Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 19:45

Né le 31 janvier 1929 à Munich, Rudolf Ludwig Mössbauer fut un grand physicien allemand spécialiste des rayons gamma et des transitions nucléaires. Il a découvert en 1957 l'effet qui porte son nom, l'effet Mössbauer, qui concerne la résonance d'absorption des rayons gamma et qui est utilisé en spectrométrie Mössbauer, ce qui lui valut en 1931 le Prix Nobel de Physique (à 32 ans). Il enseigna à Los Angeles (au Caltech) et à Münich. Il a également dirigé l'Institut Laue-Langevin de Grenoble de 1972 à 1977. Il est mort le 14 septembre 2011.

SR

 

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2011 6 30 /07 /juillet /2011 00:47

Une équipe de physiciens de la Hong Kong University of Science and Technology dirigée par le professeur Shengwang Du a démontré expérimentalement que les photons isolés ne pouvaient pas se déplacer plus vite que la vitesse de la lumière. Cette expérience a suscité dans la littérature "profane" beaucoup de titres du genre "Le voyage dans le temps est impossible" ce qui est peu pertinent si on prend l'hypothèse des trous de ver. Plutôt que de disserter sur cette découverte, il vaut mieux revenir aux sources. Voici donc à télécharger la publication scientifique d'origine dans Physical Review Letters du 16 juin 2011 ainsi que le communiqué de presse officiel de la Hong Kong University of Science and Technology du 19 juillet 2011.

SR

 

 
blogShengwangDu

Publication scientifique d'origine :

 

Optical Precursor of a Single Photon

Phys. Rev. Lett. 106, 243602 (2011) [4 pages]

Shanchao Zhang, J. F. Chen, Chang Liu, M. M. T. Loy, G. K. L. Wong, and Shengwang Du*
Department of Physics, The Hong Kong University of Science and Technology, Clear Water Bay, Kowloon, Hong Kong, China

Received 31 March 2011; published 16 June 2011

See accompanying Physics Synopsis

We report the direct observation of optical precursors of heralded single photons with step- and square-modulated wave packets passing through cold atoms. Using electromagnetically induced transparency and the slow-light effect, we separate the single-photon precursor, which always travels at the speed of light in vacuum, from its delayed main wave packet. In the two-level superluminal medium, our result suggests that the causality holds for a single photon.

© 2011 American Physical Society

 

Cliquer sur le lien pour télécharger la publi (en fichier .pdf) :

http://www.physics.utoronto.ca/~gedge/Optical%20Precursor%20of%20a%20Single%20Photon_prsntn.pdf

 

 

Communiqué de presse officiel :

 

HKUST Professors Prove Single Photons Do Not Exceed the Speed of Light
19/07/2011  
 
Prof Shengwang Du, Assistant Professor in HKUST's Department of Physics, and his research team have published their study in Physical Review Letters recently 
 
 
A group of physicists at the Hong Kong University of Science and Technology (HKUST) led by Prof Shengwang Du reported the direct observation of optical precursor of a single photon and proved that single photons cannot travel faster than the speed of light in vacuum. HKUST's study reaffirms Einstein's theory that nothing travels faster than light and closes a decade-long debate about the speed of a single photon.

Prof Shengwang Du, Assistant Professor in HKUST's Department of Physics, and his research team have published their study in Physical Review Letters recently. Co-authors include three postgraduate students Shanchao Zhang, Jiefei Chen and Chang Liu, Chair Professors Michael M T Loy and George K L Wong. This is the fifth time in the last two years that Prof Du's team published their optics research in Physical Review Letters, one of the most prestigious scientific journals in physics, and the second time their papers were selected as editors' suggestion for reading. This research was also highlighted as a Physics Synopsis by American Physical Society with a title "Single photons obey the speed limits."

Prof Du's study demonstrates that a single photon, the fundamental quanta of light, also obeys the traffic law of the universe just like classical EM waves. Einstein claimed that the speed of light was the traffic law of the universe or in simple language, nothing can travel faster than light. HKUST's team is the first to experimentally show that optical precursors exist at the single-photon level, and that they are the fastest part of the single-photon wave packet even in a so called 'superluminal' medium.

