Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 13:00

Perplexité. C’est la réaction du journaliste lorsque François Bayrou lui a avoué qu’on avait cherché à l’acheter avec de l’argent sale.


yartiBayrou20110908Très prochainement, je reviendrai sur la rentrée politique très réussie de François Bayrou, mais avant, je veux évoquer rapidement la prestation du président du MoDem sur France Inter ce mardi 20 septembre 2011.

Depuis quelques jours, il a repris dans son argumentation un sujet assez populiste à propos des nombreuses affaires politico-judiciaires qui minent la démocratie française. Si François Bayrou n’évite pas cette dérive démagogique avec quelques envolées anti-système, c’est parce que cette attitude politique est rentable électoralement.

Il l’avait déjà utilisée en s’en ayant pris énergiquement aux médias et à leur soumission aux pressions politiques et économiques en automne 2006, à l’époque où sa candidature était inaudible dans les sondages. Cela lui a valu une percée très prometteuse dans les sondages.

Aujourd’hui, il semble renouveler le tir avec l’argent sale. Il a raison sur le fond. Sa condamnation sans appel des pratiques de corruption est saine et salutaire : « Ce que nous vivons fait honte à tout le monde à tout le monde, (…) le fait qu’on découvre au sein de l’État, des réseaux incroyables, deux, trois, quatre, cinq, des réseaux rivaux de corruption. ».

Mais son argumentation peut être beaucoup moins pertinente. Ainsi, ce mardi matin, François Bayrou est allé un peu trop loin en reconnaissant avoir eu des propositions de "mallettes de billets" avec une phrase plutôt alambiquée : « Si on me l’a proposé, les gens qui l’auraient fait se sont vu renvoyer dans les secondes de manière absolument indiscutable. ».

Patrick Cohen, l’excellent journaliste qui l’interviewait, lui a alors fait préciser : « Ce n’était pas au conditionnel. (…) Lorsque des propositions de cet ordre m’ont été faites, les porteurs de valises se souviendront assez longtemps des réponses qu’ils ont entendues. » pour faire sa démonstration : « C’est juste pour dire qu’on peut dire non ! (…) On peut évidemment remettre dans la vie politique française quelque chose d’élémentaire, qui est une honnêteté civique. Vous êtes en situation de responsabilités et vous êtes porteur vous-même  d’une partie de l’image, de la vie du pays qui est le vôtre, de son équilibre intérieur. ».

Prenant un air très attristé, François Bayrou en a même rajouté : « C’est très simple ; les choses dont nous parlons, je ne peux même pas en parler à mes enfants parce que c’est tellement troublant, infiniment désespérant, je ne peux pas dire à mes enfants la réalité d’un certain nombre de choses… ».

Reprenant le troisième thème de sa future campagne ("construire une démocratie digne de ce nom"), le probable candidat à l’élection présidentielle de 2012 a insisté : « La corruption, lorsqu’il s’agit de personnalités chargées de la République au sommet de l’État, ça, c’est une corruption que simplement nous devons un jour ou l’autre éradiquer. ».

Ce témoignage personnel ne manquera pas de créer la polémique. En effet, ces accusations très graves et sans beaucoup de précision font l’effet d’une bombe dans le paysage politique et rappellent amèrement les accusations vagues proférées par Luc Ferry sur un autre sujet. Malaise.

On pourrait même s’interroger sur les raisons pour lesquelles François Bayrou n’aurait pas dénoncé immédiatement ces porteurs de valise. Il a justifié son silence un peu plus tard auprès des auditeurs de France Inter par des arguments d’ordre diplomatique, mais ses déclarations semblent à l’évidence insuffisantes.

Nul doute qu’on n’a pas fini d’en reparler…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (20 septembre 2011)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
François Bayrou, le rassembleur de Giens.
Interview sur France Inter le 20 septembre 2011.

 

 

http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/francois-bayrou-et-les-valises-de-101038

 

 




Partager cet article

Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).