Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 août 2009 6 29 /08 /août /2009 17:25

« Moi comme les autres, on est partagé entre l’irritation d’être regardé, interrogé, et le plaisir d’être regardé et interrogé, et vu, et aimé par les autres. On a ça simultanément en soi. » (Michel Aumont, France 3, le 3 avril 1993).


_yartiAumontMichelB01

Pudeur, timidité, discrétion… ces qualités sont rarement celles d’un acteur et pourtant, elles le furent pour Michel Aumont qui vient de brutalement disparaître ce jeudi 29 août 2019 à l’âge de 82 ans (il est né le 15 octobre 1936 à Paris). Le 3 avril 1993, il se faisait l’antistar : « Quand je suis rentré il y a trente-cinq ans, les acteurs du Français [Comédie-Française] étaient presque tous (…) des acteurs vedettes. Et bon, cette période est passée, indéniablement. ».

Michel Aumont fut un immense comédien, au talent exceptionnel. J’avais eu déjà l’occasion de louer sa carrière et ses interprétations il y a presque trois ans. Des centaines de représentations au théâtre, avec des rôles parmi les plus grands qui lui valurent quatre Molière, des dizaines et des dizaines de films au cinéma (avec les plus grands réalisateurs et les plus grands acteurs français) qui font qu’il est impossible de ne pas le reconnaître.

Il était reconnu, mais peut-être pas connu avec un nom presque anonyme, ce qui n’était certainement pas pour lui déplaire. À ce titre, il était justement excellent dans les seconds rôles car les seconds rôles doivent toujours s’effacer derrière les stars, mais justement, Michel Aumont n’avait pas l’esprit de star. Il aimait juste jouer la comédie : « Je suis comédien, tout bêtement ! ».





Dans un entretien accordé le 20 juin 2016 à Laurent Beauvallet pour "Ouest-France", il est revenu sur cette modestie : « On n’est jamais sûr de soi, c’est toujours à recommencer. Je m’escrime à chaque fois comme si c’était la première fois. Je suis un acteur d’instinct. ». Et ses rôles préférés : « Au cinéma, celui que j’ai préféré, c’est "Les invités de mon père", d’Anne Le Ny. J’aimais beaucoup ce bon pépé, très simple et humain. Et le film était joli. Au théâtre, comme je suis très cabotin, je veux jouer les premiers rôles, pas les seconds. ».

Pour le Ministre de la Culture Franck Riester, il « avait su conquérir le cœur des Français, passant du théâtre au cinéma avec cette générosité discrète qui emplissait chacun de ses rôles. Sociétaire honoraire de la Comédie-Française, il avait l’aisance des grands. » (Twitter, 29 août 2019).

Sa voix très posée l’a conduit aussi à lire des textes classiques essentiels, comme "Le Banquet" de Platon recommandé par France Culture. Pour "L’Enseignant", Robert Leroux écrivait à ce sujet : « Son talent de narrateur permet d’en préserver toutes les subtilités en rendant "digeste" et accessible à tous ce banquet qui reste l’un des grands écrits fondateurs de la philosophie. ». Jean-Yves Patte et Claude Colombini Frémeaux qualifiaient l’acteur ainsi : « Un lecteur-acteur, un guetteur d’esprit, un quêteur qui nous offre des instants précieux, rares. ».

_yartiAumontMichelB02

Comme je l’avais déjà indiqué, je trouve que l’une des meilleures interprétations de Michel Aumont a été dans "Cours privé", réalisé par Pierre Granier-Deferre (sorti le 12 novembre 1986), un film assez glauque avec un rôle encore plus glauque, directeur d’une école privée qui cherche à draguer et intimider une nouvelle professeure, la très belle et séduisante Élizabeth Bourgine.

Dans "Le Placard", réalisé par Francis Veber (sorti le 17 janvier 2001), chronique sociale dans le milieu de l’entreprise, Michel Aumont est un jeune retraité, homosexuel, amoureux des chats et directeur de conscience d’un comptable sans imagination qui a la trouille d’être licencié.





Autre grand classique, plus ancien, auquel a participé Michel Aumont (alors jeune), ce fut "Le Jouet", également réalisé par Francis Veber (sorti le 7 décembre 1976), dans lequel Michel Aumont est le directeur d’un magasin de jouets qui veut "offrir" Pierre Richard au gosse gâté du propriétaire.





