Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juin 2022 3 15 /06 /juin /2022 18:29

« Dans ces temps troublés, le choix que vous aurez à faire ce dimanche 19 juin est plus crucial que jamais. (…) Nous avons besoin d’une majorité solide pour assurer l’ordre, à l’extérieur comme à l’intérieur de nos frontières. Rien ne serait pire que d’ajouter un désordre français au désordre mondial. (…) Il nous faut défendre nos institutions face à tous ceux qui les contestent et les fragilisent. (…) J’en appelle donc à votre bon sens et au sursaut républicain. Ni abstention, ni confusion mais clarification : dimanche, aucune voix ne doit manquer à la République. » (Emmanuel Macron, le 14 juin 2022 à Orly).




_yartiMacron2022061401

Enfin, le Président de la République Emmanuel Macron a réagi à la suite du premier tour des élections législatives. Laissant les Français derrière lui, il avait décidé de faire un déplacement crucial en Roumanie, en Moldavie et peut-être en Ukraine en pleine guerre entre les deux tours. Beaucoup de responsables de la majorité étaient agacés par cette légèreté présidentielle alors que le paysage politique est devenu dramatique.

La situation est morose. L’électorat se décompose en deux blocs, un qui a renoncé à voter, un autre qui s’est réparti sur trois pôles forts, dont deux extrémistes, d’extrême gauche et d’extrême droite. Si Ensemble, la coalition de la majorité présidentielle, arrive effectivement en tête (avec une très courte avance), il faut rappeler qu’il y a une minorité d’électeurs qui, au-delà, a apporté son suffrage à un parti gouvernemental en tant que tel (Ensemble ou LR), ce qui est inédit. Les autres pôles sont des populistes démagogues.

C’est le résultat de la campagne électorale bâclée du camp présidentiel : un début de campagne seulement quelques jours avant le premier tour, et pas même une allocution à l’Élysée, un soir (le lundi 13 soir par exemple), tranquillement, avec le temps qu’il faut pour argumenter sur ce besoin d’avoir cette majorité solide à l’Assemblée Nationale. Car l’enjeu est là : pas si Jean-Luc Mélenchon sera Premier Ministre ou pas, ce n’est pas le sujet, mais si Ensemble obtiendra au moins 289 sièges ou pas. Dans le cas où ce n’est pas le cas, où Ensemble obtiendrait moins de 289 sièges, alors l’ancien président de l’UMP Jean-François Copé a déjà expliqué, sur France 5, le 15 juin 2022, qu’il encouragerait son parti LR à proposer un accord de gouvernement avec Ensemble pour compléter cette majorité. Mais beaucoup, dans son parti, ne semblent pas être sur la même longueur d’onde.

Les arguments rapidement développés par Emmanuel Macron sont connus et sont les suivants : le besoin de porter avec force devant la Russie nos valeurs, le besoin de réaffirmer avec force notre engagement européen, le besoin de renforcer l’économie pour obtenir le plein emploi et permettre la transition écologique, la transformation de nos productions d’énergie pour en finir avec l’énergie fossile au moyen de l’énergie renouvelable mais aussi de l’énergie nucléaire. Pour financer ces investissements, ni nouvel impôt, ni nouvel endettement, mais encourager la croissance et travailler plus.

En effet, le principe de ce quinquennat est le suivant : « Cette indépendance, nous ne la ferons pas par plus d’impôts, au contraire, nous continuerons de les baisser, ni par la dette, nous devons la réduire, ni par la décroissance, nous la combattons. Nous le ferons par le travail. Travailler tous en atteignant le plein emploi, qui est à portée de mains. Travailler mieux, en améliorant les rémunérations et les conditions de travail. Travailler plus pour gagner, par notre effort collectif, en force économique. ». Avec cette évidence : « Les grands choix ne se font jamais par l’abstention. ».

En fait, cela fait depuis le début de cette semaine d’entre les deux tours que les responsables politiques de la majorité attaquent enfin le programme de la Nupes, alors que Jean-Luc Mélenchon s’est permis de racoler les électeurs du RN le 13 avril 2022 sur France 2 en faisant appel aux « fachos pas fâchés » (Adrien Quatennens a admis le lendemain sur Franceinfo que son gourou voulait dire « fâchés pas fachos »). Néanmoins, c’est clair que le RN se retrouve étrangement dans une position d’arbitre dans un combat dont il a été dépossédé par les "insoumis". Marine Le Pen a prôné l’abstention dans un duel Ensemble vs Nupes.

Interrogée sur LCI le 13 juin 2022 dans la soirée, la ministre Amélie de Montchalin a rappelé l’importance de donner une majorité en faveur de la relance économique, seul moyen pour financer la transition écologique. Elle a considéré que Jean-Luc Mélenchon était un imposteur lorsqu’il annonce sa volonté de décarboner notre économie (impossible à faire sans énergie nucléaire), car se permettre de rejeter les traités européens, c’est autoriser plus tard les pays à l’Est de l’Europe de s’écarter des normes écologiques très fermes édictées par l’Europe contre le réchauffement climatique. Bref, c’est ouvrir la boîte de Pandore et sortir de l’Europe, ou du moins la faire imploser.

