du reste, Mamoudou Gassama ne sera pas le premier "héros" à bénéficier d’une naturalisation accélérée : avant lui, Lassana Bathily, le manutentionnaire du supermarché Hyper Cacher de la Porte de Vincennes, et Didi, un vigile au Bataclan, ont été naturalisés pour la même raison, leur comportement héroïque face aux terroristes. S’ils ont été moins médiatisés, c’est aussi parce que leur acte s’est inséré dans une série de terribles événements, de terribles attentats qui ont traumatisé tout le pays.

Quant à offrir un stage aux pompiers de Paris, le privilège n’est pas un très lourd engagement : 472 euros par mois ! C'est mois que le prix de l'hôtel pour reloger les sans-abris. Il a l’avantage cependant d’apporter un emploi et de donner un sens à une vie qui était jusque-là en stand-by.

Alors, je réponds à ma question du titre : Mamoudou Gassama est-il une chance pour la France ? Évidemment ! C’est déjà "acté". Le garçon sauvé pourra en témoigner, ses parents aussi. Chance qu’il fût là au bon moment. L’affaire est déjà entendue. En tout cas, pour la grande majorité des Français.

Une "chance pour la France", c’est l’expression condescendante de ceux qui veulent renvoyer "chez eux" tous les immigrés, boucs émissaires d’une crise économique qui n’a pourtant pas besoin d’eux pour exister et durer, qui reprenait le titre courageux et audacieux du livre de Bernard Stasi "L’immigration, une chance pour la France ?" (toujours avec un point d’interrogation) publié en 1984.

Je ne redirai jamais assez à quel point Bernard Stasi (1930-2011) a eu cette intuition et cette anticipation d’aller à contre-courant d’une classe politique volontiers démagogique avant les échéances électorales, pour rappeler quelques fondamentaux sur l’humain qui font honneur à la France, comme celui-ci : le courage et la lâcheté n’ont pas de nationalité ! Merci et bravo Mamoudou Gassama, et bonne route pour la suite !


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (30 mai 2018)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Mamoudou Gassama.
Arnaud Beltrame.
Donner sa vie.
L’esprit républicain.
Ce qu’est le patriotisme.
Les réfugiés.
Une politique d’immigration ratée.

_yartiGassamaMamoudou04


http://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20180526-mamoudou-gassama.html

https://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/mamoudou-gassama-une-chance-pour-204798

http://rakotoarison.canalblog.com/archives/2018/05/31/36447577.html


 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).