Je termine ici par ce dialogue succulent (déjà cité il y a trois ans) de deux "vieillards" de la comédie, chez Laurent Ruquier qui avait fait venir Michel Aumont et Claude Brasseur le 30 août 2014 sur France 2 pour faire la promotion de la pièce "La Colère du Tigre" (de Philippe Madral, mise en scène de Christophe Lidon) au Théâtre de Montparnasse. Michel Aumont était alors le peintre très connu et riche (mais en mal d’inspiration) Claude Monet et Claude Brasseur le vieux Tigre, c’est-à-dire, Clemenceau.






Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (29 août 2019)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Michel Aumont.
Le génie effacé du cinéma français.
Claude Zidi.
Pierre Richard.
Lino Ventura.
Line Renaud.
Jean Lefebvre.
John Wayne.
Kirk Douglas.
Élie Kakou.
Jean Bouise.
Pierre Desproges.
Anémone.
Gérard Oury.
Zizi Jeanmaire.
Jean-Pierre Marielle.
"Les Éternels".
Jacques Rouxel.
François Berléand.
Niels Arestrup.
"Acting".
"Quai d’Orsay".
Michel Legrand.
Gérard Depardieu.
Maria Pacôme.
Ennio Morricone.
Francis Lai.
Bernadette Lafont.
Pauline Lafont.
Marthe Mercadier.
Jean Piat.
Jacques Brel.
Charles Aznavour.
Charlie Chaplin.
Maurice Chevalier.

_yartiAumontMichelB03



http://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20190829-michel-aumont.html




http://rakotoarison.canalblog.com/archives/2019/08/29/37599627.html


 

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 20:23

(dépêches)




DERNIERE MINUTE - Vendredi 24 juillet 2009 - 18:50
___________________________________________________

France Info - Départ de Patrick Roger, directeur de la station

Patrick Roger a quitté le poste de directeur de France Info qu'il occupait depuis mars 2007. Agé de 44 ans, ce dernier s'apprête à rejoindre BFMTV, la chaîne d'information en continu du groupe NextRadioTV. Patrick Roger prendra la tête de la rédaction de la chaîne.


DERNIERE MINUTE - Vendredi 24 juillet 2009 - 20:10
___________________________________________________

France Info - Philippe Chaffanjon nommé directeur de la station

Après l'annonce du départ de Patrick Roger pour la chaîne d'information BFMTV, Jean-Luc Hees, PDG de Radio France, a nommé Philippe Chaffanjon au poste de directeur de France Info.

Partager cet article
Repost0
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 13:20

(dépêche)


DERNIERE MINUTE - Mardi 12 mai 2009 - 12:30
___________________________________________________

France Inter - Philippe Val nommé à la direction de la station

Alors qu'il prend ses fonctions à la tête de Radio France ce mardi 12 mai 2009, Jean-Luc Hees a d'ores et déjà annoncé la nomination de Philippe Val à la tête de France Inter. L'ex-patron de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo va succéder à Frédéric Schlessinger. La nomination de Phlippe Val a été confirmée par France Info dans le courant de la matinée et par Charlie Hebdo qui a annoncé le départ de Philippe Val.


Partager cet article
Repost0
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 07:55

(dépêche)



Philippe Val, de "Charlie Hebdo" à Radio France

LEMONDE.FR avec AFP | 12.05.09 | 11h02  •  Mis à jour le 12.05.09 | 11h19

Le directeur de la publication et de la rédaction de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo va quitter ses fonctions et rejoindre Jean-Luc Hees, le nouveau président de Radio France, indique le journal dans un communiqué, mardi 12 mai. Le communiqué ne précise pas la fonction qu'il occupera à Radio France. Depuis plusieurs semaines, son nom circule pour prendre la tête de France Inter, mais aucune confirmation n'a eu lieu à ce jour.

La décision de Philippe Val "était déjà prise à l'issue du procès des caricatures de Mahomet", mais "divers événements l'ont ensuite contraint à en différer l'application", précise l'hebdomadaire.

Jean-Luc Hees, proposé par l'Elysée et confirmé par le CSA et les commissions culturelles du Parlement, prend officiellement ce mardi ses fonctions de président de Radio France. Il est un proche de Philippe Val.

A Charlie Hebdo, Philippe Val, qui a occupé ses fonctions pendant dix-sept ans, a décidé de "laisser la main à la génération montante", selon le communiqué de l'hebdomadaire. Le dessinateur et chroniqueur Charb sera le nouveau directeur de la publication et le dessinateur Riss occupera les fonctions de directeur de la rédaction, avec pour adjointe la journaliste Sylvie Coma.