"The results add to our understanding of how a single photon moves. They also confirm the upper bound on how fast information travels with light," said Prof Du. "By showing that single photons cannot travel faster than the speed of light, our results bring a closure to the debate on the true speed of information carried by a single photon. Our findings will also likely have potential applications by giving scientists a better picture on the transmission of quantum information."

HKUST President Tony F Chan said, "We are most delighted that Prof Shengwang Du and his research group have confirmed a key feature of a fundamental law of physics, which also has important implications for communication technology. It epitomizes the mission of our university - to both produce fundamental knowledge and technological impact. As a research university with a focus on science and technology, HKUST will continue to push the limits of frontier knowledge by fostering basic as well as applied research, which is best demonstrated by this breakthrough discovery."

Discovery of superluminal propagation of optical pulses in some specific medium 10 years ago has evoked the world's dream of time travel, but later scientists realized that it is only a visual effect where the superluminal 'group' velocity of many photons could not be used for transmitting any real information. Then people set their hope on single photons because in the strange quantum world nothing seems impossible -- a single photon may be possible to travel faster than the speed limit in the classical world. Because of lack of experimental evidence of single photon velocity, this is also an open debate among physicists. To tackle the problem, Prof Du's team measured the ultimate speed of a single photon with controllable waveforms. The study, which showed that single photons also obey the speed limit c, confirms Einstein's causality; that is, an effect cannot occur before its cause.

HKUST's team used a demonstration which required not only producing single photons, but separating the optical precursor, which is the wave-like propagation at the front of an optical pulse, from the rest of the photon wave packet. To do so, Prof Du's team generated a pair of photons, and then passed one of them through a group of laser-cooled rubidium atoms with an effect called electromagnetically induced transparency (EIT). For the first time, they successfully observed optical precursors of a single photon.

The team found that, as the fastest part of a single photon, the precursor wave front always travels at the speed of light in vacuum. The main wave packet of the single photon travels no faster than the speed of light in vacuum in any dispersive medium, and can be delayed up to 500 nanoseconds in a slow light medium. Even in a superluminal medium where the group velocity (of an optical pulse peak) is faster than the speed of light in vacuum, the main part of the single photon has no possibility to travel faster than its precursor.

Prof Shengwang Du joined HKUST's Department of Physics as an Assistant Professor in 2008. He obtained BS in Electrical Engineering from Nanjing University, MS in Physics from Peking University, MS in Electrical Engineering and PhD in Physics from the University of Colorado at Boulder. He had been a Postdoctoral Scholar at Stanford University before joining HKUST.
 
All News
More News at Media Information Center
 
 
For media enquiries, please feel free to contact :
Brenda Yau
Tel: 2358 6317 / 9103 2928 
Email: brendayau@ust.hk 
Mavis Wong
Tel: 2358 6306
Email: maviswong@ust.hk 
 
Copyright © 2011 HKUST. All rights reserved. Privacy Policy
The Hong Kong University of Science and Technology, Clear Water Bay, Kowloon, Hong Kong. Tel: (852) 2358 6000 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 12:33

Alors qu'il y a trois jours, l'astronaute américain John Glenn fêtait son 90e anniversaire, la navette spatiale Atlantis a atterri à Cap Canaveral en Floride ce jeudi 21 juillet 2011 à 11h58 (heure de Paris) après une mission de treize jours. Atlantis avait décollé le vendredi 8 juillet 2011 à 17h36. C'était le dernier vol d'une navette spatiale américaine. La NASA reprendra la technologie des lanceurs classiques. Le 21 juillet est aussi un clin d'œil à l'anniversaire du premier homme sur la Lune le 21 juillet 1969, il y a quarante-deux ans.

Sur la navette spatiale américaine, lire ici.
http://rakotoarison.over-blog.com/article-21100066.html

SR


-----
Breaking News Alert
The New York Times
Thursday, July 21, 2011 -- 6:08 AM EDT

The Shuttle Ends Its Final Voyage and an Era in Space

The last space shuttle flight rolled to a stop at 5:58 a.m. on Thursday, closing an era of the nation’s space program.

It was the 19th night landing at the Kennedy Space Center in Florida to end the 135th space shuttle mission. For Atlantis, the final tally of its 26-year career: 33 missions, accumulating just short of 126 million miles during 307 days in space.

