Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 décembre 2021 6 11 /12 /décembre /2021 03:33

« Face aux défis sanitaires et économiques, à l’affirmation de puissances hostiles, ou au dérèglement climatique, la meilleure réponse est européenne. Notre Union ne réussit jamais aussi bien que lorsqu’elle défend ses valeurs et ses intérêts (…). Aucun espace politique n’a autant vacciné sa population, tout en faisant don du plus grande nombre de vaccins au monde, et aucun autre n’a protégé autant ses citoyens du chômage et des faillites. Les droits ont été respectés, les lois votées par des parlements élus, les juges ont contrôlé ces décisions. La solidarité et la démocratie, voilà le modèle européen. » (Emmanuel Macron).



_yartiMacron2021120901

Alors que les différents acteurs de la campagne présidentielle se mettent en place, ou se démettent, le Président de la République Emmanuel Macron a invité tous les journalistes de France et du monde à sa seconde conférence de presse solennelle au Palais de l’Élysée ce jeudi 9 décembre 2021 de 16 heures à 18 heures 30. Un message clair et simple à faire passer : certains parlent, lui agit.

Et il y a des raisons d’agir. La crise sanitaire (il a redit toute son affliction pour les centaines de familles endeuillées chaque jour par la pandémie de covid-19, on ne le redit pas assez, d’autant plus que le seuil symbolique des 120 000 décès vient d’être franchi la veille, ainsi que celui des 8 millions de personnes détectées positives), le redressement économique, le réchauffement climatique, mille sujets de préoccupation quand on dirige notre pays. Et puis un événement qui ne se renouvelle que tous les quatorze ans, la Présidence française du Conseil de l’Union Européenne.

Cette Présidence aura lieu du 1er janvier au 1er juillet 2022. Autant dire que cette Présidence pouvait être sacrifiée sur l’auteur de la présidentielle. Ce n’est pas la première fois, c’était déjà le cas en 1995, à la différence très importante que François Mitterrand, Président vieux et malade, terminait son interminable quatorzennat. Emmanuel Macron, au risque de sous-estimer la dureté de la campagne présidentielle, a voulu consacrer ses derniers moments présidentiels à l’Europe. Et il y a de quoi faire.

C’est aussi un moyen subliminal de remettre la construction européenne au cœur de la campagne présidentielle, du moins du débat public, après trois mois où l’on n’a parlé que d’immigration, de sécurité, de xénophobie, etc. Il sait bien qu’en avril 2022 et en juin 2022, l’élection présidentielle puis les élections législatives vont interférer avec ses ambitions européennes, mais fallait-il alors abandonner tout objectif européen ? Du reste, celle qui semble être sa concurrente la plus redoutable, Valérie Pécresse, a publié le jour même une tribune pour évoquer sa conception de l’Europe et vouloir une Europe forte.

Emmanuel Macron a aussi rappelé qu’il serait Président de la République jusqu’au bout, élu pour cinq ans. Il n’est pas un Président fainéant et dans les deux cas (il fait quelque chose ou il ne fait rien), on le lui reprochera. Rappelons-nous le Président Nicolas Sarkozy qui avait pris la décision, le 29 janvier 2012, d’augmenter la TVA, et comparons avec François Hollande le 1er décembre 2016, devenu le fantôme de l’Élysée quand il avait renoncé à se représenter à l’élection présidentielle, il ne comptait pour plus personne, il ne faisait plus rien, six mois de perdus pour la France et les Français.

Dans un long exposé de plus d’une heure dix, Emmanuel Macron a donc présenté son programme pour les six mois de Présidence française, six mois dont au moins quatre et demi sont assurément macroniens et le reste, selon l’élection, continuera à l’être ou sera imposé à son successeur.

En déclinant les trois mots clefs de sa Présidence : relance, puissance et appartenance, le chef de l’État a évoqué cinq Europe.


1. Une Europe plus souveraine

Depuis son discours de la Sorbonne auquel il s’est référé, la souveraineté européenne est son dada. Cela pourrait être un oxymore pour certains anti-européens, mais il conçoit justement le principe de réalité qui veut que la puissance et la souveraineté ne s’imposent aux autres que par l’unité du continent européen. C’est évidemment un thème porteur à droite et c’est pour cela qu’il n’a pas voulu l’abandonner aux candidats parmi les plus extrêmes. Il veut que l’Europe maîtrise ses frontières, que l’Espace de Schengen soit réformé en créant une véritable "pilotage politique de la maîtrise des frontières". Mais il veut aussi créer une Europe de la défense dont on connaît le sens symbolique (et historique, voir la CED).