Partager cet article
Repost0
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 12:53

(verbatim)


Compte-rendu du Conseil des Ministres du 6 mai 2009

Conseils des ministres 
6-05-2009 14:29

Mesures d’ordre individuel

Le conseil des ministres a adopté les mesures individuelles suivantes :

Sur proposition du Premier ministre :

  M. Jean-Marie SÉPULCHRE, conseiller référendaire, est nommé conseiller maître à la Cour des comptes (1er tour intérieur) ;

  M. Gilbert-Henri ARNAULD d’ANDILLY, conseiller référendaire, est nommé conseiller maître à la Cour des comptes (2ème tour intérieur) ;

  M. Dominique ANTOINE, inspecteur général de 1ère classe de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche, est nommé conseiller maître à la Cour des comptes (tour extérieur) ;

  M. Olivier MOUSSON, conseiller référendaire, est nommé conseiller maître à la Cour des comptes (1er tour intérieur) ;

  M. Antoine GUÉROULT, conseiller référendaire, est nommé conseiller maître à la Cour des comptes (2ème tour intérieur).

Sur proposition de la ministre de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales :

  M. Bruno LAFFARGUE, directeur des services actifs de la police nationale, est nommé inspecteur général de l’administration (hors tour).

Sur proposition de la ministre de la culture et de la communication :

  M. Jean-Luc HEES est nommé président de la société Radio France, à compter du 12 mai 2009.







Partager cet article
Repost0
26 avril 2009 7 26 /04 /avril /2009 19:16

(dépêche)



DERNIERE MINUTE - Dimanche 26 avril 2009 - 16:50
___________________________________________________

> >Radio - Disparition de Macha Béranger
De son vrai nom Michèle Riond, l'animatrice de radio Macha Béranger est décédée ce dimanche 26 avril 2009 des suites d'une longue maladie. Elle fut notamment pendant plus de 30 ans la voix des "sans sommeil" sur France Inter. Cette émission avait été supprimée par la direction de la station en juin 2006.

Partager cet article
Repost0
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 09:41

(dépêche)



Sarkozy-DSK, Villepin, Hees, Dati : les informations confidentielles du Point 

17 avril 2009 
  
Quand Sarkozy parle de Matignon à DSK Par Hervé Gattegno, Fabien Roland-Lévy et les services du "Point"

Quoi de plus naturel pour le président de la République française que de rencontrer le directeur général du FMI à la veille du sommet du G20 ? Sauf que, dans l'intimité du bureau présidentiel, ce 25 mars, Nicolas Sarkozy et Dominique Strauss-Kahn n'ont pas parlé que d'économie. Le Président voulait savoir comment réagirait le patron du FMI à la perspective de devenir son Premier ministre. "Je réfléchis à l'idée de te mettre à Matignon. Je voudrais savoir si tu es ouvert à cette réflexion." DSK, sans rien accepter, a confirmé au chef de l'État qu'il était "ouvert" et qu'il pouvait donc intégrer l'hypothèse "DSK à Matignon" dans ses scénarios. "Je ne te le propose pas encore, mais je voulais savoir si je pouvais y penser. On en reparlera." Sarkozy a-t-il seulement voulu troubler le jeu au PS ou est-il sincèrement intéressé par le profil de Strauss-Kahn ? Les paris sont ouverts. Les plus proches du Président pensent que les deux raisons sont compatibles, l'arrivée de DSK à Matignon se faisant plutôt au début du second quinquennat. De son côté, l'intéressé laisse dire qu'il pourrait bien accomplir un second mandat de directeur du FMI, où il bénéficie d'un statut... de chef d'État. S. P.-B. Le Point © Elodie Gregoire/ABACAPRESS.COM

Villepin publie

Dominique de Villepin va publier un nouveau livre chez Plon en juin, La Cité des hommes , une réflexion sur le monde, l'Europe et la France. Il s'y réjouit que nous vivions un moment particulier de l'Histoire, où tous les pays peuvent s'entendre pour trouver un arrangement planétaire. L'ouvrage sort avant l'été pour qu'il soit en vente avant que le procès Clearstream ne démarre en septembre. La présence médiatique fait partie de la stratégie de l'ancien Premier ministre. Le Point © BERTRAND GUAY / AFP

Comment Hees est devenu conforme

 

Il fut un temps où celui qui devrait devenir le ­président de Radio France était jugé non conforme. Alors que Jean-Luc Hees (photo) postulait à la ­direction de la rédaction du Journal du ­dimanche, que Jacques Espérandieu était contraint de quitter, il s'est entendu répondre par un dirigeant de Lagardère Active : "Tu n'es pas sarko-compatible." Un an plus tard, c'est Nicolas Sarkozy en personne qui a choisi Jean-Luc Hees pour succéder à Jean-Paul Cluzel à la tête de Radio France. F. M. Le Point © AFP PHOTO JOEL SAGET

