Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 octobre 2018 5 12 /10 /octobre /2018 11:33

Il ne faut pas le confondre avec l'ancien Président sud-africain Pieter Botha (1916-2006) dont il n'avait aucun lien de famille, ni avec l'un de ses fils musicien de rock Piet Botha (né en 1955). Né Roelof Frederik Botha le 27 avril 1932 dans le Transvaal, il reçut ce surnom Pik en diminutif du mot "pikkewyn", pingouin en afrikaner (il ressemblait à un pingouin lorsqu'il était en smoking). Pik Botha fut un diplomate et un homme politique sud-africain. Juriste de formation, il commença sa carrière de diplomate en 1953, fut envoyé à Stockholm en 1956, Cologne en 1960, à La Haye en 1963, et à l'ONU en 1966 jusqu'en 1970. Pik Botha s'engagea au sein du Parti national (au pouvoir) et s'est fait élire député le 22 avril 1970 dans le Transvaal en battant le député sortant d'extrême droite qui avait quitté en octobre 1969 le Parti national pour protester contre l'autorisation du Premier Ministre John Vorster de la venue de joueurs et spectateurs maoris dans des matchs de rugby de l'équipe néo-zélandaise en Afrique du Sud. Pik Botha a pris alors des positions modérés et souhaita l'adhésion de l'Afrique du Sud à la chartre des droits de l'homme des Nations Unies. Pik Botha resta député de 1970 à 1974 et de 1977 à 1994.

Pik Botha fut nommé ambassadeur d'Afrique du Sud aux Nations Unies en 1974 mais l'Afrique du Sud fut suspendue de l'Assemblée Générale de l'ONU. Pik Botha fut ensuite nommé ambassadeur d'Afrique du Sud aux États-Unis du 30 juillet 1975 au 11 mai 1977, tout en restant représentant permanent à l'ONU. Le 27 avril 1977, John Vorster nomma Pik Botha Ministre des Affaires étrangères. Il resta le plus long Ministre des Affaires étrangères du monde pendant 17 ans, derrière Andrei Gromyko qui, lui, est resté 28 ans chef de la diplomatie russe. Pik Botha dirigea la diplomatie sud-africaine sous John Vorster, Pieter Botha, Frederik De Klerk et Nelson Mandela. En 1978, lors de la succession de John Vorster dont il était le dauphin pour être Premier Ministre, Pik Botha était le représentant de l'aile réformiste et était très populaire, mais, considéré trop jeune et trop inexpérimenté politiquement, il échoua dès le premier tour face à Pieter Botha qu'il a soutenu au second tour et face au conservateur Connie Mulder pour diriger le Parti national et le gouvernement sud-africain. En 1982, il est parvenu, avec une alliance avec Frederik De Klerk, à faire gagner les réformateurs au sein de son parti dans le Transvaal et à faire adopter la réforme constitutionnelle avec un Parlement à trois chambres. En 1985, il voulait déjà la libération de Nelson Mandela dont il imaginait pouvoir être le ministre, mais elle fut refusée par Pieter Botha. Il échappa à un attentat le 21 décembre 1988 en annulant sa réservation dans le vol de Pan Am 103 Londres-New York (l'avion a explosé au-dessus de Lockerbie). Le 22 décembre 1988 au siège de l'ONU à New York, Pik Botha signa au nom de l'Afrique du Sud un accord avec l'ANgola et Cuba pour l'indépendance de la Namibie. En 1989, Pik Botha échoua une nouvelle fois dès le premier tour pour être le chef de son parti face à Fredrek De Klerk.

En mai 1990, Pik Botha fit sa première rencontre avec Nelson Mandela qui venait de sortir de prison le 11 février 1990 : « Nelson Mandela a résumé brillamment notre histoire et raconté en détails comment 27 000 femmes et enfants afrikaners ont été exterminés dans les camps de concentration des Anglais. Et puis, il m'a demandé comment, après avoir vécu tout cela, notre peuple pouvait infliger la même chose aux communautés de couleur. Je 'ai pas pu lui répondre. À ce jour, je n'ai pas de réponse à lui donner. Il n'y a aucune excuse. Ce que nous faisions n'était pas bien ». Pik Botha fut un inlassable partisan de la fin de l'apartheid et chercha à obtenir l'accord des Afrikaners dans les réformes constitutionnelles engagées par Frederik De Klerk.

Pik Botha resta Ministre sud-africain des Affaires étrangères du 27 avril 1977 au 10 mai 1994. Lorsque Nelson Mandela arriva au pouvoir, il fut nommé Ministre de l'Énergie du 10 mai 1994 à mai 1996 et quitta le gouvernement quand le Parti national quitta la coalition gouvernementale. Néanmoins, Pik Botha a soutenu Thabo Mbeki (le successeur de Nelson Mandela) en 1999 et a adhéré à l'ANC en 200 tout en regrettant que l'ANC pratiquât une politique de discrimination positive trop poussée. Le 1er mai 1998, Nelson Mandela était venu le réconforter à son réveil alors que Pik Botha avait été opéré du cancer de la prostate : « Quand je me suis réveillé, c'est Nelson Mandela qui me tenais la main. (...) Nous ne le connaissions pas. Nous ne savions pas quel genre d'homme il était. Alors on l'a oublié pendant vingt-sept ans en prison. Espérons que ela nous serve de leçon. ».

Un de ses petits-fils est Roelof F. Botha (né en 1973) qui fut le directeur financier et vice-président de l'entreprise Paypal de septembre 2001 à janvier 2003. Roelof Botha fut ensuite investisseur de fonds de placement et a investi notamment dans Youtube, Instagram, etc.

SR

http://rakotoarison.over-blog.com/article-srb-20181012-pik-botha.html

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Résultats officiels
de l'élection présidentielle 2012
 


Pour mettre la page en PDF :
Print


 




Petites statistiques
à titre informatif uniquement.

Du 07 février 2007
au 07 février 2012.


3 476 articles publiés.

Pages vues : 836 623 (total).
Visiteurs uniques : 452 415 (total).

Journée record : 17 mai 2011
(15 372 pages vues).

Mois record : juin 2007
(89 964 pages vues).