Il a proposé également de développer un nouveau modèle de croissance et d’investissements pour l’Union Européenne et la zone euro (Sommet du 10 et 11 mars 2022). Par ailleurs, il a programmé dans l’agenda deux conférences internationales de l’Union Européenne : une les 17et 18 février 2022 à Bruxelles avec l’Union Africaine pour renforcer la coopération scientifique, universitaire, culturelle, afin de donner un avenir africain à la jeunesse africaine, et une autre en juin 2022 avec les Balkans occidentaux afin de faire face aux nouvelles tensions qui peuvent mettre en péril la paix.


2. Une Europe plus verte

Par la France, l’Europe est le premier continent à s’être engagé sur la neutralité carbone en 2050. De très nombreux sujets européens peuvent ainsi décliner la lutte contre le réchauffement climatique, mais avant tout, Emmanuel Macron veut que l’ambition climatique soit toujours accompagnée d’un dynamisme économique et d’une justice sociale.

_yartiMacron2021120902


3. Une Europe plus numérique

Jean-Claude Juncker avait beaucoup agi, lorsqu’il était Président de la Commission Européenne (2014-2019), pour l’égalité numérique. Emmanuel Macron a rappelé que la France a imposé un standard mondial avec la réglementation européenne de protection de données individuelles (qui posent cependant beaucoup de problèmes notamment dans la gestion des collectivités locales, ne serait-ce que pour venir en aide à des personnes isolées en période de crise sanitaire). Il y a aussi la taxation des plateformes du numérique et sera aussi en projet de réguler les géants du numérique dont l’hégémonie économique empêche l’innovation dont ils sont eux-mêmes issus et qui devront voire leur responsabilité augmenter dans leur rôle d’éditeur de l’expression de la haine en ligne.


4. Une Europe plus sociale

Emmanuel Macron a remis sa proposition d’un salaire minimum décent sur toute l’Union Européenne, renforçant le bien-être des salariés par un salaire plus décent et empêchant du dumping social. Il ne s’agit pas d’un nivellement par le bas mais bien d’une hausse parallèle des salaires à faible montant.


5. Une Europe plus humaine

Emmanuel Macron ne veut pas que l’Europe n’ait qu’une vision économique du monde, elle a aussi une vocation humaniste, qui sera l’objectif de la clôture de Conférence sur l’avenir de l’Europe (lancée par Emmanuel Macron le 9 mai 2021 à Strasbourg) qui aura lieu en mai 2022. Il veut renforcer l’État de droit en Europe, notamment sur la lutte tant contre la haine, le racisme, l’antisémitisme que contre les violences faites aux femmes. Il a imaginé aussi une "Académie d’Europe" réunissant une centaine d’intellectuels européens permettant à ces universitaires de travailler sur l’histoire de l’Europe, et il a envisagé un service civique européen ouvert à tous les jeunes de moins de 25 ans.





Les citoyens européens ne disent désormais plus qu’il y a trop d’Europe, mais qu’il n’y a pas assez d’Europe (c’était le cas pour la Santé et la lutte contre la pandémie de covid-19). Une plateforme permet à chaque citoyen européen de s’exprimer : https://futureu.europa.eu/ dans la cadre d’un large appel à contribution.

Emmanuel Macron a fait rimer la France avec l’Europe : « La Présidence du Conseil de l’Union Européenne sera aussi un moment national. Parler d’Europe, en bien, en mal, dire ce qui lui manque, s’entendre sur ce qu’elle doit faire : voilà ce à quoi nous devons nous employer collectivement dans les prochains mois. Des centaines d’événements conférences, ateliers artistiques, débats, films, actions collectives seront organisés partout sur le territoire afin que chacun d’entre nous puisse porter, dans sa vie quotidienne, un bout d’Europe. ».

400 événements se tiendront en effet en France durant ce semestre, dont la plupart seront accessibles aux citoyens. Dans cet agenda, Emmanuel Macron fera en particulier un important discours au Parlement Européen le 19 janvier 2022,

Comme on le voit, il y en a pour tous les types d’électorat, des plus souverainistes aux plus sociaux. Ambition mais aussi fierté européennes, c’est ce que veut porter Emmanuel Macron, au nom des Français, au premier semestre 2022… enfin, dans sa première moitié, car pour la seconde moitié, ce le sera encore si Dieu le veut, ou plutôt, si les Français le veulent.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (09 décembre 2021)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Emmanuel Macron l’Européen, Président jusqu’au bout.
La France d’Emmanuel Macron.
Allocution télévisée du Président Emmanuel Macron, le 9 novembre 2021 à Paris (texte intégral et vidéo).
COP26 : face à l’alarmisme, le leadership mondial d’Emmanuel Macron.
Emmanuel Macron, l’homme qui valait 30 milliards.

_yartiMacron2021120903




https://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20211209-macron.html

https://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/emmanuel-macron-l-europeen-237831

http://rakotoarison.canalblog.com/archives/2021/12/08/39253892.html








 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).