Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 décembre 2021 4 02 /12 /décembre /2021 13:55

« Un élan populaire s’est levé pour que la France reste la France, ce qui a été l’objectif de ma campagne. » (Éric Ciotti, le 2 décembre 2021).



_yartiCongresLR2021PT01

Les 139 742 adhérents de LR à jour de cotisation et prêts à donner adresse postale, email et téléphone mobile (il fallait trois codes pour voter), étaient appelés à voter les 1er et 2 décembre 2021 pour choisir leur candidat à l’élection présidentielle. Le vote pour le premier tour s’est clos ce jeudi 2 décembre 2021 à 14 heures. Les résultats ont été annoncés par Christian Jacob peu après, à 14 heures 42 (avec douze minutes de retard) et sont clairs : Éric Ciotti et Valérie Pécresse sont au second tour. Au même moment, Nicolas Sarkozy assistait à un hommage rendu par le Président Emmanuel Macron à Valéry Giscard d’Estaing.

Revenons d’abord aux candidats et à leurs soutiens.

La plupart des ténors de LR ont refusé de prendre le risque de soutenir un candidat et sont restés dans une neutralité attentiste.

Xavier Bertrand, candidat le 24 mars 2021 et acceptant le 11 octobre 2021 que sa candidature fût placée dans le cadre du congrès LR, est soutenu par : Renaud Muselier, Sébastien Huyghe, Damien Abad, François Durovray, Céline Boulay-Espéronnier, Pierre-Henri Dumont, Virginie Duby-Muller, Dominique Estrosi, Joël Guerriau, Valérie Debord, Julien Dive, Nathalie Porte.

Valérie Pécresse, candidate le 22 juillet 2021, est soutenue par : Gérard Longuet, Hervé Morin, Brice Hortefeux, Charles de Courson, Jean-Luc Moudenc, Frédéric Péchenard, Pierre Charon, Patrick Stefanini, Florence Portelli, Robin Reda, Arnaud Bazin, François Bonneau, Vincent Delahaye, Geoffroy Didier, Rémi Delatte, Philippe Gosselin, Nicolas Florian, Roger Karoutchi, Jean-François Husson, Alain Milon, Catherine Morin-Desailly.

Philippe Juvin s’est déclaré candidat le 26 juillet 2021.

Michel Barnier, candidat le 26 août 2021, est soutenu par : Daniel Fasquelle, Serge Grouard, Arnaud Danjean, François Cornut-Gentille, Marc Le Fur, Xavier Breton, Isabelle Le Callennec, Constance Le Grip, Muriel Jourda, Patrick Hetzel, Michel Savin, Nadine Morano, Brigitte Kuster, Olivier Marleix, Cédric Vial, Martine Berthet, Jean-Raymond Hugonet.

Éric Ciotti, candidat le 26 août 2021, est soutenu par : Julien Aubert, Guillaume Peltier, Sébastien Meurant, Alexandra Borchio Fontimp.

_yartiDebatLR2021C01

Au cours de la première journée de vote, le 1er décembre 2021, il y a eu une opération de manipulation contre le candidat Éric Ciotti : en effet, la rumeur (démentie par l’intéressé) laissait croire que si Éric Ciotti était choisi parmi les finalistes (on parlait de la deuxième place), il se désisterait car son intention n’était pas d’être le candidat LR. Ces rumeurs laissent entendre que la candidature du député de Nice aurait le même résultat que celle de Benoît Hamon, choisi parmi une aile marginale qui a fait perdre largement le PS. Ce genre de boule puante avait déjà eu lieu à la primaire LR de novembre 2016 en laissant croire que le candidat du second tour Alain Juppé se désisterait au bénéfice de François Fillon afin de ne pas diviser le parti (là aussi, la rumeur n’était pas fondée). On voit la vanité d’une telle manipulation aujourd’hui, puisque c’est Éric Ciotti qui est en tête.

Revenons maintenant aux résultats.

Il y a eu 113 038 votants, soit 80,89% de participation, ce qui est honorable. Il y a eu plus de votants que pour la primaire semi-ouverte des écologistes (106 622). Les résultats sont clairs, comme je l’ai annoncé :


Éric Ciotti : 28 844 voix (25,59%).
Valérie Pécresse : 28 179 voix (25,00%).

Michel Barnier : 26 970 voix (23,93%).
Xavier Bertrand : 25 213 voix (22,36%).
Philippe Juvin : 3 532 voix (3,13%).


Ces résultats peuvent surprendre mais sont logiques (et, je le dis ici, c’était mon pronostic de la veille mais je ne l’avais pas écrit). La seule vraie non-surprise est le score de Philippe Juvin qui n’a pas démérité mais qui n’avait pas un réseau national de militants. Les quatre autres candidats sont, comme pour les écologistes, au même niveau à quelques % près (un quart chacun), ce qui traduit bien à quel point la campagne des quatre débats a été incapable de les départager. Les deux finalistes sont ceux qui se sont révélés dès le premier débat (le 8 novembre 2021 sur LCI).

On ne dira jamais assez qu’une campagne est une campagne, jamais un candidat n’a gagné sur sa popularité, il gagne toujours sur sa capacité à mobiliser les électeurs, et cela, seule une campagne dynamique peut le faire. Avis à Éric Zemmour !

