Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 avril 2023 4 27 /04 /avril /2023 05:40

Les animaux ? « Je préfère ça aux dames, héhé ! »
Est-ce que c'est comparable ? « Sûrement oui : c'est aussi capricieux, aussi élégant. »
(Interview sur RTS le 23 mai 1971).





_yartiDutroncJacques01

Le chanteur et acteur Jacques Dutronc fête son 80e anniversaire ce vendredi 28 avril 2023. Le (encore) mari de Françoise Hardy (ils s'étaient mariés il y a quarante-deux ans, treize ans après leur rencontre et huit ans après la naissance de leur fils Thomas) vit depuis plusieurs décennies en ermite dans leur résidence corse, loin des paillettes et du show business. Il a fait le double exploit d'être un chanteur majeur et un acteur majeur ; ils sont peu nombreux à l'avoir été (je n'ai pas d'exemple à part Yves Montand).

L'adolescent malade qu'il a été, enfermé de nombreux mois, a eu le temps d'apprendre tout seul à jouer de la guitare alors qu'il apprenait déjà le piano. Il fréquentait les mêmes lieux nocturnes que Johnny Hallyday et Eddy Mitchell (les trois se sont bien plus tard réunis dans Les Vieilles Canailles pour des concerts communs entre 2014 et 2017). Jacques Dutronc participait à un groupe (il était un guitariste d'Eddy Mitchell) et il composait des chansons pour Françoise Hardy.

Après le lancement de Johnny Hallyday, et le ratage d'un autre candidat star, Jacques Dutronc a montré qu'il était aussi capable de bien chanter. Il est devenu très vite, lui aussi, une star (dès 1966 à l'âge de 23 ans), interprétant principalement des textes de Jacques Lanzmann sur sa propre composition (sa première chanson qui ne lui était donc pas destinée est "Et moi, et moi et moi", devenue tube de l'été 1966). Parmi ses musiciens, un certain Alain Chamfort (par exemple qui a joué l'introduction de "J'aime les filles"). Le dessinateur Fred a écrit aussi quelques chansons pour Jacques Dutronc en 1970 (pour deux disques pour les enfants et pour "Le fond de l'air est frais"). Serge Gainsbourg, un ami, disait alors de lui : « C'est en France ce qu'il y a de plus intéressant, après moi !... » (Serge a écrit quelques chansons pour Jacques).

Jacques Dutronc chantait alors des chansons qu'il disait "dégagées" en opposition aux chansons "engagées" d'Antoine. Beaucoup plus tard, Jacques Dutronc a d'ailleurs admis (en octobre 2004), avec une pincée de mystère, qu'avec l'âge, il virait à droite mais en mettant le clignotant à gauche. S'il a soutenu, comme Françoise Hardy, la candidature de Nicolas Sarkozy en 2007, il a soutenu Fabien Roussel en avril 2022 :
« J'ai fait une procuration mais je connais bien les gens là-bas et ils ne vont pas voter ce que j'ai demandé, c'est-à-dire le Roussellement. Ils vont mettre je sais qui... Si sur la procuration tu pouvais mettre pour qui tu votes ! Mais qui va vérifier comme c'est secret ? » (RTL).

C'est pendant ces premières années de stars qu'il a interprété ses plus grandes chansons (les écouter plus loin), dont celle que je considère comme la plus émouvante, la plus nostalgique de toutes, celle qu'un petit enfant provincial comme moi a associée très tôt à la ville de Paris et à laquelle il a repensé souvent lorsque, bien plus tard, il quittait Paris à l'aube, c'est "Il est cinq heures, Paris s'éveille", sorti en mars 1968, sur les paroles de lui-même, de Jacques Lanzmann et d'Anne Segalen (la femme du précédent à l'époque), et sur la musique de lui-même et Roger Bourdin (ce dernier, qui enregistrait chez Vogue un morceau de Bach dans le studio voisin, improvisa un solo de flûte du premier coup pour cette chanson afin de lui donner l'épaisseur qu'on connaît).

Ce n'était pas étonnant que cette chanson ait eu autant de succès car le "cinq heures du matin" était très authentique chez Jacques Dutronc qui allait confier le 23 mai 1971 sur RTS (dans l'émission "Chansons à aimer") : « Me coucher au petit jour ? Ah non, je préfère me lever au petit jour. (…) En principe, je préfère me lever très très tôt (…). D'ailleurs, quand j'étais au lycée, je ne travaillais jamais le soir, je me couchais très tôt et je me levais vers quatre heures, cinq heures, je travaillais le matin. Comme ça, ma mémoire restait fraîche. ». Et qu'importe s'il se couchait tard une fois devenu star.

_yartiDutroncJacques03

"Les Cactus" a bénéficié d'une promotion inédite : le Premier Ministre de l'époque Georges Pompidou en a fait une allusion au cours d'une intervention à l'Assemblée Nationale, pour évoquer la difficulté de n'avoir plus une majorité qu'à une voix près, après les élections législatives de mars 1967 :
« Comme dirait Jacques Dutronc, il y a des cactus ! ». Quant à "Fais pas ci, fais pas ça", la chanson a connu une nouvelle jeunesse à partir du 8 septembre 2007 en devenant la bande son du générique de l'excellente série télévisée du même nom.

Depuis cinquante-cinq ans, Jacques Dutronc a tenu des centaines de concerts, et il a fait des duos, en particulier avec Françoise Hardy et en 2022, il a fait une tournée avec son fils Thomas (il a arrêté en 2023). Cette carrière de chanteur a été très vite reconnue par le grand-public (il a vendu près de 5 millions de disques selon certaines sources) et par la profession avec l'attribution en 2022 d'une Victoire de la musique pour l'ensemble de son œuvre.

