Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mars 2020 5 27 /03 /mars /2020 03:41

« Que des gens soient morts de coronavirus en Chine, vous savez, je ne me sens pas tellement concerné. (…) Il se passe un truc où il y a trois Chinois qui meurent et ça fait une alerte mondiale, l’OMS s’en mêle, ça passe à la radio, à la télévision. (…) Il n’y a plus aucune lucidité. À chaque fois qu’il y a une maladie dans le monde, on se demande si en France, on va avoir la même chose. Cela devient complètement délirant. » (Didier Raoult, Youtube le 21 janvier 2020).



_yartiCovidN01

Sacrée prophétie du professeur marseillais Didier Raoult qui n’avait pas compris la gravité mondiale de la pandémie actuelle. Quand on sait qu’il a fait partie des conseilleurs scientifiques du Président Emmanuel Macron pour construire la réponse de la France à cette catastrophe sanitaire, on a de quoi frémir ! Et il ne faudra pas accuser Emmanuel Macron d’avoir tant attendu avant de réagir massivement alors que ce genre de conseiller l’accusait déjà d’en faire trop.

Il faut dire que même le journal "La Marseillaise", qui avait titré son entretien avec le scientifique au look de Jésus-Christ le 26 février 2020 : « Didier Raoult : "Le coronavirus n’est pas plus dangereux qu’une grippe de saison" », a dû se résoudre à le modifier le 18 mars 2020, après les premiers jours de confinement : « Didier Raoult : "Pour lutter contre le coronavirus, il faut être efficace sur le diagnostic" »

Eh oui, de plus en plus de personnes se rendent bien compte aujourd’hui que le covid-19 issu du coronavirus SARS-CoV-2 n’est pas une "simple grippe", mais que c’est une vraie saleté (pour ne dire pas plus). Hélas ! Cette prise de conscience a pu être fulgurante pour certains, mais d’autres sont encore dans cette absence de prise de conscience. Que faudrait-il ? Des millions de morts ? 225 000 PV ont été dressés en France pour non respect du confinement.

Ce jeudi 26 mars 2020, la France en arrive à la pente abrupte, celle que connaissent depuis quelques jours l’Italie et l’Espagne. 365 décès en une seule journée, et l’on sait, hélas, que cela va encore augmenter. Les spécialistes prévoient que le pic de l’épidémie en France sera dans une ou deux semaines (pour Pâques ?). L’Italie en est à 8 215 décès (+712 en une seule journée), bientôt le triple de la Chine, et l’Espagne a déjà "dépassé" la Chine avec 4 145 décès (+498 en une seule journée). Les États-Unis (qui ont maintenant la même pente que l’Iran et risquent d’être les tristes champions du monde), le Royaume-Uni, la Suisse et la Belgique suivent aussi, et l’Allemagne dont on disait qu’elle réussissait à contenir n’est pas en position si enviable que cela. Dans le monde, près de 24 000 décès déjà, mais ce n’est que le début de la pandémie, il faut absolument bien comprendre cela. Et ce nombre est largement sous-estimé : rien qu’en France, le décompte officiel ne prend en compte que les décès à l’hôpital, si bien qu’aucune des personnes qui résidaient en EHPAD mortes du coronavirus et qui n’ont pas eu le temps d’être hospitalisées n’a été prise en compte dans cette macabre addition.

En tout dans le monde, 525 000 cas de coronavirus ont été dépistés, mais la réalité est évidemment bien plus grave. Rien qu’en France, les médecins généralistes ont remonté 41 000 cas diagnostiqués non testés observés durant la semaine 12, à rajouter aux 30 000 officiellement testés. D’autres pays n’ont aucune crédibilité dans leurs statistiques, comme la Russie qui ne déclare que 840 cas pour les près de 150 millions d’habitants, c’est d’autant moins crédible que le Président russe Vladimir Poutine a quand même dû interrompre sa réforme constitutionnelle (j’y reviendrai plus tard) et des médecins russes l’ont alerté, le risque est catastrophique si aucune mesure n’est prise en Russie. C’est sûr, on peut cacher des statistiques, ce fut le cas de l’Iran en février 2020 (pour ne pas perturber les élections du 21 février 2020), mais si cela devient catastrophique, nécessairement, les statistiques désastreuses arriveront. Trop tard pour protéger la population.

Parmi ces décès dus au covid-19 en France, une disparition symbolique qui pourrait aider à une prise de conscience d’encore inconscients : une jeune fille adolescente de 16 ans en Île-de-France. Hélas, le coronavirus ne tue pas seulement des personnes fragiles, âgées, diminuées. Non, le syndrome de détresse respiratoire peut toucher aussi des personnes valides, en bonne santé, sportives, jeunes, qui mangent correctement, ne boivent pas d’alcool, ne fument pas, ne se droguent pas…

Le covid-19 n’est pas une grippe. Pour plusieurs raisons.

