Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juin 2021 2 08 /06 /juin /2021 03:02

« Vous verrez que dans la dernière semaine de la campagne présidentielle, nous aurons un grave incident ou un meurtre. Ça a été Merah en 2012 (…). Tout ça, c’est écrit d’avance. » (Jean-Luc Mélenchon, le 6 juin 2021 sur France Inter).



_yartiMeluche2021A01

Le non-pouvoir rend-il fou ? On savait que le pouvoir rendait fou, mais celui qui s’imaginait élu, qui était sûr d’être élu en 2017, un peu à l’instar d’un Donald Trump sûr d’être réélu en 2020, comme si on lui avait confisqué son élection en 2017, et pourtant, il n’était pas deuxième, il n’était pas troisième, il était quatrième… Jean-Luc Mélenchon n’en finit pas de dériver et d’illustrer la célèbre formule de De Gaulle dans ses mémoires sur la vieillesse qui est un naufrage (et je ne veux pas dire ici à qui il pensait).

Même les capacités de calendrier lui font défaut : le 1er mai 2021 à Lille, à l’occasion d’une manifestation de la fête du travail, Jean-Luc Mélenchon se voyait déjà Président de la République le 1er mai 2022. Comment dire une énormité sinon croire qu’il serait élu dès le premier tour ?! Le second tour de la prochaine élection présidentielle devrait avoir lieu en effet seulement après le 1er mai (probablement le dimanche 8 mai 2022), comme dans toutes les élections présidentielles depuis 1969 (en mai 1969, Jean-Luc Mélenchon avait 17 ans, donc il n’a jamais voté à un second tour d’élection présidentielle avant un 1er mai !).

Mais ayons l’honnêteté intellectuelle de rappeler que tout homme est faillible, que toute personnalité politique peut dire des conneries, et il en dira d’autant plus qu’il parle beaucoup en public, voire en privé. L’erreur est humaine et tout le monde a le droit à la "rédemption" (un sacré terme qui mériterait d’être développé, mais pas ici !). Quand on va trop loin, on fait marche arrière, ce n’est pas agréable pour l’ego mais c’est agréable le matin quand on se regarde dans le miroir.

Jean-Luc Mélenchon, absolument pas : il avance, et plus il avance dans le mur, plus le mur l’enfonce. Sorte d’univers kafkaïen, parallèle. Dans l’émission "Questions politiques" diffusé ce dimanche 6 juin 2021 sur France Inter et la chaîne franceinfo:, Jean-Luc Mélenchon a sorti une énormité scandaleuse au détour d’une démonstration : j’ai placé la phrase litigieuse en début d’article. En gros, il dit tout simplement que les attentats qui ont eu lieu juste avant les deux dernières élections présidentielles, en mars 2012 et en avril 2017, les assassinats par Merah (7 morts les 11, 15 et 19 mars 2012 dont trois enfants) et l’assassinat de Xavier Jugelé (le 20 avril 2017) dont les complices sont actuellement en jugement, ne seraient que des "incidents" destinés à mettre la sécurité dans les thèmes de campagne. C’est dégueulasse, abject, terriblement odieux.

C’est du triple délire au moins. Je m’épargne (et vous épargne par la même occasion) mon commentaire sur les journalistes présents dans cette émission politique qui n’ont pas fait leur boulot en ne réagissant pas à une telle phrase, mon but ici n’est pas de parler des médias, mais de politique.

Je n’ose même pas imaginer comment pourrait réagir la famille de la petite fille de 8 ans plaquée au sol assassinée à bout portant dans son école maternelle à Toulouse. Je n’ai pas de vocabulaire pour qualifier cela. Jean-Luc Mélenchon ne nourrit pas un simple complotisme, il est complotiste puissance mille ! Dans son énumération, il aurait pu aussi citer le massacre au conseil municipal de Nanterre quelques semaines avant le premier tour de l’élection présidentielle de 2002 (8 morts le 27 mars 2002), à moins qu’il garde quand même encore quelques prévenances heureuses et respectueuses pour ses amis communistes ?

Bon, c’est sûr que c’est une grosse boulette, mais encore faut-il en prendre conscience, et il est peut-être là le naufrage : ne pas rattraper l’énorme faute politique et morale. Jean-Luc Mélenchon aime bien parler et s’écouter parler et il parle en roue libre, mais il n’y a plus de brides, plus de barrières, tout le flot se déverse sans penser aux dérives, sans aucun respect aux êtres humains (ah, il était beau, le slogan creux : "L’humain d’abord" pour sa campagne de 2012).

_yartiMeluche2021A02

Le lendemain, lundi 7 juin 2021, aurait pu être le jour de l’amende honorable, tout le monde fait des boulettes et on présente ses excuses pour le tort fait, la parole est allée au-delà de la pensée et closons l’incident médiatique (là, c’est vraiment un incident, au contraire d’assassiner à bout portant des fillettes à l’école).