Elle le "déçoit"

Le "Face aux lecteurs" de Rachida Dati dans Le Parisien du 6 avril n'a pas plu à Nicolas Sarkozy. Dans l'avion qui le ramenait d'Aix-en-Provence le même jour, le Président, devant les ministres qui l'accompagnaient, s'en est pris vertement à la garde des Sceaux. "C'est l'article de trop, a-t-il tonné ; je lui avais demandé d'être discrète, de travailler sur les européennes, elle n'en fait rien. Tout ce qu'elle sait faire, c'est s'étaler dans la presse. Cette fille me déçoit énormément." Le Point © AFP PHOTO THOMAS COEX

La maison disparue

Lors de sa visite au Sénégal, début avril, Ségolène Royal avait prévu de revoir sa ­maison natale, située sur une base militaire française, non loin de Dakar. C'est juste avant son arrivée sur les lieux que la présidente de la région Poitou-Charentes a eu la mauvaise surprise d'apprendre que la bâtisse avait été rasée l'année dernière... Le Point © Olivier Corsain/MaxPPP

Le cas Malgorn

Casus belli en Bretagne : l'Élysée souhaite écarter le député villepiniste Jacques Le Guen, pourtant adoubé par les militants, et confier la tête de la liste UMP en Bretagne pour les régionales de 2010 à Bernadette Malgorn (photo). Jadis préfète de la région, où elle s'était signalée par ses campagnes contre l'alcoolisme, l'ancienne secrétaire générale du ministère de l'Intérieur, aujourd'hui conseillère à la Cour des comptes, serait investie en qualité de "représentante de la société civile". Le Guen, lui, a fait savoir qu'il formerait une liste dissidente plutôt que de s'effacer. Le Point MAM et Bernadette Malgorn © Elodie Gregoire/ABACAPRESS.COM

Chiens présidentiels

Qui est donc le type qui gambade à côté de Bo, la star de la Maison-Blanche ? En comparaison, le setter de Medvedev semble bien sage. Le Point © AFP PHOTO/RIA NOVOSTI/KREMLIN POOL/DMITRY ASTAKHOV

Le chiffre de Jacques Marseille 54 %

C'est le pourcentage des entreprises françaises d'au moins dix salariés disposant d'un site Web ou d'une page d'accueil. Un chiffre qui place la France au-dessous de la moyenne de l'UE (64 %) et la fait distancer par le Danemark (87 %), la Suède (86 %), les Pays-Bas (85 %), la Finlande (82 %), l'Autriche (79 %), l'Allemagne (77 %) et la Belgique (76 %). Seuls six pays sont moins "branchés" que la France, Chypre (48 %), la Hongrie et le Portugal (46 %), la Lettonie (42 %), la Bulgarie (33 %) et la Roumanie (27 %). Le Point © Sipa

Partager cet article
Repost0
16 avril 2009 4 16 /04 /avril /2009 20:43

(dépêche)


Radio France - "Un service public en grande forme" 

16/04/2009

Le groupe Radio France s'impose une nouvelle fois comme le leader du marché radiophonique en France, selon les résultats de l'enquête 126 000 Radio de Médiamétrie sur la période janvier-mars 2009. La part d'audience globale de Radio France est en progression de 10% en un an.

 C'est sur une note positive que Jean-Paul Cluzel va terminer son mandat à la tête de Radio France. En effet, pour la 6ème vague consécutive, Radio France est leader sur les deux critères de l'audience cumulée et de la part d'audience. Les stations de Radio France sont créditées d'une audience totale de 25.9% d'audience cumulée, soit près de 13.5 millions d'auditeurs quotidiens. France Inter s'impose comme la station leader de 8h à 8h30, de 12h à 14h et de 18h à 21h, et enregistre une progression sur tous les indicateurs d'audiences. Avec une audience cumulée de 10.2% en progression de 4% en un an, une durée d'écoute de historique de 146 minutes en hausse de 15 minutes en un an et une part d'audience de 10% en hausse de 16 % en un an, "la 1ère radio de service public de France gagne par sa différence de nouveaux auditeurs et les fidélise", souligne t-on à Radio France. Globalement, sur 76 quarts d'heure, 62 quarts d'heure sont en hausse.

