Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mars 2022 5 04 /03 /mars /2022 03:57

« Voilà pourquoi je sollicite votre confiance pour un nouveau mandat de Président de la République. Je suis candidat pour inventer avec vous, face aux défis du siècle, une réponse française et européenne singulière. Je suis candidat pour défendre nos valeurs que les dérèglements du monde menacent. Je suis candidat pour continuer de préparer l’avenir de nos enfants et de nous petits-enfants. Pour nous permettre aujourd’hui comme demain de décider pour nous-mêmes. » (Emmanuel Macron, PQR du 4 mars 2022).




_yartiMacron2022A01

Il aurait voulu le faire le plus discrètement possible qu’il n’aurait pas fait autrement : Emmanuel Macron a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle de 2022. Il l’a fait alors que la pire crise internationale depuis 1945 est en train de se dérouler sous nos yeux. Il l’a fait de manière minimaliste mais respectueuse des Français : alors qu’il surfe sur les sommets des États nations, il s’est adressé aux citoyens français dans la presse quotidienne régionale (PQR), la France de la proximité, celle qui atteint les personnes dans tous les territoires, même les plus reculés, celle de la vie quotidienne, celle de Jean-Pierre Pernaut. Du moins, c’était avant l’ère Internet, car si la PQR publie sa lettre ce vendredi 4 mars 2022, le texte a déjà été mis en ligne dès la veille à 20 heures 30.

Sur la forme, c’est donc une petite surprise. En général, les déclarations de candidatures se font oralement (seul exemple avant lui de candidature écrite fut celle de Lionel Jospin par un simple fax à l’AFP le 20 février 2002). Il n’y a pas eu beaucoup d’exemples de candidature d’un Président sortant : De Gaulle, une allocution solennelle à la télévision le 4 novembre 1965 ; Valéry Giscard d’Estaing, une allocution également le 2 mars 1981 ; François Mitterrand a innové avec un simple "oui" à un entretien au journal télévisé de 20 heures le 22 mars 1988 sur Antenne 2 ; Jacques Chirac un meeting à Avignon où il a répondu à la question de la maire RPR et amie le 11 février 2002 ; enfin, Nicolas Sarkozy comme François Mitterrand, au cours d’un journal télévisé du soir, le 15 février 2012 sur TF1.

François Mitterrand et Nicolas Sarkozy avaient également adressé une lettre à tous les Français, mais après leur déclaration de candidature. Emmanuel Macron, lui, utilise cette lettre pour déclarer sa candidature.

Sur le fond, il n’y a aucune surprise et Emmanuel Macron ne voulait d’ailleurs laisser planer aucun doute : il serait bien candidat. Néanmoins, il a dû annuler son grand meeting du 5 mars 2022 à Marseille car la guerre en Ukraine le mobilisera trop en ce moment. Il restera un vrai problème sur la manière de faire campagne en pleine crise : ou il reste sur les hauteurs loin des Français, ou il fait une campagne de proximité pour renouer le lien avec les Français, ce qui est fondamental non seulement pour l’élection mais pour son éventuel second mandat.

Dès la veille, il a cependant compris que le maître mot de sa campagne et de son action était de protéger : protéger les Français de tous les désordres, géopolitiques, sanitaires, climatiques, etc. Tout le monde lui reconnaît son excellence dans la gestion des crises et sans doute que l’avenir nous réservera d’autres crises. Il est fini le temps calme où rien ne se passait. Le monde va plus vite, les besoins sont plus affirmés, le rôle du chef de l’État est d’incarner cette instabilité de trajectoires et cette stabilité institutionnelle : « Rarement la France avait été confrontée à une telle accumulation de crises. Nous avons fait face avec dignité et fraternité. Nous avons tenu bon sans jamais renoncer à agir. ».

