Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juillet 2011 6 30 /07 /juillet /2011 00:53

Une stigmatisation assez fréquente depuis le 11 septembre 2001 qui trouve son démenti cinglant dans la réalité du terrorisme européen d’aujourd’hui. Un rapport d’Europol publié fort discrètement il y a trois mois apporte pourtant des indications assez claires sur le sujet en confirmant une évolution depuis quelques années.


yartiEuropol01Les attentats du 22 juillet 2011 en Norvège, commis apparemment par un individu particulier se réclamant de l’extrême droite, a fait resurgir l’angoisse déjà bien ancienne des attentats islamistes, angoisse que les Parisiens connaissent depuis les années 1990 avec un terrorisme d’origine algérienne.

C’est par un détour de propos que celui qu’on estime être un expert en terrorisme, Alain Bauer, a évoqué dans l’émission "C dans l’air" du 25 juillet 2011 sur France 5 le contenu du dernier rapport publié par Europol le 21 avril 2011 sur le terrorisme en Union Européenne.

yartiEuropol42Europol est l’Office européen de police, une agence qui permet la coopération et la coordination des polices au sein de l’Union Européenne. Elle est dirigée par l’Anglais Rob Wainwright (voir photo) et son directeur adjoint, le Français Michel Quillé. Son siège est à La Haye, aux Pays-bas. La lutte contre le terrorisme est l’un des sept objectifs d’Europol avec la lutte contre le trafic de drogues, l’immigration clandestine, le trafic des voitures volées, la pornographie enfantine et plus généralement la traite des êtres humains, les faux-monnayeurs et enfin, le trafic de matières radioactives et nucléaires.

yartiEuropol39Quant à Alain Bauer, 49 ans, qui peut parfois agacer un certain nombre de personnes par sa suffisance et son assurance à la limite de l’arrogance, il est non seulement reconnu pour être un criminologue patenté qui a conseillé un large éventail de ministres (de Jean-Pierre Chevènement à Nicolas Sarkozy en passant par Michel Rocard), mais est aussi un spécialiste de la franc-maçonnerie, par ses anciennes fonctions de grand maître du Grand Orient de France à l’âge de 38 ans avant de quitter les loges en septembre 2005. Sa connaissance sur ces sujets en a donc fait un interlocuteur avisé pour comprendre ce qu’il s’est passé à Oslo puisque le tueur en série était également franc-maçon.

L’intérêt est de mettre en perspective ce rapport sur les statistiques du terrorisme en Europe de l’année 2010 avec un rapport paru l’année dernière qui a mené la même enquête pour les trois précédentes années (2007 à 2009), ce qui donne une période de quatre années (2007 à 2010).

Que disent ces rapports qui semblent ne pas avoir été beaucoup médiatisés ? Que les auteurs des attentats ne sont pas forcément ceux auxquels on pourrait penser.

Europol a répertorié les différents attentats (ou tentative d’attentats) par motivations ou origines. Et le résultat pourrait beaucoup surprendre : sur 1 565 attentats ou tentatives d’attentats commis sur le sol européen, seulement 6 sont d’origine islamiste, soit 0,4%.

La grande part des attentats en Europe proviennent de l’ETA et du FLNC. L’ensemble des causes séparatistes est à l’origine de 1 326 attentats ou tentatives d’attentats (84,7%). Viennent ensuite les groupes d’extrême gauche et, en bien moins grande ampleur, les groupes d’extrême droite. Le tableau de 2010 est agrandissable à ce lien et celui de 2007-2009 à ce lien.

yartiEuropol03

yartiEuropol41

0,4% seulement d’attentats islamistes ? Il faut évidemment pondérer cette information car les évolutions sur la situation au Pays Basque et en Corse peuvent modifier énormément les statistiques, notamment lorsqu’il y a des reprises d’attentats. Par ailleurs, il n’est donné que les attentats et absolument pas les conséquences humaines des attentats (nombre de décès et de blessés) et certains attentats islamiques ont fait beaucoup de victimes (Madrid : 191 morts le 11 mars 2004 ; Londres : 56 morts le 5 juillet 2005 etc. mais ceux-ci n’ont pas été pris en compte dans ces études sur la période récente). Enfin, ces statistiques ne sont indiquées que pour le sol européen et pas pour des intérêts européens à l’extérieur de l’Union Européenne, ni plus généralement les attentats commis dans le monde entier où le terrorisme islamiste fait encore beaucoup de ravages.

