Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 janvier 2022 7 16 /01 /janvier /2022 13:36

« Djokovic est anti-vaccin. Il l’a dit et pas seulement avant l’Open d’Australie. C’est un antivax (…). Je trouve ça dramatique que quelqu’un qui représente l’exemplarité que doit avoir un sportif de haut niveau vis-à-vis des jeunes dise ouvertement qu’il est contre le vaccin. (…) Qu’il le soit, c’est son problème. Il n’a pas besoin de le dire parce qu’il sert de contre-exemple à la vaccination. » (Dr. Michel Cymes, le 12 janvier 2022 sur France 5).




_yartiDjokovicNovak01

Le joueur de tennis serbe Novak Djokovic a été expulsé d’Australie ce dimanche 16 janvier 2022. La raison ? Il ne s’est pas mis en conformité avec les règles sanitaires du pays. Ainsi, il ne va pas participer à l’Open d’Australie qui commence le lendemain, alors qu’il avait participé au tirage au sort le 13 janvier 2022.

Il n’est pas question ici de disserter sur son talent de sportif reconnu par tous. Il est considéré comme le numéro un mondial du tennis depuis le 3 février 2020, et même l’un des meilleurs joueurs de tennis de tous les temps avec Roger Federer et Rafael Nadal. Il a multiplié les records, il a été pendant 355 semaines en tête du classement ATP, dont 122 semaines consécutives entre 2014 et 2016. À 34 ans, ce qui est déjà âgé, après dix-huit ans d’exercice, il a remporté 86 victoires sur le circuit ATP, dont 20 tournois du Grand Chelem.

La personnalité de Novak Djokovic est également très forte, il n’hésite pas à utiliser son grand sens de l’humour et à montrer beaucoup d’originalité. C’est peut-être cela qui a attiré sur lui une sorte de polarisation dans les deux dernières semaines. À cela, il ne faut pas négliger l’aspect nationaliste, car il est considéré en Serbie comme un héros national et le Président de la République de Serbie Aleksandar Vucic est un fervent soutien de Novak Djokovic, au point parfois de mettre de l’huile sur le feu politique. Le Président a été un homme politique d’abord d’extrême droite nationaliste puis a cofondé un parti conservateur et nationaliste pro-européen (favorable à l’adhésion de la Serbie dans l’Union Européenne).

L’Open d’Australie à Melbourne est l’un des quatre tournois du Grand Chelem et une compétition que Novak Djokovic a remportée 9 fois, dont trois fois de suite depuis 2019, et il comptait bien gagner une quatrième fois successive en 2022. C’est le tournoi qu’il a le plus gagné depuis 2008. Dans sa carrière de joueur, rater l’Open d’Australie est donc grave. Il a surestimé ses capacités à sauter les barrières administratives et judiciaires (et sanitaires bien sûr).

Parlons maintenant de l’Australie. Le principe d’une île, même gigantesque, c’est plus un continent-île qu’une simple île, a fait que la doctrine sanitaire des autorités australiennes a été très restrictive. L’objectif était le zéro covid, ce qui signifiait beaucoup de contraintes : des confinements localisés, en particulier à Sydney, Melbourne et Camberra, localisés ne signifie pas légers puisqu’il y a eu plusieurs dizaines de millions d’habitants qui ont été impactés ce genre de restrictions "à la chinoise". D’ailleurs, de nombreuses manifestations ont eu lieu dans ces villes pour contester une telle politique, et ce choix de renfermement a aussi engendré un grand retard à la vaccination. Le 1er août 2021, seulement 32,9% de la population avait reçu au moins une dose, ce qui était très faible (au 15 janvier 2022, 81,4% de la population a reçu au moins une dose, ce qui est légèrement plus que la France, et 19,5% la troisième dose, ce qui à peu près la moitié du taux en France).

Il faut reconnaître que cette méthode, qui n’aurait jamais été acceptée dans un pays d’Europe ou d’Amérique, a été efficace puisque, en nombre de décès dus au covid-19, il y a eu, au 16 janvier 2022, 2 673 décès, soit 103 décès par million d’habitants (dans les pays d’Europe occidentale, c’est autour de 20 fois plus). Toutefois, depuis Noël 2021, une quatrième vague est en train de surpasser tous les records de mortalité du covid-19, en passant du 1er janvier 2022 d’une moyenne de 5 à 10 décès par jour à une véritable courbe exponentielle avec plus de 50 décès par jour en moyenne le 15 janvier 2022.

Parmi les mesures très restrictives, il y a eu les entrées aériennes. Les protocoles étaient tellement drastiques que même les ressortissants australiens à l’étranger étaient interdits de rentrer dans leur pays pendant un certain temps, ensuite, pouvaient rentrer sous condition d’une période d’isolement de quatorze jours. Cela s’était assoupli dans les derniers mois, mais avec l’obligation de vaccination : aucune personne ne peut entrer en Australie sans avoir été vaccinée.

Donc, pour résumer, l’Australie a mis en place depuis 2020 des mesures sanitaires très contraignantes (beaucoup plus qu’en France), et cette politique a fonctionné jusqu’à la fin de l’année 2021 avec un contrôle des contaminations et une faible mortalité (20 fois moins qu’en Europe de l’Ouest). Les Australiens ont beaucoup souffert pour arriver à ce résultat et ne souhaitent donc pas voir leurs efforts "gâchés" par des arrivants étrangers. De plus, malgré la campagne de vaccination très dynamique, il y a, depuis le début de l’année 2022, une flambée épidémique très inquiétante qui a aussi effet sur les décès. Jusqu’au 15 décembre 2021, il n’y avait pas plus que 2 000 nouveaux cas par jour. Or, depuis la mi-décembre 2021, la flambée se mesure aussi avec les nouveaux cas, au nombre de 112 867 au 15 janvier 2022, sur une pente continue. Le gouvernement australien craint donc de ne plus avoir la maîtrise de l’épidémie et la politique du zéro covid, longtemps définie comme l’objectif, est maintenant à revoir.