Je ne peux m’empêcher de le comparer avec De Gaulle : des circonstances exceptionnelles, un homme et un peuple. L’arriviste s’arrêterait de présider pour s’investir à 100% dans sa campagne pour la réélection. Emmanuel Macron, c’est le contraire : il s’investit à fond dans la fin de son (premier) mandat et il espère que cela fera la différence avec les autres candidats dans cette expérience en direct. En fait, il n’a pas le choix, il ne peut pas laisser tomber sa gestion de la crise ukrainienne pour raisons électorales, d’ailleurs, les électeurs eux-mêmes le lui reprocheraient. Il doit continuer à présider, quitte à faire campagne autrement : « Bien sûr, je ne pourrai pas mener campagne comme je l’aurais souhaité en raison du contexte. Mais avec clarté et engagement, j’expliquerai notre projet, notre volonté de continuer à faire avancer notre pays avec chacun d’entre vous. ».

La comparaison avec François Mitterrand est en revanche peu pertinente car à l’époque, François Mitterrand n’était pas aux affaires, puisqu’en pleine cohabitation, le "sortant" véritable était Jacques Chirac. Il avait donc le loisir de faire campagne sans avoir d’interaction avec les vicissitudes gouvernementales.

_yartiMacron2022A02

Dans cette lettre très générale qui ne constitue pas son programme, Emmanuel Macron apporte cependant l’esquisse de ses arguments de campagne, en particulier à l’encontre des deux candidats extrémistes : « Ne nous trompons pas : nous ne répondrons pas à ces défis en choisissant le repli ou en cultivant la nostalgie. C’est en regardant avec humilité et lucidité le présent, en ne cédant rien de l’audace, de la volonté et de notre goût de l’avenir que nous réussirons. L’enjeu est de bâtir la France de nos enfants, pas de ressasser la France de notre enfance. ». Cette dernière phrase ferait un excellent slogan, du moins sur le fond, créant clairement le clivage entre le candidat progressiste qu’il incarne et les candidats passéistes et nostalgiques d’un passé idéalisé qui n’a jamais existé.

Parmi les grands thèmes de campagne et du programme, il y a l’indépendance qui se décline en particulier par la force économique, l’investissement dans l’innovation, la baisse des impôts sur le travail et sur la production, une force déjà évoquée dans sa perspective de la France 2030 et dans sa vision européenne. Il y a aussi la lutte contre les inégalités en réformant l’école, en laissant plus libres les enseignants. Il y a l’instauration d’une nouvelle aide pour aider les personnes dépendantes, qu’elles soient âgées ou en situation de handicap, refonte de la politique d’autonomie rendue pressante avec le scandale des EHPAD.

Le texte de 6 000 caractères se termine par : « Ensemble, nous pouvons faire de ces temps de crises le point de départ d’une nouvelle époque française et européenne. ». Une autre formule qui signifie que tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts.

En clair, il a fait le minimum syndical pour sa déclaration de candidature et il devait le faire avant vendredi 4 mars 2022 à 18 heures. Emmanuel Macron est détesté par une (petite) partie de la population, ou plutôt, par une petite partie rugissante des réseaux sociaux dont certains sont des propagandistes étrangers (dont russes). Mais ceux qui le détestent en toute sincérité, savent-ils regarder objectivement les actions et le bilan de ce quinquennat hors du commun ? Sauraient-ils répondre à la question : qui aurait fait mieux ?

N’est-ce finalement qu’une jalousie de voir, selon la formule de Jean-Pierre Raffarin, le candidat le plus jeune comme étant aussi le plus expérimenté (dans les entreprises, cela créerait un climat spécial d’amertume, de rancœur, de jalousie). Combattent-ils le supposé néolibéralisme d’Emmanuel Macron alors que le Président sortant n’a rien d’un libéral dans les faits ? Il est au contraire ce qu’on appellerait un étatiste, dans la grande tradition gaullienne, jamais la France n’a autant dépensé que sous Emmanuel Macron, afin de protéger les Français, de proposer le "quoi qu’il en coûte" pour la crise covid mais aussi pour les conséquences de la guerre en Ukraine.