A permanent marker will be placed on the runway to mark the final resting spot of the space shuttle program.

Read More:
http://www.nytimes.com/2011/07/22/science/space/22space-shuttle-atlantis.html?emc=na



Partager cet article
Repost0
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 18:16

La navette Atlantis a décollé de Cap Canaveral ce 8 juillet 2011 à 17h36 (heure de Paris) pour son dernier vol et le dernier vol d'une navette spatiale américaine. Dernière mission, donc, qui va mettre au chômage beaucoup d'astronautes dont quelques dizaines seulement pourront être reclassés chez Boeing.


Pour plus d'info, lire ici.
http://rakotoarison.over-blog.com/article-21100066.html
 

 

SR

 

 

Partager cet article
Repost0
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 05:29

La société qui deviendra IBM a été fondée le 16 juin 1911, il y a tout juste 100 ans. Un siècle pendant lequel l'Américain aura été l'un des principaux acteurs de la révolution informatique. IBM, fournisseur d'ordinateur, a été dépassé par Microsoft, fournisseur de logiciels et de système informatique, qui lui-même pourrait être dépassé par FaceBook et d'autres sites Internet, fournisseurs Internet.


SR

 

 

Partager cet article
Repost0
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 09:52

La navette Endeavour est rentrée en Floride après une mission qui a débuté le lundi 16 mai 2011. Elle a passé 65 minutes vers la surface de la Terre et est arrivée à la vitesse de 360 km/h.

C'était son 25e (et dernier) vol. Le dernier vol d'une navette spatiale américaine aura lieu le 8 juillet 2011 avec la navette Atlantis.

Pour plus d'info, lire ici.
http://rakotoarison.over-blog.com/article-21100066.html

SR

 

Partager cet article
Repost0
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 08:19

Né le 19 août 1924, le physicien canadien Willard S. Boyle a rejoint en 1953 les laboratoires Bell pour réaliser en 1962 le premier laser à semi-conducteur (diode laser). Il a été récompensé par le Prix Nobel de Physique en 2009 pour l'invention du capteur CCD (charge-coupled device) utilisé dans les appareils photographiques numériques et qui datent de 1969 avec la collaboration de George E. Smith (né le 10 mai 1930). Il a dirigé la recherche chez Bell de 1975 à 1979. Il est mort le 7 mai 2011.

SR

 

 

 

Partager cet article
Repost0
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 06:26

Le dimanche 12 avril 1981 dans l’après-midi, à 14h00 heure de Paris, pour la première fois au monde, une navette spatiale décolla de la Terre. Un petit exploit qui deviendra rapidement "habituel". Sauf deux pour exceptions. Trente ans plus tard, le 10 juillet 2011, cette aventure humaine passionnante s’achèvera dans les hangars d’un musée.



yartiNavette05Alors que ce vendredi 29 avril 2011, toutes les caméras sont braquées sur deux jeunes gens à Londres, l’événement principal de la journée viendra cependant un peu plus tard dans la soirée, à 21h47 heure de Paris en principe, au pas de tir 39A du Kennedy Space Center aux États-Unis. Une mission spatiale avec, dans les coulisses, un drame humain.

En effet, c’est à cette heure et en ce lieu que se déroulera le lancement de la navette spatiale Endeavour vers la station spatiale internationale (ISS).


Une mission scientifique

Le véhicule va embarquer un spectromètre magnétique et d’autres instruments de science physique et la mission va permettre d’installer de quoi éventuellement détecter le neutralino, une particule qui expliquerait la matière noire dans la théorie de supersymétrie, qui est différente du boson de Higgs, cette autre particule hypothétique qu’on cherche à détecter au LHC (large hadron collider), ce fameux accélérateur de particules de presque vingt-sept kilomètres de circonférence mis en service le 10 septembre 2008 au CERN à Genève.

La navette spatiale devrait atterrir après une dizaine de jours dans l’Espace le vendredi 13 mai 2011 à 15h28 heure de Paris. Au moins, les astronautes ne sont pas superstitieux !

Entretemps, le mercredi 4 mai 2011 à 17h30 heure de Paris, le pape Benoît XVI sera en liaison satellitaire avec la station spatiale.