L’ancienne sous-ministre socialiste Juliette Méadel, que j’apprécie généralement malgré son engagement politique, a dit une chose que j’ai encore plus appréciée que d’habitude : elle dit que la France est victime des attentats terroristes islamistes et que la phrase de Jean-Luc Mélenchon n’a pas seulement affecté tous les proches des victimes de ces attentats, mais aussi la France et les tous les Français attaqués parce qu’ils sont français.

Et donc, elle demandait que Jean-Luc Mélenchon présentât ses excuses non seulement aux familles des victimes mais aussi à tous les Français en général. Juliette Méadel a une petite qualification pour parler des victimes d’attentat : elle a été Secrétaire d’État chargée de l’aide aux victimes du 11 février 2016 au 10 mai 2017 et l’une des premières actrices du fait que l’État puisse reconnaître le tort fait aux victimes et leur besoin d’aide et d’accompagnement.

Au lieu d’excuses, Jean-Luc Mélenchon s’est enfoncé encore plus, quelle honte pitoyable ! En effet, au cours d’une conférence de presse retransmise en direct à la télévision vers 15 heures le 7 juin 2021, j’insiste sur les circonstances car cela signifie qu’il y a eu plusieurs millions d’auditeurs, Jean-Luc Mélenchon n’a pas demandé d’excuses mais a fustigé une vidéo sur Youtube (je crois) d’individus qui ont appelé à tuer les militants de FI.

Inutile de dire que cet appel à tuer est scandaleux, bête et méchant, mais ce n’était qu’une réaction à l’horreur qu’il avait dite la veille. Cela n’en excuse pas les auteurs mais ce n’était que conséquence de ses propres errements et, disons-le clairement, quand j’ai lu les propos de Jean-Luc Mélenchon, je peux comprendre que même des non-violents pourraient avoir des envies violentes tellement ces propos étaient scandaleux.

Mais le pire, c’est que, il l’a même dit, cette vidéo stupide et violente ne faisait que 100 000 vues quand il en a parlé à des millions de téléspectateurs ! Merci monsieur Mélenchon d’avoir été l’attaché de presse gratuit de ces individus violents, pourraient-ils dire : j’imagine que maintenant (je n’ai pas voulu aller voir), cette vidéo doit se compter en millions de vues ! Belle tête de champion, ce Mélenchon !

Ce n’est pas tout (comme on dit dans les documentaires où il n’y a rien d’intéressant à apprendre) : Jean-Luc Mélenchon croit savoir (je n’en sais rien et je ne suis pas allé voir, je n’en ai aucune envie) que cette vidéo serait liée, amie, proche, recommandée (je n’en sais rien, j’insiste), bref, qu’il y aurait un semblant lien de proximité entre cette vidéo et l’éditorialiste Éric Zemmour. Je n’en sais rien mais si j’étais Éric Zemmour, je me frotterais les mains : voici encore un bon coup médiatique pour le promouvoir gratuitement.

En effet, Éric Zemmour pourra toujours se draper dans le rôle de la victime (je doute que la vidéo provienne de lui) et se faire de nouveaux amis, tous ceux qui sont choqués par les propos de Jean-Luc Mélenchon, c’est-à-dire tous les Français. Et cela au moment même où l’éditorialiste pense sérieusement à se présenter à l’élection présidentielle (un sondage lui a même attribué 13% d’intentions de vote, ce n’est pas rien). Merci Mélenchon ! pourrait dire l'éditocandidat.

Quelle honte, ce Mélenchon, d’exister ainsi dans le paysage politique français. Car quelle est la conséquence d’une telle polémique ? Avez-vous écouté Marine Le Pen qui tenait une conférence de presse le  même 7 juin 2021 pour soutenir un de ses candidats RN ? Je l’ai trouvée …bonne. Je m’en veux de dire cela, cela m'écorche de dire cela, mais c’est la réalité. Elle était modérée, posée, elle tenait son rôle avec stature.

Alors, je le dis tout net, et là, je rembraie sur l’indifférence par coupable négligence des journalistes qui étaient autour de Jean-Luc Mélenchon quand il a sorti son horreur : continuez ainsi, gardez votre indifférence devant l'innommable, et Marine Le Pen, ce n’est pas 51% qu’elle va avoir mais 55% car au lieu de faire peur, elle va rassurer. Est-ce cela que veut Jean-Luc Mélenchon ? Peut-être, finalement, puisqu’il ne semble pas vraiment aimer la France et les Français…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (07 juin 2021)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
L’insupportable complotisme de Mélenchon.
Jean-Luc Mélenchon : un peu de décence, taisez-vous !

_yartiMeluche2021A03





https://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20210607-melenchon.html

https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/l-insupportable-complotisme-de-233563

http://rakotoarison.canalblog.com/archives/2021/06/07/39005871.html








 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).