Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 septembre 2021 2 21 /09 /septembre /2021 03:01

« Nous avons (…) un atout maître, qui change tout (…) : le vaccin. Tous les vaccins disponibles en France nous protègent solidement contre ce variant delta : ils divisent par 12 son pouvoir de contamination et évitent 95% des formes graves. L’équation est simple : plus nous vaccinerons, moins nous laisserons d’espace au virus pour se diffuser, plus nous éviterons les hospitalisations. Et plus nous éviterons d’autres mutations du virus peut-être plus dangereuses encore. C’est donc une nouvelle course de vitesse qui est engagée. Un été de mobilisation pour la vaccination : voilà ce que nous devons viser. Vacciner un maximum de personnes, partout, à tout moment. » (Emmanuel Macron, allocution télévisée du 12 juillet 2021).



_yartiCovidEL01

La France a franchi le vendredi 17 septembre 2021 le seuil très symbolique de 50 millions de personnes vaccinées contre le covid-19. Soit les trois quarts de la population française au total ! Certes, l’objectif du gouvernement avait été d’atteindre ce seuil à la fin des vacances, à la fin du mois d’août, et malgré ces quinze jours de retard, cela reste une performance à saluer, à mettre bien sûr au crédit du gouvernement, mais aussi de toutes les "petits mains", pour la plupart bénévoles, qui se sont engagés pour aider et organiser les centres de vaccination.

Il y a neuf mois, les médias aimaient casser notre pays, faire du "France bashing" (sport national), en disant qu’on était des incapables et que tous les autres nous dépasseraient bien vite. Or, c’est tout le contraire qui a eu lieu. Aujourd’hui, le taux de couverture vaccinale de la France est supérieur à celui de bien des pays qu’on disait soit modèles soit leaders en termes de vaccination, en particulier le Royaume-Uni, Israël, mais aussi les États-Unis, l’Allemagne, la Suède, etc. La France va probablement "dépasser" le Canada même si en Europe, il y a deux modèles que même la France aura du mal à surpasser, le Portugal (87% au 14 septembre 2021) et l’Espagne (80% au 16 septembre 2021).

Au 19 septembre 2021, il y avait 50 049 150 personnes qui ont reçu leur première dose, soit 74,7% de la population totale, et 47 538 919 personnes qui ont finalisé leur parcours vaccinal, soit 70,9% de la population totale.

_yartiCovidEL09

Encore une fois, je le répète ici, il ne s’agit pas de faire le concours du pays qui fait le plus haut. Il s’agit juste de reconnaître que la France a su saisir résolument l’occasion de se sortir de la crise sanitaire par le haut, par une campagne de vaccination massive grâce à l’arrivée rapide de vaccins efficaces.

Le gouvernement a dû prendre ses responsabilités pour aboutir à cette performance qui démontre une fois encore que le pire n’est jamais certain. Après une baisse drastique de fréquentation des centres de vaccination au début de l’été (fin juin et début juillet), probablement en raison de problème d’organisation des familles et de leurs vacances estivales, le Président de la République Emmanuel Macron a "dopé" la demande avec l’annonce d’un élargissement de l’utilisation du passe sanitaire.

J’y reviendrai ultérieurement, on peut dire que cette politique très audacieuse a permis de renforcer le taux de couverture vaccinale pendant tout l’été. On arrive d’ailleurs depuis la fin du mois d’août à une nouvelle baisse drastique de la vaccination, et certains centres de vaccination ferment ou vont fermer dans les prochaines semaines, faute de demande.

L’obligation vaccinale dans certaines professions, en particulier chez les soignants, va probablement renforcer un peu la vaccination pendant quelques semaines, ainsi que la prochaine fin de la gratuité des tests de dépistage du covid-19, dernière possibilité d’obtenir un passe sanitaire pour des personnes encore non-vaccinées.

Je voudrais m’arrêter sur l’un des arguments d’une aide-soignante qui ne voulait pas se faire vacciner car elle considérait que c’était son choix de se protéger ou pas, sans imaginer qu’en ne se vaccinant pas, elle faisait prendre d’énormes risques aux personnes qu’elle soigne.

Il faut insister sur le fait que le vaccin ne protège pas à 100% les personnes vulnérables qui sont vaccinées. Cela signifie qu’il faut, dans tous les cas, éviter de contaminer les personnes fragiles. De plus, il reste encore 600 000 personnes âgées de plus de 75 ans, plus des personnes plus jeunes mais ayant des comorbidités qui ne sont toujours pas vaccinées, et elles non plus ne doivent pas être contaminées car elles risquent de développer des formes graves. Cela explique l’obligation vaccinale pour les personnes qui les soignent.

