Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 décembre 2020 3 09 /12 /décembre /2020 03:51

« C’est comme un animal, l’âge. C’est un animal qui grandit, qui grandit, qui grandit encore et qui finit par vous dévorer tout vivant. » (Raymond Queneau, 1936).


_yartiCiampi01

Il y a 100 ans, le 9 décembre 1920, à Livourne, est né Carlo Azeglio Ciampi. Pour les Italiens, il était un ovni de la vie politique. Il fut le premier Président de la République à ne pas avoir eu d’engagement public ni d’appartenance à un parti politique. Enfin, plus exactement, après la guerre, car avoir 20 ans en 1940, en Italie aussi, cela imposait de prendre ses responsabilités …ou pas. Lui, il les a prises en résistant au fascisme et à Mussolini. Il a combattu aux côtés des Alliés contre la Wehrmacht.

Juriste et économiste, il fut diplômé de la prestigieuse École normale de Pise, une grande école très sélective créée par Napoléon Ier en 1810, succursale italienne de "Normale Sup" dont il fut reçu docteur honoris causa le 15 juin 2005. Beaucoup de grands universitaires et d’hommes politiques y ont été formés, en particulier : Enrico Fermi, Wilhelm Blaschke, Carlo Rubbia, Alessio Figalli, Giovanni Gronchi, Massimo D’Alema, Giosue Carducci, Alessandro Natta, etc.

Après la guerre, poussé par son épouse, Carlo Ciampi se présenta au difficile concours de la Banque d’Italie, et il a été reçu en 1946. Carrière exemplaire d’un banquier modèle, il a gravi les différentes marches de la hiérarchie, vice-directeur général trente ans après son arrivée, directeur général en 1978, puis, consécration, gouverneur de la Banque d’Italie à partir du 8 octobre 1979, après la mise en examen de son prédécesseur (qui fut ensuite totalement innocenté dans une affaire).

Pendant plus d’une dizaine d’années (treize ans et demi), Carlo Ciampi fut loué pour ses compétences et sa rigueur. Et sa neutralité politique dans un moment où la classe politique était en pleine déconfiture (fin du socialisme de Bettino Craxi qui a démissionné le 14 février 1993 de la tête du PSI et qui a fui en Tunisie, effondrement de l’eurocommunisme après la chute de l’URSS, implication de nombreux élus dans des scandales et des affaires de corruption, etc.). Ce ne fut donc pas anodin qu’on pensât à lui pour diriger le gouvernement après le reversement du premier gouvernement du socialiste Giuliano Amato qui voulait amnistier le financement douteux de partis politiques. L’intégrité personnelle de Carlo Ciampi, sa réputation de droiture, ont été essentielles dans sa désignation par le Président de la République de l’époque, Oscar Scalfaro.

À un âge déjà canonique, 72 ans, Carlo Ciampi fut Président du Conseil des ministres du 28 avril 1993 au 10 mai 1994, investi le 7 mai 1993 par 481 députés sur 630 et le 12 mai 1993 par 241 sénateurs sur 315, alors qu’il n’avait jamais été parlementaire. Véritable extraterrestre du paysage politique, il inspirait à la confiance et au respect parce qu’il était loin des arrière-pensées politiciennes (depuis lui, la désignation d’un "apolitique" à la tête du gouvernement italien est assez fréquente et l’actuel chef du gouvernement en fait partie).

Son (unique) gouvernement était à son image, composé de techniciens et pas de personnalités politiques (c’était probablement ce genre d’idée que le Président Emmanuel Macron avait en tête pour nommer le gouvernement idéal de son quinquennat). Juristes, économistes, etc. reconnus dans leur domaine d’expertise étaient les principaux ministres. Seul un ministre a eu un avenir politique, Francesco Rutelli, qui fut très brièvement Ministre de l’Environnement (il a démissionné le 4 mai 1993 !).