Les effets. Certes, des chanceux (dont il faudra peut-être déterminer les points communs) semblent avoir le coronavirus et rester asymptomatiques. C’est une chance mais rien n’explique ce fait. Si c’est positif à titre personnel, ce l’est beaucoup moins à titre collectif puisque la propagation du coronavirus peut être imputé à ceux qui, ne se croyant pas atteints, n’ont pas pris les précautions que devaient prendre ceux qui avaient de la fièvre et de la toux, et ont pu contribuer à sa propagation.

Si l’on peut croire que la forme légère ou moyenne ressemble à des symptômes de grippe, c’est à mon sens erroné. La toux est très différente, sèche. Le nez peut se boucher mais se déboucher aussi vite puis se reboucher. La fièvre peut être légère, en continu, ou très élevée, discontinue, deux jours de grosses fatigues, d’épuisement, puis quasiment guéri le lendemain, puis de nouveau l’état empire. Les diarrhées, etc. peuvent survenir. Une fois, souvent, en continu, ou en discontinu. La perte de goût peut survenir, ou pas, dès le début, ou en cours de route. Bref, tout cela est une terre inconnue, une sorte de nouveau territoire inconnu que les "contaminés", devenus cobayes, découvrent, explorent en même temps que les médecins, les infectiologues, les virologues, les épidémiologistes… Certains ont parlé de "montagnes russes" pour qualifier la maladie, ce n’est pas pour rien.

La contagiosité. L’un des effets les plus destructeurs de ce coronavirus, c’est sa capacité de propagation très rapide. À l’évidence, plus rapide que la "simple grippe". Il faudra mieux comprendre cet aspect mais la manière dont le virus s’est propagé en Europe a montré qu’on pouvait être vite débordé. L’exemple de la France, qui avait réussi à confiner les premiers foyers, mais elle a été complètement dépassée après la supercontamination de Mulhouse.

Alors, oui, certains peuvent rester à ne réfléchir que sur les statistiques, balançant les milliers de morts comme on balançait les morts de Staline contre les morts de Hitler. Mais même ainsi, le covid-19 est bien plus grave qu’une "simple grippe". Si l’on parle froidement du nombre de morts par épidémie, il faudra évidemment attendre la fin de la pandémie (on n’y est pas du tout), et les perspectives sont cauchemardesques.

Ceux qui parlent de 10 000 décès par an pour la grippe en France doivent comprendre que l’Italie y est déjà presque et n’est pas encore à son pic épidémique. Et il y a deux létalités à prendre en compte.

La létalité théorique, qui serait ce que j’appellerais le nombre de décès total sur le nombre total de personnes réellement infectées. Elle est difficile à établir mais elle peut s’envisager dans une situation où toutes les personnes sauvables sont sauvées, c’est-à-dire si toutes les ressources étaient données pour soigner et sauver les personnes en détresse respiratoire.

Or, à partir du moment où il y a une saturation des places en réanimation, la létalité réelle est beaucoup plus élevée. C’est là la catastrophe sanitaire qui est exceptionnelle et qui montre la singularité par rapport à la grippe. La létalité théorique de la grippe est déjà beaucoup plus faible que celle du covid-19, mais en plus, elle ne provoque pas une occupation massive des lits d’hôpitaux. Car environ 15% des personnes malades doivent être hospitalisées.

Si la létalité théorique est par exemple 2%, elle est doublée ou triplée s’il n’y a plus de capacité d’accueil pour soigner (lits, matériels dont respirateur artificiel, et évidemment, personnel soignant). C’est du reste une grande preuve de solidarité européenne de voir que certains pays aux hôpitaux non saturés accueillent des malades de pays voisins. Ainsi, l’Allemagne a accueilli plus de malades français que l’hôpital militaire de campagne installé le 22 mars 2020 à Mulhouse.

_yartiCovidN02

Au 26 mars 2020, il y a en France 13 904 personnes hospitalisées pour cause de coronavirus, dont 3 375 en situation critique. C’est environ 2 à 3 000 de plus chaque jour, alors que l’occupation d’un lit est d’environ une vingtaine de jours. Depuis le 9 mars 2020, il n’y a eu que 4 948 personnes guéries. Il faut bien rappeler aussi ces nombres : sur les 22 511 personnes testées positives et encore malades, 13 904 sont à l’hôpital, soit un taux autour de 60%. Ne sont pas prises en compte les personnes qui ont été diagnostiquées mais pas testées, par les médecins de ville. C’est pour cela qu’on évalue à 15% le taux réel d’hospitalisation. Ce taux est énorme et n’a rien à voir avec une "simple grippe".

À cela, il faut ajouter que la plupart des pays ont pris plus ou moins rapidement des mesures de confinement, notamment la plupart des pays européens, certains États des États-Unis (dont New York !), même l’Inde… jusqu’à Madagascar qui n’a dépisté pourtant qu’une vingtaine de cas (23 au 26 mars 2020) mais qui comprend bien que si l’épidémie se développe dans le pays, ce sera un carnage en raison de ses capacités de soins défaillantes. Sans ces mesures de confinement qui immobilisent plus de deux milliards de personnes dans le monde, les dégâts humains seraient bien plus importants, rien à voir avec une grippe dont on laisse circuler les virus allègrement.