Même l’ancienne Ministre de la Culture Roselyne Bachelot, heureuse de retrouver sa liberté, est allée à la charge dans la matinale de LCI le 14 juin 2022. Pour elle, le programme de la Nupes, s’il était appliqué, serait une catastrophe économique, écologique, sociale, militaire : 300 milliards d’euros de dépenses publiques supplémentaires, plus un choc fiscal de plus de 100 milliards d’euros (on a vu ce qu’avait entraîné le choc fiscal de François Hollande en 2012, pourtant de seulement 30 milliards d’euros), le SMIC à 1 500 euros, cela signifierait des milliers de faillites de petites entreprises qui seraient incapables de suivre, sans compter le communautarisme au lieu de la République universelle, la sortie effective de l’Europe, car on ne peut pas être à la fois dedans et dehors, et enfin, comment peut-on être aussi flou sur les relations avec la Russie et sur la défense en Europe alors que Vladimir Poutine cherche la moindre faiblesse pour annexer des territoires ? Roselyne Bachelot a insisté : « Brandir le danger mélenchoniste n’est pas caricatural, je n’ai pas d’antipathie pour les hommes, je regarde les programmes. ».

_yartiLegislatives2022G03

Dans "Le Figaro" du 14 juin 2022, l’ancien Premier Ministre Édouard Philippe s’est posé la question en cas de victoire de la Nupes : « Le désordre politique qui viendrait s’ajouter à l’instabilité et aux dangers du monde actuel serait une folie, une aventure dont je ne suis pas sûr que nous puissions nous remettre rapidement. Je pense que les Français ne veulent pas d’une France ingouvernable. ».

La ministre Agnès Pannier-Runacher, à la matinale d’Europe 1 le 14 juin 2022, a jugé la polémique sur le décompte des voix complètement dérisoire : « Mélenchon nous explique, alors que ce sont ses candidats qui remplissent le bulletin pour le Ministère de l’Intérieur qui indique s’ils sont Nupes ou pas Nupes, qu’on n’a pas comptabilisé ceux qui ne sont pas Nupes. C’est une plaisanterie. Mais cela ressemble au rapport à la vérité qu’a Jean-Luc Mélenchon : quand la réalité ne lui plaît pas, il la conteste. ». Cela fait depuis 2017 que Jean-Luc Mélenchon conteste les résultats officiels des élections, prétendant arriver en deuxième position en avril 2017 alors qu’il était en quatrième position ! Exactement cette "réalité alternative" utilisée par les complotistes. La réalité, c’est que la Nupes ne fait pas mieux que la gauche aux précédentes élections législatives du 11 juin 2017, et qu’elle fait 5 points de moins qu’au premier tour de l’élection présidentielle du 10 avril 2022.

Enfin, le Ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire, qui était au début de la semaine sur BFM-TV et qui était l’invité de la matinale de LCI le 15 juin 2022, a redit également son inquiétude sur la place de la France dans l’Europe, sur la pérennité des entreprises, sur les impôts, sur le nucléaire, sur le communautarisme, sur les positions pro-Poutine de Jean-Luc Mélenchon : « Il ne faut jamais faire peur aux électeurs, mais il faut prendre conscience de la gravité de cette élection. ». Il a d’ailleurs eu cette formule qui sera certainement reprise : « À chaque fois qu’une usine ferme, une permanence du Rassemblement national s’ouvre. ».

Bruno Le Maire a également dénoncé les méthodes indignes de Jean-Luc Mélenchon qui utilise la calomnie contre la majorité en l’accusant de vouloir augmenter la TVA pour avoir 80 milliards d’euros de recettes supplémentaires. Accusation totalement gratuite et mensongère. En charge du Budget, Bruno Le Maire s’engage à ne pas augmenter les impôts, ni à augmenter l’endettement, le seul moyen pour débloquer des fonds pour faire la transformation écologique, c’est la croissance de la richesse et celle des entreprises. Il a dénoncé la manipulation de Jean-Luc Mélenchon, propre au complotisme qui est de susciter le soupçon et la calomnie : « Il y a beaucoup de choses décalées et indignes dans la fin de campagne de Jean-Luc Mélenchon (…). [Il] a de l’amertume, de l’aigreur, il utilise les méthodes des complotistes. ».

Pendant toute cette semaine, les responsables d’Ensemble dramatisent donc la situation politique. Ils n’ont pas tort. On ne gagne jamais des élections sans faire campagne. La majorité s’y met enfin et cela portera sans doute ses fruits. Le clivage est simple : c’est l’ordre ou le désordre ? À la veille des vacances estivales, les citoyens sauront prendre la bonne direction.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (15 juin 2022)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Législatives 2022 (8) : aucune voix ne doit manquer à la République !
Allocution du Président Emmanuel Macron le 14 juin 2022 à Orly (texte intégral et vidéo).
Législatives 2022 (7) : Liberté, Égalité, Choucroute.
Résultats du premier tour des élections législatives du 12 juin 2022 (Ministère de l’Intérieur).
Législatives 2022 (4) : sous la NUPES de Mélenchon.
Élysée 2022 (53) : la composition sans beaucoup de surprises du premier gouvernement d’Élisabeth Borne.
Pour Jean-Louis Bourlanges, c’est la capitulation et la bérézina !
Législatives 2022 (3) : Valérie Pécresse mènera-t-elle Les Républicains aux législatives ?
Législatives 2022 (2) : la mort du parti socialiste ?
Législatives 2022 (1) : le pari écolo-gauchiste de Julien Bayou.
Élysée 2022 (49) : vers une quatrième cohabitation ?
Élysée 2022 (44) : la consécration du mélenchonisme électoral.
Élysée 2022 (43) : le sursaut républicain !

_yartiLegislatives2022G04





https://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20220614-macron.html

https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/legislatives-2022-8-aucune-voix-ne-242241

http://rakotoarison.canalblog.com/archives/2022/06/14/39517676.html













 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).