Après la démission de son gouvernement le 13 janvier 1994, la dissolution du Parlement puis de nouvelles élections parlementaires les 27 et 28 mars 1994, Carlo Ciampi quitta le pouvoir le 10 mai 1994 et le laissa à …Silvio Berlusconi, novice en politique mais vainqueur des élections après une campagne de deux mois très efficace. La (première) expérience Berlusconi a tourné court et deux ans plus tard, de nouvelles élections ont redonné le pouvoir à une coalition de centre gauche dirigée par Romano Prodi (aussi un apolitique) et Massimo D’Alema (un ancien communiste devenu "démocrate").

Avec cette nouvelle législature, Carlo Ciampi a fait son deuxième "épisode" politique, d’une durée de trois ans, en se faisant nommer Ministre du Trésor, du Budget et de la Programmation économique du 17 mai 1996 au 14 mai 1999, dans le premier gouvernement de Romano Prodi puis le premier gouvernement de Massimo D’Alema. Un poste qui allait comme un gant à l’ancien gouverneur de la Banque d’Italie avec une mission très périlleuse : préparer l’euro, mener l’Italie dans les critères de Maastricht pour intégrer la zone euro.

Alors que le mandat présidentiel d’Oscar Scalfaro s’achevait, Carlo Ciampi fut sollicité et plébiscité par la classe politique pour lui succéder. Il quitta alors son ministère pour le Quirinal. À l’âge de 78 ans, Carlo Ciampi fut élu Président de la République italienne le 13 mai 1999 dès le premier tour par 707 grands électeurs sur 990 (soit 71,4%). Il exerça ses fonctions du 18 mai 1999 au 15 mai 2006.

_yartiCiampi02

Pour un "apolitique" qui n’avait jamais fait de politique, il a eu une carrière exceptionnelle.  Peut-être était la raison de sa popularité, ce côté candide en politique. Toujours très respecté et apprécié pour sa sagesse, Carlo Ciampi refusa le 18 avril 2006 de se présenter à un second septennat, malgré les nombreuses sollicitations, considérant qu’il fallait faire tourner (et puis, il avait quand même 85 ans !). Il laissa la Présidence à un autre vieillard, Giorgio Napolitano, à quelques jours de ses 81 ans, qui fut le seul Président à avoir été réélu (temporairement) pour éviter une crise institutionnelle en 2013.

Apparemment, la politique italienne propose des jeunes à la tête du gouvernement (comme ce fut le cas de Matteo Renzi à 39 ans) et des très vieux octogénaires (ou quasi-octogénaires) à la Présidence de la République (le record d’âge à l’élection fut pour Sandro Pertini, plus âgé de quelques semaines que Giorgio Napolitano, mais ce dernier a quitté la Présidence le plus âgé de l’histoire, à quelques mois de ses 90 ans !).

On pensa à Carlo Ciampi pour présider les cérémonies des 150 ans de l’unification de l’Italie mais il était trop fatigué. En tant qu’ancien Président de la République, il a siégé au Sénat et a pris part aux différents débats et votes. Il fut le doyen des sénateurs à la mort de celui qui était de la même génération, Emilio Colombo (sénateur à vie) et fut aussi le parlementaire le plus âgé de l’histoire d’après-guerre puisqu’il était lui aussi sénateur à vie.

Carlo Ciampi est mort  à Rome le 16 septembre 2016 à quelques semaines de ses 96 ans. Il a laissé une veuve, Franca Pilla, une enseignante, qu’il avait épousée en 1946, et qui va avoir 100 ans dans quelques jours, le 19 décembre 2020. Elle est populaire en Italie car elle n’hésitait à se servir de son rôle de première dame pour dire tout haut ce qu’elle pensait de certaines choses, comme la "télévision débile" qui détruisait la jeunesse ! À ce jour, Carlo Ciampi est le chef d’État italien qui a vécu le plus longtemps. Son successeur Giorgio Napolitano pourrait "battre" ce record vers le 6 avril 2021. Et puisqu’on est dans des anniversaires, ce mardi 8 décembre 2020, Arnaldo Forlani a eu 95 ans, il était le Président du Conseil des ministres du 18 octobre 1980 au 28 juin 1981.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (06 décembre 2020)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Carlo Ciampi.
Ennio Morricone.
Emilio Colombo.

_yartiCiampi03




https://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20201209-carlo-ciampi.html




http://rakotoarison.canalblog.com/archives/2020/11/30/38681696.html



 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).