Pourtant, ces opposants sincères devraient essayer de comprendre pourquoi Emmanuel Macron est aujourd’hui en tête des sondages d’intention de vote. Certes, rien n’est joué et il serait bien trop présomptueux d’imaginer que l’élection est déjà pliée, il y a tellement de possibilité de trébucher d’ici aux 10 et 24 avril 2022, surtout avec toutes ces crises internationales, que tout est possible. S’il est apprécié dans sa gouvernance, c’est aussi parce qu’il ne dort pas, il n’est pas passif, il est réactif, il considère au contraire qu’une crise est le moyen de sortir le meilleur de son pays. Et avec ce premier mandat qui lui a donné les expériences des réussites et des échecs ; il a appris. Il l’explique dans sa lettre : « Nous n’avons pas tout réussi. Il est des choses qu’avec l’expérience acquise auprès de vous, je ferais sans doute différemment. ». Élire sans cesse un nouveau Président inexpérimenté, c’est en permanence choisir l’inachevé, le pas fini. Le second mandat est là pour justement reprendre la gouvernance avec plus de philosophie et moins de fougue. Et surtout, sans polémiques inutiles qui divisent les Français. L’unité des Français avant tout.

Personne ne maîtrise les thèmes de campagne, mais si l’inquiétude nucléaire plane, il est sûr qu’il est d’autres angoisses qui passent donc à l’as. Ce n’est pas la faute d’Emmanuel Macron qui, au contraire, aurait voulu une confrontation projet contre projet. L’enjeu est de bâtir la France de nos enfants, pas de ressasser la France de notre enfance, je répète cette phrase car elle est tellement importante. C’est toute la distinction entre celui qui prépare l’avenir, qui anticipe l’avenir, et celui qui se présente comme simple conservateur des mœurs d’autan, une sorte de sacristain de la vieille France. La France n’est pas un musée, elle est une communauté vivante, vive et active, prête à l’audace et à la créativité, heureuse de suggérer de nouveaux modes de pensée ou de fonctionnement. Tous les concurrents sont connus. Que le meilleur gagne !


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (03 mars 2022)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Élysée 2022 (32) : Emmanuel Macron candidat !
Lettre du candidat Emmanuel Macron à tous les Français le 3 mars 2022 (texte intégral).
Ukraine en guerre : Emmanuel Macron sur tous les fronts.
Allocution télévisée du Président Emmanuel Macron sur la guerre en Ukraine le 2 mars 2022 (vidéo et texte intégral).
Nous Européens, nous sommes tous des Ukrainiens !
La repentance nucléaire : Emmanuel Macron à Belfort.
Élysée 2022 (29) : Emmanuel Macron sera-t-il candidat un jour ?

_yartiMacron2022AA03






https://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20220303-macron.html

https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/elysee-2022-32-emmanuel-macron-239852

http://rakotoarison.canalblog.com/archives/2022/03/03/39370197.html








 

Partager cet article
Repost0
3 mars 2022 4 03 /03 /mars /2022 19:36

(verbatim)


Pour en savoir plus :
https://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20220303-macron.html




LETTRE AUX FRANÇAIS D'EMMANUEL MACRON
À LA PRESSE QUOTIDIENNE RÉGIONALE
DU VENDREDI 4 MARS 2022


Mes chers compatriotes,

Depuis cinq ans, nous avons traversé ensemble nombre d'épreuves. Terrorisme, pandémie, retour de la violence, guerre en Europe : rarement, la France avait été confrontée à une telle accumulation de crises. Nous avons fait face avec dignité et fraternité.

Nous avons tenu bon sans jamais renoncer à agir. Grâce aux réformes menées, notre industrie a pour la première fois recréé des emplois et le chômage a atteint son plus bas niveau depuis quinze ans. Grâce au travail de tous, nous avons pu investir dans nos hôpitaux et notre recherche, renforcer nos armées, recruter policiers, gendarmes, magistrats et enseignants, réduire notre dépendance aux énergies fossiles, continuer à moderniser notre agriculture. Grâce à nos efforts, nous avons, avant la pandémie, réduit nos déficits et, tout au long du quinquennat, baissé les impôts de manière inédite. Tout cela nous a permis d'être crédibles et de convaincre nos principaux voisins de commencer à bâtir une Europe-puissance, capable de se défendre et de peser sur le cours de l'Histoire.