Car le vaccin, même s’il n’est pas parfait, reste très efficace contre le covid-19 : efficacité pour éviter de développer des formes graves et efficacité aussi pour éviter d’être contaminé et donc, éviter de contaminer les autres. Israël a montré que l’efficacité pour éviter d’être contaminé pouvait diminuer au cours du temps (au-delà de huit mois), ce qui a convaincu le gouvernement israélien de proposer une troisième dose (j’y reviendrai probablement).

On n’observe pas encore ce phénomène de diminution dans le temps, probablement parce que la campagne de vaccination en France a été un peu plus tardive au cours du premier semestre, mais par précaution, le gouvernement a proposé aux seules personnes vulnérables une troisième dose (au contraire d’Israël, la France ne considère pas nécessaire de généraliser la troisième dose à ce jour).

Insistons toujours sur le fait que cette diminution d’efficacité concerne la capacité ou non d’être contaminé, pas celle de développer ou non la forme sévère qui, elle (cette efficacité-là), est restée toujours performante en Israël (lire ici).

Cette efficacité proclamée, ce n’est pas une sorte d’incantation. On avait effectivement lu au départ ce qu’avaient revendiqué les fabricants des vaccins, ce qui pouvait prêter à caution, même si le fait d’avoir reçu une autorisation de mise sur le marché signifie que les études fournies par ces fabricants sont sérieuses et démontre que ces vaccins sont sans danger et efficaces. Insistons aussi sur le fait que ces autorisations, pour un nouveau médicament ou vaccin, sont toujours délivrées à titre temporaire, vu que la posologie peut évoluer en fonction de ce qu’on observe au cours du temps, c’est le cas pour une éventuelle troisième dose.

Avec les milliards de doses injectées dans le monde, on a un vaste champ statistique sur l’efficacité des vaccins, notamment à ARN messager. En France, le Ministère de la Solidarité nationale et de la Santé a mis un peu de temps pour apparier (comme on dit) les bases de données des tests, des vaccinations et des hospitalisations.

Depuis le 6 août 2021, chaque semaine, la DREES (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques du ministère) publie un rapport précis sur l’efficacité de la vaccination en France. Toutes les données brut sont disponibles, et donc cette analyse peut être faite par quiconque maîtrise un peu les sciences statistiques (on pourra lire le dernier rapport publié à ce lien).

_yartiCovidEL04

Arrêtons-nous aussi sur le fait que le 10 septembre 2021, la DREES a tenu à préciser un peu mieux sa méthodologie, car certains militants antivax ont fait des raccourcis avec ce qu’ils ont interprété comme un "oubli" de plusieurs centaines de décès : « Les décès pris en compte ont ciblé, parmi les personnes décédées depuis le 31 mai 2021, celles qui ont été admises à l’hôpital après le 15 mai 2021. Par ailleurs, ces décès sont comptabilisés en date de survenue. (…) Alors que le total du nombre de décès enregistrés entre le 31 mai 2021 et le 11 juillet 2021 s’élève à 1 880, seuls 926 décès survenus durant cette même période concernent des patients admis à l’hôpital après le 15 mai 2021. ».

_yartiCovidEL08

En effet, pour prendre en compte l’effet de la vaccination sur les décès et les hospitalisations, il fallait commencer à choisir une date. Or, les décès éventuels de personnes hospitalisées à partir d’un même jour peuvent s’étaler sur plusieurs semaines. Il n’était donc pas cohérent de prendre la totalité des décès dans les premières périodes étudiées, dans la mesure où la situation vaccinale pouvait être très différentes à plusieurs semaines d’intervalle. Cette distinction devient quasiment nulle au fil des semaines (voir figure ci-dessus).

Dans le dernier rapport de la DREES publié le 17 septembre 2021 qui analyse les données de la semaine du 30 août au 5 septembre 2021, on retrouve les mêmes enseignements que pour les semaines précédentes. Pour cette semaine, en moyenne, la population est composée notamment de 19,5 millions de personnes non-vaccinées (soit 29%) et de 40,4 millions de personnes complètement vaccinées (soit 60%). Les autres sont des personnes ayant reçu une seule dose et qui ne le restent pas longtemps.

Pour les contaminations : le nombre de personnes contaminées pour 100 000 personnes non-vaccinées est de 289 contre 37 pour 100 000 personnes complètement vaccinées, soit un rapport d’environ 8 (rapport de 7,8). Le nombre de contamination baisse depuis la troisième semaine d’août 2021. Et on est contaminé 8 fois moins lorsqu’on est complètement vacciné.

