Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 09:02

La dégradation de la note américaine, les risques de plus en plus réels sur la dette italienne… Il y a finalement peu de monde qui cherchent des solutions immédiates au grave problème de la spéculation financière.


yartiCriseA01La situation financière mondiale est au plus mal depuis 2008 et 2011 ne sera pas à inscrire d’une pierre blanche pour le retour à l’accalmie. L’ancien Ministre de l’Économie et des Finances Jean-Louis Borloo vient d’exposer quatre idées pour parvenir à un début de solution, des mesures qui ne peuvent être prises que collectivement, soit dans le cadre de l’Union Européenne, soit dans le cadre des G8 et G20.

Les quatre points pour en finir avec la spirale spéculative :

1. Une intervention massive des banques centrales (en particulier la Banque centrale européenne) pour casser la spéculation.

2. Instaurer un fonds européen de stabilisation contre la spéculation en taxant les transactions financières, ce qui devrait rapporter entre 50 et 100 milliards d’euros par an.

3. Généraliser à tous les pays occidentaux la règle d’or budgétaire pour ne plus hypothéquer l’avenir par des dettes de fonctionnement.

4. Organiser la régulation financière internationale.

Ce sont rapidement résumées les quatre mesures d’urgence que préconise Jean-Louis Borloo dans une interview au journal "Le Figaro" daté du 8 août 2011.

Si la quatrième mesure reste très vague (que signifie en pratique « assainir le système spéculatif » ?), la deuxième et troisième mesures sont des propositions concrètes qui pourraient être appliquées dans les jours qui viennent s’il y avait une volonté politique de la part des gouvernements de l’Union Européenne.

Jean-Louis Borloo considère d’ailleurs que la règle d’or actuellement en procédure d’adoption en France n’est probablement pas assez contraignante et dans la manière de faire, il prône l’objectif de 3% dès 2012 au lieu des 4,6% comme le gouvernement actuel s’y est engagé.

Il rappelle qu’il avait écrit au Président de la République dès le 18 juillet 2011 pour lui demander une convocation du Parlement en session extraordinaire bien avant le 6 septembre 2011, car selon lui, il faut rapidement décider la règle d’or (révision constitutionnelle), mais aussi l’intervention de la BCE et la mise en place de la taxe sur les transactions financières dans la foulée, en "package" global qui devrait inciter le Parti socialiste à accepter l’ensemble (le PS s’oppose actuellement au vote de la règle d’or).

Par ailleurs, Jean-Louis Borloo voudrait que la France, qui préside actuellement le G8 et le G20, convoque un sommet extraordinaire pour statuer sur des mesures de régulation des transactions financières à prendre d’urgence.

Certes, les dirigeants du G20 ont déjà tenu ce dimanche 7 août 2011 matin une conférence téléphonique d’urgence pour évoquer la crise des dettes souveraines et la baisse de la notation des États-Unis par l’agence Standard & Poor’s le vendredi 5 août 2011, dans le but de prévenir l’effondrement des bourses ce lundi, mais rien de concret n’a été décidé.

L’idée de créer un nouveau fonds européen de stabilisation est très pertinente dans la mesure où il va être de plus en plus difficile de soutenir tous les pays attaqués par les spéculateurs. Maintenant, l’Italie est en ligne de mire et selon "Der Spiegel" du 7 août 2011, Angela Merkel n’aurait pas l’intention de faire jouer pour l’Italie le Fonds européen de soutien car les montants seraient bien trop importants.

Mais l’idée d’une taxe sur les transactions financières pour le financer ne serait pas suffisante : 50 à 100 milliards d’euros ne correspondraient aujourd’hui qu’au déficit public de la seule France et ne seraient pas suffisants pour soutenir des pays comme l’Italie ou la France en cas d’attaque massive.

Le fait de faire des propositions (même si elles paraissent insuffisantes et parfois un peu floues) pour résoudre l’un des problèmes majeurs du moment permet à Jean-Louis Borloo de quitter le seuil de la polémique bassement politicienne avec quelques "boules puantes" (comme la vieille interview à "Minute") et de reprendre de la hauteur de vue dans la perspective de la campagne présidentielle de 2012.

Une posture que devrait adopter Martine Aubry trop engluée dans des polémiques stériles qui polluent le message qu’elle devrait être censée porter pour se placer au cœur des enjeux du pays.

Car on attend toujours des candidats socialistes les mesures qu’ils proposeraient de prendre au niveau européen et international pour en finir avec cette perspective récurrente de faillite programmée des États les plus riches.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (8 août 2011)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Interview de Jean-Louis Borloo dans "Le Figaro" (7 août 2011).
Bravo Borloo !

Borloo et le FN.

La règle d’or budgétaire.

Une solution pour l’euro.



yartiCriseA02



http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/pour-sauver-les-democraties-des-98686

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).