Nous n'avons pas tout réussi. Il est des choix qu'avec l'expérience acquise auprès de vous je ferais sans doute différemment. Mais les transformations engagées durant ce mandat ont permis à nombre de nos compatriotes de vivre mieux, à la France de gagner en indépendance. Et les crises que nous traversons depuis deux ans montrent que c'est bien ce chemin qui doit être poursuivi.

Nous connaissons des bouleversements d'une rapidité inouïe : menace sur nos démocraties, montée des inégalités, changement climatique, transition démographique, transformations technologiques. Ne nous trompons pas : nous ne répondrons pas à ces défis en choisissant le repli ou en cultivant la nostalgie. C'est en regardant avec humilité et lucidité le présent, en ne cédant rien de l'audace, de la volonté et de notre goût de l'avenir que nous réussirons. L'enjeu est de bâtir la France de nos enfants, pas de ressasser la France de notre enfance.

Voilà pourquoi je sollicite votre confiance pour un nouveau mandat de Président de la République. Je suis candidat pour inventer avec vous, face aux défis du siècle, une réponse française et européenne singulière. Je suis candidat pour défendre nos valeurs que les dérèglements du monde menacent. Je suis candidat pour continuer de préparer l'avenir de nos enfants et de nos petits-enfants. Pour nous permettre aujourd'hui comme demain de décider pour nous-mêmes.

Il n'y a pas d'indépendance sans force économique. Il nous faudra donc travailler plus et poursuivre la baisse des impôts pesant sur le travail et la production. Pour ne pas nous laisser imposer par d'autres les technologies qui rythmeront demain notre quotidien, il nous faudra aussi continuer d'investir dans notre innovation et notre recherche afin de placer la France en tête dans les secteurs qui, comme les énergies renouvelables, le nucléaire, les batteries, l'agriculture, le numérique, ou le spatial feront le futur et nous permettront de devenir une grande Nation écologique, celle qui la première sera sortie de la dépendance au gaz, au pétrole et au charbon.

C'est à la condition de cette reconquête productive par le travail que nous pourrons préserver et même améliorer ce modèle social auquel nous tenons tant et qui a fait ses preuves.

Nous lutterons contre les inégalités, non pas tant en cherchant à les corriger toujours trop tard qu'en nous y attaquant à la racine. Nous ferons en sorte que tous les enfants de France aient les mêmes chances, que la méritocratie républicaine redevienne une promesse pour chacun. Pour cela, la priorité sera donnée à l'école et à nos enseignants, qui seront plus libres, plus respectés et mieux rémunérés.

Nous investirons pour permettre à chacun de vivre le grand âge à domicile tant qu'il le peut, pour rendre les maisons de retraite plus humaines. Nous poursuivrons sans relâche notre travail pour l'inclusion de nos compatriotes en situation de handicap. En matière de santé, nous opérerons la révolution de la prévention et ferons reculer les déserts médicaux.

La force de notre modèle social est là : dans cet investissement dans l'humain tout au long de la vie, qui donne confiance aux familles et a fait de la France l'un des pays d'Europe à la plus forte natalité.

Défendre notre singularité française implique enfin de promouvoir une certaine manière d'être au monde. Un art de vivre millénaire, enraciné dans chaque région, chaque canton, chaque ville et chaque village que ce soit en métropole ou dans nos outre-mer. Une histoire, une langue, une culture que lorsque l'on est Français, on se doit de connaître, d'aimer, de partager. Une citoyenneté, qui ne repose pas seulement sur des droits, mais sur des devoirs et un engagement de chaque jour. Parce que le respect des lois n'est pas négociable, nous poursuivrons l'investissement dans nos forces de sécurité et notre justice. Nous encouragerons l'engagement avec une ambition simple : former non pas seulement des individus et des consommateurs, mais des citoyens. Faire des républicains.