À partir de 1973, recruté par Jean-Marie Périer (pour "Antoine et Sébastien", sorti le 16 janvier 1974 dans un des deux rôles principaux avec François Périer), Jacques Dutronc est devenu également un acteur majeur du cinéma français, avec, à son actif, une cinquantaine de films faits entre autres par de grands réalisateurs comme Claude Lelouch, Jacques Rouffio, Francis Girod, Jean-Luc Godard, Jean-Pierre Mocky, Maurice Pialat, Michel Deville, Nicole Garcia, Claude Chabrol, Michel Blanc, Alain Corneau, etc.

On peut citer certains de ses films mémorables, en particulier "L'Important c'est d'aimer" d'Andrzej Zutawski (sorti le 12 février 1975) avec Romy Schneider, Fabio Testi, Klaus Kinski et Claude Dauphin ; "Malevil" de Christian de Chalonge (sorti le 13 mai 1981), inspiré du roman de Robert Merle, avec Michel Serrault, Jean-Louis Trintignant et Jacques Villeret ; "Van Gogh" de Maurice Pialat (sorti le 30 octobre 1991) où Jacques Dutronc est le grand peintre, aux côtés d'Alexandra London, Bernard Le Coq et Elsa Zylberstein ; "Place Vendôme" de Nicole Garcia (sorti le 7 octobre 1998) avec Catherine Deneuve, Jean-Pierre Bacri, Emmanuelle Seigner, Bernard Fresson et François Berléand ; "Merci pour le chocolat" de Claude Chabrol (sorti le 25 octobre 2000), il joue un inquiétant pianiste aux côtés d'Isabelle Huppert et Anna Mouglalis (avec Michel Robin) ; "Embrassez qui vous voudrez" de Michel Blanc (sorti le 9 octobre 2002) avec Charlotte Rampling, Karin Viard, Carole Bouquet, Michel Blanc, Denis Podalydès, Clotilde Courau, Vincent Elbaz, Mélanie Laurent et Lou Doillon (Michel Blanc a fait une suite avec "Voyez comme on danse" sorti le 10 octobre 2018).

Dans ces deux derniers films ("Merci pour le chocolat" et "Embrassez qui vous voudrez"), Jacques Dutronc joue magistralement un grand bourgeois, souvent silencieux dans ses sentiments, avec une femme refuge aux sentiments ambigus et troublés, dans un conservatisme affiché.

Au cinéma aussi, Jacques Dutronc a eu beaucoup de succès tant du grand public que de la profession qui lui a attribué un César du meilleur acteur en 1991 pour "Van Gogh" et un César d'honneur en 2005 pour l'ensemble de sa carrière (par ailleurs, il a eu trois autres nomination aux Césars, deux du meilleur second rôle en 1977 et 1999 et un du meilleur acteur en 2002).

_yartiDutroncJacques04

Cheveux courts (ce qui le distinguait des jeunes de son époque), fils de bonne famille au look d'enfant sage, puis très vite fumeur de cigare (et buveur), Jacques Dutronc semble s'être protégé assez rapidement du star system et vit pleinement sa passion des animaux qu'il avait déjà gamin : il voulait devenir vétérinaire et avait accueilli cent vingt souris, des tortues (avec lesquelles il organisait des courses), des hamsters, des chiens. Il a eu aussi deux guépards au début des années 1970 (grâce à eux, ses interviews chez lui devenaient de plus en plus brèves !) et depuis son isolement dans la maison corse qui fait office de refuge, il vit avec plus d'une trentaine de chats (il a été jusqu'à cinquante) qu'il nourrit et soigne régulièrement.

Quatre-vingts ans mais malgré les fougues du temps, Jacques Dutronc semble n'avoir jamais changé. Retour sur quelques chansons à succès et quelques interviews...


1. "Et moi, et moi, et moi" (1966)






2. "Mini, Mini, Mini" (1966)






3. "Les Play Boys" (1966)






4. "Les Cactus" (1966)






5. "On nous cache tout, on nous dit rien" (1966)






6. "Les gens sont fous, les temps sont flous" (1966)






7. "J'aime les filles" (1967)






8. "La Fille du Père Noël" (1967)






9. "Il est cinq heures, Paris s'éveille" (1968)






10. "Fais pas ci, fais pas ça" (1968 et version série télévisée de 2007)









11. "L'opportuniste" (1969)






12. "L'Hôtesse de l'air" (1969)






13. "Le Petit Jardin" (1972)






14. Interview sur RTS le 23 mai 1971






15. Dutronc et ses (38) chats (2021)






16. Thierry Ardisson reçoit Jacques Dutronc (30 octobre 2004) et Françoise Hardy (12 novembre 2004) sur France 2









Aussi sur le blog.


Sylvain Rakotoarison (23 avril 2023)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Jacques Dutronc.
Arielle Dombasle.
Richard Gotainer.
Pierre Perret.
Florent Pagny.
Gérard Darmon.
Pierre Palmade.
Serge Lama.
Jane Birkin.
Patrick Bouchitey.

Carla Bruni.
Vanessa Paradis.
Laurent Gerra.
Desireless.
Robert Clary.
Olivia Newton-John.
Michel Berger.
France Gall.
Marilyn Monroe.
Guy Marchand.
Vangelis.
Renaud.
Michel Sardou.
Michel Jonasz.
Patricia Kaas.
Kim Wilde.

_yartiDutroncJacques05





https://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20230428-jacques-dutronc.html

https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/hommage-a-jacques-dutronc-et-a-ses-247663

http://rakotoarison.canalblog.com/archives/2023/04/26/39890575.html







 

Partager cet article
Repost0

commentaires


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).