_yartiDjokovicNovak02

Alors, tout est posé pour le psychodrame tennistique de ces derniers quinze jours. Une personnalité exceptionnelle, une célébrité mondiale viendrait en Australie mais sans se prêter à la réglementation sanitaire. Novak Djokovic a refusé d’indiquer son statut vaccinal mais a confirmé le 4 janvier 2022 qu’il participerait à l’Open d’Australie. Il s’y est rendu dès le lendemain, 5 janvier 2022 où une dérogation médicale lui a été fournie pour éviter l’obligation d’être vacciné. Mais le Premier Ministre Scott Morrison, le même qui avait dénoncé la commande des sous-marins à la France, est intraitable et a voulu connaître les raisons de cette dérogation médicale et les contester. Le 5 janvier 2022, le visa du sportif serbe a donc été annulé et son expulsion programmée au 6 janvier 2022.

Cependant, grâce à ses (bons) avocats, Novak Djokovic a eu un sursis pour faire appel et a été logé dans un centre de rétention des personnes en situations irrégulières (on a les mêmes en France, enfin, non, c’est pire en Australie, au point que nos zélateurs de l’anti-immigration primaire citent régulièrement l’Australie comme un pays modèle).

Les avocats du joueur ont alors révélé que l’exemption vaccinale était justifiée car Novak Djokovic a eu un test covid positif le 16 décembre 2021. Stupeur : à cette date, Novak Djokovic n’était pas isolé et répondait à des interviews, se faisait photographier aux côtés de jeunes fans… Aucun isolement : soit le test positif est un mensonge, soit le joueur n’a pas respecté la règle (dans tous les pays) de s’isoler en cas de contamination. Qu’importe, un juge australien a rétabli son visa le 10 janvier 2022. Le Serbe a pu commencer son entraînement pour la compétition qui commence la semaine suivante.

Le gouvernement a cependant de nouveau annulé le visa le14 janvier 2022. Le joueur a fait encore appel et en attendant, il est retourné dans un centre de rétention le lendemain. La cour fédérale a rejeté le recours dans la nuit du 15 au 16 janvier 2022 (heure de Paris, le matin du 16 en Australie), sans possibilité de faire appel. L’expulsion de Novak Djokovic par avion a eu lieu quelques heures plus tard. Il ne participera donc pas à l’Open d’Australie 2022. Fin de l’histoire.

Pendant ces quinze jours de psychodrame, la figure de Novak Djokovic a été préemptée dans les réseaux sociaux par les antivax comme leur porte-parole involontaire dans leur contestation de la vaccination (d’où son surnom de Novax Djocovid). Figure populaire, appréciée de beaucoup de monde (y compris de personnes vaccinées, par exemple, Bruno Le Maire), il a, visiblement, sur ce sujet-là, trop misé sur une immunité administrative que sa célébrité, sa popularité et son talent de sportif auraient été susceptible de lui donner.

Heureusement, la loi est la règle pour tous, il n’y a aucune raison de faire des exceptions sous prétexte de vouloir privilégier un grand sportif, aussi sympathique soit-il, du moins dans un État de droit. Et cela d’autant plus que la réglementation sanitaire a été élaborée (on peut la contester ou pas) pour ne pas mettre en danger la santé des Australiens, qui ont déjà très souffert des mesures de confinement (qui ont fait exploser le chômage et la paupérisation) et qui voient l’épidémie "s’exponentialiser" de manière inquiétante. Faire une exception aurait réduit à néant l’autorité du gouvernement australien qui doit déjà faire face à une forte (et violente) contestation. Le Président serbe a crié à la décision politique, et il a raison, c’était une décision très politique de ne tolérer aucune exception dans le dispositif sanitaire australien. Ce refus est même exemplaire.

Les antivax franco-français seraient donc bien inspiré de s’apercevoir qu’il existe ailleurs qu’en France des pays beaucoup moins "libéraux" que la France en matière de mesures sanitaires (je rappelle que le principe du passe vaccinal est bien moins "liberticide" qu’un confinement sévère).

Et ceux d’entre eux qui militent à tout va contre l’immigration peuvent aussi observer que lorsque leur héros est mis dans la même situation que des réfugiés clandestins ou des personnes en situation irrégulière qu’ils abhorrent, dans des hôtels ou centres de rétention, ils pourront alors repenser un peu mieux au respect qu’on doit à toute personne humaine, quelle qu’elle soit, quelle que soit sa situation administrative, car, comme pour le handicap, une situation d’immigré rejeté peut très vite arriver à tout le monde un jour ou l’autre, ne serait qu’en cas de catastrophe climatique


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (16 janvier 2022)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Novak Djokovic.
Jean-Pierre Adams.
Bernard Tapie.
Kylian Mbappé.
Pierre Mazeaud.
Usain Bolt.

_yartiDjokovicNovak03





https://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20220116-novak-djokovic.html





http://rakotoarison.canalblog.com/archives/2022/01/16/39307076.html









 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).