Tout au long de mon mandat, j'ai vu partout un esprit de résistance à toute épreuve, une volonté d'engagement remarquable, une inlassable envie de bâtir. Je l'ai retrouvée dans notre pays mais aussi en allant à la rencontre de nos compatriotes vivant à l'étranger. En chaque lieu, j'ai perçu le désir de prendre part à cette belle et grande aventure collective qui s'appelle la France.

C'est pourquoi le moment électoral qui s'ouvre est si important. Cette élection présidentielle déterminera les directions que le pays se donne à lui-même pour les cinq années à venir et bien au-delà. Bien sûr, je ne pourrai pas mener campagne comme je l'aurais souhaité en raison du contexte. Mais avec clarté et engagement j'expliquerai notre projet, notre volonté de continuer à faire avancer notre pays avec chacun d'entre vous.

Ensemble, nous pouvons faire de ces temps de crises le point de départ d'une nouvelle époque française et européenne.

Avec vous. Pour vous. Pour nous tous.
Vive la République !
Vive la France !

Emmanuel Macron, lettre mise en ligne le jeudi 3 mars 2022 à 20h30.


Source : PQR
https://rakotoarison.over-blog.com/article-srb-20220303-lettre-macron.html



 

Partager cet article
Repost0
2 mars 2022 3 02 /03 /mars /2022 07:32

« Ce quinquennat restera sans doute comme l’un des plus difficiles de notre histoire. C’est toujours difficile de gouverner la France, mais là, ce fut particulièrement difficile. » (Jean-Pierre Raffarin, le 2 mars 2022 sur LCI).



_yartiRaffarin2022A01

Il hésitait depuis trois mois, étonné positivement par la désignation de Valérie Pécresse au congrès LR pour représenter la droite modérée à l’élection présidentielle. Pour lui comme pour beaucoup de modérés, cela replaçait de l’incertitude dans une campagne assez monotone : la possibilité d’un second tour Macron vs Pécresse pouvait remettre toutes les pendules à l’heure. Mais la question de Jean-Pierre Raffarin reste avant tout de savoir quel est l’intérêt du pays.

Sur le plan personnel, Jean-Pierre Raffarin apprécie beaucoup Valérie Pécresse pour qui il a « considération et affection ». Ils ont en commun d’avoir présidé une région et d’avoir les mêmes options politiques dans un parti de plus en plus divisé sur l’essentiel (en particulier sur la souveraineté européenne). Tout au long de ces derniers mois, il rendait même hommage à la présidente du conseil régional d’Île-de-France : elle a « une solidité, une ténacité, du caractère » le 27 janvier 2022, du « talent pour les responsabilités » le 3 novembre 2021. Déjà le 13 octobre 2016, il voyait en elle de la graine de Premier Ministre, qu’elle pourrait être nommée à Matignon après l’élection présidentielle de 2017 (qu’il imaginait alors gagnée par le candidat LR qu’il soutenait, à savoir Alain Juppé)… Mais malgré ce tempérament réel, cette envergure politique nourrie à l’école Chirac, Jean-Pierre Raffarin regrettait encore le 15 février 2022 « la pression de la droite la plus dure » sur la candidate LR.

Invité d’Élizabeth Martichoux dans la matinale de LCI ce mercredi 2 mars 2022, l’ancien Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin a finalement annoncé son soutien au Président Emmanuel Macron en raison de la guerre en Ukraine et de la grave crise géopolitique qui remet tout en cause : « Le Président a été à la hauteur de la fonction. Je souhaite sa candidature et je le soutiendrai. ».

Cela fait cinq ans qu’il est bluffé par l’ancien Ministre de l’Économie et des Finances de François Hollande bombardé à 39 ans à la magistrature suprême dans des circonstances exceptionnelles que seule l’Histoire, avec un grand H, peut imaginer. Volontariste, dynamique, pas englué dans une idéologie, pro-entreprises, pro-européen, souverainiste, car Emmanuel Macron s’attache à toujours préserver la souveraineté de la France et de l’Europe, leur indépendance dans ses décisions, et enfin, ce qu’il a dû faire pendant les quatre cinquièmes de son mandat, gestionnaire spécial des crises extrêmes. Alors, c’est vrai, avoir hors de son parti celui qui représente le mieux ses valeurs, c’est gênant politiquement, dans le sens très politicien du terme, mais c’est aussi une chance, les valeurs n’auront peut-être pas meilleur serviteur dans l’avenir.