Il y a eu d’abord une élimination des deux grands candidats qui ont montré des failles. Xavier Bertrand dont le retour a été un peu trop surfait, comptait trop sur l’argument d’autorité des sondages qui, pourtant, n’étaient pas brillants, à aucun moment il y a eu une hausse, donc son argument principal n’en a jamais été dans l’esprit des adhérents LR. On raconte d’ailleurs que les relations de Xavier Bertrand avec LR étaient équivalentes à celles d’un homme qui s’adresse à une jeune femme en disant : tu es moche, tu es stupide, mais je veux bien ton pognon. Michel Barnier a été l’outsider rêvé de l’appareil qui a beaucoup déçu par son manque de combativité et surtout par son manque de précision dans les débats : qu’en serait-il en situation réelle ?

Valérie Pécresse a su montrer, d’une part, qu’elle avait de la détermination, et d’autre part, qu’elle avait un projet assez solide. Ce n’est donc pas étonnant qu’elle soit qualifiée pour le second tour. Bien sûr, le premier du premier tour ne l’a pas été par hasard ni par défaut : Éric Ciotti a montré de réelles qualités de débatteur, sans polémiquer avec les autres (il suivait son fil), et a montré aussi un projet global cohérent et original, n’ayant pas peur d’être de droite, je l’ai expliqué il y a quelques jours.

Michel Barner (« Je pense que Valérie Pécresse est la mieux préparée pour gagner l’élection présidentielle, je lui apporte mon soutien. »), Xavier Bertrand et Philippe Juvin (« Soutenir Valérie Pécresse, une évidence. C’est une femme qui peut amener la droite à la victoire. ») ont immédiatement apporté leur soutien à Valérie Pécresse. Je pense que si Valérie Pécresse, qui n’a pas eu la première place (de justesse), si elle veut gagner, il faut qu’elle abandonne la ligne droitière que tous les candidats LR avaient adoptée dans cette précampagne (car sur cette ligne, Éric Ciotti est le plus crédible). II faut au contraire qu’elle rassure les électeurs du centre droit pour qu’elle soit le mieux à même de rivaliser avec Emmanuel Macron (et pas avec Marine Le Pen).

C’est clair que le parti Les Républicains a gagné en audience et en intérêt. Il revient de loin : depuis deux mois, la précampagne s’est faite à son rythme, selon son calendrier, effaçant la mousse médiation du désormais candidat Éric Zemmour (j’y reviendrai). Ils ont dans tous les cas réussi l’opération de la désignation du candidat, puisque Xavier Bertrand a reconnu sa défaite. Il n’y aura donc qu’un seul candidat de LR.

Valérie Pécresse a évidemment un avantage sur Éric Ciotti, elle est une femme. Elle n’a jamais fait campagne sur cette caractéristique (au contraire de Ségolène Royal) et cela n’a jamais été un problème pour les militants LR (Michèle Alliot-Marie avait été élue présidente du RPR dès 1999), mais laisser la possibilité d’une femme au second tour à la seule Marine Le Pen depuis dix ans était assez désolante. Valérie Pécresse peut devenir cette femme "remplaçante", et même être la première femme élue à l’Élysée. Ce n’est pas l’unique argument, évidemment.





Les observateurs et les partis extérieurs peuvent se réjouir de ce choix car il impose une réelle clarification des thèmes chez LR : ou Éric Ciotti sera choisi (je précise ici qu’il est désormais le favori) et dans ce cas, les deux candidats d’extrême droite vont devoir partager le même "capital" électoral (Éric Zemmour : « Heureux, cher Éric, de voir nos idées si largement partagées par les militants LR. Le RPR n’est pas mort. » ; il faut même imaginer l’hypothèse d’un désistement du polémiste en faveur d’Éric Ciotti), ou c’est Valérie Pécresse, et alors, il y aura une réelle alternative face à Emmanuel Macron (et l’élection sera plus ouverte). On imagine déjà quelles sont les préférences des uns et des autres (qui ne sont pas LR). Quant à une hamonisation de LR, elle semble exclue car il y a un bloc idéologique et d’unité très solide au sein de LR, au contraire du PS de 2017.

La campagne du second tour n’aura lieu que sur les chaînes de télévision ce soir du 2 décembre 2021 (les deux candidats sont invités de Ruth Elkrief à 20 heures sur LCI), puisque le vote aura lieu les 3 et 4 décembre 2021, jusqu’à 14 heures. Résultat le samedi 4 décembre 2021 dans l’après-midi.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (02 décembre 2021)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Élysée 2022 (16) : ce sera le duel Ciotti-Pécresse.
Élysée 2022 (15) : le quatrième et ultime débat des candidats LR.
Élysée 2022 (14) : L’envol d’Éric Ciotti ?
Renaud Muselier.
Philippe Juvin.
Élysée 2022 (13) : troisième débat LR, bis repetita.
Élysée 2022 (12) : Surenchères désolantes pendant le deuxième débat LR.
Élysée 2022 (11) : Michel Barnier succédera-t-il à Emmanuel Macron ?
Élysée 2022 (10) : Éric Ciotti, gagnant inattendu du premier débat LR.
Élysée 2022 (7) : l’impossible candidature LR.
Les Républicains et la tentation populiste.
Jean-François Copé.
Yvon Bourges.
Christian Poncelet.
René Capitant.
Patrick Devedjian.

_yartiCongresLR2021PT03



https://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20211202-congres-lr-premier-tour.html

https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/elysee-2022-16-ce-sera-le-duel-237615

http://rakotoarison.canalblog.com/archives/2021/12/01/39243661.html











 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).