Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 10:07

(dépêches)


François Hollande refusera d'être le successeur de Philippe Séguin


http://www.lemonde.fr/politique/article/2010/01/10/francois-hollande-se-voit-a-l-elysee-pas-a-la-cour-des-comptes_1289828_823448.html
http://www.lemonde.fr/web/imprimer_element/0,40-0@2-823448,50-1289828,0.html
François Hollande se voit à l'Elysée, pas à la Cour des comptes
LEMONDE.FR avec AFP, Reuters | 10.01.10 | 13h04  •  Mis à jour le 10.01.10 | 13h27


rançois Hollande, pressenti pour succéder à Philippe Séguin à la tête de la Cour des comptes, a officiellement écarté cette possibilité, préférant se concentrer sur sa candidature aux primaires socialistes. "Ce n'est pas mon destin" a répondu l'ancien premier secrétaire socialiste sur Europe 1, lors qu'il a été interrogé sur la succession de M. Séguin, décédé jeudi.

 
Car François Hollande vise les primaires du PS, puis l'élection présidentielle. "Je ne suis plus dans les petits rôles ou dans les personnages secondaires. Je me prépare pour être candidat", a-t-il déclaré, se prononcant à nouveau pour que le scrutin ait lieu un an avant la présidentielle. "Je considère qu'une élection présidentielle, ça se prépare longtemps à l'avance. Le plus tôt sera le mieux", a-t-il soutenu.

M. Hollande, dont le corps d'origine est la Cour des comptes, a estimé qu'il y avait "au sein même de cette institution des hommes ou des femmes suffisamment remarquables" pour prendre la suite de Philippe Séguin. Au passage, il s'est opposé à l'idée que Nicolas Sarkozy désigne un homme politique à la tête de l'institution.

"Pour une grande institution indépendante, il est très important que la nomination soit faite avec des règles qui soient celles de la promotion des magistrats de cette institution", a-t-il souligné.


 


http://actu.orange.fr/politique/hollande-voit-son-destin-a-l-elysee-pas-a-la-cour-des-comptes_473717.html
10/01/2010Hollande voit son destin à l'Elysée, pas à la Cour des Comptes
L'ex numéro un du PS, François Hollande, a affiché dimanche son ambition de conquérir l'Elysée, car "son destin" n'est "plus dans les petits rôles ou dans les personnages secondaires".

partagez FacebookDel.icio.usViadeoMyspaceGoogleLiveYahoo! BuzzYahoo!DiggTwitterWikio       votez réagissez     Fermer Nouveauté !
En savoir plus avec l'encyclopédie par
Sélectionnez un mot ou un groupe de mot et retrouvez l'article sur l'encyclopédie par
 
voir la démo  photo : Thomas Coex , AFPInvité du Grand rendez-vous" Europe 1/le Parisien, le député de Corrèze a réaffirmé sa volonté d'être candidat --"je me prépare"-- à la primaire qui devra désigner le candidat PS à la présidentielle de 2012.

Il a écarté toute idée de succéder à Philippe Séguin comme premier président de la Cour des Comptes, alors que son nom a été cité dans la presse. "Ce n'est pas mon destin. Je ne pense pas qu'il soit bon que ce soient des responsables politiques qui président des organes de contrôle des pouvoirs publics".

"Je suis dans la vie politique. La première présidence de la Cour des Comptes n'est pas dans la vie politique", a-t-il dit, ajoutant: "Je ne suis plus dans les petits rôles ou dans les personnages secondaires".

Il a plaidé de nouveau pour une désignation du candidat PS "un an avant la présidentielle", car une présidentielle "ça se prépare longtemps à l'avance, ce n'est pas une improvisation".

à lire aussi
dans actualité :
 
Envolée verte de Delanoë à deux mois des régionales
Ile-de-France: Huchon (PS) présente une liste de "rassemblement large"
François Hollande a fait valoir que "la meilleure façon d'éviter un 21 avril (élimination du candidat PS au premier tour de la présidentielle de 2002) était de voter pour le candidat qui a une chance d'être président de la République". "Une élection, quelle qu'elle soit, a-t-il dit, et cela vaut pour une élection présidentielle en particulier, c'est au premier tour qu'elle se joue, ce n'est pas au second".

A cet égard, il a souhaité que le parti socialiste soit "la force centrale" avec qui se nouera "une alliance pour le progrès". "Viendront tous ceux qui le voudront", a-t-il dit, en précisant qu'il faudrait alors "dire bien avant le premier tour avec qui on veut gouverner" pour espérer gagner face à la droite "organisée dans un seul parti, avec un seul leader".

"S'il n'y a pas une force centrale qui emmène toute l'opposition à partir d'un projet crédible et d'un leader accepté, il n'y a pas de victoire possible", a insisté François Hollande. S'agissant des régionales, il a souhaité que la "compétition" entre les socialistes et les Verts au premier tour soit "loyale et sereine" afin de ne pas compromettre leur alliance au second. Il faut "faire en sorte que nos différences (entre les verts et le PS, ndlr) ne fassent pas des incompatibilités".

François Hollande a aussi estimé que "la liste arrivée en tête dans chacune des régions" devait être "la liste autour de laquelle se fera l'union" pour le second tour, en souhaitant que partout ce soit le PS.

Interrogé sur l'objectif de grand chelem fixé par la Première secrétaire Martine Aubry, il a répondu: "faire mieux, c'est toujours l'objectif". Mais pour lui, le "bon critère" est celui du total des voix de gauche et des voix de droite. Le PS dirige actuellement 20 des 22 régions métropolitaines.

"Si la gauche est majoritaire (au soir du second tour des régionales, ndlr), ce qui est probable, est-ce qu'elle se met en ordre pour aller vers l'élection présidentielle pour la gagner ou est-ce qu'elle reste dans le désordre", s'est interrogé M. Hollande pour qui "ce qui compte, c'est être en capacité pour diriger le pays".



Partager cet article
Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).