C’est aussi parce qu’il est en retrait de la vie politique qu’il peut se permettre son autonomie de positionnement. Après la victoire du macronisme, Jean-Pierre Raffarin a annoncé qu’il quittait la vie politique active le 27 juin 2017. Très influent sénateur, président de la prestigieuse commission des affaires étrangères du Sénat, il a quitté la présidence de la commission le 11 juillet 2017 et son mandat de sénateur le 4 octobre 2017 (il lui restait encore trois ans à exercer) pour se consacrer à d’autres activités moins publiques.

C’est donc bien un retraité de la vie politique, avec une longue expérience politique qui a amené cet ancien jeune giscardien à Matignon sous la Présidence de Jacques Chirac, avec une connaissance de la géopolitique très étendue, fasciné par la Chine qu’il a visitée dès 1976 (il a noué de nombreuses relations entre la Chine et la France qui sont aujourd’hui fort utiles dans un contexte de crise internationale majeure).

Aujourd’hui, il a affiché clairement son soutien au Président de la République : « La situation internationale est particulièrement menaçante mais Emmanuel Macron est à la fois le candidat le plus jeune et le plus expérimenté. C’est rare ! C’est très important pour réussir un second mandat d’avoir la leçon des succès et des échecs des mandats précédents. Aujourd’hui, pour réussi son second mandat, il a tout en main. (…) J’ai beaucoup réfléchi sur ce sujet parce que j’ai pour Valérie Pécresse considération et affection. Mais la dangerosité de la situation internationale aujourd’hui lève toute hésitation. ».

Il est vrai que l’histoire est tragique, et quand le dirigeant de la plus grande puissance nucléaire commence à montrer ses ogives, on a intérêt à ne pas être un débutant dans cette cour terrible de la guerre et de la mort. Le moment où il faudra peut-être que le Président de la République française décide de l’utilisation de sa force de dissuasion nucléaire aura peut-être lieu dans le prochain quinquennat, et il faut rappeler que la personnalité du dirigeant, son expérience, son opérationnalité, son réseau d’influence diplomatique, son sang-froid, son esprit d’analyse, son discernement, sa lucidité et aussi sa compassion, son humanisme sont des éléments clefs à prendre en compte. Aucun Président de la République n’avait eu à faire ce choix jusqu’à maintenant, pas même De Gaulle qui n’a jamais évoqué la question publiquement même si la précédente crise, celle de Cuba en 1962, est passée très près de la catastrophe (je rechercherai s’il a pu confier quelques réflexions privées sur ce sujet).

_yartiRaffarin2022A02

Du reste, le cheminement de Jean-Pierre Raffarin n’est pas le seul et toute une partie de LR est particulièrement écœurée par la pression de l’extrême droite dans la campagne de Valérie Pécresse, qui est absolument inexplicable, injustifiable et inquiétant sur la capacité de la candidate LR à résister aux fortes pressions internationales que le prochain Président de la République subira inévitablement. Renaud Muselier le 27 février 2022, avant lui, Éric Woerth le 9 février 2022, et bien d’autres leaders LR ont déjà apporté leur soutien formel à Emmanuel Macron, considérant que LR n’avait pas assez travaillé depuis 2017 pour proposer aux électeurs une alternance suffisamment construite, sérieuse et responsable.