Derniers vols

Pour la navette Endeavour, ce sera son dernier vol, et pour les navettes spatiales en général, l’avant-dernier. Le dernier sera pour la navette Atlantis dont le lancement est prévu pour le mardi 28 juin 2011 à 21h48 heure de Paris et le retour le dimanche 10 juillet 2011 à 17h18. Ce sera alors le cent trente-cinquième et dernier vol d’une navette spatiale américaine.

La technologie était très audacieuse : au lieu de perdre à chaque lancement les fusées, l’objectif du gouvernement américain et de la NASA (l’agence spatiale américaine) en été 1972 avait été de concevoir et de fabriquer des véhicules plus maniables et surtout récupérables. Ce projet avait ainsi clos l’aventure lunaire des missions Apollo.


Entre anticipation et dures réalités

Les navettes spatiales, qui collent à l’imaginaire de la science fiction, se voulaient être un peu des avions souples de l’Espace. Six ont été construites dont cinq ont été mises en orbite terrestre. La troisième navette encore opérationnelle, Discovery, a achevé ses missions le 24 février 2011 lors du précédent vol.

Hélas, deux graves catastrophes, qui coûta la vie aux équipages respectifs, ont conduit à l’explosion de deux navettes spatiales : Challenger le 28 janvier 1986 lors de son lancement (sept membres d’équipage) et Columbia le 1er février 2003 lors de son retour dans l’atmosphère terrestre (sept membres d’équipage).

Au-delà de la tragédie humaine, c’est en fait toute la technologie des navettes spatiales qui a été remise en cause, le point le plus névralgique étant la nécessité d’isoler thermiquement le véhicule (TPS : space shuttle thermal protection system) lors de sa rentrée dans l’air, le frottement des molécules d’air créant un plasma qui peut faire monter la température des parois de la navette jusqu’à 1 650°C (soit cent degrés Celsius de plus que la température de fusion du fer pur à la pression atmosphérique).


Mission STS-134

L’équipage nommé par la NASA le 10 août 2009 est composé uniquement d’astronautes confirmés qui tous ont déjà rempli au moins une mission dans une navette spatiale. Ils sont six, tous américains sauf un Italien : quatre scientifiques pour les expériences programmées, Andrew J. Feustel (45 ans), Michael Fincke (44 ans), Gregory Chamitoff (48 ans) et Roberto Vittori (46 ans) de l’Agence spatiale européenne yartiNavette02(ESA) qui emportera une médaille d'argent du pape ; le pilote Gregory Harold Johnson (49 ans) ; et le commandant Mark Edward Kelly (47 ans).

Employé de la NASA depuis 1996 après avoir pris part à la première guerre du Golfe, avec une tête du comédien français Michel Blanc, Mark Kelly a déjà participé à trois vols dans une navette spatiale en décembre 2001, juillet 2006 et juin 2008 (cette dernière comme commandant).

Ce 29 avril 2011, le vol de la navette Endeavour a été retardé de dix jours ; son lancement était initialement prévu le 19 avril 2011.

Le retard de la mission ? un problème technique ? Non, hélas.


Un drame humain

Mark Kelly est marié depuis 2007 avec Gabrielle Giffords (40 ans et demi).

Gabrielle Giffords a été élue députée à la Chambre des Représentants des États-Unis en novembre 2006, réélue en novembre 2008 et en novembre 2010. Elle est une femme politique active depuis une dizaine d’années en Arizona au sein du Parti démocrate. Elle viserait un siège de sénateur en novembre 2012.

Et le samedi 8 janvier 2011, dans les faubourgs de Tucson, elle a été une malheureuse victime d’une fusillade meurtrière commise par un jeune déséquilibré. Six personnes en sont mortes (dont une fillette née le jour même des attentats du World Trade Center), et treize ont été blessées.

yartiNavette06Elle faisait partie d’une "cible" dans la propagande interne du Tea Party de Sarah Palin et elle avait elle-même milité en faveur du port d’armes. La fusillade a été condamnée unanimement par la classe politique américaine (y compris Sarah Palin) et serait un acte isolé.

