Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2017 1 20 /02 /février /2017 23:28

(verbatim)


Arno Klarsfeld : "Pourquoi Fillon va gagner"
Tribune dans "L'Express", le 20 février 2017.


Fillon va gagner parce qu'il a un projet solide et salvateur, une base déterminée et qu'il a face à lui Macron qui se cherche en cherchant la martingale et Le Pen qui précipiterait le pays dans un cataclysme économique, social et sans nul doute liberticide.

"Premier degré de coquinerie".

Beaucoup sont déçus que Fillon n'ait pas été tel qu'ils le voyaient ou tel qu'il se présentait... "Jusqu'à quel point vous sentez-vous la force d'être un coquin?" fait demander Stendhal par M. Leuwen à Lucien quand ce dernier, sommé de prendre un état, préfère opter pour le bureau du ministre de la guerre au détriment du comptoir de son père. Puis de préciser: "Dans dix ans, vous saurez que Colbert, que Sully, que le cardinal de Richelieu, en un mot que tout ce qui a été homme politique s'est élevé au moins à ce premier degré de coquinerie."

Mais Fillon a-t-il été un coquin? Légalement, il ne l'a certainement pas été. La justice ne devrait pas avoir à se mêler des prérogatives d'un membre du parlement de décider comment il affecte l'enveloppe que lui accorde l'Etat pour remplir au mieux sa mission et se faire réélire. Après tout s'il n'en dispose pas efficacement, c'est sa réélection qui en pâtit. En plus de 35 ans de vie politique Fillon a exercé toutes les fonctions nationales, régionales et départementales et il n'a jamais été mêlé à un scandale de corruption ou de concussion. Et pourtant, combien de marchés publics ont du requérir sa signature. S'il avait été malhonnête, nous l'aurions appris depuis longtemps. Il n'est donc pas malhonnête.

Pas plus immoral qu'un autre.

A-t-il été immoral? Voici un débat vicié, celui de savoir si on peut gagner de l'argent moralement. Prenons par exemple un banquier d'affaire comme Macron: l'argent qu'il a gagné a-t-il été moral. Certainement pas. Un banquier d'affaires est une marieuse qui doit plaire aux banquiers principaux et aux clients. Il est une forme d'entremetteuse financièrement compétente. La banque prend en général 5% sur le deal et l'associé en charge de l'affaire qui a su plaire au client prend sa commission sur les 5% qui, lorsque le deal est de quelques centaines de millions d'euros, peut être considérable.

Etre à côté du robinet d'où coule l'argent et pouvoir prendre de larges gorgées, est-ce moral quand tant d'autres, tout aussi intelligents, sont si éloignés d'un point d'eau? Gagner son argent par héritage n'est pas moral non plus. Un présentateur de TV vulgaire et millionnaire, ce n'est pas moral. Payer son coiffeur au salaire d'un ministre pour quelques retouches, ce n'est pas moral. Rien n'est moral dans le fait de gagner de l'argent, sinon celui qui en gagne peu tout en travaillant et travaille dur.

Donc, Fillon n'a pas été malhonnête et il n'a pas été plus immoral qu'un autre.

Ainsi ne pouvant selon moi être mis en examen et n'étant pas non plus moralement le pire du troupeau, il va gagner et gagner facilement.

Une faute historique.

Macron n'est pas solide et on l'a vu encore avec sa déclaration d'Alger, où il a fait de la colonisation un crime contre l'humanité. Il est évident que durant la colonisation des massacres, des crimes, des exactions ont été commis, mais faire de la colonisation dans son ensemble un crime contre l'humanité est une faute juridique, historique et humaine.

C'est une faute historique parce que, ainsi que l'écrivait Fernand Braudel en 1963 à propos de la colonisation dans Le Monde actuel, "ce legs, aussi important qu'il paraisse parfois serait de peu d'utilité et éminemment périssable si les héritiers n'avaient aussi acquis au cours de la pénible épreuve de la colonisation de quoi leur en permettre aujourd'hui l'utilisation rationnelle. L'enseignement, un certain niveau de la technique, de l'hygiène, de la médecine, de l'administration publique, sont les meilleurs biens légués par les colonisateurs, la contrepartie positive aux destructions opérées par le contact européen dans les vieilles habitudes tribales, familiales, sociales sur lesquels reposaient toute l'organisation et la culture".

Emmanuel Macron se calque ainsi sur une partie de l'idéologie qui transparait dans un grand nombre de manuels scolaires qui ont très longtemps vanté les mérités de la colonisation sans y déceler le moindre aspect négatif et qui, aujourd'hui, pour ce qui est du bilan de la colonisation, n'indiquent que rarement les aspects positifs que rappelait Fernand Braudel. Il n'est pas raisonnable de passer en un demi-siècle d'un panégyrique de la colonisation à son dénigrement total. Souvenons nous aussi du contexte social français à l'époque de la colonisation, de l'exploitation indigne du prolétariat: des enfants de dix ans travaillaient douze heures par jour, sans éducation, sans congés, sans couverture médicale.

Macron n'est pas un candidat solide.

La déclaration de Macron est aussi une faute humaine envers les Juifs, les Tsiganes, les Arméniens, les Tutsis qui ont eu à subir des crimes contre l'Humanité dont l'ampleur est sans comparaison avec les crimes et exactions qui ont été commis dans les territoires qui ont été colonisés. C'est enfin une faute humaine parce qu'elle jette l'opprobre sur des centaines de milliers de Français qui ont vécu en Algérie et d'autres colonies, sans commettre le moindre crime et bien souvent en y apportant le bien.

Non, Emmanuel Macron n'est pas un candidat solide pour battre Fillon, même s'il faut lui rendre hommage entre autres choses pour sa défense de l'Europe et pour son combat contre l'extrême droite.

Quant à Le Pen, elle ne peut pas gagner. Le FN avait toutes les cartes en main aux régionales dans le sud et au nord pour remporter deux régions que presque tous lui donnaient acquises et elle a été battue. Si le FN, avec ses deux égéries, ne peut pas gagner en Paca et dans le Nord-Pas-de-Calais, il ne peut pas non plus remporter le France.

C'est à Fillon, avec ce constat simple, de persuader aussi un certain nombre d'électeurs tentés de voter FN au premier tour de voter plutôt pour lui. Sinon, ils risquent de se retrouver avec un Macron président de la République, qui est une continuation de l'actuel président, plus jeune mais tout aussi ambigu.

Arno Klarsfeld, avocat, le 20 février 2017.

Source : www.lexpress.fr


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Delpard 24/02/2017 18:54

L'analyse d'Arno Klarsfled est aussi fumeuse que ses plaidoiries quand il en donnait ce qui ne lui est pas arrivé depuis des années. Son contrat au Conseil d’État où il ne met jamais les pieds se termine, il se positionne pour l'avenir, car il aimerait continuer à percevoir 4000€ par mois à ne rien faire sinon des actes de présences nécessaire. Le fumeux Klarsfeld est de retour !

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print






Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).