En outre, on ne peut pas dire que l’ancien Premier Ministre voudrait aller "à la soupe". À près de 74 ans dans quelques mois, Jean-Pierre Raffarin n’attend plus rien de la vie politique, sa carrière est derrière lui. Il a eu Matignon, le rêve de bien des responsables politiques et le sien, de rêve, aurait été en 2008 d’être élu Président du Sénat ; il a échoué face à Gérard Larcher et il a tourné la page. On peut toujours dire qu’il convoiterait le Quai d’Orsay, selon une récente tradition d’y placer de "vieux" anciens Premiers Ministres (Alain Juppé, Laurent Fabius, Jean-Marc Ayrault, mais il y a eu aussi Michel Debré en 1968), mais on voit bien qu’il faudra au quinquennat à venir un Ministre des Affaires étrangères jeune, dynamique, alerte, qui puisse avoir une activité diplomatique intense, efficace et engagée, pour laisser au Président de la République le temps de s’occuper aussi des affaires purement intérieures françaises.

On voit bien d’ailleurs que la candidature de Valérie Pécresse est en train de décrocher au fur et à mesure que la guerre en Ukraine fait rage, car cette agression russe impose tragiquement de regarder les candidats, pas comme des concurrents dans une course de petits chevaux, mais comme des hommes ou des femmes d’État seuls face à leurs responsabilités nationales, en particulier celle de la dissuasion nucléaire. Dans le rolling de l’IFOP, par exemple, elle s’écroule à 13% d’intentions de vote au premier tour, mais plus encore est cruel son score au second tour, seulement 39,5% d’intentions de vote face à Emmanuel Macron 60,5%, qui, lui, monte à 28%.

Valérie Pécresse paie d’une part, sa campagne ultradroitière qui a repoussé tout l’électorat modéré vers Emmanuel Macron, et d’autre part, sa crédibilité de présidentiable face à un Vladimir Poutine (mêmes initiales) qui ne fera aucun cadeau. Dans ce cas de crise majeure, le réflexe légitimiste paraît prévisible et souhaitable, tel qu’énoncé par Jean-Pierre Raffarin : « Le temps est à l’unité nationale. Il faut se rassembler derrière le chef de notre exécutif. ». Restons donc unis comme nous l’avons toujours su le faire dans des époques troublées.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (02 mars 2022)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Jean-Pierre Raffarin.
La retraite de monsieur Raffarin.
Élysée 2022 (30) : la Nouvelle Valérie Pécresse ?
Discours de Valérie Pécresse au meeting du 13 février 2022 au Zénith de Paris.
Programme 2022 de la candidate Valérie Pécresse.
Situation des parrainages pour les candidats de la présidentielle de 2022 (mise à jour régulièrement).
Éric Woerth.
Élysée 2022 (29) : Emmanuel Macron sera-t-il candidat un jour ?
Élysée 2022 (24) : Valérie Pécresse, entre savoir-faire et savoir-plaire.
Élysée 2022 (19) : l’effet Valérie Pécresse.
Élysée 2022 (18) : Valérie Pécresse, naissance d’une leader.
Second tour du congrès du parti Les Républicains le 4 décembre 2021.
Élysée 2022 (16) : ce sera le duel Ciotti-Pécresse.
Élysée 2022 (15) : le quatrième et ultime débat des candidats LR.
Élysée 2022 (14) : L’envol d’Éric Ciotti ?
Renaud Muselier.
Philippe Juvin.
Élysée 2022 (13) : troisième débat LR, bis repetita.
Élysée 2022 (12) : Surenchères désolantes pendant le deuxième débat LR.
Élysée 2022 (11) : Michel Barnier succédera-t-il à Emmanuel Macron ?
Élysée 2022 (10) : Éric Ciotti, gagnant inattendu du premier débat LR.
Élysée 2022 (7) : l’impossible candidature LR.
Les Républicains et la tentation populiste.
Jean-François Copé.
Yvon Bourges.
Christian Poncelet.
René Capitant.
Patrick Devedjian.

_yartiRaffarin2022A03




https://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20220302-raffarin.html

https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/jean-pierre-raffarin-apporte-son-239810

http://rakotoarison.canalblog.com/archives/2022/03/02/39367921.html











 

Partager cet article
Repost0
26 février 2022 6 26 /02 /février /2022 12:23

On peut lire le programme de Valérie Pécresse, candidate de LR-UDI à l'élection présidentielle de 2022, sur son site Internet.