Gabrielle Giffords fut plusieurs jours entre la vie et la mort (les premières informations la donnaient pour morte). Elle avait été maintenue en coma artificiel après son opération : une balle de neuf millimètres de diamètre lui avait traversé la tête, au-dessus de l’œil gauche, mais heureusement, elle n’avait endommagé que la partie latérale de son cerveau, au niveau du langage.

Mark Kelly a abandonné alors son entraînement pour passer plus d’un mois au chevet de son épouse. Heureusement, la NASA a confirmé en début février 2011 qu’il resterait le commandant de la mission prévue.


Un miracle médical face à un miracle technologique

Gabrielle Giffords se rétablit tant bien que mal, elle réussit à parler depuis mi-février et parvient à se nourrir toute seule depuis fin février. En mars, les médecins lui ont retiré son assistance respiratoire et elle réussit à marcher avec assistance. Elle travaille avec beaucoup d’effort à sa rééducation.  Elle avait quitté l’hôpital de Tucson le 21 janvier 2011 pour celui de Houston, beaucoup plus proche du lieu d’entraînement de Mark Kelly qui reste auprès d'elle en dehors de ses heures de travail.

Son objectif est maintenant de se rendre à Cap Canaveral en Floride et d’assister au lancement de la navette que son mari commandera. Cette mission conjugale a toutes les chances d'être remplie (ses médecins lui ont donné l'autorisation en début de semaine) et probablement qu'elle y croisera le Président Barack Obama et sa famille qui feront eux aussi le voyage. C'est très rare qu'un Président américain assiste au lancement d'un vol habité ; c'est la troisième fois après Richard Nixon en 1969 et Bill Clinton en 1998.

Son objectif est maintenant de se rendre à Cap Canaveral en Floride et d’assister au lancement de la navette que son mari commandera.

Nul doute que les chaînes d’information, qui se sont empressées de doublonner la retransmission d’un mariage princier, n’hésiteront pas, non plus, à faire ce vendredi soir la part belle à la technologie spatiale en retransmettant en direct le dernier lancement de la navette Endeavour.

Les prévisions météorologiques sont un petit peu plus défavorables que prévues, baissant de 80% à 70% la probabilité d'avoir les conditions correctes pour le lancement. Le risque est d'avoir des vents latéraux trop violents sur le pas de tir et un manteau nuageux trop bas.

Ce sera à 21h47 heure de Paris.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (29 avril 2011)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Columbia (12 avril 1981).
Atlantis (11 juin 2007).

Endeavour (15 novembre 2008).

Atlantis (12 mai 2009).

Sarah Palin (en campagne en 2008).

NOTE du 29 avril 2011 à 21h00 :
Le lancement a été reporté à au moins 72 heures pour des problèmes électriques.



yartiNavette03



 

http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/navette-spatiale-avant-dernier-93021

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 04:34

Il y a 50 ans, Gagarine s'envolait dans l'Espace.

Le 12 avril 1961, Youri Gagarine (27 ans) fut le premier homme à aller dans l'Espace au cours de la mission soviétique Vostok 1. Il est mort le 27 mars 1968 à 34 ans au bord de son MIG-15.

Wikipédia :
Le matin du 12 avril 1961, le chef de l’aéronautique soviétique Sergueï Korolev vient embrasser Gagarine et plaisante avec lui avant son décollage. Suivant une superstition des pilotes soviétique, Gagarine ne s'est pas rasé. A la fin du compte à rebours, Gagarine annonce « Et c’est parti ! » et décolle du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan à 9 h 7 (heure de Moscou, 6 h 7 GMT) dans la capsule Vostok 1 poussé par une fusée Soyouz. Deux minutes plus tard, il annonce : « Je vois la Terre… C’est magnifique ! » puis effectue une révolution d'1 heure et 48 minutes autour de la Terre, à une moyenne de 250 kilomètres d'altitude (apogée : 327 km et périgée : 180 km). Gagarine devient le premier homme à voyager dans l'espace et le premier homme à effectuer une orbite autour de la Terre. Son signe d'appel durant le vol est « Кедр », désignant le pin de Sibérie. Le début de la rentrée atmosphérique ne se passe pas bien car le module de service ne parvient pas à se séparer du module de rentrée comme prévu et Gagarine est secoué dans tous les sens. Finalement la séparation intervient lorsque la pression aérodynamique s'accentue 10 minutes après son déclenchement. À quelques kilomètres du sol, en application d'une procédure commune à tous les vaisseaux Vostok, Gagarine s'éjecte de sa capsule et effectue le reste de sa descente en parachute. Il se pose vers 10 h 55 (heure de Moscou, 7 h 55 GMT) près de Saratov (ville sur la Volga à environ 700 km au sud-est de Moscou). Pour ne pas diminuer l'exploit, les autorités soviétiques prétendent à l'époque que Gagarine est revenu au sol dans la capsule. Le déroulement réel sera connu à la fin des années 1990 avec la libéralisation du régime russe.