Certains pays ont adopté cependant une attitude différente, le cas le plus flagrant est le Brésil qui risque d’être, lui aussi, un autre exemple de désastre sanitaire (actuellement, chaque jour : +10% en nombre de cas détectés, et +30% en nombre de décès). Mais confinement ou pas confinement, des bombes potentielles, il y en a beaucoup d’autres dans le monde, comme la Turquie, les Pays-Bas, l’Indonésie, l’Inde et l’Afrique du Sud.

Dans un entretien à "La Provence" (propos recueillis par Alexandra Ducamp) publié le 21 mars 2020, Didier Raoult en restait encore froidement à un décompte macabre : « Mais là, on en est à moins de 500. On va voir si on arrive à en tuer 10 000, mais ça m’étonnerait. ». Phrase doublement choquante, par l’émotion car elle ne prend pas en compte le respect dû à la famille et aux proches de chaque victime qui meurt du coronavirus, et aussi par la raison, car cinq jours plus tard, le bilan macabre avait déjà eu le temps de …quadrupler ! Cela ne l’a pas empêché d’ajouter au détour d’une réponse : « Je suis le seul à avoir une pensée classique sur les maladies infectieuses alors que tout le monde perd ses nerfs. ». On ne peut pas dire que c’est un langage scientifique.

Je ne sais pas si tout le monde perd des nerfs, mais je sais au moins que dans le monde, 24 000 personnes déjà seraient encore vivantes si cette saleté de coronavirus n’avait pas fait les ravages tant dans certains corps que dans certains esprits. Alors, si vous pensez à vous, à vos proches, aux soignants, restez chez vous, protégez-vous et respectez les consignes de confinement, elles sauveront des vies, peut-être la vôtre ou celle de proches.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (26 mars 2020)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Le covid-19 n’est pas une "simple grippe"…
Attention : nouvelle attestation de déplacement dérogatoire à partir du 25 mars 2020 (à télécharger).
Hydroxychloroquine vs covid-19 : Didier Raoult est-il un nouveau Pasteur ?
Vaincre le paludisme, une priorité pour sauver l’Afrique.
Honneur aux nouveaux Poilus de la guerre du coronavirus.
Covid-19 : les resquilleurs du confinement.
Confinement 2.0.
Attestation de déplacement dérogatoire obligatoire à chaque déplacement en France (à télécharger).
Le coronavirus Covid-19 expliqué aux enfants (plaquette à télécharger).
Tout savoir sur le Covid-19 et les mesures de confinement en France (mis à jour).
Allocution du Président Emmanuel Macron le 16 mars 2020 à la télévision (texte intégral).
Toutes les mesures de restriction pour réduire la propagation du coronavirus en France (14 mars 2020).
Allocution du Président Emmanuel Macron le 12 mars 2020 au Palais de l’Élysée (texte intégral).
Les institutions à l’épreuve du coronavirus Covid-19.
Coronavirus : soyons tous des Adrian Monk !
Mutation.
Publication "On the origin and continuing evolution of SARS-CoV-2" par Xiaolu Tang and cie, National Science Review, le 3 mars 2020 (à télécharger).
Municipales 2020 (2) : le coronavirus s’invite dans la campagne.
Article 49 alinéa 3 : le coronavirus avant la réforme des retraites ?
Les frontières arrêteront-elles le coronavirus ?
Coronavirus : la croisière ne s’amuse plus.
Le docteur Li Wenliang, lanceur d’alerte de l’épidémie de coronavirus.
Le coronavirus de Wuhan va-t-il contaminer tous les continents ?
L’apocalypse par l’invasion de paléovirus géants ?
Le virus de la grippe A(H1N1) beaucoup plus mortel que prévu.
"Estimated global mortality associated with the first 12 months of 2009 pandemic influenza A H1N1 virus circulation : a modelling study" ("The Lancet", 26 juin 2012).
Publication d’origine sur le Mollivirus sivericum du 08 septembre 2015 (à télécharger).
L’arbre de la vie.
Découverte du virus du sida.
Vaccin contre le sida ?
La grippe A.
Un nouveau pape de la médecine.

_yartiCovidN03


http://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20200326-coronavirus-covid-19.html

https://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/le-covid-19-n-est-pas-une-simple-222698

http://rakotoarison.canalblog.com/archives/2020/03/26/38135107.html





 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Michel BOUCHET 28/03/2020 15:23

Vous déclarez "Sacrée prophétie" . La réalité serait plutôt "Sacré rabâchage" la littérature du Pr RAOULT est célèbre pour sa dénonciation des médias à médiatiser certaines épidémies et à ignorer d'autres moins marginales. La fois d'avant il s'en prenait toujours aux médias sur le climat à qui il reprochait me semble-t-il de s'éloigner des réalités scientifiques.

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).