Par ailleurs, avec une audience cumulée de 6.9%, France Bleu voit son audience progresser de 0.4 point en un an et reste stable sur une vague. Radio France explique que France Bleu est "la première radio généraliste de proximité" et devient la 7ème radio de France. Pour sa part, France Info enregistre un repli de son audience cumulée à 8.9%, contre 9.2% il y a un an. "Dans un paysage profondément bouleversé par les nouvelles habitudes des français en matière d'accès à l'information, France Info reste le leader des médias d'information, radios, télés et internet", souligne totefois Radio France. France Musique, en léger repli de 0.1 point sur un an à 1.7% d'audience cumulée "enregistre un excellent niveau d'audience", explique Radio France, avec près de 900 000 auditeurs quotidiens. La durée d'écoute de la station, qui s'élève à 113 minutes, "montre un attachement de plus en plus fort des auditeurs en réponse à l'exigence du programme et la palette de toutes les musiques proposées", précise Radio France. Enfin, les résultats d'audience de France Culture et du Mouv', respectivement créditées de 1.4% et de 1.0% sont qualifiées de "stables" par Radio France.

Thibault Leroi (thibault.leroi_at_radioactu.com) pour RadioActu


Partager cet article
Repost0
16 avril 2009 4 16 /04 /avril /2009 14:50

Dans la biographie de Maurice Druon du journal "Le Monde", il est indiqué que Maurice Druon est Ministre des Affaires culturelles de 1973 à 1974 du Président Pompidou. Mais il est ensuite expliqué ceci :

"Sans surprise, Druon n'est pas reconduit, sitôt l'élection de Valéry Giscard d'Estaing, dans le gouvernement que dirige Jacques Chirac." (Le Monde)

Or, cela aurait été exact si Maurice Druon était resté à la Culture jusqu'en mai 1974 et l'élection de Giscard d'Estaing. En fait, il a dû quitter place de Valois le 1er mars 1974, soit un peu plus d'un mois avant la mort de Georges Pompidou qui avait décidé de faire un profond remaniement ministériel dans l'optique d'une inéluctable élection présidentielle anticipée (Jacques Chirac devenait ainsi un éphémère mais crucial en période électorale Ministre de l'Intérieur). C'est Alain Peyrefitte qui succéda à Maurice Druon pour quelques semaines.

Sylvain Rakotoarison (16 avril 2009)



http://www.lepost.fr/article/2009/04/24/1508180_erreur-commise-par-des-journalistes-dans-la-vie-de-maurice-druon.html

Partager cet article
Repost0
13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 21:28

(dépêches)


Europe1.fr enterre Poncelet à la place de Monory

En images
Par Rue89 | 11/04/2009 | 12H02

Il faut espérer que Christian Poncelet n'est pas cardiaque ou qu'il n'a pas lu la nécrologie d'Europe1.fr sur la mort, ce samedi, de René Monory, son prédecesseur à la présidence du Sénat.

Certainement chagriné par le décès de cette figure du centre-droit, le site d'Europe1 a illustré son article sur la mort de René Monory par une photo de… Christian Poncelet :



Nouveau « bug technique », comme pour les coupes cette semaine dans la chronique de Nicolas Canteloup ?

En tout cas, les commentaires sont très acides sous ledit article, notamment depuis que la photo a été changée sans mention de l'erreur :



A lire aussi sur Rue89 et sur Eco89
► Canteloup libre sur Europe1, censuré sur Europe1.fr ?
► Tous nos articles sur le Senat
► Tous nos articles sur Europe 1
Ailleurs sur le Web
► L'article d'Europe1.fr sur la mort de René Monory
► La bio de René Monory sur Wikipedia
décès Europe 1 sénat
5401 visites 7 votes

Quand Europe1 enterre par erreur Christian Poncelet

René Monory, Europe 1, christian poncelet, gaffe, boulette, décès

Par pierre-alain
le 11/04/2009, vu 2157 fois, 17   Info vérifiée et éditée par la rédaction du Post.
L'opinion exprimée n'engage que son auteur.

On a eu droit au décès prématuré de Pascal Sevran.

Ce matin sur son site,  Europe 1 récidive... et Rue89 l'a remarqué!

En annonçant la mort de l'ancien président du Sénat René Monory, la radio met par erreur la photo d'un autre ex-président du Palais du Luxembourg, Christian Poncelet.

Erreur rectifiée rapidement par la station, qui a changé la photo.

Capture d'écran du site d'Europe 1 sur la mort de René Monory



Dernière trace de cette erreur, les commentaires, dont leurs auteurs se félicitent d'avoir été lus, mais qui déplorent l'absence d'un petit mea culpa en bas de l'article...

Les commentaires sur le site d'Europe 1

(Sources: Rue89, Europe 1)
Par pierre-alain (3091 )

Partager cet article
Repost0

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).