Après le vol, certaines sources déclarent que Gagarine pendant son vol spatial a fait le commentaire: « Je ne vois aucun Dieu là-haut ». Cependant aucune parole semblable n'apparait dans les enregistrements des conversations de Gagarine avec les stations terrestres pendant le vol. Un ami proche de Gagarine, le Colonel Valentin Petrov, révélera en 2006 qu'il n'avait jamais dit ces mots et que la phrase provenait d'un discours de Nikita Khrouchtchev au comité central du parti communiste de l'Union soviétique où la propagande anti-religieuse était discutée. Dans un certain contexte, Khrouchtchev dit « Gagarine a été dans l'espace mais il n'y a vu aucun dieu ». Le colonel Petrov ajoute que Gagarine a été baptisé par l'église orthodoxe lorsqu'il était enfant. En 2011 le recteur de l'église orthodoxe de la cité des étoiles raconte que « Gagarine avait baptisé sa fille ainée Yelena peu avant son vol spatial; sa famille fêtait noël et pâques et gardait des icônes dans la maison ».
(fin de citation wikipédia)

Plus de détails :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Vostok_1

SR

 

 

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 12:01

(dépêche)

 

Eclipse partielle du soleil en France le mardi 4 janvier 2011 de 7:50 à 10:30

 

Eclipse de soleil du 4 janvier: la Direction générale de la santé recommande de se munir de lunettes de protection
Vendredi 17 décembre, 16h14

La Direction générale de la santé (DGS) a recommandé vendredi aux personnes désirant observer l'éclipse partielle de soleil du 4 janvier prochain de se munir de lunettes de protection spéciales, afin d'éviter les risques de lésions oculaires. Lire la suite l'article
Le 4 janvier 2011 au matin, une éclipse partielle de soleil sera visible en France métropolitaine, de 7h50 jusqu'à environ 10h30, selon le lieu d'observation. Le pourcentage de la surface du disque solaire occultée par la Lune sera maximal aux alentours de 9h et atteindra un maximum de 65% à Paris.

"L'observation d'un tel événement nécessite impérativement de se protéger les yeux afin d'éviter toute lésion oculaire, particulièrement chez les enfants", souligne la DGS. Observer directement le soleil peut en effet provoquer des lésions de la cornée, douloureuses mais réversibles en quelques jours ainsi que des brûlures rétiniennes pouvant conduire "à une altération définitive de la vue", ajoute le communiqué.

Il est donc recommandé de se munir de lunettes de protections spéciales, "complètement opaques à la lumière" et disponibles chez des "opticiens, des pharmaciens ou dans des magasins spécialisés". Certaines de ces lunettes, à monture cartonnée, doivent être considérées comme "étant à usage unique. La qualité du filtre risque en effet de se dégrader si les lunettes sont conservées dans de mauvaises conditions".

Il est également possible d'utiliser des "verres de soudeur" numéro 14, soit "tenus directement à la main, soit montés sur un carton de protection". Ce produit peut être réemployé et constitue "actuellement la meilleure protection à condition d'être correctement utilisé".

En revanche, "il convient de mettre en garde contre l'utilisation de moyens de protection de fortune, comme des verres fumés, les films radiologiques ou de simples lunettes de soleil dont la faculté de protection est très insuffisante". Par ailleurs, ajoute la DGS, il ne faut jamais observer le soleil avec des instruments d'optique, jumelles ou appareil photographique, qui concentrent vers l'oeil les rayons dangereux. AP

Partager cet article
Repost0

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).