Cliquer sur ce lien pour télécharger le programme (fichier .pdf) :
https://valeriepecresse.fr/wp-content/uploads/2022/03/16P-VP2022-ok.pdf

Pour en savoir plus :
https://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20220213-pecresse.html
https://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20220327-baroin.html
https://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20220327-dominique-de-villepin.html
https://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20220320-sarkozy.html


SR
https://rakotoarison.over-blog.com/article-srb-20220129-programme-valerie-pecresse.html


 

Partager cet article
Repost0
25 février 2022 5 25 /02 /février /2022 12:20

On peut lire le programme de Nicolas Dupont-Aignan, candidat de DLF à l'élection présidentielle de 2022, sur son site Internet.

Cliquer sur ces liens pour télécharger le programme (fichiers .pdf) :
https://2022nda.fr/wp-content/uploads/2022/03/Programme-general-1.pdf
https://2022nda.fr/wp-content/uploads/2022/01/Le-chiffrage-du-projet_VFIN.pdf
https://2022nda.fr/wp-content/uploads/2022/01/100-Decisions-pour-la-France_VFIN.pdf

Pour en savoir plus :
https://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20180401-debout-la-patrie.html


SR
https://rakotoarison.over-blog.com/article-srb-20220331-programme-dupont-aignan.html


 

Partager cet article
Repost0
24 février 2022 4 24 /02 /février /2022 12:28

On peut lire le programme de Jean Lassalle, candidat de Résistons à l'élection présidentielle de 2022, sur son site Internet.

Cliquer sur ce lien pour télécharger le programme (fichier .pdf) :
https://jl2022.fr/wp-content/uploads/2022/03/Programme-A4-V5-25_02_22.pdf

Pour en savoir plus :
https://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20220402-jean-lassalle.html


SR
https://rakotoarison.over-blog.com/article-srb-20220330-programme-lassalle.html



 

Partager cet article
Repost0
23 février 2022 3 23 /02 /février /2022 12:22
Partager cet article
Repost0
22 février 2022 2 22 /02 /février /2022 12:30

On peut lire le programme de Philippe Poutou, candidat du NPA à l'élection présidentielle de 2022, sur son site Internet.

Cliquer sur ce lien pour télécharger le programme (fichier .pdf) :
https://poutou2022.org/sites/default/files/2022-02/brochure_programme_poutou_2022_2.pdf

Pour en savoir plus :
https://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-102450350.html


SR
https://rakotoarison.over-blog.com/article-srb-20220331-programme-poutou.html



 

Partager cet article
Repost0
21 février 2022 1 21 /02 /février /2022 12:27

On peut lire le programme d'Éric Zemmour, candidat de Reconquête à l'élection présidentielle de 2022, sur son site Internet.

Cliquer sur ce lien pour télécharger le programme (fichier .pdf) :
https://assets.nationbuilder.com/themes/61c071ce4764e8b1483d1a8c/attachments/original/1648220408/programme_eric_zemmour_presidentielle_2022.pdf?1648220408

Pour en savoir plus :
https://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20220126-zemmour.html
https://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20220401-philippe-de-villiers.html


SR
https://rakotoarison.over-blog.com/article-srb-20220329-programme-zemmour.html

 

Partager cet article
Repost0
21 février 2022 1 21 /02 /février /2022 12:18

On peut lire le programme de Marine Le Pen, candidate du RN à l'élection présidentielle de 2022, sur son site Internet.


Cliquer sur ces liens pour télécharger le programme (fichiers .pdf) :
https://mlafrance.fr/pdfs/manifeste-m-la-france-programme-presidentiel.pdf
https://mlafrance.fr/pdfs/22-mesures-pour-2022.pdf

Pour en savoir plus :
https://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20220326-marine-le-pen.html


SR
https://rakotoarison.over-blog.com/article-srb-20220331-programme-marine-le-pen.html



 

Partager cet article
Repost0

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).