Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 septembre 2022 5 30 /09 /septembre /2022 05:31

« Bon anniversaire ! Vous êtes vraiment une personne gentille et inspirante. Vous avez changé tant de vies grâce à votre travail. Merci de tout ce que vous faites et de suivre votre cœur. Beaucoup d'amour, la famille Wolfe. »



 

_yartiCarterJimmyC01

Ou encore (parmi plein d'autres exemples) : « Joyeux anniversaire Président Carter. En tant que nation, nous sommes bénis de vous avoir à notre service. En tant que personne, je suis doublement béni d'avoir eu le privilège de vous voir diriger ce pays avec tant de grâce et de principe, puis d'avoir passé toutes ces années à vous regarder, vous et votre charmante épouse, faire le travail que vous faites partout dans le monde. Votre influence sur moi et ma vie depuis mes 18 ans en 1976 jusqu'à maintenant ne peut être mesurée. J'ai eu l'occasion de vous rencontrer plusieurs fois au fil des ans et je suis toujours émerveillé par votre présence. Il est difficile d'expliquer cette aura que je ressens car il est clair que vous êtes un homme des plus humbles malgré un niveau d'accomplissement qui défie toute croyance. Je vous souhaite une journée chaleureuse et heureuse remplie d'amour et de rires. ».

Depuis quelques jours, il y a une effervescence sur certains réseaux sociaux. Des centaines voire des milliers de personnes dans le monde, des citoyens américains mais pas seulement, envoient des messages de sympathie et de bons souhaits à l'ancien Président américain Jimmy Carter qui fête son 98e anniversaire ce samedi 1er octobre 2022.

Jimmy Carter bientôt centenaire dans deux ans, c'est rare pour un ancien Président des États-Unis, et même, c'est sans précédent. Non seulement il a pu mener cette longue existence avec un fil conducteur, celui de porter partout un message de paix, mais en plus, il a fêté le 7 juillet dernier son 76e anniversaire de mariage, sa femme Rosalynn, de trois ans plus jeune, militante des droits de l'homme, est toujours auprès de lui, elle-même honorée en 2001 au National Women's Hall of Fame.

La trajectoire de Jimmy Carter est très étonnante : officier de la marine puis cultivateur de cacahuètes, il a été élu sénateur de l'État de Géorgie (il faut comparer ce mandat à une sorte de conseiller régional) de 1963 à 1967 puis gouverneur de la Géorgie de 1971 à 1975, l'un des États du Sud encore en proie au ségrégationnisme. Son élection à la Maison-Blanche en 1976 a été vécue comme une surprise face à Gerald Ford (et aussi face à ses concurrents démocrates lors des primaires, comme George Wallace ou Jerry Brown). C'était la première fois qu'un Président issu d'un État du Sud avait été élu Président depuis la guerre de Sécession.

On a souvent évoqué la Présidence Carter comme une Présidence qui a humilié les Américains, surtout à cause de la prise des otages américains à Téhéran après l'arrivée des mollahs au pouvoir en Iran en 1979. La victoire en 1980 de Ronald Reagan, sur un slogan très simple (America is back) pour redonner confiance et fierté au peuple américain a semblé tourner la parenthèse Carter mais aussi toute celle des années 1970 ternie avec le scandale du Watergate (Richard Nixon).

Les années 1980 ont conforté Reagan dans le sens où, à la fin de la décennie, la chute de l'empire soviétique a permis une libéralisation de toute l'Europe centrale et orientale et les valeurs de démocratie et d'économie de marché sont devenues universelles, laissant entendre qu'avait payé la fermeté de Ronald Reagan (notamment avec le lancement de l'IDS, ce plan qui visait à intercepter tout missile nucléaire envoyé par l'ennemi, ce qui ne fonctionnerait que si son efficacité était de 100%).

On voit bien, après trente années de recul, que rien n'est jamais acquis et que le désordre dans les relations internationales est tel que les dangers semblent même être plus menaçants qu'à la pire époque de la guerre froide (guerre en Ukraine, mais aussi terrorisme islamique, expansion économique de la Chine, etc.).

Alors, ce n'est pas étonnant d'observer cette vague de sympathie très large en faveur de Jimmy Carter, dont aucun autre ancien Président américain n'a encore bénéficié. Certes, il s'agit de fêter un vieillard, mais pas seulement. Pendant son mandat, il a fait énormément avancer la paix : les Accords de Camp David entre Israël et l'Égypte, les Accords SALT II sur la limitation de l'armement nucléaire, la fin du soutien américain aux dictatures au Salvador et au Chili, l'ouverture des relations diplomatiques avec la Chine populaire, etc.

Après sa Présidence, il n'a pas arrêté de parcourir le monde, avec sa femme, pour tenter d'influer en faveur de la paix et des droits de l'homme, au point de recevoir en 2002 le Prix Nobel de la Paix ("Time Magazine" l'a même consacré en 1989 comme "meilleur ancien Président des États-Unis") : Éthiopie, Panama, Haïti, Corée du Nord, Nicaragua, Palestine, Indonésie, Bosnie, etc. Dans de nombreux conflits, il fut même médiateur.

Jimmy Carter est devenu maintenant le patriarche du monde, en quelque sorte, une sorte de dinosaure venu d'un livre d'histoire ; tous ses contemporains, interlocuteurs dirigeants des années 1970 ont disparu, Valéry Giscard d'Estaing, Helmut Schmidt, Jacques Chirac, Margaret Thatcher, Leonid Brejnev, Deng Xioping, etc. À l'exception notoire de l'ancien Ministre des Affaires étrangères (1973-1977), Henry Kissinger, qui va être centenaire dans quelques mois, Jimmy Carter reste le dernier survivant à représenter un monde révolu, certes, mais avec la conscience qu'il lui faut déterminer un sens, celui de la démocratie et des droits humains.

C'est ce sens qui semble avoir été perdu depuis une vingtaine d'années, dans un monde technologiquement en forte progression mais qui, politiquement, semble avoir fait quelques retours en arrière, peut-être même parce que la technologie a progressé trop rapidement. Y a-t-il des nouveaux Jimmy Carter à l'horizon ?


Aussi sur le blog.


Sylvain Rakotoarison (29 septembre 2022)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Jimmy Carter a 90 ans.
Le dernier sage ?
Jimmy Carter et l'Amérique de la Paix.
Salman Rushdie.
Frank Drake.
Neil Armstrong.
6 mois de guerre en Ukraine en 7 dates.
Anne Heche.
Olivia Newton-John.
Marilyn Monroe.
Arnold Schwarzenegger.
Margaret Keane.
Johnny Depp.
Amber Heard.
Massacre d’Uvalde : faut-il interdire les armes aux États-Unis ?
Armes à feu.
Téléréalité.
Christina Grimmie.
Vanessa Marquez.
Michael Collins.
Marnie Schulenburg.
Nicholas Angelich.
Melissa Lucio.
Bob Dole.
John Glenn.
Joséphine Baker.
Gary Hart.
Les attentats du World Trade Center.
Shailene Woodley.
Charles Bronson.
Adrian Monk.
Noël à la télévision.
Colin Powell.
Jesse Jackson.
Walter Mondale.
Marathonman.
Bob Kennedy.

_yartiCarterJimmyC03





https://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20221001-jimmmy-carter.html

https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/jimmy-carter-et-l-amerique-de-la-244101

http://rakotoarison.canalblog.com/archives/2022/09/29/39648358.html



 





 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).