Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 septembre 2021 4 30 /09 /septembre /2021 14:09

« Justice politique : nouvel épisode d’un nouvel acharnement judiciaire contre Nicolas Sarkozy. » (Éric Zemmour, le 30 septembre 2021 sur Twitter).



_yartiSarkozy2021D01

Le verdict est tombé comme un couperet ce jeudi 30 septembre 2021 dans l’affaire Bygmalion, à savoir le financement illégal de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2012. L’ancien Président de la République a été jugé coupable et condamné en première instance à un an de prison ferme. Il a aussitôt fait appel de cette décision de justice. Sa peine est aménagée pour la faire à domicile avec un bracelet électronique.

Après la condamnation de son prédécesseur Jacques Chirac, c’est la première fois qu’un ancien Président de la République est condamné à de la prison ferme. Cependant, il faut bien se rappeler que c’est en première instance, la condamnation a même été plus sévère que ce qu’avait requis le procureur général, ce qui est assez rare.

C’est toujours délicat d’envisager publiquement un acharnement judiciaire contre Nicolas Sarkozy car cela prête le flanc aux populismes qui rejettent tant la justice que le parlementarisme. Cette condamnation fait en tout cas mentir la célèbre formule de La Fontaine sur la justice des forts et des humbles.

Le tribunal a considéré que Nicolas Sarkozy connaissait le montant du compte de campagne de 2012 et a volontairement omis, en qualité de candidat, d’exercer un contrôle sur les dépenses.

En termes de responsabilité, Nicolas Sarkozy ne pouvait de toute façon pas se dédouaner de la manière dont il a fait campagne en 2012, même s’il était complètement étranger aux détails comptables. Comme un chef d’entreprise, c’est lui qui a recruté les personnes chargées de diriger sa campagne et sa responsabilité est là, toute entière, pénale comme celle d’un chef d’entreprise. En revanche, il reste étonnant qu’on juge sur les comptes de campagne alors que le Conseil Constitutionnel avait déjà, en été 2013, donné un avis sur le même sujet.

Nicolas Sarkozy n’avait aucune envie de replonger dans les poisons et délices de la vie politique et donc, pour les antisarkozystes résiduels (la plupart sont devenus des antimacronistes !), cette décision n’a plus de conséquences politiques. Son actualité était plutôt littéraire sinon judiciaire.

Cette condamnation est peut-être la reconnaissance politique que Jean-François Copé, alors en charge de l’UMP, n’y était pour rien (certes, cette reconnaissance-là a déjà été faite avant le procès mais elle s’exprime maintenant au grand jour).

Aujourd’hui, les réactions affluent de la part des responsables LR ou anciennement LR, et en particulier des candidats à l’investiture : Valérie Pécresse, Xavier Bertrand, Éric Ciotti, Damien Abad (le président du groupe LR à l’Assemblée Nationale), etc. Exercice périlleux mais obligé : LR a été fondé par Nicolas Sarkozy, et avec le vide politique consécutif à l’élection présidentielle de 2017, il reste une sorte de commandeur des croyants à qui se référer, du moins vis-à-vis des militants et encartés LR. Pourtant, il ne faut pas non plus s’en prendre à la justice même si avec Nicolas Sarkozy et François Fillon, cette impression d’acharnement peut être invoquée (et le "mur des c@ns" a laissé des soupçons profonds).

Plus instructive a été la réaction immédiate du polémiste Éric Zemmour qui a apporté son soutien spontané à l’ancien Président de la République. L’occasion pour lui de parler d’acharnement judiciaire contre l’ancien président de LR, mais cela lui permet aussi de régler quelques comptes avec la justice qui l’a condamné parfois définitivement pour des prises de paroles considérées comme un délit.

Mais ce petit côté personnel ne suffit pas à le faire réagir si rapidement. Depuis la fin du mois d’août 2021, le polémiste est dans une opération de grande envergure de captation de LR. Ni plus ni moins.

Et il se fait un grand plaisir de faire parler les élus LR ou UMP ou même RPR à leur place. L’exercice est facile de faire parler les morts car il n’y a pas de risque de démenti : il considère qu’il est proche de Philippe Séguin (qui pensait le contraire du polémiste sur l’immigration), de Charles Pasqua (qui était révulsé, lui ancien résistant, sur les louanges du polémiste pour Pétain), et évidemment De Gaulle en reprenant des verbatim de conversations privées avec Alain Peyrefitte, dont je ne doute pas de la véracité mais qui ne restent que des conversations privées, c’est-à-dire qui ne doivent pas avoir un usage de modèle ou de référence, et d’un homme né au XIXe siècle qui était encore conditionné par un environnement sociologique très particulier.

Mais Éric Zemmour aime aussi faire parler les vivants et c’est là son habileté : en nomment précisément des personnalités comme Laurent Wauquiez, Éric Ciotti, Nadine Morano, Bruno Retailleau, qui pourraient le rejoindre, il oublie de dire que ces personnalités ont validé la désignation du futur candidat LR au congrès du 4 décembre 2021, et n’ont donc aucune intention de le soutenir.

Le soutien d’Éric Zemmour à Nicolas Sarkozy relève ainsi de cette stratégie d’écartèlement de LR en laissant entendre aux sympathisants et électeurs de LR qu’il ferait partie de la même famille (ce qui est faux même s’il a suivi les pérégrinations de cette famille politique depuis une trentaine d’années).

C’est en ce sens que les potentiels électeurs du polémiste doivent bien comprendre ce qu’il veut faire, d’abord phagocyter LR et après Noël, phagocyter le RN.

Quant à Nicolas Sarkozy, quels que soient les incartades avec la loi (et rien ne doit évidemment rester impuni), il reste une certaine amertume quand on songe, comme beaucoup d’autres responsables politiques d’envergure nationale et internationale (je pense à Jacques Chirac et à François Fillon, mais il y en a d’autres), qu’il a consacré des dizaines d’années de sa vie exclusivement au service de ses contemporains.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (30 septembre 2021)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Bygmalion : Éric Zemmour soutient Nicolas Sarkozy.
Élysée 2022 (7) : l’impossible candidature LR.
Giulia : le nationalisme mal placé de Marine Le Pen.
Les prénoms d’Éric Zemmour.
Le virus Zemmour.
Le chevalier Zemmour.
Injustice pour Nicolas Sarkozy ?
Sarko et ses frères...

_yartiSarkozy2021D03




https://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20210930-sarkozy.html

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/bygmalion-eric-zemmour-soutient-236178

http://rakotoarison.canalblog.com/archives/2021/09/30/39157195.html






 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).