Donc, si ce pourcentage très faible ne correspond probablement pas à la réalité en terme de victimes dans le monde, il reste néanmoins un indicateur précieux pour mieux comprendre l’évolution du terrorisme en Europe.

L’une des explications avancées d’ailleurs à ce faible taux, c’est que les polices des pays européens ont réussi à éviter les attentats islamistes en amont, en arrêtant de nombreux terroristes islamistes bien avant qu’ils ne réalisent leur funeste projet. En effet, il y a eu sur les quatre années en question (2007 à 2010) 677 arrestations de suspects pour terrorisme d’origine islamiste sur les 2 792 arrestations au total pour terrorisme, soit 24,2%, un peu moins du quart.

yartiEuropol47

Effectivement, toute l’action des polices a été focalisée sur le démantèlement de réseaux terroristes islamistes et son efficacité a par ricochet une incidence positive sur la réalité des attentats ou tentatives d’attentat.


Amalgames et stigmatisation

Alain Bauer faisait très justement remarquer que la situation du terrorisme évolue assez vite et que le terrorisme islamiste est devenu résiduel en Europe au contraire du début des années 2000. C’est cette évolution qu’a tenté de faire comprendre Europol aux gouvernements européens lors d’une conférence à La Haye. D’autres risques terroristes bien plus graves émergent qui n’ont rien à voir avec le fanatisme islamiste, et la recrudescence des attentats d'extrême gauche en Grèce et en Espagne, ou les attentats du 22 juillet 2011 en Norvège en sont quelques signes les plus tragiques.

L’amalgame a toujours été la force des extrémismes censés exacerber les clivages dans une société.

Après les attentats du 11 septembre 2001, la tentation a été forte pour certains de confondre terrorisme et islamisme, et même pire,  terrorisme et islam, alors que la très large majorité des musulmans sont bien évidemment aussi écœurés que les autres (athées, agnostiques ou d’autres croyances) par les assassinats commis par de fanatiques islamistes car ils sont avant tout des humains qui n’aspirent qu’à la paix et au bonheur comme tout le monde.

Cette équivalence est non seulement une malveillante façon de voir l’islam qui, au regard de ces nouvelles études, est dénuée de signification. Elle est aussi intellectuellement malhonnête que dire que les Corses seraient des terroristes, ou que les Basques seraient des terroristes, ou encore que la franc-maçonnerie voire l’Église évangélique et luthérienne de Norvège seraient responsables des actes délirants et sanguinaires d’Anders Behring Breivik.

Les trois grandes religions monothéistes n’ont d’ailleurs jamais recherché ni encouragé la haine. Au contraire, leur principal message est l’amour. Dès l’Ancien Testament, par les Dix Commandements, la consigne délivrée a été très claire : « Tu ne tueras point. ».

Si dans l’Histoire, des individus ou des groupes d’individus ont tué voire massacré au nom d’une religion, la religion n’en a été que prétexte au profit d’enjeux très temporels, que ce soient politiques ou même économiques et financiers, mais qui n’ont rien à voir avec le spirituel.

Considérer que les musulmans seraient tous des fanatiques islamistes, et, tant qu’on y est, qu’ils seraient tous des terroristes en puissance, c’est au contraire renforcer l’extrémisme islamiste, lui donner reconnaissance sinon raison, et en provoquer des dérives activistes qui pourraient terminer dans un bain de sang.

Et c’est stigmatiser des citoyens en raison de leur seule religion. En clair, tout le contraire de la loi du 9 décembre 1905 qui a instauré en France la liberté pacifiée du culte et son respect au sein de la communauté nationale.

Ceux qui confondent laïcité et islamophobie font un tort considérable à cette règle du savoir-vivre ensemble qui a plus d’un siècle d'expérience dépassionnée car ils en dénaturent l’esprit.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (30 juillet 2011)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Rapports d’Europol sur le terrorisme (2010 et 2011).
Site officiel d’Europol.

Les valeurs de la République.

Islamophobie d’État ?



(Les tableaux et graphique proviennent des rapports d’Europol).

 

yartiEuropol06

 


http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/terrorisme-islamisme-98301

 

 

http://fr.news.yahoo.com/terrorisme-islamisme-231317487.html

 




 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).