_yartiCovidEL05

De même, les hospitalisations aussi sont en baisse, mais cela baisse plus parmi les personnes complètement vaccinées que parmi les personnes non-vaccinées. Ainsi, il y a eu 93 personnes qui ont été hospitalisées pour 1 million de personnes non-vaccinées pendant la même semaine analysée, et 12 pour 1 million de personnes complètement vaccinées, soit un rapport d’environ 8 (exactement 7,8). On retrouve le même rapport que pour les contaminations. Enfin, 76% des hospitalisations concernent des personnes non-vaccinées et 20% des personnes complètement vaccinées. Ces pourcentages doivent être comparés à ceux des personnes non-vaccinées et complètement vaccinées dans la population générale (respectivement 29% et 60%) ; on retrouve le rapport 8 en divisant 76%/29% par 20%/60%). Idem pour les autres pourcentages indiqués plus loin.

_yartiCovidEL06

Pour les admissions en soins critiques durant cette même semaine, la différence est encore plus élevée. Il y a eu 28 personnes admises en soins critiques pour 1 million de personnes non-vaccinées et 2,3 pour 1 million de personnes complètement vaccinées, soit un rapport de 12 (exactement 12,2). De plus, 81% des admissions en soins critiques concernent des personnes non-vaccinées et 14% des personnes complètement vaccinées.

_yartiCovidEL07

Enfin, la vaccination protège aussi des décès dus au covid-19 : il y a eu durant la même semaine 15 décès pour 1 million de personnes non-vaccinées et 3 décès pour 1 million de personnes non-vaccinées, soit un rapport de 5. On meurt 5 fois plus si on n’est pas vacciné. Par ailleurs, 68% des décès concernent des personnes non-vaccinées et 28% des personnes complètement vaccinées.

Ces données factuelles et disponibles en open data montrent la très grande efficacité des vaccins contre le covid-19 et confirme ce que de nombreux médecins (notamment urgentistes) disent depuis le début de l’été, à savoir que la quatrième vague est essentiellement une épidémie de personnes non-vaccinées. Le fait que la France soit, au début de l’automne, aussi massivement vaccinée permet ainsi de nourrir un réel optimisme pour la suite de la crise sanitaire en France, même s’il faut toujours rester prudent avec cette saloperie qui a déjà provoqué au moins 116 069 décès en France et plus de 4,71 millions de décès dans le monde.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (20 septembre 2021)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
50 millions de vaccinés contre le covid-19 en France !
Vaccination : des soignants face à leurs responsabilités.
Vers un passe vaccinal ?
Conférence de presse du Premier Ministre Jean Castex le 8 septembre 2021 (texte intégral).
Covid-19 : comprendre la situation épidémique en Israël.
Covid-19 : est-il pertinent de faire payer les tests de dépistage ?
Covid-19 : la France plus vaccinée que le Royaume-Uni.
Les derniers rapports de la DREES sur les appariements de bases de données (à télécharger).
Covid-19 : la France plus vaccinée qu’Israël.
La vaccination contre le covid-19, ça marche !
Rapport de la DREES du 6 août 2021 (à télécharger).
Covid-19 : les Engagés et les Enragés.
Le passe sanitaire validé par le Conseil Constitutionnel.
Décision n°2021-824 DC du 5 août 2021 du Conseil Constitutionnel sur la loi relative à la gestion de la crise sanitaire (texte intégral).
Couverture vaccinale : la France dépasse les États-Unis et l’Allemagne.
L’heureux engagement du Président Macron en faveur de la vaccination des jeunes.
Mathématiques alternatives (une vidéo à voir absolument).
La Science, la Recherche et le Doute.
Covid-19 : se faire vacciner, c’est résister !
Audition d’Olivier Véran au Sénat le 22 juillet 2021 sur le passe sanitaire (à télécharger).
Motion de rejet préalable sur le passe sanitaire le 25 juillet 2021.
Variant delta : la territorialisation des restrictions sanitaires.
Covid-19 : les bénéfices-risques de la vaccination des adolescents.
4e vague : passe sanitaire ou reconfinement ?
Les outrances désolantes des antivax, enfants gâtés de la planète.
Fête nationale : cinq ans plus tard…
Emmanuel Macron, la méthode forte.
Emmanuel Macron face à la 4e vague (2).
Emmanuel Macron face à la 4e vague (1).

_yartiCovidEL03




https://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20210917-covid-el-vaccination.html

https://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/50-millions-de-vaccines-contre-le-235866

http://rakotoarison.canalblog.com/archives/2021/09/20/39142327.html













 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).